20/05/2012

786-809: Charlemagne contre les Bretons

 

armee_charlemagne_2.jpg


Période: lutte contres les Francs (474-874)

Lieux: Vannes, Pays Vannetais

Conflit: les seigneurs bretons résistent tant bien que mal aux représentants et troupes de Charlemagne dnas le pays Vannetais.

742 747 OU 748- 814 - Charlemagne_Allemagne(2).jpg


Armée Impériale

commandée par Audulf 

puis par le Comte Gui


714993513.jpg


Seigneurs Vannetais





715-768 - Pepin-le-Bref 715-768, le 24.09.jpg

Souvenez-vous: Pépin le Bref avait mis en place la Marche de Bretagne séparant les Bretons du pays Francs. Mais avoir installé cette Marche aussi près d'eux,  en Basse-Bretagne, était un véritable affront à leur liberté.



                                                                                            Pépin le Bref (715-768)


742 747 OU 748- 814 - Charlemagne_Allemagne(2).jpg

La ville de Vannes et son pays constituaient un point d'accès privilégié pour pénétrer rapidement au coeur du dispositif breton, et ainsi permettait la surveillance des faits et gestes des dirigents bretons. Charlemagne en avait concience, c'est la raison pour laquelle il avait envoyé une escorte pour le grand-maître de sa Maison: Audulf.


                                                                     Charlemagne (742,743 ou 748 - 814)



Dès son arrivée à Vannes, Audulf reprend la ville, mais poursuit les seigneurs rebelles jusque dans les marais. Au passage, il se saisit des châteaux. Tout le pays implore la clémence du magistrat, fournit des otages et promet de ne plus inquiéter Vannes. 

799: Charlemagne félicite son grand-maître Audulf et nomme un grand homme de guerre, le Comte Gui à sa place, pour surveiller le pays. La paix va durer une dixaine d'années.

809: comme souvent, le naturel revient au galop. Les Bretons attaquent les Francs, et les obligent à quitter le pays. Le Comte Frodal est tué, le Comte Gui doit fuir. 

Charlemagne ignore sciemment les excès de ses troupes qui répriment inconsidérément et avec forces les Bretons en allant jusqu'en Domnonée. 

778-840 - louis-le-pieux, fils de Charlemagne 52°.jpgC'est son fils, Louis Ier le Débonnaire ou "le Pieux", qui intercéda, jugeant les rebelles avec moins de sévérité, commença à réparer les dégâts. La paix revient peu à peu en Bretagne.


 

                                                          Lous Ier le Débonnaire ou le Pieux (778-840)


Le fils de l'Empereur juge les faits avec moins de sévérité que son père et tente de restaurer la paix en commençant par réparer les dégâts causés aux églises. Le Comte Gui reçoit des consignes de modération.


Conséquences: les Bretons ont subi de nombreuses pertes. L'armée impériale est trop puissante, bien trop organisée pour eux. Ils prennent concience que leurs défaites est la conséquence de leurs divisions. Pour y remédier, ils savent qu'ils doivent trouver un homme qui fasse passer le bien public avant tout intérêt particulier. ils choisissent de s'unir autour de Jarnithin du diocèse de Vannes.

814: Charlemagne meurt. Apparaît alors un certain Morvan, de la race des anciens rois de Léon. Avec lui, les choses vont changer.


Les commentaires sont fermés.