03/05/2012

Le Couvent des Cordeliers (Savenay, 44)

 

3.jpg


1419: Jean V, duc de Bretagne, fonde le couvent des Cordeliers de Savenay, ce "collège des frères mineurs", prêcheurs, va jouer un rôle prépondérant dans la cité.

En fait, actuellement ce couvent est une longue bâtisse décrépite, située sur un axe est/ouest, sur le rebord du Sillon de Bretagne, en plein centre ville, derrière La Poste. Le point de vue y est très beau sur l'Estuaire.

Ce bâtiment est l'aile sud de l'ancien couvent, lequel s'organisait autour d'une tour carrée, où se trouvait une chapelle, mais qui a été grandement amputé au XXème siècle avec l'installation de La Poste, puis avec la construction d'une nouvelle Poste sur une partie de l'emprise du couvent.

A la même époque, dans les années 1970, bien d'autres sites étaient détruits en France, notamment dans le département, où fut détruits le Prieuré roman de Béré, l'ancien couvent de la Visitation devenu un garage...

2.jpg


Le couvent des Cordeliers était composé de 4 ailes disposées autour d'une cour, d'une chapelle conventuelle, d'un ckoître, de dépendances et de jardins. 

Devant l'actuel bâtiment, s'ouvre une "terrasse au midy" que décrivent les Cordeliers dans cet écrit du 27 février 1790:

" Au devant la face du dortoir situé au midv est une terrasse d'environ 12 pieds, potagés en 14 carrés sans compter les plats de bandes en haut de la même terrasse." (Cette terrasse avait une longueur de 43 mètres).

 A la Révolution, le couvent des Cordeliers devient bien national: il servira de siège du district en 1790, de tribunal, de gendarmerie et de prison.

1793: les locaux sont dévastés lors de l'insurrection anti-républicaine et de la bataille du 23 décembre, qui voit le massacre des Vendéens dans et autour de Savenay.

1800: installation de la Sous-Préfecture dans le couvent.

1868:départ de la Sous-Préfecture pour Saint-Nazaire.

1872: l'école Normale d'instituteur s'y installe, elle occupera les locaux jusqu'en 1912, partant s'insaller dans des locaux neufs construits entre 1908 et 1912, à l'entrée de la ville (aujourd'hui établissement lycée public). 

1912: le couvent devient propriété de la commune. S'y installent, la Bibliothèque municipale, la Caisse d'Epargne, la Justice de Paix et la Perception. Puis il devient en:

1914: hôpital filial français

1918: hôpital américain de la Red Cross

1921 à 1979: la Poste. Bureaux remaniés en 1930, puis à l'après-guerre. Des bâtiments neufs seront construits devant le couvent dans les années 1970.

8.jpg1980: depuis, c'est le total abandon. Son état est lamentable, étonnant d'ailleurs de voir un tel bâtiment se délabrer en plein centre ville ! Toutes les vitres sont cassées ou murées, les cheminées extérieures méconnaissables, le crépi n'en parlons pas, le plancher du 1er étage est impraticable.... 9.jpg

Une association s'est constituée pour lui redonner de la splendeur. Puisque nous sommes en Bretagne, quoiqu'en disent certains pour justifier leurs investissements ou leur implication politique dans la région factice des Pays-de-Loire, ce lieu historique a son importance, de par sa fondation au XVème siècle par un duc de Bretagne, par son rôle dans la Révolution française... 

1.jpg


Le couvent sera restauré à compter de la fin de l'année 2012, et transformé en résidence de jeunes artistes et artisans. Un lien évident existe entre Savenay et la Bretagne, aussi l'association se rapprochera des écoles d'art de Rennes et de musiciens bretons, afin que le couvent des Cordeliers devienne un lieu vivant pour l'art breton.


 

 

couvent des cordeliers,savenay,44,bretagne,restauration,patrimoine


D'ores et déjà, il n'est pas prévu de classer le bâtiment afin d'éviter des coûts d'entretien élevés.

Si vous êtes intéressés par la conservation de notre patrimoine, je vous invite à découvrir les articles suivants, concernant des monuments de plus grande importance, certains étant classés:

- l'Abbaye de Blanche Couronne,

- le château du Goust (Malville), remonté pierre par pierre par une association,

- le château d'Escuray (Prinqiau),

- le château de Bouée,

- les 19 manoirs de Bouée (La Bouquinais, La Rostonnerie, La Violière etc.), tous du XVIème siècles.

- les chapelles, les églises, les calvaires, mais aussi les petits ports ainsi que les villages du lit de la Loire comme du Sillon de Bretagne, constituent un patrimoine à conserver.



 


Les commentaires sont fermés.