11/05/2012

PUCK, L'UNIQUE ELFE - Angleterre

 

puck 3.jpg

 De la taille d'un enfant de 7 ans, tout dans sa pétulante physionomie exprime l'espièglerie et la malice, l'acralité du vif-argent ! L'oeil brilllant et coquin, la bouche fendue et moqueuse, le profil effronté, le nez retroussé, les oreilles décollées et gaillardement pointues, le menton en  estoc, les pommettes rieuses... et les petites cornes têtues, le puck a de la chèvre, des gènes bien marqués de Pan, des Robin Goodfellow, et des Bacchantes nocturnes et collinières.

Vêtu d'un justaucorps vert, couleur des Elfes dont il est l'esprit, chaussons pointus et bonnet vert, tel est en général comment il se présente. Mais on l'a déjà vu habillé en chèvre, en feuillage et même tout nu, l'effronté" !

Il habite la cour féerique d'Obéron, en Inde. Mais chaque jour, chaque nuit, à tout instant, il hante et sillonne chaque colline, bois, bosquet, lande, rivière, rue et campagne de cette Angleterre où l'on se plait à l'espérer toujours.

Le Puck se nourrit de ce qu'il chaparde et aussi des pommes de jeunesse d'Avallon, les elixirs de mai d'Elfirie, la soupe d'orties, la grappe de sureau, le vin de primevère et de pissenlit, la fleur de coucou.

Esprit des collines, prince et rôdeur de nuit, bouffon des Fées, compagnon d'Obéron, Puck, le plus connu mais le plus insaisissable es Elfes, s'est, par ses déguisements et manigances, taillé un éttourdissant costume d'Arlequin, en empruntant des losanges de vves couleurs aux caractères de ses voisins: au Pixies, aux Brownies, aux Boggarts, aux Pooka, aux turbulents Esprits des marais, des landes, des bois et des collines, Peghs, aux feux follets et même au diable lui-même. Mais il n'y a qu'un seul Puck !

Plus espiègle que méchant, il fraternise avec les poètes et les enfants, et ne s'attaque qu'à ceux qui le méritent. Par contre,magicien étourdi et brouillon, de nombreux contes et histoires rapportent les burlesues conséquences de ses bévues.

Les commentaires sont fermés.