24/04/2012

Menhir de Crec'h Ogel (Vieux-Bourg, Quintin, 22)

 

crechogel04_580.jpg


Le territoire du Vieux-Bourg possède un important ensemble de mégalithes datant de la fin du IVe millénaire av. J.-C.

Cette première trace d'occupation néolithique trouve sa continuité avec l'arrivée des Celtes, qui, dès l'âge du cuivre et l'âge du bronze, établissent un culte druidique qui perdure jusqu'à l'arrivée des Bretons aux Ve-VIIe siècles.crechogel03_560.jpg

Par ailleurs, en 1832, un fils de fermier du Hinguet trouve neuf colliers ou torques celtiques en or massif, enfouis sous un rocher à 20 centimètres du sol. La présence de pierres brûlées et de scories sur le site du cimetière, ainsi que des vestiges d'habitat, attestent une occupation romaine de l'endroit.

vieuxbourg560.jpg






C'est au Vieux-Bourg que revient initialement le nom de Quintin, dont il se départit au XVe siècle en devenant Bourg-Quintin puis, au XVIe siècle, Le Vieux-Bourg de Quintin, à mesure que Le Château-Neuf-de-Quintin prend de l'importance. Prolongement oriental de la paroisse bretonne primitive de Pligeau, la paroisse du Vieux-Bourg, avérée en 1569, couvre autrefois 4 567 hectares, et élit sa première municipalité en 1790. Elle compte 1 484 habitants en 1854, soit plus de deux fois sa population actuelle.


 

5858651_f15ca3abbf_m.jpeg


Les commentaires sont fermés.