30/08/2012

Jean de Rieux (1342-1417)

jeanderieux.JPG


Jean de Rieux (1342-1417), maréchal de France, était le second fils de Jean de Rieux (mort en 1357) et d’Isabeau de Clisson (morte en 1343).

En 1364, il hérita de son frère aîné, mort à la bataille d’Auray, l’une des premières fortunes féodales de Bretagne, avec les seigneuries de Rieux, de Nozay et de Fougeray.

 

Il fit ses armes sous le connétable de France, Du Guesclin (1366) en Espagne. Son mariage, à son retour en Bretagne, avec Jeanne de Derval (1343-1423), dame de Rochefort, d’Ancenis, de Châteauneuf-La-Noë, d’Assérac, et vicomtesse de Donges, lui permit de devenir le plus important seigneur du Sud de la Bretagne. Très proche de son oncle, Olivier de Clisson, connétable de France en 1381, il choisit, après avoir ratifié au nom du duc de Bretagne le second traité de Guérande, de le suivre dans ses opérations militaires.

 

Il se distingua donc en Flandre à la bataille de Roosebeke (1382) remportée par Olivier de Clisson. Assez modéré et en bons termes avec le duc de Bretagne, Jean IV, il parvint à le convaincre de ne pas exécuter le connétable de France qu’il venait de faire prisonnier et de le libérer contre une énorme rançon (1387). Il réussit à conserver une certaine neutralité lors de la guerre entre le duc et Olivier de Clisson (1387-1396). En récompense de ses services, le roi de France, Charles VI, qui considérait Clisson comme son mentor, le nomma maréchal de France (fin 1397).

 

Il ne révéla réellement ses talents militaires qu’à partir de 1404 en repoussant à la tête de 700 hommes un débarquement anglais dans le Vannetais, et surtout par son expédition au Pays de Galles. En 1404, il partit, à la demande du roi de France, de Brest à la tête d’une flotte portant 2 800 hommes d’armes et un considérable matériel de siège afin d’aller soutenir Owain Glyndŵr qui s’était proclamé, en 1400, prince de Galles. Il débarqua à Milford Haven et marcha sur la ville d’Haverfordwest qui résista. Il ne réussit à prendre que le château. La ville de Carmarthen se rendit tout comme Tenby où l’avait rejoint le prince de Galles. Peu après, ils envahirent ensemble les comtés anglais d’Herefordshire et du Worcestershire et finirent par camper pendant huit jours à Greatwitley (Worcestershire) face à l’armée anglaise du roi Henri IV de Lancastre.

 

Cependant personne n’engagea le combat et le contingent breton rentra en Bretagne avec un considérable butin. Jean de Rieux avait permis au prince de Galles, allié du roi de France, de restaurer la principauté de Galles. Il avait mis en grande difficulté le roi d’Angleterre, l’empêchant ainsi de revendiquer le royaume de France. Peu après son retour, le duc de Bourgogne, régent du royaume pour le roi Charles VI, devenu fou, haïssant tout ce qui était en lien avec son ennemi, Olivier de Clisson, enleva à Jean de Rieux son bâton de maréchal de France (1411). Jean de Rieux en fut privé peu de temps car les Armagnacs, adversaires des Bourguignons, le lui rendirent (24 décembre). En 1417, il renonça à sa charge qu’il laissa à son fils cadet, Pierre de Rochefort. Il mourut en septembre de cette année.

 

 

Les commentaires sont fermés.