18/05/2012

590: Waroc & Canao contre les Ducs Beppolène & Ebrachaire du roi Gontran

Période: lutte contre les Francs (474-874)

Lieux: Langon, Messac, Pays de Redon (35)


Conflit: le roi Gontran, succédant à Clotaire,  veut rétablir la sécurité dans les cités de Rennes et Nantes, lesquelles subissent très régulièrement les attaques des Bretons, d'où l'organisation d'une expédition punitive contre ces fauteurs de troubles.


Waroc

Canao, son fils

Armée bretonne

Contingent de Saxons envoyé par la reine Frédégonde



Armée franque du Duc Beppolène

Armée franque du Duc Ebrachaire

(quelques milliers d'hommes)


590: le roi Mérovingien Gontran, confie une armée aux ducs Beppolène et Ebrachaire. L'armée franque franchit la Vilaine, puis l'Oust.

Béppolène engage le combat dans les marais, ceux de la basse Vilaine près de Langon. 

Les bretons sont cette fois accompagnés par des Saxons, équipés à la mode bretonne, portant notamment les cheveux courts, ce qui était jusque là, un usage romain. Les Saxons avaient été dépêchés depuis le Bessin par la reine Frédégonde, adversaire de Gontran.

Les combats durent 3 jours. L'armée de Béppolène est défaite, le duc y laisse même la vie. 

Ebrachaire qui s'était gardé de le soutenir et qyui avait gardé avec lui le plus gros de l'armée franque, marche à son tour sur Vannes, dont l'évêque gallo-romain Régalis, proteste au nom de la population, de sa fidélité et affirme avoir été placé dans la captivité par les Bretons. 

Waroc préfère feindre de se soumettre, et livre des otages. Mais lorsque le duc Ebrachaire se retire, il envoie son fils Canao massacrer ou réduire en servitude l'arrière-garde franque qui n'avait pas encore franchie la Vilaine. 

L'épouse de Waroc libéra ensuite la plupart des prisonniers, avec des tablettes de cire comme des affranchis, preuve de plus des imprégnations de la civilisation romaine.


Conséquences

Les Francs ne peuvent s'imposer aux Bretons. Leur autorité s'étend désormais sur le Vannetais jusqu'à la Vilaine.



Les commentaires sont fermés.