16/05/2012

56 av. J-C: Bataille des Vénètes contre les Romains

 

bataille2.jpg


Période: gallo-romaine

Lieu: au large de la plage de Kerjouanno,

communes d'Arzon, Saint-Gildas-de-Rhuys, Locmariaquer, Vannes

images.jpg


Vénètes et alliés armoricains

(Osismes, Namnètes, Ambilates, Morins, Diablintes, Ménapes, Lexoviens)


Contingents de l'île de Bretagne,


200 voiliers vénètes.



Ennemis:

gaule11.jpg



Romains, commandés par César et Brutus Decimus,

200 galères (trirèmes) et légionnaires embarqués

 





venetes2.gifCésar a dominé l'Armorique plus ou moins pacifiquement. Mais les Vénètes refusent de le ravitailler, ainsi nait la guerre. César ne peut s'imposer car les Vénètes se réfugient sur des îles ou des éperons barrés qu'ils évacuent à volonté. César n'a pas de flotte face aux puissants vaisseaux Vénètes. Il en fait construire sur la Loire, chez les Andes.


Les Romains échouent leurs trirèmes sur la plage de Kerjouanno. Sortent du Golfe alors les Vénètes, et font une conversion pour écraser vent arrière les galères romaines sur la plage. Mais les Romains mettent à la rame et c'est la mêlée. Les éperons romains sont impuissants contre les coques des Vénètes.


venetes.gif

Le vent tombe et des faux emmanchées, invention de César, coupent les cordages des Vénètes. Les bateaux vénétiens sont alors pris à l'abordage par plusieurs galères romaines à la fois. Ils succombent tous.


Résultats: défaite totale des Vénètes. Sénat exécuté, population réduite à l'esclavage. Les 220 navires vénètes sont brûlés "follement" par César. Mal lui en a prit, car il aurait put s'en servir, lui qui songea un moment, à débarquer sur l'île de Bretagne.

 

Sources: Jules César, commentaire sur la Guerre des Gaules, livre III

 

Les commentaires sont fermés.