24/04/2012

Château de Bonne-Fontaine (XV-XVIè s.) Antrain, 35

Château de Bonne-Fontaine, Antrain, 35


Château XVème -XVIè de la Renaissance bretonne, grand parc romantique attribué à Denis Bühler et Edouard André. 

Créé à partir de 1860 lors de la restauration du château, le parc de Bonnefontaine est une composition de vastes espaces naturels percés de larges perspectives encadrées de plantations ou de bosquets en plans successifs. 

Château de Bonne-Fontaine, Antrain, 35


On peut remarquer comme curiosité "l'Arbre de la Duchesse Anne". Ce châtaigner se trouvant sur le bord de l'allée principale, porte un panneau indiquant que "les Bretons gardent le souvenir de leur dernière duchesse, Anne de Bretagne, qui s'est assise sous cet arbre renversé par la tempête de 1987"

 

 

Château de Bonne-Fontaine, Antrain, 35En restitution des biens confisqués à l'Église par les premiers grands féodaux, la terre de Bonnefontaine est donnée en 1070 à l'abbaye de Marmoutiers. À la fin du XIVe siècle, elle est aux mains de Jean de Porcon puis de Pierre de La Marzellière qui fait construire, avec la permission d'Henri II, la forteresse et le château en 1547. Au XVIIIe siècle, le domaine est très vaste et comprend le château et sa cour bordée de pavillons, un jardin, un potager et un verger, ainsi que des étangs et des fermes. C'est à partir des années 1880 que le vicomte de Guiton réaménage l'ensemble des constructions ainsi que le parc, fait construire la tour nord et décorer l'intérieur par Alphonse Cornet.

 

 

Château de Bonne-Fontaine, Antrain, 35Château construit en 1547, se composant de deux bâtiments accolés, comprenant chacun un rez de chaussée et  deux étages. Les combles sont percés de lucarnes Renaissance à croisée de pierre. Deux tours rondes flanquent la façade principale. Une tour polygonale, reliée à la toiture par une petite tourelle circulaire, renferme l'escalier. 

     

La tour nord est aurait été ajoutée  au XIXe siècle. La porte d'entrée,  en arc surbaissé,  placée près de la tourelle, est à voussures multiples sculptées, sommée d'une accolade et flanquée de deux pinacles ornés de crochets. 

    

Le château de Bonnefontaine possédait autrefois des douves, un pont-levis et une chapelle, aujourd'hui disparus. 


    

Château de Bonne-Fontaine, Antrain, 35

   François de Guiton marié à Françoise Hay des Nétumières entreprennent des travaux  qui donneront au château et au parc leur aspect actuel. La Vicomtesse de Guiton,  décédée en 1910, sans postérité,  a légué la propriété à son neveu, Jacques Marquis de Kernier. Sa fille, Béatrix, en hérite et par son mariage avec le Comte Léonor de Rohan

   Chabot, Bonnefontaine est entrée de cette famille, dans laquelle elle est restée depuis lors.

 

Château de Bonne-Fontaine, Antrain, 35


Les commentaires sont fermés.