07/06/2012

Sommaire "Arrêts dur Images de Scots"

Sommaire ''Arrêt sur Images de Scots''.jpg

gif-image-ecosse-8.gif

 

Ackergill Castle (Wick, Highland)

Ardvreck Castle (Highland)  ardvreck-castle-xvie-s-highland.html

Balmoral Castle  balmoral-castle-xvie-s.html

Braemar Castle     c2-braemarcastle-xviie-s.html

Brodick Castle (Ile d'Arran)  brodick-castle.html

Caerlvarock Castle (Dumfries, Dumfries & Galloway) caerlvarock-castle-xiiie-s-dumfries-dumfries-galloway.html

Cawdor Castel (Highlands)  cawdor-castle.html

Crathes Castle (Banchory, Aberdeenshire)  crathes-castle.html

Drum Castle (Aberdeenshire)  drum-castle.html

Dufus Castle   chateau-dufus-xiie-s.html

Dunnottar Castle (Stoneheaven)  dunnotar-castle.html

Eilan Donan Castle  eilan-donan-castle-xiiie-s.html

Findlater Castle   chateau-de-findlater-xiiie-s.html

Edimbourg Castle   chateau-d-edimbourg.html


Glamis Castle (Angus) glamis-castle.html 

Île d'Arran  ile-d-arran-eilean-arainn.html

Île de Skye  ile-de-skye1.html

Kidrummy Castle   chateau-de-kidrummy-xiiie-s.html

Saint Andrew  saint-andrew-xiiie-s.html

Spynie Palace   spynie-palace-xve-s.html

Stalker Castle  stalker-castle.html

Urqhart Castle (Loch Ness)  urqhart-loch-ness.html





Ackergill Castle (XVè s) Wick, Highland

Ackergill, Highland - ecosse.JPG


Situé en la commune de Wick, district de Caithness, zone administrative de Highland.

ackergill-tower-exterior-2675-x-2133.jpg1354: le Clan Keith devient propiétaire des terres d'Ackergill. 

1547: les Sinclair du château de Sinclair et Gimigo, attaquent et prennent possession du château d'Ackergill. Marie de Guise, Régente du Royaume d'Ecosse, accorde cependant sa clémence aux Sinclair, lesquels restituent le château aux Keith.


1549: s'intalle au château Laurence Oliphant, 4ème Lord Oliphant, comme gardien d'Ackergill. 

1556: les Sinclair attaquent à nouveau Ackergill, le prennent, sont à nouveau pardonnés, puis le rendent aux Keith.

1593: William Keith, 6ème Comte de Marischal est alors propriétaire de droit du château. Son frère Robert, le prend par force, ce qui lui vaut d'être déclaré rebelle, avant la restitution aux Comtes.

1598: John Keith de Subster s'empare du château pendant la nuit, effet de surprise garantit.

24scotland_span.jpg1612: les Sinclair deviennent propriétaires, de façon légale cette fois, puisque il fut vendu au Comte de Caithness par le Comte de Marischal.

1623: Ackergill est assiégé par Robert Gordon, fruit d'une querelle avec George Sinclair, 5ème Comte de Sinclair. Les Sinclair se rendent avant l'assaut final.

1651: Olivier Cromwell utilise le châteaui comme garnison pour ses troupes pendant le siège du château de Dunnottar, propriété des Keith, alors qu'il était en quête des bijous de la couronne écossaise.

1676: John Campbell, 2nd Comte de Breadalbane et Holland, prend possession du château en remboursement de dettes contractées par les Sinclair. 

1699: John Campbell revend le château à William Dunbar de Hemprigs. Les Dunbar, à commencer par Georges Sutherland Dunbar, 7ème Lord Duffus, entreprend une rénovation complète du château. Il restera dans la famille jusqu'en 1986.

1986: la famille vend le château aux Banister.

1988: deux ans de rénovation plus tard, les Banister ouvrent le château au public, l'ouvrant en tant qu'hôtel, établissement surtout fréquenté par une clientèle d'affaires.

 

28/05/2012

Caerlvarock Castle (XIIIè s.) Dumfries, Dumfries & Galloway

 

alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale

alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale


Situation: au sud de la ville de Dumfries, au S-O de l'Ecosse. Très proche de la frontière anglaise, il connut de nombreux sièges. Sa particularité ets d'être le seul château de plan triangulaire qui ait été construit en Ecosse.alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale 




De profondes douves l'entourent entièrement, elles mesure près de 20m de large.



Histoire

alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale

950 environ: avant le château actuel, plusieurs fortifications existaient déjà dans la région, notamment un camp romain sur la colline de Ward Law et un fort édifié par les seigneurs de Kalauerock, en 950.

1220 env.: le roi Alexandre II d'Ecosse concède la terre à son chambellan John De Maccuswell, faisant de lui le gardien de la Marche de l'Ouest. Ce dernier construisit alors un premier château, à 200m au sud de l'actuel château. Entouré de douves et de forme carrée, il est l'un des tout premier château à être construit en pierre en Ecosse. 

1270 env.: en raison sans doute de l'huidité trop importante, son neveu, Herbert Maxwell, décide d'en construire un autre, qui sera achevé vers 1290.

alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale


1300: le roi Edouard Ier envahit le Galloway et attaque le château avec 27 de ses meilleurs chevaliers, certains d'entre eux étant bretons et lorrains, près de 3.000 hommes et des engins de siège. La garnison composée de 60 hommes, assailie, mais accablée par les coups des trébuchets, se défendit vigoureusement, mais finit par se rendre au bout de deux jours.alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale 


1312: restitué à Eustace Maxwell, fils d'Herbert, quelques années après; Eustace prenant le parti de Robert Ier d'Ecosse, tout juste sacré roi, le détruit en 1312 pour éviter qu'il ne retombe entre les mains des Anglais.


1347: suite à la défaite de Neville's Cross et l'emprisonnement du roi David II, Eustace Maxwell rejoint le camp anglais et fortifie le château.

alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale1356: des troupes écossaises emmenées par Roger Kirkpatrick attaquent le château, le prennent et le détruisent presqu'entièrement.

1603: Jacques VI d'Ecosse est couronné roi d'Angleterre, scellant la paix entre les deux nations. Le château est alors transformé par Robert Maxwell, 1er Comte de Nithsdale.

1634: le château devient une demeure de plus en plus confortable. Des appartements somptueux sont décorés style Renaissance dans l'aile Est.

alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale1640, août: début de la 2nde guerre des évêques. Le Comte de Nithsdale fait venir de nobreux renfortsn la garnison défendant le château atteignant 200 soldats environ. Le château est assiégé par l'armée des Covenantaires. Le 29 septembre, après 13 semaines de bombardements intensifs. Déjà fortement endommagé par les combats, la tour et le mur Sud sont alors démolis par les assaillants afin de rendre le château inutile. Il ne fut jamais reconstruit ar la suite.


1946: le XVIème duc de Norfolk cède la château à l'Etat qui en confie la gestion à Historic Scotland.

Aujourd'hui: ouvert toute l'année. L'été, vous pouvez assister à la reconstituion du siège de 1300 par Edouard Ier & ses 27 chevaliers.

 

alexandre ii d'ecosse,john de maccuswell,herbert maxwell,edouard ier,eustace maxwell,roger kirkpatrick,david ii,robert ier d'ecosse,jacques vi d'ecosse,robert maxwell,comte de nithsdale


27/05/2012

Ardvreck Castle (XVIè s.) Highland

800px-Castle_Ardvreck_and_Calda_House.JPG


On pense que le château  aurait été construit en 1590 par le Clan MacLeod, qui possédait la pasoisse d'Assynt et les terres environnantes depuis le XIIIème siècle. La zone de Sutherland où se toruve le château, était en effet la place forte du clan MacLeod.

Ardvreck_Castle.jpg


Le récit historique le plus connu remonte au 30 avril 1650, lors de la capture de James Graham, Marquis de Montrose, et de sa détention au château, avant qu'il soit amené à Edimbourg pour être jugé et exécuté.




Le Marquis de Montrose était un royaliste, qui se battait aux côtés de Charles Ier. Vaincu lors de la bataille de Carbisdale, il chercha refuge à Ardvreck chez Neil MacLeod d'Assynt. Ce dernier n'étant pas encore revenu, il est dit que c'est sa femme, Christine, qui rusa en emprisonnant Montrose au château, et en allant chercher les troupes des covenentaires. Montrose fut amené à Edimbourg, puis exécuté le 21 mai 1650, selon la méthode traditionnelle des traitres: pendu, traîné jusqu'à la potence, puis démembré.

1672: le château est attaqué et capturé par le Clan MacKenzie, qui prit alors le contrôle des terres de l'Assynt.

1726: le Clan MacKenzie construisit un manoir plus moderne, la Calda House, nommée ainsi à cause du ruisseau Calda à côté de laquelle il fut édifiée. 

1737: Calda House brîle dans des circonstances mystérieuses.


Légende à découvrir: les fantômes d'Ardvreck  22-les-fantomes-d-ardvreck.html

 

ardvreck.jpeg


21 - JOUER AUX CARTES AVEC LE DIABLE

800px-Glamis1.jpg


Au XVème siècle, Earl Beardie, identifié comme étant Alexander Lyon, IIème Lord Glamis, soit Alexander Lindsay, IVème Comte de Crawford, fut invité au château.

Une nuit, il demanda à joeur aux cartes alors qu'il était ivre et ses hôtes refusèrent son offre car c'était le jour du sabbat. 

Furieux, il déclara qu'il jouerait avec le diable lui-même. Un inconnu se présenta alors au château et demanda si Beardie souhaitait un partenaire aux cartes. Ils commençèrent à jouer dans une des chambres et, plus tard, les serviteurs entendirent des hurlemenrs et des,malédictions proférées venant de la pièce. L'un d'eux jeta un coup d'oeil à travers le trou de la serrure, et l'histoire raconta qu'un jet de lumière l'aurait blessé. L'inconnu disparut, emportant l'âme de Beardie avec lui. 

De nombreuses personnes prétendent avoir entendu des cris et des bruits de dés: on prétend que le Comte continuerait de jouer aux cartes avec le Diable.

Glamis Castle (XIVè s.) Glamis, Angus

 

glamis

z - glamis_castle.jpg


Glamis Castle est le siège des Comtes de Strathmore et Kinghorme. Vous pouvez m^me l'avoir entre vos mains, puisque figurant sur les billets de 10 livres émis par la Royal Bank of Scotland.


Les terres qui entourent le château couvrent 14.000 acres, soien,t 57 km2.


Histoire

1034: le roi Malcom II décède à Glamis.

1372: Robert II donne le château aux seigneurs de Glamis, qui deviendront Comte de Strathmore et Kinghorme.

1937: Elisabeth II y est sacrée reine. Elle y passa son enfance, et c'est dans ce château que naquit sa fille cadette Margaret en 1930. Sa mère, Cécilia Nina Cavendish-Bentinck y repose depuis 1932.

glamis


Bien évidemment, qui dit château, en Ecosse qui plus est, dit "légende", aussi je vous invite à les découvrir:

* le Monstre de Glamis  le-monstre-de-glamis.html

* la Dame Grise

* Jouer aux Cartes avec le Diable

 

glamis

 

 

glamis

Cawdor Castle (XIVè-XVIIè s.) Highlands

cawdor2.jpg

Cawdor Castel se trouve à 20km de la ville d'Inverness, la capitale des Highlands. 

cawdor castle,châteaux,ecosse


Il est le château préféré, dit-on, des fantômes. 

Le château actuel fut construit sur une ancienne forteresse du XIVème siècle, modifiée au XVIIème.

Il est associé au Macbeth de Shakespeare. C'est en effet à Cawdor Castle que le dramaturge situa l'assassinat du roi Duncan.


1979: découverte d'une pièce secrète, ignorée jusqu'alors, pièce où se trouvait un arbre. La légende dit que Cawdor Castle aurait été construit suite à un rêve fait par le Comte de Cawdor. Il devait envoyer un âne chargé d'or à l'endroit en question et construire le château là, où l'animal s'arrêterait. Pour la suite, filez en catégorie C "Contes & Légendes d'Ecosse" pour connaître la légende de "L'Âne du Comte de Cawdor":

Brodie Castle

brodie.jpg

 

brodie2.jpg

Crathes Castle (XVIè s.) Banchory, Aberdeenshire

Crathes Castle 2 - Ecosse.jpg

Historique

 1323: le château de Crathes est donné en présent à la famille Burnett par le roi Robert Ier d'Ecosse.

1553: début de la construction de la tour principale, mais est retardé à cause des troubles politiques sous le règne de Marie Ière d'Ecosse.

1596: le château est complété par le châtelain Alexandre Burnett.

XVIIIème siècle: ajout d'une aile.

1951: James Burnett fait don du domaine au National Trist for Scotland.

1966: incendie ravageant plusieurs pièces du château, y compris l'aile de la reine Anne.


 

z - crathes_castle.jpg

Stalker Castle (XIVè s.) Loch Laich, Argyll and Bute

stalker castle,châteaux,ecosse

"Stalker" vient du gaélique écossais "Caisteal an Stalcaire" signifiant "Chasseur ou fauconnier".

Stalker Castle est une maison-tour à quatre étages, se touvant sur une île acessible à marée basse du Loch Laich, un bras de mer du Loch Linnhe.

Le château se trouve à 2,5km au nor de Port Appin.

stalker castle,châteaux,ecossePréhistoire: ce site similaire à celui d'un crannog, était une île déjà utilisée à cette période.

1320: construction d'un petit fort par le Clan MacDougall, seigneur de Lorn.

1388: les Stewart prennent la seigneurie de Lorn.

1440: construction du château dans sa forme actuelle par le Clan Stewart.


stalker castle,châteaux,ecosse1620; suite à un pari d'ivrogne, le château change de main pour le Clan Campbell. 

1840: le château perd son toît, les Campbell quittent Stalker Castel. 

1908: un Stewart rachète le château, entreprnd des travaux de restauration.

1965: le lieutenant coonel D.R.Stewart Allward acquiert le château, et le remet entièrement en état e une dizaine d'années. Il décèdera en 1991, y laissant sa femme et ses 4 enfants.

 

stalker castle,châteaux,ecosse


Dunnottar Castle (Ier-XIIIè s.) Stoneheaven

243168.jpg

Dunnottar Castle est une forteresse médiévale en ruine, construite sur un éperon rocheux. Son architecture est caractéristique du XIIIème siècle, mais elle fut bâtie sur le site d'un précédent château.

Le précédent château a été érigé vers l'an 84 par une tribu calédonienne.

dunottar castle,chaîne  de montagneâteaux,ecosseDunnottar joua un rôle important dans l'histoire de l'Ecosse depuis le Moyen-Âge jsuqu'à la période des Lumières, de par sa position stratégique: une étroite terrasse côtière, il est en surplomb des voies de navigation vers le nord de l'Ecosse et des mouvements terrestres.

1652: il résista pendant 8 mois aux troupes de Cromwell

1745: démantèlement du château.

Le site comprend 11 bâtiments distincts, construits entre le XIIIème et le XVIIème siècle. Le bâtiment le plus élevé est la tour construite au XIVème siècle. Elle fut touchée par les bombardements des canons de Cromwell.

Il existe deux accès pour accéder au château:

- le premier de ces accès est de passer par la porte principale construite dans une fente du rocher d'où les attaquants peuvent être agressés par les assiégés de toutes les directions.

- Le second accès possible, consiste à passer par une crique rocheuse au nord du château, où l'on trouve une grotte marine, et de là, par un sentier escatrpé, on atteint le sommet de la falaise.

 

 

z - dunnottar_castle.jpg

Hilander Castle

Z - Château de Hilander.jpg

Drum Castle (XIIIè s. ) Drumoak, Aberdeenshire

243216.jpg

 Au nord de l'Ecosse, ce château porte le nom de Drum, "Drum" venant du gaëlique "druim" signifiant "crête". 

Pendant plusieurs siècles, il fut le siège du chef du Clan Irvine.

1323: Le château et ses terres furent accordés à William Irvine par Robert Le Bruce, roi d'Ecosse, et resta en possession du clan jusqu'en 1975.

Drum joua un rôle dans la rébellion des covenantaires, de même que le château voisin de Muchalls, et fut ainsi attaqué et pillé à trois reprises.

Il est aujourd'hui géré par Historic Scotland, l'agence écossaise des monuments historiques. 

Chapelle, salle à manger et dépendances peuvent être louées pour des mariages ou autres évènements.

 

12/05/2012

Old Man Of Hoy (Île Hoy)

ÎLE HOY - côte ouest, ''Old Man Of Hoy'', un ''stack'' de 137 m de haut.jpg

 

ÎLE HOY - côte ouest, ''Old Man Of Hoy'' 2, un ''stack'' de 137 m de haut.jpg

Kit Hum Castle

KIT HUM CASTEL on Lochwave, Scotl.JPG

Sweetheart Abbey

ecosse - sweetheart abbey.jpg

 

sweetheart abbey,ecosse

Traquair House

ecosse - traquair house.jpg

Phare de Lossiemouth

ECOSSE - Phare de Lossiemouth.JPG

Baie de Lorain

ECOSSE - Baie de Lorain.JPG

09/05/2012

Balmoral Castle (XVIè s.)

balmoralc.jpg


C'est l'un des domaines où la famille royale d'Angleterre vient passer ses vacances d'été. Le château fut acquis par la reine Victoria en 1852, et fit entreprendre de nombreux travaux.

Il est situé à l'ouest d'Aberdeen.

Le château est visitable, en réalité seule l'est la salle de bal, et le site est ouvert au public de mai à juillet, à consition bien sûr, qu'aucun membre de la famille royale n'y séjourne !

Brodick Castle (Ile d'Arran)

Brodick Castle, Ecosse, Châteaux, ile d'Arran


Brodick Castle, Ecosse, Châteaux, ile d'Arran


Situé sur l'île d'Arran, ce manoir de type victorien fut construit au XIIIème siècle sur les ruines d'un fort vicking




Propriété du "National Trust for Scotland", il est visitable de mai à septembre.

05/05/2012

Château Dufus (XIIè s.)

z - chateau Dufus.jpg


Dans la région de Moray près d’Elgin au nord ouest du pays, une motte castrale typique. Lors de sa construction il était au bord d’un loch qui s’est envasé. 

La configuration archétypale d’un château de bois : sur un promontoire, une tour ceinte d’un mur avec des adjonctions tardives.

Première fondation au XIIe, premier incendie en 1297, puis la motte artificielle n’a pas supporté le poids de la tour qui a glissé en emportant une partie de la courtine. Le château a été abandonné au XVIIe.


L’intérieur est décevant, trop préservé, par contre les 'gogs' de travers dans la partie effondrée sont plutôt cocasses. En s’affaissant la motte a entraîné tout un angle de la tour dont un bloc de maçonnerie avec une galerie et ses latrines. Les enfants apprécieront.


Aux alentours paissent tranquillement des moutons, le vent du large souffle, nous sommes vraiment en Ecosse.


Saint Andrew (XIIIè s.)

z - Saint Andrew.jpg

Première citation au XIIIe, il s’agit d’un palais épiscopal fortifié, démantelé pendant les guerres de religion. Il domine la côte, entre la ville et un golf, le plus ancien du monde.

A St Andrew, les rares attraits du site résident : dans un couloir de sape creusé sous la dernière tour restant debout, l’ensemble pittoresque se visite. Secundo, à marée basse la vue sur la grève au pied du château avec ses roches noires peignées par les marées et sinistrement battues par le vent caricaturent parfaitement les dépliants touristiques.

Spynie Palace (XVè s.)

z - Spynie Palace.jpg

Dans la région de Moray près d’Elgin au nord, Spynie Palace est une résidence épiscopale des évêques d’Elgin.

Une grosse tour carrée et son enceinte éparpillés sur une prairie. Fondation au XIIIe, premières constructions en bois puis élévation en pierre au XIVe, les bâtiments ruinés datent du XVe, la tour principale date de 1462, elle sera terminée en 82, pas moins de cinq étages.

Après les catholiques viennent les protestants, pour un abandon progressif au XVIIe.


Eilan Donan Castle (XIIIè s.)

Z - EILAN DONANegfnwrre.jpg


Fondation en 1220 en poste défensif contre les invasions vikings. Il est mitraillé par les canons de frégates anglaises en 1719 qui ne laissent que misère et ruines fumantes. Restauré en 1912, l’opération a duré 20 ans, pas spécialement rapide les garçons, ce n’est ni Pierrefonds, ni le Haut Koenigsbourg !

z - chateau-l-ile-donan-ecosse-442442.jpg


Rien qu’avec ce château les Ecossais remplissent leur charter. Vous l’imaginez au bord d’un loch, au fin fond d’une vallée et vous entendez au loin les sabots des Highlanders qui rentrent au bercail, pendant qu’un agriculteur moissonne au volant de son David Brown.



Le château a été reconstruit au début du XXe siècle sur des ruines et bricolées à la sauce roast. L’intérieur ne présente aucun intérêt, enfin pour les passionnés de mannequins aux tronches cireuses, vous serez comblés, la cuisine est bruitée, casseroles et cuisinière crépitante se répondent par hauts parleurs. La grande salle de réception est tout autant croquignolesque, entre la décoration “retour des colonies” et l’animation musicale cornemuse, merci Revox, nous vivons là un grand moment de pastiche du plus mauvais goût.


z - Eilan Donan.jpg



A l’extérieur, la prosaïque réalité nous rattrape aussi, le lieu est cerné par un visitor center au style international à 100 m, puis un village avec de charmants hangars en tôle enfin une nationale blindée de caisses le contourne à peine.

Château d'Edimbourg

242968.jpg


Fortement déconseillé aux froussards !!!

z - Château d'Edimbourg.jpg


Le château d'Édimbourg est la résidence de plusieurs fantômes dont celui d'un joueur de tambour sans tête dont l'instrument résonne encore parfois dans les tunnels secrets situés sous le château. Selon certaines légendes, un chien fantôme erre également dans les entrailles du château.

Château de Kidrummy (XIIIè s.)

Z - Château de Kildrummy.jpg


A 45 km à l’ouest de la ville d’Aberdeen sur la A 97.

Construction du XIIIe. Belle et vraie histoire : au début du XIVe, trahis lors d’un siège, par un forgeron qui met le feu, la garnison et le seigneur Osbourne sont exécutés, le traître est payé en or, certes, mais il lui est coulé au fond de la gorge et le château part en fumée. C’était une forteresse imposante avec 6 tours, dont une de 7 étages ! Un logis est reconstruit au XVIe,

le château est abandonné au XVIIe par James Stuart qui se sauve en France.


Château de Findlater (XIIIè s.)

z - Château de Findlater.jpg


Entre Cullen et Portsoy:

On en parle dès 1246, le château actuel daterait de la fin du XIVe, il est abandonné vers 1600.

Les “3 points” en triangle sur la carte signalaient une ruine, pas de mention dans les guides, pas de fléchage depuis la nationale. Une route creuse s’enfonce entre ses talus, j’imaginais découvrir au loin la découpe des murs sur l’horizon, je ralentis, un coup d’œil à la carte me confirme ; la seule route mène à la mer. Ensuite, le chemin conduit à une cour de ferme abandonnée où je laisse lavoiture à côté d’une autre. Un sentier se dirige vers la mer entre des champs de blé, toujours rien au loin, à part un silo en forme de tour surmontée d’une coupole, ça transpire le médiéval ce truc. J’accélère le pas pour atteindre la mer, les “3 points” étaient sur l’eau. Il est là, en dessous, sur un éperon, en contrebas de la falaise. Je croise un couple, certainement ceux de la VW. Je serai seul sur le site avec les cormorans qui tournoient au-dessus des ruines. Elles sont à l’abandon depuis longtemps, le “Trust Royal” semble les avoir oubliées, apparemment il reste des abris.

Le site incroyable, un vrai repaire de naufrageurs, partout autour les falaises noires, la roche découpée et le bruit des vagues. Au pied du site une petite plage de galets servait aux résidents pour abriter leurs barques. Le château s’étale sur toute la longueur de l’éperon (50 m), l’accès s’effectue depuis un sentier qui descend de la falaise, j’imagine l’emplacement du pont-levis, l’ensemble est bien isolé mais à la portée d’un jet de pierre depuis le plateau. Les bâtiments sont trop ruinés, difficile d’appréhender l’allure générale, il ne subsiste plus rien d’un quelconque système défensif. La construction est sommaire, un appareil grossier de blocs de schiste, à demi enterrées les salles ou les gaines sont couvertes de voûtes de blocage, les ouvertures, trous béants, sont tournés vers la mer.

A quoi pouvait servir ce fort, un poste avancé pour des expéditions maritimes, nous sommes au nord de l’Ecosse. Les roches s’assombrissent, dans une heure il fera nuit, ça doit être redoutable l’obscurité par ici, je me remémore mes histoires illustrées de gamin quand des naufrageurs accrochaient des lanternes sur les têtes des bœufs pour détourner les navires, difficile de ne pas songer aux “contrebandiers de Moonfleet”. En repartant tu te retournes trois ou quatre fois jusqu’à ce que le château disparaisse, encore une fois, tu sais que tu ne reviendras pas.

C2 - BraemarCastle (XVIIè s.)

z - Braemar.jpg


Construction en 1628 d’un relais de chasse, premier incendie en 1689 (révolte Jacobite), reconstruit et réaménagé au milieu du XVIIIe par les frères Adam qui allaient devenir des types célèbres… Sûrement pas dans la décoration intérieure de château. A ne pas louper, grand moment d’aménagement intérieur kitsch où le rose

rivalise avec le vert et les jaunes ocres ou pales. Les Ecossais en sont très fiers.

L’approche, au milieu des montagnes dégoulinantes de vert la route serpente, image de carte postale. De leur vallée de la Dee, les Ecossais en font tout un plat, en fait ça ressemble méchamment au Massif Central. Le ruban de goudron se déroule, je file vers Braemar, j’aurai toujours cette semblable émotion à l’approche d’un château. Quand au détour d’un virage, la bâtisse m’apparaît, une grosse tour ceinte d’un muret crenelé.

Au premier coup d’œil ça transpire l’opérette, un vrai décor de cinoche, tout est impeccablement recouvert d’un enduit projeté gris coloré vieux rose. Les merlons sont de l’épaisseur d’un mur de parpaings et des tourelles ridicules encadrent les façades. Je paie quand même l’entrée, ma première intuition était bonne, il aurait mieux valu fuir. Je me retrouve dans cet intérieur coquet, plutôt de mauvais goût : du “charlotte aux fraises” pour de vieux richards. Collection de cors de chasse et de batterie de cuisine rivalisent avec des rouets, des plaids au crochet.

Ca craint vraiment, plus loin dans la vallée la reine mère vient passer quelques temps en été, il fait si chaud dans le sud de l’Ile…

Urqhart (Loch Ness)

234721.jpg


Premier établissement au XIIIe, reconstruit au XVIe puis démoli définitivement en 1692, les bâtiments ruinés visibles datent du milieu du XVIe.

 

z - Urqhart (loch-ness).jpg


Les châteaux écossais sont gérés par une compagnie le “Royal Trust Castle” à vocation lucrative exclusivement, les ruines sont parfaitement entretenues, hors gel, tranquilles elles reposent sur un beau gazon. Non loin, veille le visitor center où le touriste est convié à demeurer le plus longtemps possible, afin d’assouvir sa soif de consommation et d’enrichir les actionnaires du “trust”. En période estivale, les lieux sont recouverts d’estivants que des mini-bus déversent régulièrement depuis la corniche.

Le château est en contrebas de la route, l’ancien visitor center au design vernaculaire, est lui, judicieusement placé au bord de la nationale, idéal, pour ceux qui se contenteraient de jeter un œil planant sur les ruines, attablés à la terrasse en sirotant une bière. Un nouveau visitor center est en construction, plus vaste, plus… moderne.

Penchez-vous par dessus la muraille, c’est très beau un mur qui plongent profondément dans les eaux bleues sombres opaques d’un loch.

Economie : la bière à la terrasse du visitor center tellement c’est Disney, les minibus navettes qui vous acheminent du site au parking sont free, rare en Ecosse.