21/02/2008

L'Ankou

charankou
L'Ankou, c'est l'âme du dernier mort de l'année, qui doit remplir dans chaque paroisse la fonction d'Ankou pendant toute l'année sivante.
L'Ankou est armé d'une faux, emmanchée à l'envers, tranchant tournée vers l'extérieur. Il aiguise sa lame avec un ossement humain.
Il entasse ses victimes dans une charrette grinçante appelée "Karriguel an Ankou" signifiant "brouette de la mort". La charrette est attelée à deux chevaux:

Anken ("douleur"), est le cheval de tête. Il est maigre, efflanqué, et sa crinière traîne par terre.
Ankoun("l'oubli"), précède la charrette. Il est gras, sa robe noire est luisante.

Devant l'attelage marchent deux personnages mystérieux, coiffés de feutre comme l'Ankou, dissimulant leur visage:

Le premier trépassé conduit la bride du cheval de flèche (Anken), le second ouvre les barrières des cours, ouvre les portes des demeures, et empile les morts dans la charrette.


ankou_large

Commentaires

brrrrrrrrrr je préfèrerais pas les rencontrer en revenant d'un pub et ce au détour d'une colline
c'est vrai que les personnages de légende ont rarement un "bon" profil!
bon jeudi à toi

Écrit par : philippe | 21/02/2008

Les commentaires sont fermés.