16/05/2012

51 av. J-C: La révolte de Dumnacos

Lieu: Les Pont-de-Cé (ou Pont de Saumur) près d'Angers

Période Gallo-romaine -470 à -58 av. J-C

Dumnacos.jpg

Dumnacos, chef des Andes

Ennemis

gaule11.jpg



légat Caïus Rebilus, avec deux légions sur place,

légat Caïus Fabius envoyé par César avec 25 cohortes pour rétablir l'ordre,

Duratios, chef des Pictons, alliés des Romains.




Après Alésia (52 av. J-C), un certain désordre s'était crée dans les relations avec les cités gauloises toujours hostiles à César, comme dans le dispositif romanisée à l'ouest de la Gaule.

Ainsi, le chef des Pictons, Duratios, était favorable aux Romains. Aussi, les Andes voyaient en leurs voisins les Pictons, un traitre. Dumnacos assiégea Lémonum, capitale des Pictons.

Les Romains soutiennent alors bien évidemment les Pictons avec qui ils sont alliés, en premier lieu avec les deux légions qui sont déjà sur place. Mais César diligente Caïus Fabius qui arrive avec 25 cohortes, soient 20.000 hommes environ, en provenance d'Evreux et du Mans. Son intention est de couper la retraite de Dumnaos sur la rive droite de la Loire.

Un premier combat de cavalerie a lieu vers Saumur. Il fixe les adversaires et laisse Caïus Fabius le temps d'arriver avec ses cohortes. La rencontre se fait près des Ponts-de-Cé, et se conclut par la déroute de Dumnacos.

Abandonné par ses troupes, Dumnacos s'enfuit en direction de l'Armorique. Il trouve alors refuge chez les Osismes, à l'extrême ouest du territoire armoricain.

Conséquences: la révolte armoricaine est mâtée. La pacificaion chez les Carnutes se poursuit, et toutes les cités armoricaines se soumettent.

Les commentaires sont fermés.