26/04/2012

Château de Ker Stears (XIXè s.) Brest, 22

Château de Ker Stears, Brest, 22, Bretagne

L'image a de quoi surprendre dans une ville rasée par les bombes américaines mais Ker Stears a traversé le temps sans encombre.

Château de Ker Stears, Brest, 22, BretagneEn 1841, à la limite des communes de Lambézellec et de Saint-Marc, l'ingénieur écossais John Burnett Stears construit une usine pour produire du gaz d'éclairage en distillant la houille. Agrandie, environnée de gazomètres, elle devient un petit complexe industriel rattaché à Brest en 1861.

Son propriétaire fait construire au sommet de la falaise, dominant la Rade du Forestou Izella, une demeure néogothique qui semble sortie des romans de son compatriote Walter Scott. Lorsque John Burnett-Stears, créateur de l'usine à gaz voisine et son épouse Béatrice de Kérédern de Trobriand (née à New York) décident de construire ce château, ils veulent donner un cadre de circonstance à leur fortune et au tissu social qu'ils entretiennent dans la bonne société.

Château de Ker Stears, Brest, 22, Bretagne

En 1865, la voie ferrée passe à proximité de la vaste propriété, comprenant jardins, parc, communs, pavillon de garde et castelet d'entrée.

 

Château de Ker Stears, Brest, 22, BretagneLe domaine disposait de nombreuses dépendances et de communs, d’un parc et de jardins qui s’étendaient jusqu’au plateau du Forestou. Les travaux du chemin de fer exigèrent une saignée, longue et profonde, qui divisa la propriété en deux. Un pont étroit séparait désormais le château, isolé sur son éperon, de ses dépendances sur le plateau et de ses bois dans le vallon.

 

Les commentaires sont fermés.