19/05/2012

635: Bataille du Mans (Judicaël c. Dagobert)

Période: lutte contre les Francs (474-874)

Lieux: Le Mans, Loué, Laval (72)

Conflit: un désaccord entre les deux rois porte sur le refus de Judicaël de faire baisser le cours de la monnaie bretonne pour la mettre à parité avec la franque, dont la valeur est plus faible. Dagobert le menace plusieurs fois, mais Judicaël ne se plie pas à ses exigences:

- refus des pièces bretonnes en France,

- punition des marchands transfuges,

- confiscation des domaines que l'évêché de Nantes posséde en Anjou et en Poitou,

- etc.

Face à de telles mesures de rétorsion, Judicaël se venge en autorisant ses sujets à pratiquer le brigandage dans la zone des marches séparant la Domnonée de la France. 


nb: la valeur de la monnaie bretonne étant plus élevée que celle de l'équivalent franc, les marchands Francs sont amenés à venir exercer leur activité en Bretagne, ce qui constitue un préjudice financier pour le trésor de roi de Francebataille du mans,635,dagobert,judicaël,francs,bretons,budic,henry,évêque eloys.



                                                               


                                                                        Solidus de Dagobert Ier

 


bataille du mans,635,dagobert,judicaël,francs,bretons,budic,henry,évêque eloy


Judicaël


Budic, Comte de Cornouaille

Henry, Baron de Pont l'Abbé

Armée bretonne de 3.000 hommes




bataille du mans,635,dagobert,judicaël,francs,bretons,budic,henry,évêque eloy



Armée franque

commandée par le Guy, Comte de Chartres

6.000 hommes





Dagobert décide alors d'effectuer une expédition punitive. Il confie le commandement de son armée à Guy, Comte de Chartres. 

Mais Judicaël avait anticipé l'arrivée de l'armée franque. Il lance ses propres troupes à travers le Maine, prend Laval et vs'avance jusqu'à Loué. Il y trouve les Francs, et les Bretons assènent une défaite cuisante. Guy de Chartres est capturé et ramener à Rennes. 


Estimant que cet avertissement était suffisant, Judicaël se retire. Mais Dagobert lui envoie un négociateur important, l'évêque Eloy, lequel va s'acquitter de sa mission avec une telle adresse, qu'il en deviendra populaire.







Conséquences:

- L'évêché de Nantes récupéra ses biens angevins,

- Les marchands français installés en Armorique eurent l'autorisation d'y rester,

- Guy de Chartres futr libéré sans rançon,

- et la Bretagne accepta dorénavant les monnaies françaises, à condition que le titre en soit amélioré (ce qui ne se fit jamais).

- Enfin, Judicaël consentit à faire une visite en ami à Dagobert. Elle se fera en 636, dans la ville préférée de Dagobert: Clichy. Ils y signeront un traité de paix.

 


bataille du mans,635,dagobert,judicaël,francs,bretons,budic,henry,évêque eloy

Traité de paix de Clichy en 636


638: Judicaël décide de laisser son trône pour se faire moine. Il le restera pour les 20 dernières années de sa vie. Rappelons que déjà, vers 605, à la mort de son père, Judhaël, il refusa de monter sur le trône, alors qu'il était le fils ainé, pour se retirer au monastère Saint-Jean de Gaël que Saint Méen venait d'ériger. Il finit cependant à prendre la direction du royaume, il le fera pendant une vingtaine d'années. C'est dans ce même monastère qu'il décèdera.




Les commentaires sont fermés.