16/05/2012

LES TOMBES DE L'ESPOIR (Rennes, 35)

Cimetière, Rennes, 35, Bretagne, contes, Légendes

Dans le nord de Rennes, le cimetière de l'Espérance, où vous attendent les tombes de l'espoir.....

* LA TOMBE DE L'ABBé HUET

Près de l'entrée, sur la droite, cette tombe est dédiée aux étudiants. Celui qui a donné son nom à l'une des rues de la commune; dans le quartier de Villejean, était aumônier. Né en 1864, ordonné prêtre à 24 ans, Jean Huet enseignera à Versailles, avant d'être précepteur à Pleurtuit, puis surveillant à Saint-Vincent  de Paul. Amonier de l'Hôtel-Dieu, sa tombe rassemblait les étudiants qui venaient chercher du soutien pendant leurs examens.

* LA TOMBE DE JOSEPH THEBAULT ou LA TOMBE AUX BOUCHONS

Cimetière, Rennes, 35, Bretagne, contes, Légendes

Cimetière, Rennes, 35, Bretagne, contes, LégendesSituée à gauche en entrant, ce curé mort en 1860 était l'objet de curieuse pratique. On l'appelle aussi, la tombe aux bouchons.

Autrefois elle était couverte de bouchons de liège, bouchons déposée par ceux qui voulaient guérir de la bouteille. La tombe a beaucoup souffert, et les bouchons ont presque disparus.

 

* LA SAINTE AUX POCHONS

Cimetière, Rennes, 35, Bretagne, contes, Légendes

La sépulture de Madame Philippe Hélène de Coëtlogon, que l'on appelle la sainte aux petits pochons. Née en 1630, mariée à un gouverneur de Rennes, elle fut enterrée en 1677 dans la chapelle des Carmes. Lorsque le bâtiment fut démoli en 1798, soit 120 après l'inhumation de cette femme, et que sa dépouille fut transférée au cimetière du nord de la ville, on s'aperçut que son corps était intact.

Cimetière, Rennes, 35, Bretagne, contes, LégendesDepuis, cette dame, ubnique héritière du marquis de Coëtlogon, a pour réputation de guérir certains maux, la fièvre... Il suffit de porter sur soi un petit sachet, pochon pour les bretons, rempli de la terre prise sur la tombe pendant une neuvaine (9 jours) et de la rapporter ensuite.... La tombe de la sainte eux petits pochons est envahie par le lierre, et couverte de petits sacs.

Les commentaires sont fermés.