15/06/2012

APPEL AUX BRETONS EXPATRIES

 

197251_203420106343267_200275779991033_713143_434513_n.jpg


Il est un pays qui depuis des lustres résiste encore et toujours à l'oppression jacobine centraliste du gouvernemant français.

L'identité bretonne est toujours là et les luttes sont nombreuses pour qu'elle soit reconnue, respectée et qu'elle recouvre son droit d'existence. Malgré les différentes interventions de l'Etat, la langue bretonne résiste mais souffre, les locuteurs se font moins nombreux, les écoles Diwan peinent à exister, nombreuses sont les mairies qui les ignorent, certains élus voient en notre culture un folklore qui n 'a plus son rôle à jouer dans notre société moderne.

Le 18 juin 2011, j'ai quitté Lutèce pour Nantes où une grande manifestation étaient organisée par plusieurs associations ou partis, réclamant une réunification de la Bretagne. Grande déception ! Notre parcours nous a fait déambuler dans le sud-loire de Nantes, passant bien sûr devant le Palais des régions mais ignrant totalement le centre ville. Autrement dit, nous sommes passés quasiment inaperçus, et je en vous parlerai pas de la couverture médiatique. Ma déception était d'autant plus grande que nous étions loin d'atteindre le nombre escompté (6 à 10.000) beaucoup ne sont pas venus, j'en ignore les raisons mais leur absence a marginalisé notre présence.

Le  2012, une autre manifestation avait lieu à Quimper, mais aussi dans d'autres villes régionales, afin de réclamer cette fois, la ratification de la Chartre sur les Langues Régionales et Minoritaires. Là aussi, 5 à 8.000 personnes.

Le 2 juin 2012, Bretagne Réunie organise à nouveau une manifestation pour la réunification de la Bretagne, cette date étant choisie avant le 1er tour des Législatives. 

Le 16 mai 2012, François Hollande, nouvellement élu à la Présidence de la République, choisissait comme chef de gouvernement, Jean-Marc Ayrault, Député-Maire de Nantes. Nous connaissons tous sa position quant à nos revendications régionalistes ou fédéralistes. Pourtant ce dernier a choisi pour son gouvernement des personnes qui peuvent défendre nos positions, à commencer par Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense, ou encore Marylise Le Branchu, Ministre de la Réforme de l'Etat, Décentralisation et Fonction Publique.

Toutes ces manifestations intéressent beaucoup de bretons qui, comme moi, sont en région parisienne, mais se déroulent trop loin pour que nous y soyons à chaque fois. 

Quoiqu'il en soit, qu'il soit de droite ou de gauche, le gouvernement et le Parlement sont à Paris, c'est dans la capitale que sont prises les décisions, que sont votées les lois, et je dirais même que la couverture médiatique pourrait être tout autre.

Aussi, grande, très grande est la tentation d'organiser une manifestation dans la capitale, et cette envie n'est pas si irréaliste que ça dans la mesure où la communauté bretonne expatriée sur Paris et sa région est importante: plus de 900.000. 

Alors, je vais faire court et direct: ceci est un appel aux bonnes volonté de la région parisienne et tous ceux qui pourraient se rendre sur Paris au moment fatidique. En attendant, je vous annonce d'ores et déjà la naissance du collectif:

"BREIZH ADUNANET / BERTAEYN AGEREAEY / BRETAGNE REUNIFIEE"

La date n'est pas arrêtée, plusieurs dates sont retenues, le calendrier de nos interventions sera calqué au possible sur des dates symboliques.


Mais j'ai besoin de vous pour rendre ce projet possible, toutes les bonnes volontés seront accueillies à bras ouvert le jour dit mais aussi pour organiser ce rendez-vous. Pour se faire, vous pouvez me contacter via:

e-mail: jimafuron44@gmail.com

sms: 06 24 65 65 56

Trugarez

 

384784_2103581284087_1682149024_1445265_2074016643_n.jpg








Commentaires

An hani ne vez ket joä doc'htoñ a-pa arriw a vez joä doc'htoñ a-pa y-â kuit
Et vive la Bretagne!!

Marie.

Écrit par : caf reims | 15/06/2012

Comme je t'envoie de savoir parler breton !

Écrit par : Naoufel | 18/06/2012

Les commentaires sont fermés.