22/05/2012

Rock of Cashel (Cashel, Comté de Tipperary)

 

rock of cashel,cashel,province de munster,comté de tipperary,saint-patrick


En irlandais: "Carraig Phàdraig"

Ce site historique de la province de Munster présente une grande complexité, par la juxtaposition de très nombreuses époques. 

Lors d'un sermon célèbre, Maewyn Succat dit Saint-Patrick, montra une feuille de trèfle:

" Voilà la figure de la Trinité sainte". 

Les figures de triades étaient familières à la religion celtique: le trèfle deviendra ainsi le symbole de l'Irlande. La légende raconte que c'est à ce moment-là que furent chassés tous les serpents du pays.

Du IVème siècle à l'année 1101, Rock of Cashel, éperon calcaire haut de 60 mètres, pointant au milieu d'une prairie, avait en son sommet un château oùe les Rois de Munster eurent leur quartier général.

Saint-Patrick visitant les lieux en 450, y baptisa le roi Aengus et ses frères.

1172: Henri II d'Angleterre y force l'Irlande à se soumettre exclusivement à l'autorité de l'Eglise catholique romaine, et mettant fin aux pratiques d'un christianisme celtique.

***

rock of cashel,cashel,province de munster,comté de tipperary,saint-patrick, Irlande


rock of cashel,cashel,province de munster,comté de tipperary,saint-patrick, IrlandeLorsque Saint-Patrick bâtissait la grande église qui domine le rocher de Cashel, les ouvriers, en arrivant le matin avaient le chagrin de trouver détruit leur ouvrage de jour précédent. Chaque homme veilla à son tour, mais vers une heure du matin, celui qui était de garde s'endormait toujours. A la fin, Saint-Patrick résolut de faire lui-même sentinelle, et quand la cloche sonna une heure, il aperçut un terrible taureau jetant le feu par les naseaux, qui montait au grand galop la colline et qui bouleversait les pierres, les poutres et le mortier. 

" Ah ! dit le saint, je trouverai bientôt quelqu'un qui saura te calmer !"

Or, celui à qui songeait Saint-Patricj n'était autre que Usheen (Ossian) que le saint voulait convertir au christianisme.

Usheen était un disciple très peu souple. Pendantq ue Saint-Patrick prononçait d'éloquents discours au milieu de lectures pieuses, l'esprit du héros songeait aux chasseurs et aux guerriers de sa jeunesse. Pourtant il chérissait le bon saint à cause de sa charité.

Le lendemain du jour où Saint-Patrick avait vu le taureau, il raconta à Usheen ce dont il avait été témoin:

"Mène-moi, dit Usheen, près d'un rocher ou d'un arbre à côté duquel doit passer le taureau et j'examinerai la conduite à tenir. "

rock of cashel,cashel,province de munster,comté de tipperary,saint-patrick, Irlande


C'est ainsi que le soir même, il grimpa sur les branches d'un arbre qui s'élevait sur la colline, et quand le taureau gravit avec la rapidité et le fracas du tonnerre la pente escarpée et qu'il passa près du héros, Usheen sauta sur son dos, saisit de chaque main une de ses cornes, le terrassa et le lança si violemment contre un des murs de l'église, qu'on en voit encore la trace sur la pierre.

A partir de ce jour, les ouvriers cessèrent d'être inquiétés. Dans leur reconnaissance, ils sculptèrent l'exploit d'Usheen, et de nos jours, on distingue encore sur les pierres ruinnées, l'image du héros à cheval sur le taureau.


Loys Brueyre, Contes populaires de la Grande-Bretagne, 1875


















Commentaires

Ah oui ! De très belles images très intéressantes par leurs commentaires !
Vanillon (Belgique)

Écrit par : vanillon | 22/05/2012

Les commentaires sont fermés.