30/04/2012

Château de Kernabat (XVIIIè s.) Plouisy, 22

Le château de Kernabat est un ensemble important comprenant un corps de logis principal avec une aile en 

     retour, une chapelle, un corps de communs, un colombier, un portail d'entrée, un mail et des jardins en terrasse. 

Château de Kernabat, Plouisy, 22

     

Le domaine date  pour l'essentiel du dernier tiers du XVIIe siècle  et certains détails architecturaux remontent au  XVIe siècle, date de la construction d'un premier manoir. 

Le logis, reconstruit vers 1680 pour Claude d'Acigné,  englobe l'ancien manoir de la fin du XVIe siècle. Vendu en 1888 aux Kerouartz, le château est restauré en 1901 par Dussauze, architecte à Angers, qui reconstruit la façade  sur jardin de la chapelle et modifie des toits des communs.

Le bâtiment, abandonné depuis 1912, a récemment été racheté par une congrégation religieuse. 

     Eléments protégés : le château, ainsi que les communs, le colombier, les jardins, terrasses, mail avec les murs

 

  Château de Kernabat, ouvert au public, parc uniquement

----------------------------------

Allée couverte de la Loge aux Loups, Trédion, 56

Allée couverte de la Loge aux Loups, Trédion, 56


Sur la commune de Trédion au lieu dit : La Perche

 

Allée couverte de la Loge aux Loups, Trédion, 56


Cette allée couverte possède une curieuse particularité : la chambre est formée de piliers en arc-boutés venant s'appuyer les uns contre les autres mais une partie en est doublée par une couverture classique horizontale reposant sur des piliers extérieurs.


Il devient ainsi un monument à double toit.

Menhir de La Pierre Blanche (Oudon, 44)

337px-Menhir_de_la_Pierre_blanche_Oudon.jpg

Cairns de Larcuste, Colpo, 56

Cairns de Larcuste, Colpo, 56, Morbihan, Bretagne

cairns de larcuste,colpo,56,morbihan,bretagneC'est à 300 mètres edu village de Larcuste, commune de Colpo que l'on peut découvrir cet ensemble de 2 cairns.

Très proches l'un de l'autre, ils sont parés de murets de pierre sèche, les façades sont alignées à l'Est.

cairns de larcuste,colpo,56,morbihan,bretagne








1er Cairn

Datation: de 5.000 à 4.200 ans av.J-C.cairns de larcuste,colpo,56,morbihan,bretagne

Cairns de Larcuste, Colpo, 56, Morbihan, Bretagne


Le cairn 1 de larcuste est constitué de parement et de deux dolmens. Le grand axe du cairn est orienté SO-NE, il fait une longueur de 13 m pour 8,50 m de largeur.Cairns de Larcuste, Colpo, 56, Morbihan, Bretagne


Le premier dolmen (A) est recouvert en partie par deux dalles, son couloir fait 2,80 m de long  pour 1,10 m de large.

Cairns de Larcuste, Colpo, 56, Morbihan, Bretagne


Il est réalisé avec des dalles de soutenement séparées par des murets en pierre sèche, la chambre a la même constitution.

Cairns de Larcuste, Colpo, 56, Morbihan, Bretagne





Elle est de forme oblongue de 3,30 m de long pour 3,10 m de large, une dalle de 10 m2 de superficie la recouvre.

Cairns de Larcuste, Colpo, 56, Morbihan, Bretagne


Les fouilles livrèrent : un bol, un fragment de vase, et des silex.





2nd Cairn

Datation: 4.500 ans AV.J-C.cairns de larcuste,colpo,56,morbihan,bretagne


Cairns de Larcuste, Colpo, 56, Morbihan, BretagneLe second dolmen (B) ne conserve aucune dalle de recouvrement, il est fort possible que la chambre est eu une voute en encorbellement d'après les pierres amoncelées dans la chambre.

Aucun mobilier ne fût trouvé dans la chambre.

Le couloir est réalisé par des pierres de supports et des murets de pierre sèche, il fait une longueur de 3,10 m.

Le mobilier retrouvé n'est pas très nombreux : huit éclats de silex, une urne, quelques fragments d'un bol.

Allée Couverte de Kerjagu, Colpo, 56

Allée Couverte de Kerjagu, Colpo, 56, Morbihan, Bretagne


Sur la commune de Colpo au lieu dit : Kerjagu

Allée couverte d'environ 10 m de long sur 1.50 m de large. La dalle de couverture de l'extrémité Ouest du monument mesure, environ 4 m 40 sur 1 m 70.

Il reste une dizaine de piliers sur l'ensemble du dolmen.

Allée Couverte de Men-Coarec (Plaudren, 56)


carte_lanvaux09.jpg

Sur la commune de Plaudren au lieu dit : Kerdiren

Dolmen d'une longueur de 6 m, l'entrée de la chambre est orienté vers l'Est.

carte_lanvaux08.jpg


Les dimensions interne de la chambre sont de 1.60 m par 1.45 m.

Une paire de seins en relief et sculpté sur la dalle extérieure Ouest.

Nom loin de la se trouvait un autre monument du même genre disparu aujourd'hui.

Il date 2500 ans avant JC.

Roc Blanc, Guenroc, 22

le-roc-blanc-guenroc.jpg


Le bloc de quartz blanc qui domine le bourg a sans doute été un lieu de culte, depuis les temps les plus reculés, et est vraisemblablement à l'origine du nom de l'agglomération. L'église a été construite à proximité.

102 - GARGANTUA VICTIME DE L'ALLIANCE HUMANOKORRIGANE (Fréhel, 22)

frehel2.jpg


hermines début de texte.gifAu temps où les humains vivaient avec les korrigans et les géants, on dit que les géants faisaient des ravages dans le pays. Aussi, les humains et les korrigans décidérent de s'associer pour combattre les géants.

 

Les humains servirent alors d'appât, et les géants tombèrent dans le piège où les korrigans les battèrent.

 

hermines début de texte.gif

Le géant Gargantua est battu sur le cap Fréhel. On dit que tous les ilôts que l'on peut voir dans la mer autour du cap sont des morceaux du géant et que cette pierre dressée représente son doigt qui est tombé ici et s'est fiché dans le sol.

101 - LE DOIGT PLANTE DE GARGANTUA (Fréhel, 22)

doigt.jpg


Gargantua serait né à Plévenon, grâce à l'intervention d'une fée, d'une femme et d'un homme très petits et très laids. Très vite, il prend des proportions gigantesques, à 6 mois, il pesait 100 kg. La légende laisse de nombreuses traces de son passage sur Fréhel : le menhir qui se trouve sur le chemin qui mène au Fort Lalatte représente le doigt, la dent ou la canne de Gargantua, plantée là par le géant.

 

En descendant dans les grèves de Fréhel, il mit un pied en haut qui est resté marqué sur un rocher et son autre pied sur la grève ; quelque chose lui faisait mal au pied, il retira son soulier et trouva un rocher qu'il jeta par-dessus son dos : c'est l'amas du Cap. 

Quand il quitta Plévenon, il laissa aux habitants ses sabots de bois avec lesquels ils purent se chauffer pendant trente ans.

100 - LE DOIGT PERDU (Fréhel, 22)

doigt.jpg

Sur le chemin menant au château de Fort-La-Latte se dresse un menhir qui représente le doigt de Gargantua.

Une légende raconte qu'il serait le doigt que Gargantua aurait perdu alors qu'il enjambait la Manche afin de rejoindre les côtes anglaise.

 

 

Le Doigt de Gargantua, Fréhel, 22

Le Doigt de Gargantua, Fréhel, 22


Le Doigt de Gargantua, Fréhel, 22


Sur le chemin menant au château de Fort-La-Latte se dresse un menhir qui représente le doigt de Gargantua.

 
Trois légendes autour de ce menhir:
 
 
 
 
 
 
Le Doigt Perdu:                                    le-doigt-perdu-frehel-22.html

Le Doigt Planté:                           le-doigt-plante-de-gargantua-frehel-22.html

Gargantua victime de l'alliance Homokorrigane:

Dolmen du Pré d'Air, Pornic, 44

Dolmen du Pré d'Air, Pornic, 44


Le dolmen du Pré d'Air (parfois écrit dolmen du Prédaire, ou dolmen de la Pierre Creusée) est un dolmen recouvert d'un cairn.

 

Le site est situé dans un champ près de la côte sud de Pornic, non loin des dolmens de la Joselière et de la Boutinardière.

Le dolmen était une allée couverte possédant trois chambres, les deux premières mesurant 2,75 m sur 1,75 m et situées de part et d'autre du couloir d'accès, la dernière au fond du couloir, mesurant 2,25 m sur 2 m.

Le site ne possède plus que les orthostates de granit délimitant son contour, le cairn et les tables qui recouvraient l'allée ont disparu.

Le dolmen du Pré d'Air est classé à l'inventaire des monuments historiques depuis 1983.

Château de Guilguiffin (XVIIIè s.) Landudec, 22

 

château de guilguiffin,landudec,22

Le château du Guilguiffin est au centre d'un site très anciennement occupé (villages pré-romains).

château de guilguiffin,landudec,22Un manoir médiéval a été construit à partir du XIVe siècle à cet emplacement. Le château actuel a été bâti entre 1750 & 1760 par Nicolas Louis, Marquis de Ploeuc, conseiller au Parlement de Bretagne,  la direction des travaux étant confiée à  un architecte quimpérois, Nicolas Pochic. 

Le château, bel exemple d'architecture classique, se compose d'un bâtiment rectangulaire flanqué de 2 pavillons.  Au nord, les bâtiments des communs et la chapelle, reconstruite en 1847, sont disposés autour d'une cour. Au sud  la cour d'honneur est ceinturée de piliers de granit supportant des scènes de chasse. château de guilguiffin,landudec,22

L'importance du tapis vert avec les deux clôtures qui le rythment, la création de la patte d'oie en même temps que du château, témoignent d'un souci d'intégration dans le paysage. 

Eléments protégés MH : Le château et le parc, façades et toitures, cour d'honneur avec sa clôture, escalier intérieur avec sa rampe.


 

château de guilguiffin,landudec,22


29/04/2012

Menhir de La Pierre de Couche, Saint-Brévin-les-Pins, 44

Menhir de La Pierre de Couche, Saint-Brévin-les-Pins, 44


Egalemant appelé le menhir des Pierres Couchées est un mégalithe d'environ 2 m de haut pour 1 m de large. Il possède une forme vaguement triangulaire.

 
Il occupe une petite parcelle carrée, coincée entre deux maisons. Cette parcelle est accessible par un chemin de 30 m de long depuis l'avenue du 8-Mai-1945. L'allée du Menhir est située à une vingtaine de mètres au sud ; malgré son nom, elle ne permet pas d'accéder au menhir.

Menhir de Couëbrac, Nozay, 44

Menhir de Couëbrac, Nozay, 44

Tumulus des Mousseaux (Pornic, 44)

Tumulus des Mousseaux, Pornic, 44


Le tumulus des Mousseaux est un monument mégalithique situé à l'ouest de Pornic (au nord du port de plaisance de la Noëveillard), dans le département français de la Loire-Atlantique.

 
Le site des Mousseaux est le plus important ensemble mégalithique de la Loire-Atlantique. Situé à 300 mètres au nord de La Noveïllard, à 40 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Le tumulus des Mousseaux est le seul élément du site accessible au public au xxie siècle1. Il se présente sous la forme d'un cairn à trois niveaux, constitué de schiste, recouvrant deux tombes mégalithiques. Deux allées couvertes de dalles de grès, qui conduisent vers la façade orientée vers le sud-est, croisent les chambres rectangulaires qui présentent un transept. Le tumulus est entouré de trois murs fait de pierres sèches. Les poteries extraites du site, exposées au musée Dobrée de Nantes, permettent une datation au Néolithique moyen.
Le tumulus occupe un rectangle de 12 mètres sur 10, sur une hauteur de 1,90 m. Avec sa couverture de pierre et de terre d'origine, il devait s'élever à 5 m. Les couloirs sont orientés en direction de la position d'apparition matinale du soleil au moment du solstice d'hiver. Le couloir de gauche et les chambres qu'il dessert forment une croix de Lorraine, l'ensemble de droite forme un « F »1.
Le sol des tombes est classé au titre des monuments historiques

Menhir de Bissin (Guérande, 44)

Menhir de Bissin, Guérande, 44


Le menhir de Bissin est un menhir isolé. Il mesure environ 3,50 m de hauteur, pour près de 2 m de largeur et 0,80 m d'épaisseur.

De face, Il est de forme très légèrement trapézoïdale sur la majeure partie de sa hauteur ; le haut du menhir est arrondi. L'une de ses faces possède deux échancrures horizontales au niveau où le bord de la pierre commence à s'arrondir.

Le menhir est entouré d'un enclos de 20 m de côté, totalement arasé.

Le menhir est classé comme monument historique de puis 1978.

Dolmen de La Joselière (Pornic, 44)

Dolmen de La Joselière, Pornic, 44


Le dolmen de la Joselière est un dolmen recouvert d'un cairn.

Le cairn est situé sur la côte de Pornic, près du lieu-dit de la Birochère et de la plage de la Joselière, non loin des dolmens du Pré d'Air et de la Boutinardière.

De façon assez inhabituelle pour les sites mégalithiques de la région, le dolmen de la Joselière possède un plan plus ou moins carré d'environ 11 mètres de côté et quatre chambres situées de part et d'autre d'un couloir.

Le dolmen de la Joselière est classé à l'inventaire des monuments historiques depuis 19781. Il a été rénové en 1985.

Cheval de Brande, Kerbrun, 22

Cheval de Brande, Kerbrun, 22


Le cheval de Brande est constitué de deux pierres superposées. Il doit son nom à sa forme. Selon la tradition, la pierre en surplomb servait d'abri à certains rites.

Château Gaillard (Vannes, 56)

Château Gaillard, Vannes, 56, Morbihan, Bretagne

L’ancien Hôtel du Parlement de Bretagne ou Château-Gaillard, est un ancien hôtel particulier situé dans la commune française de Vannes dans le Morbihan. Construit au début du xve siècle, le château-Gaillard accueille depuis 2000 le musée d'histoire et d'archéologie de la ville.

 
 
Le château est bâti sur des terres appartenant primitivement aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Le terrain devient ensuite la propriété de Gaillard Tournemine (dont il tire son nom), de Thomas Faverill, de Jean de Crésolles, de la famille Pantin et de Jean de Malestroit.
Construit en 1410 par Jean de Malestroit, évêque de Saint-Brieuc entre 1406 et 1419 et de Nantes entre 1419 et 1443, chancelier de Jean V depuis 1408, cette demeure médiévale passe entre les mains de d'Hervé de Malestroit, de Jean de Mésanger et des Chanoines de Nantes avant d'être rachetée en 1457 par le duc de Bretagne. C'est dans cette cour souveraine que les vassaux du duc votent les impôts. En 1485, François II confie le rôle des États dans les contentieux à une cour de justice, Parlement de Bretagne. Le château sert alors d'auditoire au Parlement ainsi que de demeure au président.

Le château restera le siège de l'administration du Parlement jusqu'en 1535, trois ans après la signature du traité d'Union de la Bretagne à la France, voté par les États de Bretagne en 1532. En 1554, alors que le Parlement s'installe définitivement à Rennes3, le roi de France Henri II vend l'Hôtel. Au xviie siècle, l'hôtel appartient à Pierre de Sérent, Président du Présidial de Vannes, qui commandite la réalisation du cabinet des Pères du désert composé de 66 panneaux de bois, représentations de tous les pays et de toutes les époques d'après des gravures reproduisant l'œuvre du peintre Maarten de Vos.

En 1912, la Société polymathique du Morbihan rachète le Château Gaillard et le confie à la municipalité vannetaise en 2000 afin de créer un musée d'histoire et d'archéologie qui permet la conservation et la présentation au public de ses collections.

Le Château-Gaillard est classé au titre des monuments historiques depuis le 3 janvier 1913.

Allée Couverte de Men Ar Rompet (Kerdors, 22)

Allée Couverte de Men Ar Rompet, Kerdors, 22


Elle se situe près du hameau de Kerdors, sur le bord de l'estuaire du Jaudi. La mer lui sert de décor sur l'arrière plan . C'est une allée couverte assez ruinée.

allée couverte de men ar rompet,kerdors,22


Elle est orienté Nord Est. Dans la partie Est , où se trouve l'entrée, les piliers sont en majorités renversés. On distingue encore trois à quatre dalles de couverture.


*



C'est un monument de 8.00 m de long. Le côté Nord possède 8 orthostat dressés et 6 autres côté sud. A l'Ouest , le monument est fermé par une dalle de chevet. La chambre est séparée du couloir par un e perre au 3/4 de sa longueur.

Lors des fouiles exploitées, il fut trouvé différents objets témoignant encore de son utilisation pendant la période du Néolithique final.

Château Goëlo (XIIè s.) Plélo, 22

Château Goëlo Plélo, 22


Le château Goëlo, situé près d'une voie allant du Sépulcre en Plérin à Chatelaudren, doit probablement son   nom aux premiers seigneurs du Goëlo qui y séjournèrent peu de temps et l'abandonnèrent pour Chatelaudren. 

      Le château Goëlo appartenait  en 1300 à Guillaume de Mordelle  et resta dans la famille  de Mordelle jusqu'au   XVIIIe siècle, puis passa aux familles d'Uzille, La Lande de Calan, Huyn de Kermeville. 

      Le château actuel  fut reconstruit au XVIIe siècle, il ne possède plus qu'une aile de communs, l'autre ayant été  rasée vers 1940. 

 Château Goëlo 22170 Plélo, propriété privée, visite des extérieurs uniquement.

Allée Couverte de Crec'h Quillé (Saint-Quay-Perros, 22)

Allée Couverte de Crec'h Quillé, Saint-Quay-Perros, 22)


Elle se situe sur la commune de Saint-Quay-Perros, au lieu dit Crec'h Quillé. Elle est placé derrière des pavillons dans une petite clairière. Il faut y aller à pied, en laissant son véhicule le long de la route. A l'entrée de la clairière, un panneau indique l'historique du monument et les fouilles réalisées.

allée couverte de crec'h quillé,saint-quay-perros,22)


Le monument à une longueur de 15.00 m.

Le tertre le recouvrant est partielement conservé, on remarque les piliers et les panneaux de pierres sèches qui lui servaient de support.




L'allée couverte est orienté est-ouest. Elle possède une entrée latérale au sud-est. Il reste très de dalle de couverture. Sur une des pierres verticales, on remarque des sculptures représentant la déesse funéraire.

Entre 1963 et 1966, des fouilles et une restauration du monument furent pratiquées. On y découvrit deux haches polies, des bols, des vases des lames de silex et trois pendeloques en schiste.

28/04/2012

Château de La Motte Basse (XVIIIè s.) Le Gouray, 22

Château de La Motte Basse, Le Gouray, 22, Côtes d'Armor, Bretagne


La Motte Basse fut à l'origine une motte féodale qui surveillait le cours de l'Arguenon. Elle était composée  d'une grande maison de pierre et de terre, avec deux tours, le tout entouré d'eau.

Au XVIIIe siècle, les murs de la petite forteresse furent maintenus,  mais habillés sur la façade par un revêtement de pierres de taille.

En 1748, le château fut agrandi  d'un pavillon. Furent également construits un bâtiment  comprenant un corps de logis et deux pavillons aux toits pyramidaux destiné à l'habitation du chapelain. Les espaces intérieurs conservent de nombreux éléments de leur aménagement du XVIIIe siècle. 

Au XXe siècle,  le château reçut un pavillon en forme de tour carrée,  surmonté d'une coupole et d'un lanternon. Il possède son cordon seigneurial, son corps de logis surmonté d'un toit incurvé avec 2 étages de lucarnes et oeil de boeuf. Dans la cour d'honneur est encore visible l'ancien bâtiment de la boulangerie avec ses fours.

Dans le jardin, une fontaine surmontée d'une croix porte la date de 1733. 

 La pièce d'eau murée, est dominée par une terrasse dessinée à la française. La chapelle, restaurée en 1758,  possède ses litres extérieures blanchies à la chaux à la Révolution. A l'intérieur,  elle s'orne d'une grande peinture de 1691 représentant l'Annonciation.

En 1800, les douves furent supprimées et remplacées par des bâtiments de service  reliés par une grille en fer forgé  qui fermait la cour d'honneur. Les douves arrière furent élargies en pièce d'eau.

Eléments protégés : façades et toitures du corps central du château, du pavillon situé près du bois et des 2 pavillons en bordure du parc, chapelle.

      

Le Château de la Motte Basse est une propriété privée, et ne se visite pas.

Cimetière des Druides (Pleslin-Trigavou, 22)

Cimetière des Druides, Pleslin-Trigavou, 22


Cimetière des Druides, Pleslin-Trigavou, 22


Egalement appelé  "Champ-des-Roches", cet alignement mégalithique comporte, disposés en cinq rangs, soixante-cinq menhirs de quartz blanc, dont cinquante-cinq sont renversés.

Le plus haut mesure 3,5 mètres, et la plus grande rangée fait 97 mètres de long.

La légende prétend que les fées, allant bâtir le mont Saint-Michel et étant fatiguées, abandonnèrent leurs pierres à cet endroit.


Cimetière des Druides, Pleslin-Trigavou, 22







Une tradition encore vivace en 1850 amène les habitants et des visiteurs venus de loin à rendre hommage aux Roches le jour de la Saint-Jean et le jour de la Saint-Pierre, et des banquets et feux de joie terminent ces célébrations.

Cimetière des Druides, Pleslin-Trigavou, 22


Lieu de culte ou nécropole, la fonction originelle de cet ensemble reste obscure.



Site classé MH en 1887

Cimetière des Druides, Pleslin-Trigavou, 22


Château de CHATEAULIN (Xème s.) Châteaulin, 29

Château de CHATEAULIN, Châteaulin, 29, Finistère, Bretagne, Donjon


Il ne reste que la base de l'une des tours du donjon et quelques pans de murs de l'ancienne forteresse établie sur une butte isolée par le cours de l'Aulne et par des étangs.

Le château fort contrôlait une importante voie de passage au point de remontée extrême des marées et des premiers passages à gué de l'Aulne. La motte qu'enserraient l'Aulne et des étangs constituait un site de défense naturel.

Les Comtes de Cornouaille y construisirent un château fort au Xème siècle.

En 1066,  la famille comtale de Cornouaille hérite de la couronne ducale, la châtellenie de Châteaulin entre dans le domaine ducal.

Vers 1250, le Duc Jean le Roux entoure les terres du domaine ducal de Châteaulin, d'un mur long de 32 km, traversant les campagnes de Cast, Briec, Lothey et de Châteaulin.

En 1373, il est brûlé par les Anglais qui l'occupent lors de la guerre de Succession de Bretagne, avant leur départ devant l'avancée de l'armée royale de Duguesclin.

En 1689, l'emplacement du château est donné à Yves Bauguion, prêtre de l'église Notre-Dame, pour y établir un hospice.

Dolmen de La Barbière (Crossac, Brière, 44)

Dolmen de LA BARRIèRE,  CROSSAC (Brière)

 

Le dolmen de La Barbière est en fait une allée couverte en partie ruinée de près de 10 m de long.

dolmen de la barrière,crossac (brière)


L'une des tables, mesurant 4 m de long sur 3 m de large, repose toujours sur troi orthostates à l'une de ses extrémités. Le reste de l'allée est figuré par un double alignement d'orthostates qui ne soutiennent plus de table.



Le mégalithe a été christianisé : l'une de ses pierres a été taillé en forme de croix, laquelle repose sur un socle de pierres à proximité.

Dromore River

IRLANDE, Dromore River.jpg

Cargomore, Sligo

IRLANDE - Cargomore, Sligo, Irlande.JPG

Île de Skye

ECOSSE - ILE DE SKYE.jpg