26/11/2012

Naissance de AMBASSADE-BREIZH

logo.png


L'Ambassade de Bretagne n'est plus (http://ambassade-breizh.com/), vive Ambassade Breizh !

C'est le jour de Samaihn (31 octobre, Halloween) que nous avons décidé de lancer une organisation qui servirait la Bretagne, la protection de notre culture, la défense de notre langue, bref ses intérêts.

Une association type loi 1901 est en cours de création.


Degemer mad, Bienvenue,

A l'extrêmité Ouest de l'Europe est une péninsule qui, contre vents et marées, a su garder et développer son identité historique et culturelle: la Bretagne.

Car la Bretagne est bien plus qu'une région administrative; elle rayonne dans le monde entier, par sa culture, sa gastronomie, ses traditions... Elle mérite que tous les bretons se rassemblent derrière une seule bannière, et Ambassade Breizh est volontaire pour porter, pour vous, le Gwen Ha Du.

Où que vous soyez, un breton n'est jamais loin! Ambasade Breizh se donne pour vocation d'être un repère et un lien pour tous les bretons, expatriés ou non, mais aussi pour les amis de la Bretagne.

A l'heure de l'Europe des régions, il est important que la Bretagne soit dignement représentée et qu'elle multiplie ses actions d'influence, dans les institutions parisiennes et européennes. Nos élus ont leur rôle à jouer, et nous ne souhaitons pas interférer avec cela. Ambassade Breizh se veut être une association sans extrêmisme et qui agira en toute neutralité politique.

Notre ambition est de porter le souffle Breizh en France et dans le monde, dans une démarche collective de nos adhérents.

Merci à vous et à bientôt,


http://ambassade-breizh.com/


Dans un premier temps; nous comptons sur votre indulgence quant au contenu de notre site. Nous travaillons de pieds fermes afin qu'il soit plus complet. Une fois notre vitesse de croisière atteinte vos conseils seront bien évidemment les bienvenus, et nous comptons sur vous tous pour nous faire parvenir vos dernières infos.


L'équipe Dirigeante:

Jean-Marc Furon: jm.furon@ambassade-breizh.com

Thomas Tadoubé: t.boreal@ambassade-breizh.com

Julien Artu: j.artu@ambassade-breizh.com

NDLL

63171_279740655462367_283787442_n.jpg

 

Cela faisait longtemps que je désirai m'exprimer sur ce sujet: est-il souhaitable que la Bretagne dispose d'un 9ème aéroport ? 

Je ne dispose pas de toutes les données. En avons-nous réellement besoin ? 


Ce que je sais:

- Château-Bougon, l'aéroport de Nantes est, paraît-il, saturé. 2011 a connu une augmentation de 7% du traffic passagers,

- Un agrandissement de l'actuel aéroport n'est pas envisageable.

- Le projet d'un nouvel aéroport à NDDL remonte à...... 1974, le dossier rencontrait déjà pas mal d'opposition,

- En sept. 2011, l'aéroport NANTES-ATLANTIQUE fut nommé meilleur aéroport européen par ses pairs,

Ce qui est évident:

- En cette période de crise économique, construire un nouvel aéroport est-il vraiment opportun ? Si besoin il y a, reporter paraît plutôt sage dans la mesure où cette dépense de deniers publics pourrait être utilisée à de meilleures fins. Certains diront que la crise ne va pas durer et qu'il faut voir plus loin...

- Voir plus loin est compréhensible dès lors que notre vision du monde actuel n'est pas erronée. Il ne faut pas oublier que les sources d'énergies fossiles ne sont pas inépuisables, 

- Il existe déjà des aéroports flambant neufs mais qui restent vides. Exemples: Huesca, Villareal (Espagne),

(espagne-un-aeroport-a-1-milliard-d-euros-abandonne-15242....)

- Un nouvel aéroport se traduit par la destrucion de terres agricoles, la bétonnisation induira une imperméabilisation des sols, 

- C'est aussi la destruction d'espaces de biodiversité, faune et flore deviennent des aspects futiles face à des impératifs économiques qui reposent sur des prévisions hypothétiques, des projections douteuses. En attendant, disparaîtront nos salamandres etc..

- L'ouverture d'un aéroport à NDLL entraînant la fermeture de celui de château-Bougon, laisse à penser qu'une vaste opération immobilière va s'en suivre dans la réhabilitation de ces terrains libérés...


A l'heure où le gouvernement Ayrault prône la concertation dans tous les domaines, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes n'est pas un sujet à débattre. Les expulsions ont déjà commencé, les terrains sont cernés par des brigades de CRS et les heurts avec les opposants se font plus nombreux...

Et les médias nationaux taisent les évènements, les J.T n'en parlent pas, traduisant de plus en plus cette réalité: si rien n'est montré à la télévision c'est parce que ça n'existe pas ! Ben voyons ! 

Mais le breton est tenace ! N'oublions pas qu'en 1981, le projet d'une centrale nucléaire à Plogoff fut avorté...

 

aéroport,notre-dame-des-landes,nantes,huesca,villareal,crise économique,manifestation

Une du Monde de jeudi 8.11.

2012


Le 17 novembre, des cars seront mis à la disposition des franciliens: réservez votre place (50€ env. pour un aller-retour) et précisez l'heure souhaitée (vendredi 16.11 à 14h ou en fin d'après-midi, ou samedi 17.11 à 5h du matin): réservation par mail au: bus17novembreparisidf@riseup.net


en savoir plus:                           Un-refus-persistant


12/11/2012

La France abandonne ses citoyens

Les médias en parlent, n'en font pas des tonnes, mais se contentent pour la plupart de relater qu'une partie des informations ( je sais, ce n'est pas nouveau!) et ne cherchent surtout pas à expliquer aux français les tenants et aboutissants de cette affaire récente: l'extradiiton d'Aurore Martin.


Mon coup de gueule est vicéral !

Comment une nation, peut-elle être réduite à extrader un de ses ressortissants à une autre nation ? 

Il est compréhensible que tout pays déposant un Mandat d'Arrêt Européen (MAE) s'attende à avoir des "retours" de la part de ses voisins européens;

Il est compréhensible et louable qu'un gouvernement ne souhaite pas intervenir dans des affaires de justice, Aurore Martin ayant été arrêtée par la gendarmerie suite à une demande de la Cour de justice de Pau.

Ce que je ne comprends pas et ai vicéralement du mal à accepter:

Qu'il est étrange tout de même de voir, qu'au sein de la même Europe, deux pays puissent puissent avoir des positions différentes quant au parti basque Batasuna, autorisé en France, mais illégal en Espagne, Batasuna étant  très lié à l'ETA.

Qu'il est curieux d'apprendre que, trois jours avant l'arrestation d'Aurore Martin, la Cour d'appel de Pau refusa le 30 octobre d'extrader en Espagne, Arturo Villanueva Arteaga, pour son appartenance à un mouvement de jeunesse radical basque, déclaré illégal en Espagne depuis janvier 2007, cette décision annula le MAE émis par Madrid contre lui. En 2010, les juridictions britanniques avaient elles aussi refusé d'appliquer ce même MAE.

Qu'il est inquiétant de voir que la justice de son pays puisse vous extrader pour un simple délit d'opinion ! Car en fait, que lui reprochent les autorités espagnoles: son appartenance à un parti interdit (Batasuna) et de s'être exprimé lors de manifestations. L'Espagne ! Notre voisin, qui n'est pourtant pas reconnu pour être une dictature et où on peut être plus que surpris de voir pareil délit.

 


Eclaircissements:

- Article 695-22 du Code de procédure pénal: cet article prévoit plusieurs conditions dans lesquelles un Etat ne pas donner suite à un MAE, ainsi un MAE peut être refusé "s'il est établi que ledit mandat d'arrêt a été émis dans le but de poursuivre ou de condamner une personne en raison de son sexe, de sa race, de sa religion, de son origine ethnique, de sa nationalité, de sa langue, de ses opinions politiques ou de son orientation sexuelle". 

  - Jusqu'à 1981, la France avait toujours refusé d'extrader un de ses ressortissants français. C'est sous l'ère Mitterand, que commencèrent certains "échanges" avec l'Espagne notamment, pour les membres de l'ETA;

- Jusqu'en 2004, une extradition ne pouvait se faire sans un décret signé par le Premier Ministre. Depuis, il n'y en a plus besoin, et si un ministre s'y oppose, il entre en contradiction avec les textes de l'Union Européenne.


En résumé:

Pour Aurore Martin, le MAE remonte à 2010. Dans un premier temps elle vivait cachée.Récemment elle annonça qu'elle souhaitait reprendre une vie normale et qu'elle regagnerai son appartement. Une première tentative d'arrestation eût lieu à son domicile, mais la trop grande foule qui s'était amassé dans les escaliers de l'immeuble, fit reculer les forces de l'ordre. Ce n'était que partie remise. Elle se fit arrêtée quelques jours plus tard, loin de son quartier populaire, au cours d'un barrage que l'on nous dit de routine. Mais ce qu'on nous cache, c'est qu'en réalité tout un dispositif avait été mis en place autour de son domicile: tous les carrefours étaient dotés de barrage pour effectuer des contrôle de routine.....

Bref, elle se fait arrêtée sans opposition le 1er novembre, et à partir du moment où elle est arrêtée, les voies de recours étant toutes épuisées, la remise aux autorités espagnoles est automatique, aucune intervention politique n'est réalisable, l'affaire devant se poursuivre de juge à juge.

Selon la loi espagnole, Aurore Martin est passible d'une peine d'emprisonnement de 12 années !


Alors je ne sais pas pour vous, mais je suis bien tenté de lancer un appel à tous mes frères bretons, nos cousins Corses, Occitans, Alsaciens, et tous ceux qui pensent que cette procédure est abusive,  afin que tous intégrons le parti Batasuna, pour pouvoir exprimer nos doléances aux autorités espagnoles.

Vous savez à quoi vous en tenir: Un MAE ne tardera pas à être levé contre nous, et nous pourrons avoir l'assurance d'être lâché par notre pays, celui des droits de l'homme et du citoyen, celui qui n'est même pas capable de protéger et de défendre ses ressortissants !

 

374494_4752045360477_8801096_n.jpg


Tenez au fait ! Hier, 11 novembre, était la journée commémorative pour tous les hommes et femmes morts pour la France, et pas uniquement ceux de 1914-1918, une journée du souvenir.

Saviez-vous qu'en ce même 11 novembre de l'après-guerre (date précise que je vais rechercher), le Général DeGaulle avait déposé une gerbe aux pieds d'un drapeau basque afin de préciser qu'il souhaitait que l'on se souvienne aussi de tous ces basques qui se sont battus contre les forces de l'Alliance (Allemagne-Italie-Espagne) durant la la guerre d'espagne contre le franquisme (1936-1939) et pendant la 2nde guerre mondiale. 

Je ne suis pas en mesure de vous préciser s'il en a fait de même au pied de notre Gwen ha du, mais là n'est pas le propos.



 

 

 

 

 

09/11/2012

2012, du 20 au 30 novembre: 14ème Festival Grande Marée (Brest)

2012.11.20-20.jpg

Chaque année (depuis 1999), l'association ADAO fait la part belle aux spectacles de contes, le festival Grande Marée est destiné pour tous les publics.

Depuis 2006, ADAO organise également le festival Petite Marée pour les moins de 4 ans.

contact: http://associationadao.wordpress.com/

2012, le 9 juin - Projet d'Hydrolienne en Ria d'Etel

La société française LGI projette d'implanter une hydrolienne expérimentale en ria d'Étel, en aval du Pont-Lorois. En 2006, une société brestoise avait dû renoncer à un premier projet de l'autre côté du pont.

 

 Les courants marins de la ria d'Étel sont tellement puissants qu'il serait bête de s'en priver, à l'heure de la diversité bioénergétique. Dès 2006, la société brestoise Actimar était parvenue à cette conclusion, avec à la clé un projet concret: celui d'une hydrolienne flottante qu'elle projetait d'implanter en amont du Pont-Lorois, entre l'île de Gravinez et la rive de Plouhinec. Mais, combattu par plusieurs associations, le projet avait été abandonné l'année suivante.

 

Cinq ans après, la société française Le Gaz Intégral (LGI), tente à son tour de se lancer à l'eau en Ria. La société, basée à Nanterre (Hauts-de-Seine), a, en effet présenté, en 2011, Blustream, un projet d'hydrolienne française élaboré en collaboration avec l'Ifremer de Brest, l'Ensta de Brest, ainsi que deux entreprises privées, dont Guinard Énergies, également implantée à Brest.

 

Deux mois d'instruction

C'est une hydrolienne de ce type que LGI projette d'immerger en ria d'Étel, à titre expérimentaldans un premier temps. Il s'agit d'un équipement intégralement immergé, dont la particularité est d'être composée de «deux tuyères divergentes solidarisées par un bras de liaison, capables de s'orienter automatiquement dans le sens du courant». Et donc de ne rien perdre de l'énergie de celui-ci. Son diamètre serait de 5m, contre 6 dans le cas du projet abandonné en 2007. Chez LGI, on confirme l'existence du projet tout en refusant pour l'heure de communiquer, au motif qu'«une autorisation d'occupation temporaire de l'espace public est actuellement à l'instruction». Une phase qui doit durer deux mois, avant décision de la Direction des Territoires et de la Mer (DDTM).

 

De fait, une réunion aura lieu, mardi à Lorient, dans les locaux de la DDTM en présence des maires de Plouhinec et de Belz et des représentants des pêcheurs plaisanciers et des ostréiculteurs. Par la voix de leur président, Jean Mahéo, ces derniers font savoir qu'ils ne sont «ni pour ni contre». Il en serait peut-être allé différemment si l'implantation avait été envisagée au même endroit qu'en 2006. Mais après avoir, eux aussi, étudié trois emplacements en amont du PontLorois, les promoteurs du projet ont décidé de passer de l'autre côté. Ils ont jeté leur dévolu sur un quatrième lieu, en aval cette fois.

 

Selon plusieurs sources, il se situerait en face de PortNiscop (Belz), mais plus près de la rive de Plouhinec, à un endroit où il y a 10m de fond à marée basse. Largement de quoi immerger une hydrolienne de 5m donc. Sauf que ladite hydrolienne ne voyage pas en solitaire: elle est accompagnée d'un ponton en surface.

 

Présentation publique mardi

Tout l'enjeu pour le promoteur du projet, dans les jours à venir, va donc être d'expliquer aux différentes associations que le ponton n'entrave en rien la navigation. Et également que l'hydrolienne n'aura pas de conséquences sur l'équilibre écologique de la rivière. Dans ce but, LGI a invité plusieurs associations à une présentation de son projet mardi soir, à 20h30, à la salle des Astéries de Belz.

 

Benoit Siohan & Jean-Yves Collin

03/11/2012

Le Problème Breton en 20 questions

2012-11-03 01.42.38.png