26/11/2012

Naissance de AMBASSADE-BREIZH

logo.png


L'Ambassade de Bretagne n'est plus (http://ambassade-breizh.com/), vive Ambassade Breizh !

C'est le jour de Samaihn (31 octobre, Halloween) que nous avons décidé de lancer une organisation qui servirait la Bretagne, la protection de notre culture, la défense de notre langue, bref ses intérêts.

Une association type loi 1901 est en cours de création.


Degemer mad, Bienvenue,

A l'extrêmité Ouest de l'Europe est une péninsule qui, contre vents et marées, a su garder et développer son identité historique et culturelle: la Bretagne.

Car la Bretagne est bien plus qu'une région administrative; elle rayonne dans le monde entier, par sa culture, sa gastronomie, ses traditions... Elle mérite que tous les bretons se rassemblent derrière une seule bannière, et Ambassade Breizh est volontaire pour porter, pour vous, le Gwen Ha Du.

Où que vous soyez, un breton n'est jamais loin! Ambasade Breizh se donne pour vocation d'être un repère et un lien pour tous les bretons, expatriés ou non, mais aussi pour les amis de la Bretagne.

A l'heure de l'Europe des régions, il est important que la Bretagne soit dignement représentée et qu'elle multiplie ses actions d'influence, dans les institutions parisiennes et européennes. Nos élus ont leur rôle à jouer, et nous ne souhaitons pas interférer avec cela. Ambassade Breizh se veut être une association sans extrêmisme et qui agira en toute neutralité politique.

Notre ambition est de porter le souffle Breizh en France et dans le monde, dans une démarche collective de nos adhérents.

Merci à vous et à bientôt,


http://ambassade-breizh.com/


Dans un premier temps; nous comptons sur votre indulgence quant au contenu de notre site. Nous travaillons de pieds fermes afin qu'il soit plus complet. Une fois notre vitesse de croisière atteinte vos conseils seront bien évidemment les bienvenus, et nous comptons sur vous tous pour nous faire parvenir vos dernières infos.


L'équipe Dirigeante:

Jean-Marc Furon: jm.furon@ambassade-breizh.com

Thomas Tadoubé: t.boreal@ambassade-breizh.com

Julien Artu: j.artu@ambassade-breizh.com

NDLL

63171_279740655462367_283787442_n.jpg

 

Cela faisait longtemps que je désirai m'exprimer sur ce sujet: est-il souhaitable que la Bretagne dispose d'un 9ème aéroport ? 

Je ne dispose pas de toutes les données. En avons-nous réellement besoin ? 


Ce que je sais:

- Château-Bougon, l'aéroport de Nantes est, paraît-il, saturé. 2011 a connu une augmentation de 7% du traffic passagers,

- Un agrandissement de l'actuel aéroport n'est pas envisageable.

- Le projet d'un nouvel aéroport à NDDL remonte à...... 1974, le dossier rencontrait déjà pas mal d'opposition,

- En sept. 2011, l'aéroport NANTES-ATLANTIQUE fut nommé meilleur aéroport européen par ses pairs,

Ce qui est évident:

- En cette période de crise économique, construire un nouvel aéroport est-il vraiment opportun ? Si besoin il y a, reporter paraît plutôt sage dans la mesure où cette dépense de deniers publics pourrait être utilisée à de meilleures fins. Certains diront que la crise ne va pas durer et qu'il faut voir plus loin...

- Voir plus loin est compréhensible dès lors que notre vision du monde actuel n'est pas erronée. Il ne faut pas oublier que les sources d'énergies fossiles ne sont pas inépuisables, 

- Il existe déjà des aéroports flambant neufs mais qui restent vides. Exemples: Huesca, Villareal (Espagne),

(espagne-un-aeroport-a-1-milliard-d-euros-abandonne-15242....)

- Un nouvel aéroport se traduit par la destrucion de terres agricoles, la bétonnisation induira une imperméabilisation des sols, 

- C'est aussi la destruction d'espaces de biodiversité, faune et flore deviennent des aspects futiles face à des impératifs économiques qui reposent sur des prévisions hypothétiques, des projections douteuses. En attendant, disparaîtront nos salamandres etc..

- L'ouverture d'un aéroport à NDLL entraînant la fermeture de celui de château-Bougon, laisse à penser qu'une vaste opération immobilière va s'en suivre dans la réhabilitation de ces terrains libérés...


A l'heure où le gouvernement Ayrault prône la concertation dans tous les domaines, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes n'est pas un sujet à débattre. Les expulsions ont déjà commencé, les terrains sont cernés par des brigades de CRS et les heurts avec les opposants se font plus nombreux...

Et les médias nationaux taisent les évènements, les J.T n'en parlent pas, traduisant de plus en plus cette réalité: si rien n'est montré à la télévision c'est parce que ça n'existe pas ! Ben voyons ! 

Mais le breton est tenace ! N'oublions pas qu'en 1981, le projet d'une centrale nucléaire à Plogoff fut avorté...

 

aéroport,notre-dame-des-landes,nantes,huesca,villareal,crise économique,manifestation

Une du Monde de jeudi 8.11.

2012


Le 17 novembre, des cars seront mis à la disposition des franciliens: réservez votre place (50€ env. pour un aller-retour) et précisez l'heure souhaitée (vendredi 16.11 à 14h ou en fin d'après-midi, ou samedi 17.11 à 5h du matin): réservation par mail au: bus17novembreparisidf@riseup.net


en savoir plus:                           Un-refus-persistant


09/11/2012

2012, le 9 juin - Projet d'Hydrolienne en Ria d'Etel

La société française LGI projette d'implanter une hydrolienne expérimentale en ria d'Étel, en aval du Pont-Lorois. En 2006, une société brestoise avait dû renoncer à un premier projet de l'autre côté du pont.

 

 Les courants marins de la ria d'Étel sont tellement puissants qu'il serait bête de s'en priver, à l'heure de la diversité bioénergétique. Dès 2006, la société brestoise Actimar était parvenue à cette conclusion, avec à la clé un projet concret: celui d'une hydrolienne flottante qu'elle projetait d'implanter en amont du Pont-Lorois, entre l'île de Gravinez et la rive de Plouhinec. Mais, combattu par plusieurs associations, le projet avait été abandonné l'année suivante.

 

Cinq ans après, la société française Le Gaz Intégral (LGI), tente à son tour de se lancer à l'eau en Ria. La société, basée à Nanterre (Hauts-de-Seine), a, en effet présenté, en 2011, Blustream, un projet d'hydrolienne française élaboré en collaboration avec l'Ifremer de Brest, l'Ensta de Brest, ainsi que deux entreprises privées, dont Guinard Énergies, également implantée à Brest.

 

Deux mois d'instruction

C'est une hydrolienne de ce type que LGI projette d'immerger en ria d'Étel, à titre expérimentaldans un premier temps. Il s'agit d'un équipement intégralement immergé, dont la particularité est d'être composée de «deux tuyères divergentes solidarisées par un bras de liaison, capables de s'orienter automatiquement dans le sens du courant». Et donc de ne rien perdre de l'énergie de celui-ci. Son diamètre serait de 5m, contre 6 dans le cas du projet abandonné en 2007. Chez LGI, on confirme l'existence du projet tout en refusant pour l'heure de communiquer, au motif qu'«une autorisation d'occupation temporaire de l'espace public est actuellement à l'instruction». Une phase qui doit durer deux mois, avant décision de la Direction des Territoires et de la Mer (DDTM).

 

De fait, une réunion aura lieu, mardi à Lorient, dans les locaux de la DDTM en présence des maires de Plouhinec et de Belz et des représentants des pêcheurs plaisanciers et des ostréiculteurs. Par la voix de leur président, Jean Mahéo, ces derniers font savoir qu'ils ne sont «ni pour ni contre». Il en serait peut-être allé différemment si l'implantation avait été envisagée au même endroit qu'en 2006. Mais après avoir, eux aussi, étudié trois emplacements en amont du PontLorois, les promoteurs du projet ont décidé de passer de l'autre côté. Ils ont jeté leur dévolu sur un quatrième lieu, en aval cette fois.

 

Selon plusieurs sources, il se situerait en face de PortNiscop (Belz), mais plus près de la rive de Plouhinec, à un endroit où il y a 10m de fond à marée basse. Largement de quoi immerger une hydrolienne de 5m donc. Sauf que ladite hydrolienne ne voyage pas en solitaire: elle est accompagnée d'un ponton en surface.

 

Présentation publique mardi

Tout l'enjeu pour le promoteur du projet, dans les jours à venir, va donc être d'expliquer aux différentes associations que le ponton n'entrave en rien la navigation. Et également que l'hydrolienne n'aura pas de conséquences sur l'équilibre écologique de la rivière. Dans ce but, LGI a invité plusieurs associations à une présentation de son projet mardi soir, à 20h30, à la salle des Astéries de Belz.

 

Benoit Siohan & Jean-Yves Collin

22/10/2012

Anniversaire de la Création de l'Armée de Bretagne

CONLIE.jpg


Le 22 octobre 1870, Léon Gambetta créait l'Armée de Bretagne pour reprendre l'offensive face à l'invasion Prusse autour de Paris. Finalement, tous les volontaires bretons (60.000) seront abandonnés dans le camp de concentration de Conlie, périront de froid, de faim, de maladies, les quelques survivants seront envoyés sans munition pour servir de chaire à canon prussien. C'est ainsi que la France, patrie des droits de l'homme, remercia ces volontaires! 


18/10/2012

Avis de Décès

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

hermines début de texteVendredi 5 octobre, l’épopée de l’Ambassade de Bretagne s’arrêtait nette.

Le couperet glacial est tombé sur le monde breton et cette fin est irrémédiable.

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,siteMon propos du jour ne consiste pas à vous en narrer les causes dans les détails, je me contenterai de vous dire que ce décès résulte de la mésentente des deux personnes qui tenaient ce site à bout de bras. L’un était le fondateur de cette très grande idée mais épuisé souhaitait arrêter, le second était le concepteur du site, alimentait le réseau, et voulait aller plus loin.

 

hermines début de texteComment expliquer ce coup d’arrêt alors qu’il commençait à prendre une vitesse de croisière intéressante avec ces derniers mois, l’arrivée de l’application pour « smartphone », le partenariat avec « Guest to guest », la naissance de la rubrique emploi etc. ? Un élan coupé net ressentie tel un couteau dans le dos !

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

Comment peut-on expliquer qu’un jour vous puissiez tout faire pour regrouper tous les Bretons et quelques mois après, que vous refusiez de laisser votre compagnon d’armes poursuivre l’aventure en lui retirant l’usage du nom du domaine notamment ?


ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

Comment expliquer que ce soit un Normand qui tienne à poursuivre ce rassemblement de bretons dans le monde ?

 

hermines début de texteBref ! Beaucoup de membres se retrouvent désormais orphelins, combien d’entre nous se retrouvent ainsi isolés d’autres bretons avec qui se tissaient peu à peu des liens, via le groupe Facebook, via Twitter ….. ?

 ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

 hermines début de texteDans l’urgence, Julien Artu avait tenu à rencontrer plusieurs personnes désireuses de poursuivre l’aventure. Mardi 9 octobre, il nous donna rendez-vous, chez lui, un lieu convivial et intime qui était propice à des débats constructifs. Malheureusement, trop d’invités firent faux-bond, faute de pouvoir se dégager d’obligations professionnelles ou autres à la dernière minute.

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

Néanmoins, cet « apéro breton » à trois fut l’occasion de ne pas nous éparpiller (enfin pas trop) et de donner à Julien l’assurance qu’il ne serait pas seul à porter le projet. Mettons-nous un peu à sa place : comment voulez-vous qu’il souhaite reprendre le flambeau si personne ne le soutien ? Comment concevez-vous que des Bretons refusent un projet rassembleur et innovateur qui profiterait aux bretons et à la Bretagne ? Vous croyez vraiment qu’il poursuivrait ?

 

hermines début de texteUne chose est claire : le nom du domaine « Ambassade de Bretagne » étant inutilisable, dans l’hypothèse où plusieurs d’entre nous souhaitent reprendre les bases de ce qui avait été entrepris, quelle sera la dénomination du nouveau projet, une dénomination tout autant fédératrice que « Ambassade » ? Difficile de l’être plus ! Mais bien évidemment, le nom à choisir devra refléter les grandes lignes de notre projet.

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

Quel serait le projet ? A qui s’adressera t-il ? Pour la Bretagne ? Pour les Pays Celtes ? Je ne vous en dirais pas plus aujourd’hui, la discrétion est de mise dès lors que rien n’est officiellement statué.

 

hermines début de textePour finir, je remercie Julien pour son envie virale sans borne (ou presque) de nous redonner, à nous bretons, un outil qui sera tout autant rassembleur que pouvait l’être « Ambassade de Bretagne ». Merci à Noémie (Mélusine @ Paris) d’avoir pu venir, sans toi ce « brainstorming » aurait manqué de touche féminine, et aurait été un univers de recherche réduit de moitié !

 

hermines début de texteAu prochain rendez-vous, dans des délais relativement brefs, nous espérons être plus nombreux afin de finaliser le projet. Si le cœur vous en dit…

 ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

PS : une autre certitude depuis mardi: le Risotto de Julien, une tuerie !

09/09/2012

Diwan Louaneg: elle est belle notre République !

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2011/2012, le maire a laissé croire que l'école Diwan de la commune investirait simplement d'autres locaux, ma mairie travaillant à l'achat de bâtiments vides;

Impossible de savoir si dès le départ, les intentions de la majorité du Conseil municipal était de ne jamais redonner des locaux. Une chose est sûre: à la rentrée scolaire du 4 septembre, des enfants étaient privés d'école !

Le 7 septembre, eut lieu une réunion de médiation de la préfecture, initiée par le chef de cabinet de François Hollande.

A l'heure actuelle, il s'avère que la mairie refuse tout dialogue, aucune négociation possible ! Quelque soit le dossier, aussi bien ficelé soit-il, avec le financement de la Région..... la mairie rejette tout en bloc: Diwan est devenue "persona ingrata" à Louaneg, il va sans dire que la mairie ne veut pas non plus de toutes ces familles. Don't act !

Une demande a été faite afin que les enfants puissent accéder à la bibliothèque municipale: aucune réponse bien évidemment !

Et en attendant, le prix de la cantine est surfacturé.

Une enseignante dispense même des cours, l'après-midi, dans.... le couloir, en raison des locaux exigüs; pourtant, les bâtiments ne manquent pas à Louaneg.


     Maintenant, une petite piqure de rappel pour ce qui concerne notre République Française où des élus n'hésitent pas à vous rappeller qu'elle est "une et indivisible". Autrement dit: nous avons tous les mêmes droits, quelque soit le coin de l'hexagone que vous habitez. 

Pour l'affaire qui nous intéresse, l'administration française applique très curieusement ce précepte, pour preuve:

- Une période probatoire de 5 ans est demandée dès l'ouverture d'une école Diwan. Elle devra ainsi attendre 5 ans, avant d'être contractualisée par l'Education Nationale. Pendant cette période probatoire, l'école Diwan devra prendre en charge les salaires des instituteurs. Et je le rappellle, Diwan est une école laïque mais aussi gratuite. 

Ainsi, le plus dur est de perdurer pendant ces 5 années, pour peu qu'une mairie n'use pas de tous ses pouvoirs pour faire partir ces écoles.

Et notre République étant la même pour tous, curieusement, la période de probation pour des écoles basques (les Ikastolak) sont de...... 1 ans seulement ! A contrario, les écoles Occitanes, situées dans ce même département (Pyrénées-Atlantiques) ne bénéficient pas de cette année de probation.


- Toute école Diwan de Bretagne, contractualisée, peut ouvrir une annexe dans une autre commune, mais cette annexe devra elle aussi connâitre une période probatoire de 5 ans. 

A contrario, les Ikastolak du Pays Basque, peuvent ouvrir des annexes dans n'importe quelle commune des alentours, la création de nouvelles écoles est ainsi facilitée.


Est-il utile de rappeler, que le Breton fut classé en danger d'extinction par l'Unesco ?

Est-il utile de rappeler, que lors d'un discours pré-électoral à Lorient, un certains François Hollande avait promis de ratifier la Charte des Langues Régionales ou Minoritaires Autochtones ?

Est-il utile de rappeler que la filière Diwan au Baccalauréat a obtenu des résultats à hauteur de 99% de réussite, ce qui en faire la première filière sur le territoire !

Est-il utile de rappeler, que nombreux sont les exemples qui prouvent que dès lors qu'il s'agit de Bretagne, l'Etat apporte un soin minutieux à détruire peu à peu notre culture, méprisant les rapports de l'UNESCO, méprisant ses propres concitoyens alors que la France est la première à dénoncer les régimes autoritaires qui ne respectent pas leurs peuples (Fiates ce que je dis pas ce que je fais! ), essayant depuis des lustres de casser notre image alors que dans le même temps il est le premier à se féliciter des bonnes fréquentations touristiques ou de tels résultats économiques.....

Comment peut-on se dire être socialiste et mépriser ainsi ses administrés,

Elle est belle notre République, 

Il est beau le pays des Droits de l'Homme,

Ar wec'hal


ps: si vous vous sentez concerné, défendre ce droit concernant tous les parents souhaitant donner l'éducation qu'ils souhaitent à leurs enfants, n'hésitez pas à vous rendre à la mairie de Louaneg/Louannec, samedi 15 septembre à 15h.

A tous, vous pouvez exprimer votre mécontentement à cette équipe municipale par le moyen que vous jugerez opportun:

adresse: Jean Nicolas, Ti-Kêr/mairie, 22 700 Louaneg/Louannec

courriel: mairie-louannec@orange.fr

tél: 02 96 23 20 63

 

 


28/08/2012

26 août 2012 - L'affaire des Livrets de Famille Bilingues (Carhaix)

 

120825091238195_34_000_apx_470_.jpg


Depuis plus 2006, la mairie de Carhaix (comme d'autres communes du Finistère) édite des livrets de famille bilingues breton-français.

Jusqu'à présent, personne n'y a trouvé à redire, jusqu'à tout récemment, lorsqu'un couple séparé, dont les enfants étaient nés à Carhaix, demanda la mise à jour de ses livrets de famille.


L'affaire éclata puisque, la mère, née en Allemagne, était dans l'obligation de passer par le Ministère des Affaires Etrangères pour remplir la partie qui la concernait. Le 3 mai, le ministère renvoie les papiers vierges à la mairie, accompagnés d'une lettre indiquant l'impossibilité de mettre à jour els dits-documents, en cause: leur non-conformité à "à la réglementation en vigueur" qui prône que "seule la langue française, langue de la République" soit utilisée "dans les actes publics".

Trois mois plus tard, la mairie de Carhaix reçoit une lettre du Ministère de la Justice, ayant pour objet la délivrance de ce livret. Marie-Anne Kerisit, Vice-procureur du Tribunal de Grande Instance de Brest demande alors à Christian Troadec, Maire de la commune de:

"faire toutes les observations nécessaires sur la réalité de cette pratique et les fondements juridiques" sur lesquels il ajoute "étant rappelé que la législation actuelle s'oppose à la délivrance de tels livrets".

François Dresen, sustitut du Procureur, indique que la lettre ne demande pour l'instant qu'une confirmation de l'existence de cette pratique, mais demande des précisions sur la position du Maire sur le sujet.  Il précise:

"Les normes supranationales sur la protection des langues régionales et minoritaires ne sont pas transposables en droit français".

Rappel:

La réglementation en vigueur s'appuie sur le texte de loi datant du 2 Thermidor de l'an II, à savoir, le 20 juillet 1794. Ce texte de loi, édité pendant la Terreur, fut pourtant abrogé 44 jours plus tard.

Pour ce qui concerne le caractère "non-transposable" de la protection des langues régionales ou minoritaires européenne sur le droit français, nous devons nous en remettre à cette Charte Européenne, signée par la France sous l'ère Jospin, non-ratifiée par le refus de J.Chirac (Président). 

Il devient plus qu'urgent, que le gouvernement français, à commencer par le Président qui en avait fait la promesse à Lorient lors de sa campagne présidentielle, qu'il faille se pencher sérieusement sur la problèmatique.

Bon nombre de textes de lois devraient encore être en vigueur faute d'avoir été abrogés ! S'il est possible de ressuciter un texte vieux de 218 ans pour faire appliquer une loi, la jurisprudence nous autoriserait à faire ressortir tous ces textes non abrogés, telle ctte loi qui inetrdit aux parisiennes de se promener dans la rue en pantalon !

En l'état, certains textes de cette Charte seraient très probablement refusés par le Conseil Constitutionnel car contraire à la Vème République. Dans la mesure où la Charte Européenne des Langues Régionales ou Minoritaires Autochtones fut signée part la France, il tombe sous le sens que c'est à la France d'adapter sa Constitution non ? 


12/08/2012

2012, 11 août - Le plus grand Gwen-ha-Du à Trelez (29)

2012.08, le 12 - le plus grand drapeau brezton.png

En cette nuit des étoiles, à Trelez en baie de Goulven, fut levé le plus grand Gwen-ha-Du du monde, d'une surface de 320 m2.

 Au programme: Féeries des eaux, feu d'artifices, et un concert gratuit avec: Gwenny, Julien Jaffrès Etc. ... et bien évidemment,  était de la partie notre Bro Gozh va Zadou !

nuit des étoiles.png


 

06/08/2012

2012, 25 juillet - Notre Gwen-Ha-Du interdit de Jeux Olympiques

 

celte16.gif


Flèche début de texte.gif

Cette année encore, une trentaine de Bretons participent aux J.O. Lors de l'inauguration, ils ont défilé derrière la bannière française, une seule délégation donc, sans surprise.

Mercredi 25 juillet, à Glasgow, l'équipe de France féminine de football affrontait les Américaines. Parmi les françaises, Eugénie, l'attaquante, était supportée par son père Thierry Le Sommer et son fils, venus encourager les bleues depuis les tribunes. 

Agitant à tour de bras le Gwen-ha-Du, la fête fut gâchée dès lors que les vigiles sont intervenus afin de l'obliger à ranger le drapeau sous peine d'être exclu des tribunes. Curieux n'est-il pas?

Le père de l'attaquante française est d'autant plus surpris qu'il parcourt le monde entier pour supporter les matches internationaux de sa fille, et jamais le Gwen-ha-Du ne fut interdit de s'exprimer.

Flèche début de texte.gif

Mais voilà, c'est le règlement ! Aux J.O, seules les nations participantes ont l'autorisation d'exhiber un drapeau à leurs couleurs.

3UK_Escocia-scotlasnd2.gifMais il y a règlement et règlement. Dans les tribunes flottaient des drapeaux écossais, les drapeaux bleus à crois blanche... ah oui: le drapeau basque fut lui aussi exclu quelques jours plus tard, le 2 août:

Des proches de Maialen Chourraut, médaillée de bronze en kayak monoplace, ont également été sommés de ranger leur drapeau basque.


Je note tout de même que l'histoire olympique prouve que de temps à autre, des entorses au règlement des J.O, en témoigne cette année même le port du voile pour une judokate d'Arabie Saoudite, le règlement même de la fédération inbternationale de Judo stipulant que les combattantes ne doivent porter uniquement! pantalon + veste + ceinture.

Il n'est nullement question pour moi de reprocher cette dérogation, surtout que le voile esr déjà autorisé dans d'autres disciplines olympiques, au tir notamment. Serait par contre plus que critiquable, la qualification de cette judokate, qui n'a aucune "stature" internationale, et qui pourtant, put participer aux jeux. Mais l'esprit des J.O veut que toutes les nations soient représentées dans les disciplines, alors...

 

Flèche début de texte.gif

Il existe donc un certain esprit d'ouverture aux jeux, mais pour ce qui concerne les questions de nations, la question semble figée. Mais souvenez-vous:

Voici 4 ans, aux J.O de Pékin, le drapeau Tibétain avait été exclu lui aussi des tribunes, manu-militari, sous des critiques virulentes de la presse anglaise. Qu'en pensent-ils aujourd'hui de l'exclusion de drapeaux de nations lors de leurs propres JO ???

Mais que dit le règlement olympique: sont interdits aux jeux les drapeaux des nations qui n'y participent pas. Les drapeaux des nations "sous l'ombrelle" des nations participantes peuvent être agités. Autrement dit, les vigiles anglais ne connaissent pas le règlement ! Donc, nous pouvons brandir aux jeux drapeaux bretons, basques, écossais, gallois, de même que celui du FCN, de la ville de Pontivy ou même celui de Breizh Adunanet !!!

 



20/07/2012

2012.07, le 18 - Petit Topo sur l'Apéro Breton

 

apéro,ambassade de bretagne,radio pays,breizh adunanet,bretagne,bretons de paris

Mercredi 18 juillet, Olier Gourmelon et Julien Artu, fondateurs d'AMBASSADE DE BRETAGNE, association née voici plus d'un an, ont fait un appel sur Facebook et sur son site, afin de rencontrer des bretons de Paris et ses environs. C'est dans un café de la rue Caumartin (Paris IXème) que la rencontre eut lieu: Le Moulin à Café.

Sortir du virtuel était une occasion à ne pas manquer, alors, rencontrer ces "rassembleurs" et d'autres Bretons d'horizons différents ne pouvait qu'être constructive, notamment pour notre collectif BREIZH ADUNANET.

apéro,ambassade de bretagne,radio pays,breizh adunanet,bretagne,bretons de parisAinsi, Kévin Viaud et votre hôte ont répondu à cet appel. Pour ma part j'avais adhéré dès sa création à cette initiative car elle paraissait présenter un concept pouvant rassembler tous les Bretons du monde, un concept apolitique qui se donnait pour but de promouvoir et développer notre nation Celte, de protéger et développer notre identité.  

 

19H30

Dès notre arrivée, le contact fut fraternel - Un regret cependant: nous n'étions qu'une poignée., tampis,  les échanges seront facilités. 

De suite, AMBASSADE DE BRETAGNE se présente, et cela tombe plutôt bien car parmi nous, certains s'interrogent sur son objectif, notamment Florent de TRI ZEOD (émission sur radio Bro).

 


apéro,ambassade de bretagne,radio pays,breizh adunanet,bretagne,bretons de parisQui est AMBASSADE DE BRETAGNE ? Son rôle ? Ses actions ?

Cette association est installée à Bruxelles. Etonnant non ? Pas tant que ça puisque l'idée de s'installer au "centre" de l'Europe traduit une volonté de s'inscrire sur la scène internationale.

Les objectifs cités supra vont au-delà de l'annuaire international, tel que peut l'être TAMM- KREIZ, une base de données pour tous les Bretons du monde. Bientôt une application androide/iphone (gratuite) permettra à chacun de localiser les bretons les plus proches et ce, de par le monde, une possibilité donc pour nouer d'autres liens, et voire, de s'entraider.

O.Gourmelon a confirmé vouloir agir sur le terrain sur des questions purement identitaires, certaines paraissant incontournables, qu'il s'agisse des écoles Diwan, de la réunifications de la Bretagne, ou même pour ce "camouflet" de discours prononcé le 14 juillet.

Prononcée par une bretonne, jeune il est vrai, sans doute ignorait-elle le passé de son auteur (Gambetta), devant la tribune présidentielle depuis laquelle des ministres bretons (J.Y. Le Drian, M. Le Branchu), qui eux ne peuvent ignorer l'affaire de Conlie (de même que François Hollande féru d'histoire), ont ainsi pu écouter un texte lu par une bretonne, écrit par un "exterminateur" de bretons, et  entendu par des bretons qui vont faire passer les intérêts de l'Etat avant celui de la Bretagne. Je ne sais pas pour vous, mais j'avoue en avoir été choqué. Qu'il s'agisse de maladresse des uns ou de l'ignorance des autres, si un discours est prononcé en un jour de fête nationale, c'est bien sur celui-ci qu'il faut bien choisir son texte ou son auteur, ce jour étant dévolu à un rassemblement populaire. Or chacun sait ce quelles furent les conséquences de la Révolution au peuple breton, aussi, lire un texte écrit par un "anti-breton" ne peut être ressenti que pour un affront. Pour chacun de nous, écrire au gouvernement pour montrer notre désapprobation est légitime en regard à nos aieux.

Sauf erreur de ma part, différentes questions seront ainsi  abordées, et traitées après diverses "interview" dans le monde associatif, politico-économique, juridique, etc...  Florent s'est dit intéressé par de tels débats. 

Julien ARTU nous a expliqué les freins économiques que rencontre AMBASSADE DE BRETAGNE puisqu'aucune adhésion n'est payante, ainsi que des difficultés rencontrées pour gérer un tel projet. Il y aurait donc un besoin en ressources humaines comme financières.

 

Plusieurs autres sujets ont été abordés, alors en  vrac, je vous dresse les principaux:

- Qui est Breton 

Etre né en Bretagne suffit-il pour dire que l'on est breton ? Cette idée typiquement française n'a pas de sens. Breton de sang, de coeur ou d'âme, la Bretagne est une nation qui s'est constitué par diverses populations. L'identité bretonne n'est pas seulement liée au sang ou au sol, elle se retrouve dans sa vie, dans son comportement, dans son ressenti. 

Pour ne prendre que des célébrités: Eric Tabarly (né à Nantes, Loire-Atlantique, 44), ), Alan Stivell (Riom, Puy-de-Dôme, 63), Patrick Le Lay (St-Brieuc , 22)etc..... nombreux peuvent être les exemples de personnes qui se disent bretons parce qu'ils le sont intérieurement alors que d'autres,  Jean-Marie LePen (La Trinité -sur-mer, Morbihan, 56) pour ne citer qsue lui, est  né en Bretagne mais n'a rien de breton en lui. 

- Ecole Diwan

Pourquoi ne pas axer leur communication en rappellant que Diwan est une école laïque, bilingue et gratuite. Le bilinguisme à l'école ne constitue en rien un frein dans la scolarité de nos enfants, bien au contraire. Des exemples pleuvent à l'étranger, les spécialistes le prônent, des polytechniciens, ingénieurs ou des médecins viennent d'écoles Diwan, ces élites doivent être rapprochées pour les promouvoir.

- Consommer Breton 

Consommer un produit breton ne suffit pas à vouloir défendre notre région ou notre identité. Consommer régional pour protéger l'emploi: choisir le "cola du Phare Ouest" (BREIZH COLA, Brasserie Lancelot) c'est bien, consommer le cola (né à Atlanta) fabriqué en Bretagne, protège aussi des emplois. La stratégie marketing de COCA-COLA  vient d'innover face aux parts que la marque a perdu en Bretagne: en première mondiale, les étiquettes se sont adaptées aux consommateurs en s'affublant de triskell, Gwen-he-Du et phare, histoire de "celtiser" le produit....Après, c'est une affaire de goût. 

Plusieurs marques se revendiquent bretonnes, il ne faut pas se leurrer. Plusieurs se contentent d'exploiter l'image de la Bretagne sans y investir économiquement ou culturellement. Mais le produit est-il 100% breton ? Pour le textile, bien évidemment c'est plutôt "coton"! EMSAVER (fabriquant au maximum au pays, sinon en Europe), PARIA (jean fabriqué en Bretagne mais d'autres produits venant de l'étranger), A L'AISE BREIZH (fabrication à l'étranger), STERED (fabrication sur l'île Maurice) etc...

- Réunification

Aucun des acteurs en présence ne la conteste, elle est évidente. Par contre, deux visions s'opposent: celle de ceux qui veulent une réintroduction de la Loire-Atlantique dans sa région historique, revendication qui s'inscrit dans une refonte des frontières territoriales des régions limitrophes (Vendée-Poitou-Charente, Une Normandie...). Une autre option s'y oppose, celle de ceux qui sont persuadés qu'il n'y aurait jamais de réunification, mais que le projet du Grand Ouest est d'une probabilité plus grande et qu'elle permet à la Bretagne de retrouver la Loire-Atlantique. Le problème pour nous: la Bretagne risque de se retrouver noyée dans une région plus grande, où il sera plus difficile de s'octroyer des aides uniquement pour la Bretagne, une identité plus difficile à défendre puisqu'elle ne concernera que le tiers de cette région, plus difficile de se faire entendre.

 

MINUIT: nos discussions nous ont fait oublié la faim, nos familles et les horaires de train/métro. L'heure tardive nous amène à nous séparer alors qu'il y a tant à débattre. AMBASSADE DE BRETAGNE renouvellera cette expérience en Bretagne. 

 

Pour notre collectif, il nous appartient d'amplifier notre communication, nous faire connaître, "grossir" nos rangs afin  que nos actions futures ne soient pas prises de haut par les autorités. Nos revendications sont simples et légitimes, et s'inscrivent dans une vision d'une France plus démocratique au sein d'une Europe fédéraliste.

Cela passe par une coordination avec les actions menées par BRETAGNE REUNIE (IDF), par un partenariat avec 44=BREIZH. Je compte donc sur chacun de vous pour promouvoir note collectif autour de vous, et sur votre prochaine présence lors de notre action future (janvier), un évènement sera crée début août. Dans la mesure où la presse y sera conviée, je vous demanderai de vous y inscrire que lorsque vous aurez l'assurance d'y participer.

Kenavo avechal !

 

BREIZH ADUNANET

Coca-Cola se "bretonnise"

Pour faire face à la perte de part de marché, Coca-Cola révisite sa politique de marketing et lance une campagne de publicité aux couleurs de la Bretagne. Révolutionnaire ! Une première mondiale !

Aussi trouverez-vous des étiquettes affublées de Triskell, de Gwen-ha-Du, de phare breton... L'étiquette se veut bretonne, le contenu reste du Coca-Cola, quant à la fabrication...

1001559_7893430-cola-20100727-t105a (1).jpg

 

En dehors d'un certain esprit "anti-américain", il faut dire que le principale responsable est plus dû à notre potion magique, le cola du "Phare Ouest", BREIZH COLA. 

Les tarifs sont alignés, Breizh Cola est fabriqué au pays, dans les brasseries Lancelot.

J'aurais aimé vous donner la part de marché perdu par Coca, dès que j'en aurais le temps, promis...

Le reste est une affaire de goût - Pas énormément de différences comparée avec les autres marques sur le marché, un peu plus sucré cependant. Pour ma part,  il y a longtemps que j'ai opté pour le Breizh Cola, même si sur Paris, je suis obligé de me ravitailler sur Montparnasse.


15/07/2012

VIème "TONNERRE DE BREST"

Cette année, la 6ème édition des Tonnerres de Brest fête ses 20 ans. Un rendez-vous auquel je n'ai pu me rendre. Me voisi ainsi condamné à "voler" des photos ci-et-là, si vous reconnaissez l'une d'entre elles, n'hésitez pas à me le faire savoir, je vous citerai.

Tonnerres-de-Brest-2012-poster.jpg

brest.jpg

Tonnerres-de-Brest-2012-cover.jpg

DSC01176-b-.jpg

561135_10150964667827979_1890451479_n.jpg

1773791_ete-1207136008.jpg

561135_10150964667802979_2144568273_n.jpg

561135_10150964667797979_528195990_n.jpg

561135_10150964667777979_272704367_n.jpg

165877_10150964679347979_1576164280_n.jpg

552660_10150962206262979_1073709261_n.jpg

165877_10150964679297979_1308135946_n.jpg

169347_10150962125767979_458171662_o.jpg

182167_10150964674162979_1786990722_n.jpg

182167_10150964674227979_872008860_n.jpg

251966_10150964657482979_1262035300_n.jpg

251966_10150964657522979_758680668_n.jpg

539733_10150964656002979_1540299155_n.jpg

539733_10150964656032979_466967096_n.jpg

539733_10150964655982979_952597447_n.jpg

6BREST2008_20120706_D111J_br.jpg


13/07/2012

14 juillet: les morts pour la France

« Le 14 juillet est la fête de la Nation. Il est un jour d’unité. Il perpétue le souvenir de la fête de la Fédération, lorsque les Français de toutes origines, de toutes convictions, de toutes conditions, se sont retrouvés, au-delà de leurs différences, pour faire la France.

Le 14 juillet est aussi la fête de la Liberté. Il inscrit dans la trame de notre concience collective la prise de la Bastille comme le symbole de la fin des privilèges, de la chute de l’arbitraire et de l’irruption du peuple sur la scène de l’Histoire.

(…)

Le défilé militaire des Champs-Elysées est un moment dédié à la fierté, à la gratitude de la France à l’égard des soldats.

Il est un temps de mémoire, en hommage à tous ceux qui, sur les champs de bataille d’hier et d’aujourd’hui, sont morts pour la France.

Il est un rendez-vous de la fidélité à la République et à ses valeurs.

Valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité.

Valeurs universelles de solidarité internationale et de paix (…). »

 

Message de François Hollande, Président de la République, dans la plaquette de présentation du programme du défilé du 14 juillet 2012.

 

 

menhir de Bormouïs, Pierre du diable, meunier, Saint-Salomon, Guern, 56, Morbihan, Bretagne, mégalithes, contes, légendes

Et puisqu’en ce jour de fête nationale, vont défilés sur les Champs-Elysées, entre autres, l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr (basée à Coëquidan, Morbihan), l’Ecole militaire Inter-armés (Coëtquidan, Morbihan), l’Ecole des Officiers de la Marine Nationale (Lanvéoc-Poulnic, Finistère) et l’Ecole de Maistrance (Brest, Finistère), je souhaiterai que nos élus de la République aient une pensée envers tous ces hommes/femmes qui ont quitté leurs familles et leurs régions pour donner leur vie au service de la France, au service de causes qu’ils estimaient juste, mais aussi une pensée particulière pour toutes ces âmes perdues inutilement, « dommages collatéraux » diraient certains. 

Je souhaiterai que tous ceux qui participent aux nombreux défilés de ce jour de fête, ces militaires qui défilent mais aussi ceux qui vont applaudir ces prestations, depuis la rue ou devant leur poste de télévision aient une pensée pour toutes les victimes indirectes des nombreux conflits qui ont construit l’histoire de la France.

 

menhir de Bormouïs, Pierre du diable, meunier, Saint-Salomon, Guern, 56, Morbihan, Bretagne, mégalithes, contes, légendes

Beaucoup ont été oubliées, très rarement citées car souvent honteuse pour l’Histoire de la France. Alors de même qu’il n’existe pas de guerre « propre », renier ne serait-ce qu’un tout petit instant de l’histoire, revient à trahir ceux qui sont morts pour notre liberté, à mentir au peuple et à soi-même. 

 

En ce jour, j’ai une pensée particulière pour l’armée de Bretagne constituée en 1870 pour lutter contre la Prusse, laquelle fut, à peine constituée, abandonnée dans un camp devenu rapidement un camp de concentration, le camp de Conlie : 60.000 hommes y furent abandonnés, peu nourris, peu abrités, très peu armés car le célèbre GAMBETTA craignait d’armer de nouveaux Chouans. Seuls 4.000 sortiront du camp, armés de fusils réformés aux munitions inadéquates, et serviront de chair à canon. Les autres succombèrent du froid, d’épidémies (Choléras, Variole…).

Cette page de l'histoire de France, comme d'autres tout aussi sombres, ne mérite aucunement d'être oubliée, cachée, se doit même d'être enseignée à nos enfants. 

Pour en savoir plus sur cette tragédie:              1870-conlie.html


menhir de Bormouïs, Pierre du diable, meunier, Saint-Salomon, Guern, 56, Morbihan, Bretagne, mégalithes, contes, légendes

ps: J'en profite par ailleurs pour emettre un voeu adressé à l'Education Nationale: une internationalisation omniprésente se traduit dans les manuels scolaires, de géographie notamment, par un apprentissage des plus succints de notre pays, de ses régions. Pour exemple, lorsqu'est abordé le chapitre de la vie urbaine, une seule ville française est pris en exemple, et comparée avec la vie urbaine d'une ville américaine, d'une ville asiatique et d'une ville africaine. Ainsi, tout l'apprentissage du collégien est comparé à l'international, une vue d'ensemble grossière de la planète qui a pour conséquence d'éloigner les jeunes français de leur France réelle, de ses diversités, un passage obligé qui induit des impasses, des vérités, un formatage de nos enfants qui peu à peu, ne connaîtront même pas le pays dans lequel ils grandissent, ne comprendront pas les complexités de notre société.

Qu'en sera t-il de leurs enfants? Et des générations suivantes?

Comment peut-on espérer que ces nouvelles générations puissent innover et tirer profit des richesses de notre pays s'ils ne le connaissent pas, s'ils n'ont eu qu'un accès approximatif aux données sur lesquelles ils pourraient s'appuyer pour grandir, s'accomplir, créer ?

06/07/2012

2012, 30 juin - Un Triste Anniversaire pour notre Nation Celte !

triskell8gh0.gif  «BREIZH ADUNANET/BERTAÈYN AGERÉAÈY»  triskell8gh0.gif


 
 
      Samedi 30 juin 2012, un triste anniversaire !
  
hermines début de texte.gif30 juin 1941 : Décret Pétain 2727/2736 séparant la « Loire-Inférieure » (actuelle Loire-Atlantique) du reste de la Bretagne dite « historique ». Pourtant, l’appartenance du pays nantais (Bro Naoned) à la Bretagne, est unanimement attestée depuis le 22 août 851. Près de ONZE siècles d’histoire gommés, sans concertation, par un simple décret.

hermines début de texte.gif
30 juin 1955 : le Décret Pfimlin 55/885 décide du lancement de « programmes d’action régionale », confirmant le décret de 1941, créant la région « Pays-de-Loire » et faisant de Nantes sa capitale.

hermines début de texte.gif
30 juin 2012:  “BREIZH ADUNANET / BERTAEYN AGEREAEV”, collectif des Bretons de l’Ile-de-France, se rendra aux Mairies de Paris XIVème et XVème pour revendiquer l’union de la Bretagne et la ratification de la Chartre sur les Langues Régionales et Minoritaires. 

 


   
L'identité bretonne est toujours là et les luttes sont nombreuses pour qu'elle soit reconnue, respectée et qu'elle recouvre son droit d'existence. Malgré les différentes interventions centralisatrices de l'Etat, la langue bretonne résiste mais souffre, les locuteurs se font moins nombreux, les écoles Diwan peinent à exister, nombreuses sont les mairies qui les ignorent, certains élus voient en notre culture un folklore qui n 'a plus son rôle à jouer dans notre société moderne. La région Pays-de-Loire profite de toute occasion pour corriger l’Histoire, débaptisant des rues, retirant des statuts d’illustres bretons (Alain Barbetorte – Nantes), essayant d’intégrer le château des Ducs de Bretagne dans celui des châteaux de la Loire (rappel à l’ordre de l’UNESCO), les exemples pleuvent !
« Pour liquider un peuple, on commence par lui enlever la mémoire. On détruit ses livres, sa culture, son histoire. Puis quelqu’un d’autre lui écrit d’autres livres, lui donne une autre culture, lui invente une autre histoire. Ensuite, le peuple commence lentement à oublier ce qu’il est, et ce qu’il était. Et le monde autour de lui l’oublie encore plus vite »                                        Milan Hübl, historien
 
  
hermines début de texte.gif
 Le 16 mai 2012, François HOLLANDE, nouvellement élu à la Présidence de la République, choisissait comme chef de gouvernement, Jean-Marc AYRAULT, Député-Maire de Nantes. Nous connaissons tous sa position quant à nos revendications régionalistes ou fédéralistes. Pourtant ce dernier a choisi pour son gouvernement des personnes qui peuvent défendre nos positions, à commencer par Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de la Défense, ou encore Marylise LE BRANCHU, Ministre de la Réforme de l'Etat, Décentralisation et Fonction Publique.
 
Nous rappelons par ailleurs aux élus qui s’opposent à cette réunification, qu’ils ne doivent pas oublier qu’ils représentent une population, laquelle s’exprime majoritairement en faveur de celle-ci, et qu’en cette qualité, ils ne doivent pas décider pour convenances personnelles de l’avenir de notre nation. 

   
hermines début de texte.gif
L’amendement de Marc LE FUR & François DE RUGY fut voté à l’Assemblée nationale le 10 janvier 2012, adoptant une clause positive au Projet de Réforme Territoriale : tel département a la possibilité de rejoindre une région, peut fusionner avec un autre…. Cet amendement n’a toujours pas été débattu au Sénat. 

hermines début de texte.gif
Le rapport de la Commission Balladur concernant la réforme des collectivités locales (remis au président de la République le 5 mars 2009) faisait état de plusieurs recommandations, entre autres, de la nécessité d’un redécoupage territorial, du regroupement de régions (de 22 on passerait à 15 régions). Réintégration de la Loire-Atlantique à la Bretagne, une seule Normandie, une seule Alsace… Ainsi est recommandé un redécoupage plus intelligent, respectant des réalités économiques et humaines, mais cette « économie » de régions se traduirait par des suppressions de fauteuils…. Moins de fauteuils, moins d’élus, moins de possibilité de cumuler…. Le « statut-quo » de l’Etat prouve qu’il n’entre pas dans son projet de rendre des régions plus fortes et plus cohérentes, plus compétitives  en en diminuant leur nombre, alors qu’il en irait de l’intérêt de tous.
 
   
hermines début de texte.gif
Les Alsaciens ont pourtant montré la voie : l’Alsace a décidé en novembre 2011 de fusionner son Conseil Général et ses Conseils Généraux – autrement dit, une seule assemblée d’élus, un « Conseil Alsacien » pour l’ensemble de l’Alsace, réunissant les Conseils généraux des départements Haut-Rhin et Bas-Rhin, et le Conseil régional. 
   
hermines début de texte.gif
Que dire des dépenses en communication de la région « Pays-de-Loire » qui s’évertue à promouvoir une région afin de créer une identité dans laquelle  les habitants pourraient se reconnaître ? 
La sauce « Ligurienne » ne prend pas, il est difficile de revendiquer une identité basée sur une région factice. !  
hermines début de texte.gif
Combien de sondages réalisés faudra t-il cumuler ? Pourquoi demander une consultation des citoyens pour refaire ce qu’un simple décret a défait sans concertation ? Certains élus nous répondent qu’il est impossible de modifier les régions sans passer par une 6ème République : dans ce cas, qu’ils nous expliquent par quelle magie la Corse quitta la Région « Provence-Côtes d’Azur-Corse »  !!! le Décret n°70-18 du 9 janvier 1970.
Ce qu'un décret a défait, un autre peut le refaire !
   
hermines début de texte.gif
Quoiqu'il en soit, qu'ils soient de droite ou de gauche, gouvernement Parlement sont à Paris; c'est dans la capitale que sont prises les décisions, que sont votées les lois. C'est pourquoi vient de naître le collectif «BREIZH ADUNANET/BERTAÈYN AGERÉAÈY» qui a pour vocation de regrouper tous les bretons de sang, de coeur ou d'âme, résidant sur la capitale et la région parisienne.
hermines début de texte.gif
Que dire d'un Etat, se disant “patrie” des droits de l'homme, donnant des leçons à l'international comme ce fut le cas récemment avec les révolutions des printemps arabe, demandant à la Turquie de reconnaître le génocide arménien, alors qu’il refuse de trancher sur la réunification malgré les multiples sondages favorables à celle-ci. Un réel refus de tout élan démocratique pour que la question soit débattue. N’est-il pas paradoxal d’entendre de la bouche d’un étranger que Nantes est en Bretagne alors que dans les écoles les élèves apprennent que ce n’est pas le cas ! 

La partition de la Bretagne est ressentie par les Bretons comme une blessure, une atteinte à l’unité de la nation bretonne qui existait bien avant que n’existe la France. Mais si le retour de la Loire-Atlantique dans sa région historique n’est que rendre justice, elle représente aussi et surtout un facteur identitaire indéniable pouvant servir d’assise pour l’essor de toute une région.
« La Bretagne est une vieille rebelle. Toutes les fois qu’elle s’est révoltée pendant deux mille ans, elle avait raison. Contre les Romains ou les Francs, contre la Monarchie ou la Révolution, contre les gouverneurs du Roi ou les représentants de la République, c’est toujours la même guerre que la Bretagne a faite, la guerre contre l’étouffante centralisation. »   Victor Hugo                                                                                                                                                                                                

breton56.gif

Samedi 30 juin 2012 , «BREIZH ADUNANET/BERTAÈYN AGERÉAÈY» tenait donc à faire ses premiers pas en remettant à plusieurs intéressés ses revendications:

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande10h00 : Mairie de Paris XIVème,
11h00 : Mairie de Paris Xvème,
14h30 :«BREIZH ADUNANET/BERTAÈYN AGERÉAÈY» est rejoints par BRETAGNE REUNIE délégation Ide-de-France) pour poursuivre nos "rendez-vous" ministériels:
15h00: Elysées: remise de nos revendications à F. HOLLANDE.
15H30: Matignon pour remettre nos lettres respectives à J.M. AYRAULT
16h00: Ministère de l'Intérieur: E. VALLS
16H30: Ministère de la Défense: J.Y LE DRIAN
17h00: Ministère de la Réforme Territoriale: M. LEBRANCHU. Le ministère étant fermé, cette lettre sera remise ultérieurement. 
 
 

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande

14h15: arrivée de notre délégation Bretagne Réunifiée. Nous ne sommes que trois, trois anonymes à la sortie du métro Miromesnil. Nos Gwen ha du sont pliés, bombarde rangée... Et pourtant: quasiment en temps réel, arrive un véhicule de police où en descendent deux agents. De l'autre côté du carrefour, on aperçoit un fourgon. 

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande

14H30: nous attendons la délégation des collectifs Bretagne Réunie et 44=Breizh. Qu'ils sont nombreux les véhicules de la Préfectures à passer par là ! Coïncidence ou pas, il est vrai que le palais présidentiel se trouve à l'autre bout de la rue.....

Histoire de tuer le temps, une conversation très sympa est entamée avec les agents de la Préfecture de Police, interrogatifs dans un premier temps car ignorant les raisons de notre présence et de nos démarches.

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande14H45: nos collectifs sont présents, nous sommes 8, bien moins nombreux que les agents des forces de l'ordre. "Accompagnés" par des agents à pied, entenue ou en civil, et d'un véhicule banalisé, nous prenons le chemin de l'Elysée. Très rapidement, nous sommes arrêtés avant d'arriver au Palais présidentiel. Nous apprenons alors que seule une délégation de deux personnes sera autorisée à y entrer pour porter nos revendications à François Hollande, Président de la République.

Le Ministère de l'Intérieur étant voisin, la délégation s'y rend. Les services de police interdisent aux autres de les rejoindre.


30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande15H15: départ des collectifs pour Matignon, toujours bien escortés. Un grand merci d'ailleurs car leur nombre et leurs différentes tenues nous ont fait de la publicité, surtout que notre cheminement nous faisait traverser les Champs-Elysées afin d'accéder au pont Alexandre III.

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande


15H45: Matignon - remise de nos revendications à J.M AYRAULT; même topo, seules deux personnes sont autorisées à entrer.






30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande


16H15: Ministère de la Défense - remise de nos lettres à J.Y LE DRIAN;



17H00: Ministère de la Réforme Territoriale (M. LE BRANCHU) fermé. Notre parcours du jour s'arrête là !



Contacts “BREIZH ADUNANET / BERTAEYN AGEREAEV”
Fabrice: 06.16.51.01.67 – Jean-Marc :06.24.65.65.56
breizh.adunanet@gmail.com
Groupe: breizhadunanet.bertaeynagereaey@groups.facebook.com

22/06/2012

2012.06, le 30 - BREIZH ADUNANET 1ère

Voilà c'est parti !

Notre collectif lance son 1er appel aux Bretons de Paris et ses alentours

599420_4184652534781_633820810_n.jpg

Les XIVème et XVème Arrondissements de Paris étant ceux qui accueillent le plus de Bretons, c'est naturellement vers ces mairies que nous allons nous rendre afin de remettre la lettre infra:


 Messieurs les Maires des XIVème et XVème Arrondissements de PARIS,

Notre collectif « BREIZH ADUNANET / BERTAÈYN AGERÉAÈY» vient vers vous en ce 30 juin 2012 qui est un double  « anniversaire »  (30 juin 1941 : le Régime de VICHY promulgue le Décret 2727/2736 qui sépare la « Loire Inférieure » du reste de la « Bretagne Historique » [l’appartenance du Pays Nantais à la Bretagne est unanimement attestée du 22 août 851 au 30 juin 1941 : près de ONZE siècles d’Histoire avérée !] / 30 juin 1955 : le Décret Pfimlin, décidant du lancement de « programmes d'action régionale » [en vue de promouvoir l'expansion économique et sociale des différentes Régions], confirme celui de 1941 faisant de NANTES la Capitale d’une « Région Pays-de-la-Loire » construite de toutes pièces !!!).

Nos « frères et sœurs » Breton(ne)s des 5 Départements Historiques manifestent aujourd’hui devant les Préfectures et Sous-Préfectures concernées : pour notre part, nous nous adressons à vous, qui administrez les Breton(ne)s de PARIS, en vous incitant à rejoindre la démarche de « Bretagne Réunie » et du Collectif  "44=BZH" de « Breizh Unvanet » : de même que bien des Conseils Municipaux des 5 Départements Historiques ont voté une résolution demandant la Réunification Administrative, nous incitons les Conseils Municipaux (XIVème et XVème) de PARIS à faire de même !

En effet, si en 1986, un sondage réalisé par le centre de recherche CRÉA pour FR3 Nantes Magazine indiquait que seulement 44 % des habitants de Loire-Atlantique y était favorables, cette proportion montait à 66 % dans une étude réalisée en 1998 par la Sofres pour Pèlerin Magazine. Depuis une série de sondages a conforté l'idée que l'opinion publique était largement favorable au rattachement, dans des proportions variables : 68 % des habitants de Loire-Atlantique en 1999 selon un sondage TMO pour Ouest-France-Dimanche, 71 % en 2000 selon une étude de l'Institut CSA (pour 63 % dans les quatre autres départements bretons), 75 % en Loire-Atlantique en 2001 selon l'Ifop (63% en Bretagne Administrative selon un autre sondage réalisé la même année par le C.R.E.S. du Royaume-Uni), puis 56 % en 2002 et 67 % en novembre 2006 selon le même institut. Cependant le premier sondage TMO-région réalisé 1999 sur un échantillon de 904 personnes a souvent été partiellement présenté dans la littérature. Une question symétrique avait été posée : Êtes-vous pour le maintien de la région "Pays-de-Loire" ? 1) tout à fait d'accord, 2) un peu d'accord, 3) un peu contre et 4) tout à fait contre. Le résultat de la question symétrique a montré qu'il y avait aussi une majorité favorable au maintien des Pays-de-Loire (25 % de oui et 38 % de un peu oui, soit 64 %). Un autre sondage réalisé en 2002 par TNS Sofres, formulé de façon différente, donnait un résultat opposé à ceux émis par les autres instituts. Interrogés sur la meilleure formule en matière d'organisation territoriale pour la Loire-Atlantique, 29 % des sondés étaient favorables au rattachement administratif de la Loire-Atlantique à la Bretagne, contre 32 % pour le « maintien des structures régionales actuelles » et 36 % pour « La mise en place d'une grande "Région Ouest" dont ferait partie la Loire-Atlantique ». En 2003, TMO-région a effectué un sondage symétrique sur des questions à choix multiples : D'ici vingt ans, quelle évolution souhaitez-vous pour la région Bretagne ? 1) je souhaite qu'elle reste à quatre départements, 2) je voudrais qu'elle passe à 5 départements, 3) je voudrais que les régions "Bretagne" et "Pays-de-Loire" fusionnent, 4) je voudrais qu'on passe à une région encore plus grande, "le Grand Ouest". Pour la question pro Bretagne, les partisans de la Bretagne réunifiée représenteraient 37%. Quant à la question symétrique (d'ici vingt ans, quelle évolution souhaitez-vous pour les Pays-de-Loire ?), les résultats n'ont jamais été présentés dans la littérature. En juin 2006, une étude détaillée et commentée de TMO Régions pour France 3 Ouest (télévision publique locale organisée sur la base du regroupement des deux rédactions régionales de France 3 Bretagne et France 3 Pays-de-la-Loire), a été menée afin de conduire à une « mesure plus exacte » de l'opinion sur la question du rattachement. À cette fin, la société de sondage a posé une question symétrique (« la Loire-Atlantique doit-elle rester attachée à la région des Pays-de-la-Loire ? ») à celle posée traditionnellement (« la Loire-Atlantique doit-elle être rattachée à la région Bretagne ? »), tout en proposant par ailleurs une réponse « ne sait pas » aux sondés. Le résultat de ce sondage confirme ceux obtenus dans la plupart des autres études, à savoir que 63 % des sondés des deux régions ayant exprimé une opinion sont favorables au rattachement de la Loire-Atlantique (soit 66 % en région Bretagne, 68 % en Loire-Atlantique et 61 % dans la région Pays de la Loire). Le résultat indique cependant une importante proportion d'indécis (respectivement 29 % en région Bretagne, 19 % en Loire-Atlantique et 31 % en région Pays de la Loire), dont la prise en compte amène à nuancer le bilan apparent. Personnes « sans opinion » comprises, la proportion de sondés favorables au rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne est de 47 % en région Bretagne, de 55 % en Loire-Atlantique et de 42 % en région Pays-de-la-Loire. Les réponses à la question symétrique donnent un résultat contradictoire pour la Loire-Atlantique. En effet, personnes « sans opinion » comprises, la part des sondés favorables au maintien de l'attachement de la Loire-Atlantique dans la région Pays-de-Loire est de 37 % en Bretagne, de 60 % en Loire-Atlantique et de 63 % dans l'ensemble des Pays-de-Loire. Selon les auteurs du sondage, les résultats paradoxaux pour la Loire-Atlantique, pour laquelle les sondés expriment à la fois le choix pour le rattachement et celui pour le maintien, révèlerait que « pour la majorité des personnes interrogées, y compris en Loire-Atlantique, la question du rattachement du département à l’une ou l’autre des régions est sans doute secondaire, loin des préoccupations quotidiennes». Ces résultats pourraient plus simplement indiquer, sur un plan plus général, l'absence de fiabilité des simples sondages d'opinion, lorsqu'ils portent sur des problématiques aussi complexes que celles de l'identité perçue ou réelle. Enfin, d'après les auteurs, sur l'ensemble des deux régions, l'étude tendrait à montrer que la part des personnes favorables au rattachement augmente nettement avec l'âge, ce qui conduirait à une baisse mécanique de cette population dans la prochaine décennie. Cette dernière analyse n'a cependant aucune valeur scientifique. Les sondages sont en effet limités par principe à la photographie et à l'étude de l'opinion à un moment précis. Ils ne peuvent en aucun cas porter sur l'état de l'opinion à venir. L'étude de TMO Régions a été contestée par Yves Lainé, membre de l'Institut culturel de Bretagne. Il montre qu'en dépit du fait que l'étude prétend s'appuyer sur « l'échantillon le plus conséquent sur ce thème », celui-ci n'a rien d'exceptionnel pour la région bretonne (478 sondés) et est l'un des plus faibles réalisés en Loire-Atlantique (184 sondés auxquels s'ajoutent les 338 personnes interrogées dans le reste des Pays de la Loire). Selon Yves Lainé, la suggestion de la réponse « ne sait pas » dans le sondage contribue à diluer encore plus les résultats et « aboutit à un "Ouest" qui ne sait pas ce qu’il veut ». Il remarque que l'hypothèse retenue pour justifier une baisse de l'opinion « pro » réunification est que les sondés ne changent pas d'avis dans l'avenir. Or, selon lui, « si l’on rapproche les résultats des sondages depuis 15 ans qui montrent que cette demande ne faiblit pas alors que – mécaniquement – la part des plus jeunes se renforce, on est obligé d’en conclure que des ANTI deviennent PRO plus souvent que l’inverse ». Le niveau d'éducation et d'accès à l'information des jeunes générations pourrait jouer un rôle prépondérant en la matière.

Lainé déplore aussi la non-validation de la connaissance de l'espace concerné par le sondé. Il précise qu'en 1999, 43 % des habitants de la Loire-Atlantique ne savaient pas qu'ils faisaient partie de la région Pays-de-la-Loire et que certains pensaient même être toujours en Bretagne. Cependant dans sa critique, Yves Lainé ne fait pas référence aux résultats de la question « symétrique » que ce sondage est le seul à avoir posé. Dans un autre sondage Ifop pour Ouest-France publié le 7 mars 2009, les résultats font apparaître qu'une majorité de Bretons fait le choix d'une évolution du découpage régional (52 %), et, dans cette hypothèse de changement qui est au demeurant la seule envisagée par le rapport "Il est temps de décider" du Comité pour la réforme des collectivités locales présidé par Édouard Balladur, le choix du rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne est majoritaire par rapport aux 2 autres choix proposés, que ce soit en Loire-Atlantique (27 % contre 14 % pour un regroupement des régions Pays-de-la-Loire et Bretagne, et 6 % pour un regroupement de ces 2 régions administratives avec celle de Basse-Normandie) ou bien en Bretagne administrative (32 % contre 14 % et 6 %). Toutefois, une part importante des sondés a opté pour un premier choix : « Qu'on en reste à la situation actuelle », choix non-décrit à la différence des autres options (le sondeur supposant que la situation actuelle est connue) : 48 % des sondés de la Bretagne administrative et 53 % de ceux de Loire-Atlantique ont effectué ce choix, alors qu’ils auraient pu opter pour « Ne se prononce pas ». Les résultats du sondage sont donc en apparence contradictoires avec ceux de sondages récents et ils doivent être examinés avec une très grande prudence. Le sondage a été réalisé dans un contexte de début de crise économique mondiale, immédiatement après la publication le 5 mars 2009 du rapport du comité Balladur. Ce rapport a notamment proposé un allègement des structures des collectivités locales, ce qui a suscité de fortes réactions de la part des élus locaux. Les réponses, si on leur accorde un crédit, traduiraient un intérêt secondaire porté à la réforme territoriale dans un contexte teinté de fortes incertitudes, plutôt qu'un véritable rejet de cette réforme. La crise économique a pu fortement influencer les réponses des sondés en les orientant vers un choix "sûr", celui du statu quo, "Qu'on en reste à la situation actuelle". Les sondés ont pu exprimer également une exaspération vis-à-vis de la classe politique en général, accusée de se préoccuper de questions annexes par rapport à leurs préoccupations quotidiennes (sondage à mettre en parallèle avec l'impopularité croissante de certains élus). Il y a donc très probablement interférence d'éléments extérieurs aux questions posées. Un autre sondage réalisé par le CSA à la demande du CNRS est publié le 26 mars 2009. Ce sondage limité à la Région Bretagne Administrative et réalisé auprès d'un échantillon de 900 personnes donne un résultat de 51 % de personnes favorables au rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne (dont 26 % tout à fait d'accord et 25 % plutôt d'accord), 28 % s'y déclarent opposés (9 % plutôt pas d'accord, et 19 % pas du tout d'accord). L'enquête tient aussi compte des sans-opinions représentant 20 % des personnes interrogées et d’1 % des sondés ayant refusé de répondre.

Nous souhaitons par ailleurs attirer votre attention sur la nécessité de la ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires adoptée par la Convention de 1992 mais jamais appliquée par la France (sont concernées la langue "bretonne" de Basse-Bretagne ET la langue "gallèse" de Haute-Bretagne).

Nous souhaitons enfin évoquer la Réforme Territoriale imaginée par le Comité de réflexion "Balladur" : Si le « Grand Paris » ne nous concerne pas, nous qui sommes Breton(ne)s d’origine et/ou de cœur et d’âme, une simple fusion Région + Départements n’est pas suffisante : en Bretagne nous avons des "Pays" (Broioù Breizh-Izel/Paeïz dë Hautt-Bertaèyn) qui doivent être reconnus pour ce qu’ils sont (une RÉALITÉ historique/culturelle).

Voilà, Messieurs les Maires des XIVème et XVème Arrondissements de Paris, ce que nous avions à vous dire, à vous, à vos Adjoints et à l’ensemble de vos Conseils Municipaux d’Arrondissements respectifs : Merci d’avoir pris le temps de lire ces quelques lignes, espérant qu’elles susciteront de votre part les réactions attendues…

 


2012.06, le 30 - Sus aux Préfectures & sous-préfectures !!!

198222_2207708769440_767484315_n.jpg


Le comité local de Lorient de Bretagne Réunie a initié un appel à se rassembler devant les préfectures et sous-préfectures de Bretagne le samedi 30 juin à 14h. En effet, le 30 juin 1941, le gouvernement de Vichy signait un décret qui pour la première fois séparait administrativement le pays nantais des 4 autres départements bretons. En 1972, cette première partition était entérinée par la création du conseil régional des "Pays de la Loire".

Nous nous joignons à cet appel. Dans leur projet de gouvernement, François Hollande et le Parti Socialiste français disent vouloir "répondre aux demandes citoyennes, rééquilibrer nos institutions, simplifier nos administrations, encourager la démocratie territoriale, une meilleure prise en compte de la démocratie participative.". Ils proposent "une loi sur le renforcement de la démocratie et des libertés locales". 

Nous les prenons au mot et leur demandons de répondre aux demandes des citoyens de Loire-Atlantique et de l'ensemble de la Bretagne, ainsi que des milliers d'élus et des centaines de collectivités locales, qui tant en pays nantais que dans la région administrative Bretagne réclament depuis des années un processus démocratique autour de la réunification de la Bretagne. 

Marilyse Lebranchu, aujourd'hui ministre de la décentralisation, votait au mois de décembre dernier une loi qui aurait permis à la population de Loire-Atlantique et de l'ensemble de la Bretagne de se déterminer sur la question de la réunification. Nous attendons à ce que le nouveau gouvernement tienne ses promesses démocratiques et enclenche dans le cadre de la décentralisation la réunification administrative de la Bretagne.

Lieux des rassemblements listés à l'heure actuelle :
(n'hésitez pas à nous contacter pour nous indiquer l'éventualité d'un rassemblement dans une autre sous-préfecture. Ex : Morlaix, Saint-Brieuc, ...)

56 VANNES                            22 LANNION                          29 QUIMPER                        
     LORIENT                               GUINGAMP                             BREST
     PONTIVY                               DINAN


           44 NANTES                                    35 RENNES

                       SAINT NAZAIRE                              FOUGERES
                       CHATEAUBRIANT


Pourquoi revendiquer la réunification

Réunification, revendication, Bretagne, Loire-Atlantique, Décret Pétain, Décret Pfimlin


La Réunification de la Bretagne doit dépasser les clivages politiques, preuve en est, que ses partisans se trouvent dnas toutes les tendances. Pour les personnes avec les quelles je me suis entretenus récemment, je ^n'ai pas voulu m'attarder sur la légitimité de cette revendication, cela m'évitant de me justifier sur sa source historique et culturelle et éviter que l'on me dise d'aller de l'avant au lieu de regarder encore et toujours vers le passé.

Revendiquer la réunification, ce n'est pas seulement vouloir réclamer la justice dans l'Histoire. A côté de cette réparation, je suis comme bon nombre de mes compagnons, résolument tourné vers l'avenir, notre vision intéresse avant tout la Bretagne mais nous gardons une vision globale du territoire, une réorganisation des régions limitrophes à la Bretagne est plus que nécessaire, le développement économique de notre région passe bien évidemment par une cohésion territoriale, des réalités économiques, démographiques et sociologiques des régions, sont prises en compte leur histoire et leur culture afin de diriger les citoyens vers un avenir commun.

En ces temps de crise, notre lutte peut paraître bien futile pour certains. Et pourtant ! L'aspect économique est à prendre en compte, qu'importe si une diminution du nombre de régions entraîne une baisse de sièges à pourvoir pour nos élus. Le rapport Balladur montrait le chemin à suivre, il finit dans les tiroirs. Que pensez-vous de rendre nos régions plus fortes, plus dynamiques, des régions bien identifiées à l'internationale, à l'instar de la Bavière, de la Catalogne ? Bien identifiée, les régions se révèlent plus fédéralistes, plus mobilisatrices autour d'une identité commune. Mais voilà, Paris craint semble t-il que quelque chose ne lui échappe, que renaissent des appétits indépendantistes ?

Il est tout de même incroyable que les gouvernements successifs ignorent sciemment le potentiel de synergie entre les territoires qu'induirait une réunification de la Bretagne, le retour de la vendée dans une région "Vendée-*Poitou-Charente", une région "Val-de-Loire", une réunification de l'Alsace, de la Normandie etc. ! 

Pour les partisans de grandes régions, un Grand Ouest, un Grand-Paris, bref, le territoire découpée en 5 grandes régions (identiques à celle de nos indicateurs téléphonique?), il suffit de regarderla Belgique, l'Irlande, ou même la Norvège, pour comprendre qu'une Bretagne réunissant plus de 4,3 millions 'âmes esr loin d'être une idée ridicule.

15/06/2012

APPEL AUX BRETONS EXPATRIES

 

197251_203420106343267_200275779991033_713143_434513_n.jpg


Il est un pays qui depuis des lustres résiste encore et toujours à l'oppression jacobine centraliste du gouvernemant français.

L'identité bretonne est toujours là et les luttes sont nombreuses pour qu'elle soit reconnue, respectée et qu'elle recouvre son droit d'existence. Malgré les différentes interventions de l'Etat, la langue bretonne résiste mais souffre, les locuteurs se font moins nombreux, les écoles Diwan peinent à exister, nombreuses sont les mairies qui les ignorent, certains élus voient en notre culture un folklore qui n 'a plus son rôle à jouer dans notre société moderne.

Le 18 juin 2011, j'ai quitté Lutèce pour Nantes où une grande manifestation étaient organisée par plusieurs associations ou partis, réclamant une réunification de la Bretagne. Grande déception ! Notre parcours nous a fait déambuler dans le sud-loire de Nantes, passant bien sûr devant le Palais des régions mais ignrant totalement le centre ville. Autrement dit, nous sommes passés quasiment inaperçus, et je en vous parlerai pas de la couverture médiatique. Ma déception était d'autant plus grande que nous étions loin d'atteindre le nombre escompté (6 à 10.000) beaucoup ne sont pas venus, j'en ignore les raisons mais leur absence a marginalisé notre présence.

Le  2012, une autre manifestation avait lieu à Quimper, mais aussi dans d'autres villes régionales, afin de réclamer cette fois, la ratification de la Chartre sur les Langues Régionales et Minoritaires. Là aussi, 5 à 8.000 personnes.

Le 2 juin 2012, Bretagne Réunie organise à nouveau une manifestation pour la réunification de la Bretagne, cette date étant choisie avant le 1er tour des Législatives. 

Le 16 mai 2012, François Hollande, nouvellement élu à la Présidence de la République, choisissait comme chef de gouvernement, Jean-Marc Ayrault, Député-Maire de Nantes. Nous connaissons tous sa position quant à nos revendications régionalistes ou fédéralistes. Pourtant ce dernier a choisi pour son gouvernement des personnes qui peuvent défendre nos positions, à commencer par Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense, ou encore Marylise Le Branchu, Ministre de la Réforme de l'Etat, Décentralisation et Fonction Publique.

Toutes ces manifestations intéressent beaucoup de bretons qui, comme moi, sont en région parisienne, mais se déroulent trop loin pour que nous y soyons à chaque fois. 

Quoiqu'il en soit, qu'il soit de droite ou de gauche, le gouvernement et le Parlement sont à Paris, c'est dans la capitale que sont prises les décisions, que sont votées les lois, et je dirais même que la couverture médiatique pourrait être tout autre.

Aussi, grande, très grande est la tentation d'organiser une manifestation dans la capitale, et cette envie n'est pas si irréaliste que ça dans la mesure où la communauté bretonne expatriée sur Paris et sa région est importante: plus de 900.000. 

Alors, je vais faire court et direct: ceci est un appel aux bonnes volonté de la région parisienne et tous ceux qui pourraient se rendre sur Paris au moment fatidique. En attendant, je vous annonce d'ores et déjà la naissance du collectif:

"BREIZH ADUNANET / BERTAEYN AGEREAEY / BRETAGNE REUNIFIEE"

La date n'est pas arrêtée, plusieurs dates sont retenues, le calendrier de nos interventions sera calqué au possible sur des dates symboliques.


Mais j'ai besoin de vous pour rendre ce projet possible, toutes les bonnes volontés seront accueillies à bras ouvert le jour dit mais aussi pour organiser ce rendez-vous. Pour se faire, vous pouvez me contacter via:

e-mail: jimafuron44@gmail.com

sms: 06 24 65 65 56

Trugarez

 

384784_2103581284087_1682149024_1445265_2074016643_n.jpg








11/06/2012

Dormir en Yourte au Kerneuzet (Sizun, 29)

7-01 (1).jpg

7-04.jpgPour une nuit devenez yourteur aux portes du parc régional d'Armorique.

7-03.jpg

Equipée de lits typiques, cette yourte est placée sur un terrain privé de 1000 m2 permet d'accueillir 4 personnes. Un gîte plus confortable complète  ces équipements au besoin.


7-02.jpgTarifs: 395€ (tarif à la semaine, saison basse, gîte inclu)


Renseignements:

tél: +33 (0) 2 98 24 11 35  /  +33 (0= 6 76 48 88 92

courriel: chadalylo@orange.fr


Dormir en Yourte en Pratmeur (Vallée de Pratmeur, Quistinic, 56)

yourte1.jpg


La yourte est réalisée avec des matériaux naturels: bois, cordes en crin, coton.

De forme ronde, elle est un cocon idéal pour un couple.

yourte-mongole1-1.jpgDeux ouvertures, une porte en bois et un trou au milieu de la couronne centrale servant de puit de lumière et d'aération.

De grands rouleaux de feutre traditionnel fabriqués avec des poils d'animaux (yachts, chameaux, moutons) de 2 à 5 cm d'épaisseur, ainsi qu'une solide bâche en toile blanche recouvrent le tout.


Tarifs: 80€ pour 2 personnes, petit-déjeuners inclus.


Réservations & disponibilités au :

info.asp?nc=4075&lg=f&mp=1535


Dormir en Bohême au Blavet (Vallée de Pratmeur, Quistinic, 56)

1211904785.jpg

1220544802.jpgEn Bretagne Sud, entre pré et bois, en plein coeur de la campagne bretonne, trois roulottes attendent les personnes avides de calme, de tourisme vert, de randonnées via les chemins creux et sentiers abandonnés.1220954410.jpg

Les trois roulottes du Blavet bénéficient d'un aménagement chaleureux, raffiné et d'un confort haut de gamme.

1220955383.jpgChacune des roulottes offre un séjour spatieux équipé de 2 banquettes-lit ainsi qu'un kit gigogne, un grand lit en alcôve, un coin cuisine avec réfrigérateur, deux plaques chauffantes et une salle d'eau (douche et WC). Le séjour se prolonge par un balcon de 3 m2.1220954572.jpg


1220955475.jpgDisponibilité, Tarifs et Réservation en ligne:

rentals.html


1220956389.jpg

 

roulotte florange.jpg




Roulotte Florange

 



                          Roulotte Quenecanroulotte quenecan.jpg

 



roulotte broceliande.jpg



Roulotte Brocéliande




Se Pauser en Yourte au Dihan (Ploemel, 56)

8-00.jpg


Dihan en breton signifie "la pause".

A quelques minutes de Carnac et de la Presqu'île de Quiberon, en la commune de Ploemel, une ancienne ferme familiale abrite une yourte aux couleurs éclatantes.


Tarifs: 60€


Contacts:

Myriam Fareed & Arno Le Masle

Tél: +33 (0) 2 97 56 88 27  /  +33 (0) 6 08 10 05 83

contact@dihan-evasion.org



2012, du 30.07 au 3.08 - Stage Onternational de musique et de danse

2012.07, 30 au 3.08.jpg

Croisière Insolite (Golfe du Morbihan, 56)

 

ostéiculture,croisière,huîtres,golfe du morbihan,baden


Issu d'une famille d'Ostréiculteur à Baden depuis cinq générations, Ivan Sélo a voulu faire découvrir son activité au public. 

ostéiculture,croisière,huîtres,golfe du morbihan,badenIl a donc imaginé une barge à fond plat, dotée d'une propulsion électrique: écologique et ludique, équipée de transats pour prendre le soleil et d'un puit de vision vitré pour observer les fonds marins, cette barge permet d'accueillir 29 passagers, accessible aux personnes à mobilité réduite qui plus est.

Vous pourrez ainsi rallier les parc à huîtres en naviguant au plus près des côtes.

ostéiculture,croisière,huîtres,golfe du morbihan,badenLe capitaine vous propose ainsi une promenade de 2h30 sur les eaux paisibles du Golfe du Morbihan et des soirées "coucher de soleil" au milieu des îles. 

Et bien évidemment, incontournable est la dégustation des huîtres !


ostéiculture,croisière,huîtres,golfe du morbihan,baden



Tarifs & Réservations au: 06 04 59 68 28


ps: la barge peut être louée pour des évènements particuliers.

ostéiculture,croisière,huîtres,golfe du morbihan,baden

05/06/2012

Festival Interceltique de Lorient du 3 au 12 août 2012

2012.08, 3-12 - interceltique.png

Cette année ce sera la célébration de l'Acadie

 

lorient,festival interceltique de lorient

VENDREDI 3 AOÛT 2012


Les gabiers d'Artimon
La Virée
Buffy Sainte Marine (Canada) : musique amérindienne oscarisée
Joseph Edgar (Acadie)
Krissmen
Titom
PB3
MNMS

 

lorient,festival interceltique de lorient

SAMEDI 4 AOÛT 2012


Soirée de gala "chante-moi-ta-toune" autour de Jac Gautreau
Taran (Galles)
Chrissy Crowley Trio (Nouvelle Ecosse)
Kerkennai
Quéré/Le Menn
Breizh Ha Vista Social Club
Moriarty invite Mama Rosin et Christine Salem
Barou/Petrakis/Cheminari/Marchand/Baron : Kreizdouar7
Soirée dédiée à Mickaël Maguet et Noël Jacquot
1re Nuit Interceltique au Stade

 

lorient,festival interceltique de lorient

DIMANCHE 5 AOÛT 2012


Grande Parade des Nations Celtes
Jordi Savall
The Boony men (irl)
Ampouailh
IMG
Buena Vista socia Club
Tejedor et cuivres (Asturies)
2e Nuit Interceltique au Stade

 

lorient,festival interceltique de lorient

LUNDI 6 AOÛT 2012


Vertigo invite Marthe Vassalo
Xera (Asturies)
The boony men
Grande nuit de l'Acadie : Pascal Lejeune, Lisa Leblanc, Roch Voisine
Taran
Pevar Den
Thomas Moisson

lorient,festival interceltique de lorient

MARDI 7 AOÛT 2012


Tejedor
Calan
Collin Grant (Cap Breton) dans Sprag Session
Sterwart/Bourgault
60 ans du bagad Lann Bihoue (Skolpad, Cercle du Croisty, + invités)
3e Nuit Interceltique au Stade, avec France 3

 

lorient,festival interceltique de lorient

MERCREDI 8 AOÛT 2012


Concert pour celtes en herbe : Dominique Dupuis et Roland Gauvin
Craobin Rua
Citania
Sioned Webb & Arfon Gwilyn
RFC Morriston Choir
Afro Celt Sound System
Franky Gavin & De Dannan
Soirée Dstum patrimoine Unesco
4e Nuit Interceltique au Stade

lorient,festival interceltique de lorient

JEUDI 9 AOÛT 2012


Marie-Jo Thériot (Acadie)
Empreintes
Fred Morisson
Eric Montbel
Hubert Raud et invités (Le Meut/Lothodé/Pennec)
Xosé Manuel Budiño (galice)
Kepa Junkera (basque)
Manran (ecosse
Kern
Startijenn
5e Nuit Interceltique au Stade

lorient,festival interceltique de lorient

VENDREDI 10 AOÛT 2012


Du côté de chez Soïg
Kepa Junkera
Treacherous orchestra (Ecosse)
Mc Godrick, Mc Cusker et John Doyle (Irlande)
Sprag Session
Becker/Huiban
Fili Fala

lorient,festival interceltique de lorient

SAMEDI 11 AOÛT 2012


Cotriade avec Fayo
Manran
Craobin Rua
Soirée harpe celtique avec Song of the oak and the ivy (bzh/écosse)
"Célébration" de Dan Ar Braz : "la nouvelle vague celtique démarre ce jour-là" avec le bagad Kemper
Kendirvi
Stewart Burgaut

lorient,festival interceltique de lorientDIMANCHE 12 AOÛT 2012


Trophée Matelin an Dall
Kenavo an Distro avec Dominique Dupuis
Bagad des sapeurs pompiers du 56
Sprag Session
Jeu à la Nantaise
Diaouled Ar Menez
An Dro The World
Chemin de fer (italie)
E leiz
Djiboudjep

02/06/2012

Dormir sur une île - Île Quemenes (29)

phototheque573g.jpg


Au coeur de l'archipel de Molène, Soizic & Davidont élaboré un projet de développement durable en mer d'Iroise, celui de vous acccueillir sur leur île.

En 2003, cette encienne exploitation agricole de 26 hectares est racheté par le Conservatoire du Littoral. Le couple remporte l'appel à candidature et depuis 2007 il parvient à faire revivre le maraîchage biologique et lélevage de cette ferme comportant 11 bâtiments.

Depuis juin 2008, des chambres d'ôtes autonomes en énergie accueillent leurs premiers hôtes.

Pour y accéder, vous remonterez le Goulet de la Rade de Brest, passerez la pointe des Espagnols, le Phare du Minou, puis la pointe Saint-Mathieu, le sémaphore, le phare et les ruines de son abbaye du VIème siècle, avant une courte escale au Conquet afin d'embarquer les derniers passagers pour Molène et Ouessant.

Vous aurez très certainement l'occasion d'observer les phoques et dauphins qui ne sont jamais très loin.


Maison:

RDC: séjour, salle à manger avec cheminée à feu de bois, cuisine, toilettes sèches, une chambre (1 à 2 personnes)

Etage: deux grandes chambres (2 à 4 personnes), salle de bains.


Tarifs

110€ pour 2 personnes en basse saison (80€ + 30€ pour la ddemi-pension)

145€ en haute saison

Demi-pension obligatoire, les repas sont préparés à partir des produits de la ferme et de producteurs locaux. Comptez 15€/repas/adulte et 8€/enfant, boissons comprises.

Contact

courriel: info@iledequemenes.fr

web: www.iledequemenes.fr/

01/06/2012

Bivouaquer au zoo (Planète Sauvage, Port-Saint-Père, 44)

 

252278_621_357_FSImage_1_PlaneteSauvage_BivouacComplet.jpg


251671_621_357_FSImage_1_PlaneteSauvage_TableBivouac.jpgPiste safari: 10 km de rencontres insolites: 150 espèces sauvages des 5 continents, répartis sur 16 parcs.

Raid 4X4 en plein coeur de la savane, en visite guidée, en hors piste lorsque les conditions météorologiques le permettent.

village-brousse.jpg


Village de brousse: architecture du village reconstitué à l'identique d'un village Sénouffo de Côte d'Ivoire.


 

252279_621_357_FSImage_1_PlaneteSauvage_BivouacNuit.jpg

251673_621_357_FSImage_1_PlaneteSauvage_salledebain.jpgLe Bivouac

En plus d'une nuit complète passée au parc, vous aurez le privilège de partager la passion des soigneurs en participant à la "rentrée des animaux" à bord d'un 4X4. Vous serez au plus proche des animaux et bénéficierez des commentaires réservés aux VIP. Puis, un guide vous accompagnera au campement du bivouac, au milieu des zèbres et des antilopes. 

Vous prendrez le dîner avec votre guide qui partagera avec vous des anecdotes et autres histoires africaines devant un feu de camp.


Tarifs

251674_621_357_FSImage_1_PlaneteSauvage_lion.jpgBillet Open "Mombasa": 23,20€ - visite en toute liberté, dauphins compris

Une journée complète de visite au milieu des animaux sauvages de la savane. 10 km de piste safari peuplée des grands mamifères, et uns visite du village de brousse, du parcours jungle, plus, la visite de la Cité Marine et ses dauphins.



Billet "Rencontre Dauphins": 40,20€ - entrez en coulisses

Promotion disponible uniquement sur le net. C'est le tarif Open Mombasa au tarif enfant.



planete-sauvage-2.jpgBillet "Safari Excellence": 100€ - journée VIP, en réservation uniquement

Vous passerez une journée complète avec un soigneur à bord d'un Landrover pour visiter le parc et ses coulisses. Visite de la loge des éléphants, déjeuner au camp du bivouc, séance privilégiée avec les dauphins. 

8 places par jour seulement, deux personnes adultes minimum.


Contact: 02 40 04 82 82 sauvage-244317.jpg

Dormir dans une Cabane d'un Manoir (Manoir de Treuscoat, Pleyber-Christ,29)

6-00.jpg


6-02(1).jpg

Entre la baie de Morlaix et els Monts d'Arrée, un parc préservé de 65 hectares  abrite un manoir du XVème siècle, celui de Treuscoat, mais aussi des cabanes.


Dans le parc vous découvrirez fontaine, étangs, moulin, et au gré des saisons, des cheveuils, des renards, des lièvres...


Contact

tél: +33 (0) 2 99 73 53 00

web: www.lacabaneenlair.com/reservez-cabanes-fr-3538.html

Dormir à Brocéliande (Monteneuf, 56)

 

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne


Non loin de la forêt de Brocéliande, l'Auberge des Voyageurs vous attend pour vous surprendre.

10 Chambres, dont 3 sont conçues pour les personnes en situatiuon de handicap.

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne



Ce lieu unique regroupe plus de 400 jeux d'ici ou d'ailleurs, d'intérieurs ou d'extérieurs, depuis les pions à la Wii, pour des solos ou en équipes.

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne




Accès réseau internet, bibliludothèque, vestiaire rando, local vélo...brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne




brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne



Tarifs

59€ en chambre double

89€ chambre prestige (2 à 4 personnes)


+ 22€ pour le forfait dîner (hors boisson) et petit-déjeuner

+ 7€ pour le petit-déjeuner/personne

+ 8€ pour le panier pique-nique (sur demande)

 

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne


Contact:

tél: +33 (0) 2 97 93 22 18

fax: +33 (0) 2 97 93 22 57

web: www.auberge-des-voyageurs.com

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne

Dormir en Roulotte (Saint-Donan, 22)

corbel-saint-donan-1-location-roulotte-2-personnes.gif

Tout près de Saint-Brieuc, il est possible de séjourner dans une roulotte, endroit insolite pour un séjour à la ferme, pour des personnes recherchant la tranquilité. 

Deux roulottes, Jonquilles et Hortensia.