11/09/2012

2012, 16 sept. - UNITé MAÜ MAÜ à Plestan (22)

UNITé MAÜ MAÜ.jpg

avec TROUZ AN NOZ

Ferme de la Porte Bréhand, Plestan, 22

à 16h00

28/08/2012

Les Départements de Bretagne

cartes,bretagne,départements bretons,22,29,35,44,56

1 - BZH, 5 DEPARTEMENTS BRETONS - .jpg

15/07/2012

130 - LA FEMME AUX DEUX CHIENS (Penvénan, 22)

 

7317-Penvenan.jpeg


hermines début de texte.gifCeci se passait au temps où les toiles de Basse-Bretagne étaient renommées entre toutes. Il n’y avait pas alors, à Penvénan ni aux alentours, de fileuse qui filât aussi fin que Fant Ar Merrer, de Crec’h-Avel. Tous les mercredis, elle allait à Tréguier vendre son fil. Un mardi soir elle se dit :

"Il faudra que demain je sois sur pied de bonne heure."

 

Elle se coucha avec cette préoccupation.

 

hermines début de texte.gif

Au milieu de la nuit, elle se réveilla et fut étonnée de voir qu’il faisait déjà presque clair. Elle se leva en grande hâte, s’habilla, jeta sur ses épaule son paquet d’écheveaux et se mit en route.

 Arrivée au pied de la montée qui mène vers Croaz-Ar-Braban, elle fit rencontre d’un jeune homme.

 Ils se bonjourèrent mutuellement et cheminèrent côte à côte jusqu’à la croix.

 Là, le jeune homme prit Fant Ar Merrer par le bras et lui dit : 

 "Arrêtons ici."

 Il la poussa dans la douve, contre le talus, et se plaça devant elle comme pour la protéger.

 

hermines début de texte.gif

A peine se furent-ils ainsi rangés de la route, que Fant entendit venir un bruit épouvantable. Jamais elle n’avait ouï fracas pareil. Il y aurait eu, à la file, cent lourdes charrettes lancées au galop, qu’elles n’auraient pas fait plus de train.

 

Le bruit approchait, approchait.  

Fant tremblait de tous ses membres. Néanmoins elle cherchait à voir ce que ceci pouvait être.

 

Une femme passa dans la route, courant à perdre haleine, elle allait si vite qu’on entendait palpiter les ailes de sa coiffe, comme si c’eussent été deux ailes d’oiseau. Ses pieds nus touchaient à peine le sol ; il en pleuvait des gouttes de sang. Ses cheveux dénoués flottaient derrière elle. Elle agitait les bras, en des gestes désespérés, et hurlait lugubrement.

 

C’était une plainte si angoissante, que Fant Ar Merrer en avait froid jusque sous les ongles.

 

hermines début de texte.gif

Cette femme était poursuivie par deux chiens qui semblaient se disputer entre eux à qui la dévorerait.

 De ces chiens, l’un était noir, l’autre blanc.  C’étaient eux qui faisaient tout le vacarme.

 A chacun de leurs bonds, les entrailles de la terre résonnaient.

 La femme fuyait dans la direction de la croix. 

 Fant Ar Merrer la vit s’élancer sur les marches du calvaire. A ce moment le chien noir était parvenu à la saisir par le bas de sa jupe. Mais elle, se précipitant, étreignit l’arbre de la croix et s’y tint cramponnée de toutes ses forces.

 Le chien noir disparut aussitôt, en lâchant un aboi terrible.

 Le chien blanc resta seul auprès de la malheureuse et se mit à lécher ses blessures.

 Le jeune homme dit alors à Fant Ar Merrer :

"Vous pouvez maintenant continuer votre route. Il n’est que minuit. Ne vous exposez plus à voir ce que vous avez vu. Je ne serai pas toujours là pour vous protéger. Il y a des heures où il ne faut pas être sur les. chemins. Quant vous arriverez à Kervénou, entrez dans la maison qui est là. Vous y trouverez un homme en train de mourir. Passez le reste de la nuit à réciter près de son chevet les prières des agonisants et ne sortez de cette maison qu’à l’aube. Quant à moi, je suis votre bon ange ."

14/07/2012

Sommaire "Epaves de Breizh"

399471_10150516385143645_127391668644_9189529_1199954546_n.jpg

Cimetière du Blavet  cimetiere-du-blavet.html

Cimetière du Gâvres  cimetiere-de-gavres-56.html

Cimetière du Guilvinec (29)   cimetiere-a-bateaux-le-guilvinec-29.html

Cimetière de Landévennec (29)  cimetiere-a-bateaux-landevennec-29.html

Cimetière de Camaret-sur-Mer (29)  cimetiere-a-bateaux-camaret-sur-mer-29.html

Fanum Martis (Monterfil,Corseul, 22)

 


Situé au nord du château, un site méconnu, plus ancien témoigne de la présence des Gaulois et des gallo-romains.

Depuis la douve Sud du château du Guildo, se trouve un puit carré gaulois, au pied de la tour S-E;



douve strat.jpgSur un axe S-N, il y avait autrefois un gisement de dolérite (minerai de fer) que les Gaulois, creusant une douve pour se défendre d'ennemis potentiels venant par le nord, finirent par découvrir puis exploiter. Une des veines de ce gisement se situerait dans l'anse actuelle de la Pépinaie: ils transformèrent l'étang en l'ouvrant sur la mer, ce qui permit, plus tard, d'utiliser cette anse au Moyen-Âge comme petit port.dolerite.jpg





2004: découverte d'un bassin authentiquement classé gallo-romain par la qualité de son ciment hydrailique et par son caractère inondable actuel en rapport avec l'effondrement progressif du massif armoricain depuis de millénaires.µ

2006: mise à jour d'un colombier, daté de la même époque, du fait de sa situation près du bassin découvert deux ans plus tôt. Ce colombier de structure archaïque ne correspond pas du tout aux colombiers construits en Bretagne à compter du XIVème siècle.


Fanum Martis, en latin, signifie "temple de Mars": c'est l'ancien nom de la ville de Corseul.

Fanum Martis était la capitale galllo-romaine des Coriosolites, ville créee vers l'an 10 av.J-C.

IIIème-IVème siècle: Fanum Martis suit les autres métropoles régionales en changeant de nom, prenant ainsi le nom du peuple dont elle est la capitale. Ces mutations toponymiques font suites à l'effondrement de l'Empire romain. Fanum Martis devient Cicitas  Coriosolitum, puis Eccl. Corsult (869), Corsolt (1084), villa Corsolt, Sancti Petri Corsoltensis ecclesia (1123), Corsot (1129, 1163, 1184), Corseut (fin XIIème s.), Corsout (1226, 1259), Corseut (1330), Corsout (1358), Coursout (1400), Corseult (1443), Corsoult (1498,1509), Coursault (1557), puis enfin Corseul.

A mesure que l'influence romaine s'éloigne, renaît d'antiques divinités gauloises locales dans les sculptures religieuses et les inscriptions dédicatoires. 

A l'époque gallo-romaine, Fanum Martis couvrait plus de 110 hectares. Aujoud'hui, il est dénombré plus de 50 sites archéologiques remontant à cette époque.

340: la ville de Corseul, supplantée par Alet (Saint-Servan, Ile-et-Vilaine), se dépeuple petit à petit. 

515: Spératus, prêtre gallo-romain, dénonce aux aotorités ecclésiastiques de Tours, Lovocat et Catihern, prêtres bretons, pour non respect des pratiques de l'Eglise romaine.

869: Saint Malo aurait opéré un miracle triple dans l'église de Corseul: mort ressuscité, eau changé en vin et pierre devenue calice.

1123: l'évêque d'Alet fait don, à la demande d'un clerc qui les tient de ses parents, à l'abbaye de Marmoutier (Touraine) de la moitié des revenus, des dîmes et autres droits de l'église Saint-Pierre de Corseul. On assiste alors à un conflit entre l'abbaye de Marmoutier et celle de Saint-Jacut, à propos des droits sur l'église Saint-Pierre de Corseul. 

1253: les moines de l'abbaye de Beaulieu jouissaient autrefois, moyennant le paiement d'une redevance annuelle de 20 livres aux moines de Marmoutier, des revenus des églises de Corseul et de Saint-Maudez. 

2005: des fouilles permettent de mettre à jour la Villa antique des Alleux à Taden (ente Saint-Suliac et Corseul), à proximité de l'ancien Vicus (petite cité) routier et portuaire de Taden. Lors de la domination gallo-romaine, cette agglomération était l'un des ports du chef-lieu de la cité des Coriosolites.

- Eglise Saint-Pierre (XVème siècle), reconstruite eb 1836.

- Chapelle de Sainte-Eugénie (XIVème siècle)

- Chapelle de Saint-Uriac (ou Saint Thuriau): située autrefois (jusqu'au XIIème s.) près de la tour du Haut-Bécherel. Elle est aujourd'hui disparue

- Chapelle Saint-Jean: située autrefois à 300m du bourg de Courseul. Elle n'existe plus. Lors de sa démolition, on en retira un petit tombeau en granit très ancien, qui sert d'abreuvoir près du puit placé dans la cour du presbytère.

- Château de Montalifant (XII-XIVème s.) édifié par les vicomtes de Dinan.

- Château (ou manoir) de la Tandourie (XVIème s.)

- Château du Plessis-Madeuc (XVIIème s.)

- Château de La Caunelaye (XVIIème s.)

- Chapelle de La Forestrie, placée autrefois dans la cour du château du même nom

- 19 moulins dont ceux de Brandefer et de la Ville-Roux (moulins à vent), et les moulins à eau de Vau-Lambert, Trémeur, La Motte-Rieux, Montalifant, Miroir etc...

- Vestiges du Clos-Mulon, de l'époque gallo-romaine

- ruines de la Cella, Temple du Haut-Bécherel datant de la fin du Ier siècle

- jardin des antiques (époque gallo-romaine): autour de la mairie, sont groupés des débris de colonnes romaines, la colonne de Jupiter...


25/06/2012

Sommaire "Les Sentinelles du Phare Ouest"

IMG_3470.JPG


12 Phares Classés  les-12-phares-de-breizh-classes.html

 Phare de l'île de Batz (29)  phare-de-l-ile-de-batz-29.html

Phare de l'île Louët (Carantec, 29)  phare-de-l-ile-louet-carantec-29.html

Phare de lîle aux Moutons (Fouesnant, 29)  phare-de-l-ile-aux-moutons-fouesnant-29.html

Phare de l'île de Sein (29)  phare-de-l-ile-de-sein-ile-de-sein-29.html

Phare de l'île Vierge (Plouguerneau, 29)  phare-de-l-ile-vierge-plouguerneau-29.html

Phare d'Armen (île de Sein, 29)  phare-d-armen-ile-de-sein-29.html

Phare de La Blanche (La Baule, 44)  phare-de-la-blanche-la-baule-44.html

Phare du Cap Fréhel (Plévenon, 22) phare-du-cap-frehel-plevenon-22.html

Phare du Creac'h (île d'Ouessant, 29)  phare-le-creac-h-ile-d-ouessant-29.html

Phare d'Eckmuhl (Penmarc'h, 29)  phare-d-eckmuhl-pointe-de-pennmarc-h-29.html

Phare du Four (Porspoder, 22)  phare-du-four-porspoder-22.html

Phare de Goulenez (île de Sein, 29)  phare-de-goulenez-ile-de-sein-29.html

Phare de La Jument (île d'Ouessant, 29)  phare-de-la-jument-ile-d-ouessant-29.html

Phare de Kéréon (île Molène, 29)  phare-de-kereon-ile-molene-29.html

Phare de Nividic (île d'Ouessant, 29)  phare-de-nividic-ile-d-ouessant-29.html

Phare de Pen-M'en (île de Groix, 56)  phare-de-pen-m-en-ile-de-groix-56.html

Phare du Paon (île de Bréhat, 22)  phare-du-paon-ile-de-brehat-22.html

Phare de Penmarc'h (29) phare-de-penmarc-h-penmarc-h-29.html

 

Phare des Pierres Noires (Pointe Saint-Mathieu, 29)  phare-des-pierres-noires-pointe-st-mathieu-29.html

Phare de Ploumanac'h (Perros-Guirec, 22)  phare-de-ploumanac-h-perros-guirec-22.html

Phare de la Pointe du Minou (Brest, 29)  phare-de-la-pointe-du-petit-minou-rade-de-brest-29.html

Phare des Poulains (Sauzon,Belle-île-en-Mer, 56)  phare-des-poulains-sauzon-belle-ile-en-mer-56.html  

Phare du Portzig (Brest, 29)  phare-du-portzig-rade-de-brest-29.html

Phare de Quiberon (56)  phare-de-quiberon-quiberon-56.html

Phare de La Teignouse (Quiberon, 56)  phare-de-la-teignouse-quiberon-56.html

Maison-Phare de Tévennec (île de Sein, 29)  maison-phare-de-tevennec-ile-de-sein-29.html

Phare des Triagoz (Perros-Guirec, 22)  phare-des-triagoz-perros-guirec-22.html

Phare de La Vieille (île-de-Sein, 29)  phare-de-la-vieille-ile-de-sein-plogoff-29.html


Phare de Ploumanac'h (Perros-Guirec, 22)

62 - Phare de Ploumanac'h.PNG

24/06/2012

Phare du Cap Fréhel (Plévenon, 22)

50 - Cap Fréhel.png

23/06/2012

Phare du Paon (île de Bréhat, 22)

40l - ile de Bréhat, phare du Paon.png

Phare des Triagoz (Perros-Guirec, 22)

20e - Triagoz.PNG

22/06/2012

2012.06, le 30 - Sus aux Préfectures & sous-préfectures !!!

198222_2207708769440_767484315_n.jpg


Le comité local de Lorient de Bretagne Réunie a initié un appel à se rassembler devant les préfectures et sous-préfectures de Bretagne le samedi 30 juin à 14h. En effet, le 30 juin 1941, le gouvernement de Vichy signait un décret qui pour la première fois séparait administrativement le pays nantais des 4 autres départements bretons. En 1972, cette première partition était entérinée par la création du conseil régional des "Pays de la Loire".

Nous nous joignons à cet appel. Dans leur projet de gouvernement, François Hollande et le Parti Socialiste français disent vouloir "répondre aux demandes citoyennes, rééquilibrer nos institutions, simplifier nos administrations, encourager la démocratie territoriale, une meilleure prise en compte de la démocratie participative.". Ils proposent "une loi sur le renforcement de la démocratie et des libertés locales". 

Nous les prenons au mot et leur demandons de répondre aux demandes des citoyens de Loire-Atlantique et de l'ensemble de la Bretagne, ainsi que des milliers d'élus et des centaines de collectivités locales, qui tant en pays nantais que dans la région administrative Bretagne réclament depuis des années un processus démocratique autour de la réunification de la Bretagne. 

Marilyse Lebranchu, aujourd'hui ministre de la décentralisation, votait au mois de décembre dernier une loi qui aurait permis à la population de Loire-Atlantique et de l'ensemble de la Bretagne de se déterminer sur la question de la réunification. Nous attendons à ce que le nouveau gouvernement tienne ses promesses démocratiques et enclenche dans le cadre de la décentralisation la réunification administrative de la Bretagne.

Lieux des rassemblements listés à l'heure actuelle :
(n'hésitez pas à nous contacter pour nous indiquer l'éventualité d'un rassemblement dans une autre sous-préfecture. Ex : Morlaix, Saint-Brieuc, ...)

56 VANNES                            22 LANNION                          29 QUIMPER                        
     LORIENT                               GUINGAMP                             BREST
     PONTIVY                               DINAN


           44 NANTES                                    35 RENNES

                       SAINT NAZAIRE                              FOUGERES
                       CHATEAUBRIANT


20/06/2012

128 - CELUI QUI PORTA LA PESTE SUR SES EPAULES (Plestin, 22)

 

plestin_les_greves_imagelarge.jpg

 

hermines début de texte.gifUn vieux, de Plestin, la rencontra un soir sur les bords du Douron. Elle était assise sur la berge, regardant l'eau couler. Elle venait de Lanmeur qu'elle avait dépeuplé et se rendait dans le pays de Lannion.

 " Hé, vieux !! cria-t'elle, auriez vous l'obligeance de me prendre sur vos épaules pour me faire passer l'eau ? Je vous en récompenserai bien."

 Le vieux qui ne la connaissait pas y consentit.

 hermines début de texte.gif

L'ayant chargée sur ses épaules, il entra dans la rivière. Mais à mesure qu'il avançait peser sur lui d'un poids plus lourd.

 A la fin, épuisé et le courant étant trop fort, il lui dit :

 " Ma foi, bonne dame, je vais vous planter là. Je ne tiens pas à me noyer pour vous.

 - De grace, ne fais pas cela. Ramène moi plutôt à l'endroit ou tu m'as prise.

 - Soit"

 Et il rebroussa chemin sans trop de peine, son fardeau s'allégeant à mesure qu'il s'approchait du rivage.

 Le pays de Lannion fut ainsi préserver de la Peste.

 hermines début de texte.gif

Mais si le vieux avait laissé tomber la vilaine groac'h (fée) au beau milieu de la rivière, comme il en avait eu d'abord l'intention, le monde eut été débarrassé d'elle à jamais.

 

 

Extrait de la "Légende de la Mort" Anatole le Braz, éditions Coop Breiz

 

14/06/2012

Moulin à Marée du Birlot (Île de Bréhat, 22)

 

Moulin à marée du Birlot, Île de Bréhat.jpg

 

Il faut remonter au XVIIème siècle pour trouver ses origines.....

IVR53_092211249NUCB_P.jpgEn ces temps éloignés, les insulaires devaient se débrouiller, trouver des idées. Or, la mer est omniprésente, les flux et reflux de la mer ne découvrait pas seulement la terre: ils représentent aussi une force, perdue pour l'homme. Autant l'utiliser, pour moudre le grain par exemple.

1632: audience du 29 septembre au duché de Penthièvre. Il est rapporté que le moulin à vent de Crec'h Tarec nécessite des réparations, mais aussi que si l'on bâtissait un moulin à mer, les revenus de la seigneurie serait augmentés. La construction de ce moulin devient en enjeu de pouvoir et de placement financier.

1633: contrat de construction passé entre le duché de Penthièvre et Jan de Tanouarn, meunier.

1638: contrat d'afféagement pour les deux moulins à vent et le moulin mer.

1744: le moulin est fortement dégradé. Les Bréhatins moulants refusent de participer à la corvée d'entretien et de réparations. Le Parlement donne cependant raison aux afféageurs.

1925.jpg

 

1810: avant la Révolution, ce moulin pouvait moudre 8 quitaux de farine par jour.

 

1848: le moulin produit 23.571 Kg de farine de froment, 825 Kg d'Orge, 728 Kg de méteil et 146 Kg de blé noir. 

1916: Le moulin poursuivit son activité jusqu'en 1916-1920, date à laquelle vint s'installer un boulanger, important sa farine. La roue, les meules sont alors détruits. L'activité du moulin cessa, son entretien aussi.

IVR53_092211170NUCB_P.jpg1987: Délaissé, abandonné, il ne résista pas à la tempête de 1987 qui emporta ce qui lui restait de toiture.

1990: la mairie de Bréhat acquiert le moulin, celui-ci étant passé dans les mains de plusieurs personnes, notamment le chanoine Bercy (1965) qui devait le restaurer entièrement, avec l'aide de l'Etat et du département. Mais les travaux ne furent jamais entrepris en raison d'un malentendu sur la maîtrise d'ouvrage.

1994.jpg

1991: début de la restauration du moulin.

1995.jpg

 

1994: création de l'association du moulin du Birlot afin de restaurer le moulin dans son intégralité, lui redonner son état d'origine, et le doter d'un mécanisme neuf reconstitué et d'une nouvelle roue.

 

IVR53_092211481NUCB_P.jpg2002: mise en place de la nouvelle roue.

 ***

 

 

Le moulin est prolongé d'une digue de 140m de long, formée de deux tronçons prenant appui sur un îlot rocheux isolé au milieu de l'étang de Roc'h Moc'h. fermant l'anse du Birlot.

 

IVR53_092211408NUCA_P.jpg

 

IVR53_092211414NUCA_P.jpgFonctionnement: à marée montante, la réserve de 2 hectares s'emplit d'eau. La hauteur d'eau maximale à grande marée est de 4 à 5m. La contenance est d'environ 30.000 m3.A marée descendante, l'eau retenue est libérée par un système de chasse quia ctionne la roue et le mécanisme des meules. Des cycles de 6 heures environ rythment le fonctionnement du moulin.

IVR53_092211515NUCA_P.jpg

 

L'étang était très poissonneux, il a très certainement servi de pêcherie.

IVR53_092211421NUCA_P.jpg

Le site du moulin du Birlot est classé mais non le moulin lui-même.

L'édifice est accessible côté mer pour les bateaux.

 

 

 

IVR53_092211382NUCA_P.jpg

 

Sa construction est qualifiée à "simple" maçonnerie, ne formant qu'une seule et même pierre sur quatre faces, assise directement sur la roche, afin d'éviter les vibrations lors du fonctionnement hydraulique du moulin.

 

IVR53_092211573NUCA_P.jpg

 

 

04/06/2012

Allée Couverte de Rohanno (Saint-Mayeux, 22)

rohanno1.jpg

rohanno3.jpg


Longueur: 5m.

Largeur: 2,50m.

 

En partie dans un talus, celle allée couverte avait à la fin du XIXème siècle, 11 orthostates qui supportaient 5 dalles.


Aujourd'hui...... complètement ruinée, seuls quelques orthostates sont en place.

01/06/2012

Allée Couverte de l'Ïle Coalen (Lanmodez, 22)

ile_coalen1.jpg

Située sur l'Estran, cette allée couverte n'est accessible qu'à marée basse.

ile_coalen2.jpg


Longueur: 7,20m



Largeur: 1,40m


Bien qu'en granit, elle est plus que ruinée. Seul des pilliers sont en place. 




ile_coalen3.jpgDes blocs sont éparpillés, sans doute les vestiges d'un ancien tertre.


ile_coalen4.jpg

Dormir en Roulotte (Saint-Donan, 22)

corbel-saint-donan-1-location-roulotte-2-personnes.gif

Tout près de Saint-Brieuc, il est possible de séjourner dans une roulotte, endroit insolite pour un séjour à la ferme, pour des personnes recherchant la tranquilité. 

Deux roulottes, Jonquilles et Hortensia.

31/05/2012

Château de Saint-Aubin (XiXè s.) Plédéliac, 22

getatt.jpg


Le château de Saint Aubin fut construit en 1900 pour la famille Palluel, à proximité de l'emplacement de l'ancienne abbaye de Saint-Aubin dont il reste quelques vestiges (les anciens logements de l'abbaye).

1904: devient propriétaire la famille Guényveau, fruit d'un mariage.

Le château développe un plan complexe à plusieurs bâtiments implantés dans un vaste domaine forestier parcouru d'avenues et entouré d'un parc. Une orangerie est adossée à la façade Dud du logis. 


Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Menhir de La Pellionaie (Goméné, 22)

pellionaie3.jpg


pellionaie1.jpg


Hauteur: 6m

La base du menhir est enterrée sur une profondeur de 3m.

 




Lors des fouilles réalisées, fureznt trouvées des pierres brûlées.

Château de La Fontaine Saint-Père (XVIIIè s) Quessoy, 22

44186217.jpg


Le domaine est composé d'un logis daté de 1773 qui est greffé sur un ancien manoir.

Le château possède deux étages carrés et un logis sous comble. Le logis du XVIIIème siècle a conservé l'essentiel de son décor de boiseries.

Un second manoir, dit "le couvent", est situé au sud du château avec une façade reprise en 1667.

Le logis du XVIIIème, le corps de bâtiment liant le logis à l'ancien manoir sont protégés par les MH.

44186316_p.jpg

44186365_p.jpg



Au château de La Fontaine, perdure une fontaine miraculeuse que l'on appelle la Fontaine de Sainte Radegonde.

Voici encore 100 ans, nombreuses étaient les femmes qui emmenaient leurs enfants en ce lieu pour les soigner de l'impétigo ou des "croûtes de lait". Il leur suffisait de tremper la coiffe du petit malade dans l'eau bienfaitrice de la fontaine pour obtenir rapidement une guérison. 



Histoire

 

Née vers 520, Radegonde était la fille du roi de Thuringe, une région d'Allemagne. Or, alors qu'elle venait d'atteindre ses dix ans, la Thuringe fut prise par Thierry et Clotaire, fils de Clovis. Radegonde et son frère furent conduits en captivité dans le domaine de Clotaire, aux environs de Laon. Clotaire décida d'épouser Radegonde en 536. Devenue reine, elle se réfugia dans la prière et dans l'aide aux pauvres. Un jour, son frère fut assassiné sur l'ordre du roi, son époux, sous le fallacieux prétexte qu'il aurait comploté. Elle quitta son époux et se retira à Tours, puis à Chinon où elle se dévoua au service des malades, notamment de ceux atteints de la lèpre, de dermatoses graves. Elle lavait elle-même les plaies. Elle prodigua également ses soins aux infirmes. Elle obtint de nombreuses guérisons miraculeuses. Enfin, elle fonda un monastère à Poitiers. C'est là qu'elle mourut le 13 août 587.

 

Dans la chapelle de l'Hôpital de Quessoy, on parle toujours de Saint Divy, qui a le pouvoir d'aider les enfants qui tardent à marcher...

 

         

 

Les miracles qu'on lui attribue quant aux guérisons de nombreux cas de lèpre, dermatoses et infirmités diverses expliquent la vénération dont elle jouissait en son temps et, par voie de conséquence, le culte qui, de nos jours, lui est encore rendu en maints lieux.

 

Les cultes vers les saints protecteurs disparaissent peu à peu, avec les anciens, mais perdurent dans les mémoires. 

 

 

 


Cromlec'h de Lorette (Le Quillio, 22)

lorette3.jpg


lorette4.jpgTertre tumulaire de forme rectangulaire: 

- une rangée de 16 pierres requartzifiées

- une rangée de 11 pierres en lame de grès, schisteuse.

 

Longueur: 20m

Largeur: 7m

 

Classé MH en 1926.

lorette1.jpg


Allée Couverte de Ros Vras (Landebaeron, 22)

landebaeron2.jpg


landebaeron3.jpg


Longueur: 14m



Bien que classé MH depuis 1956, il n'est curieusement pas protégé, le tertre disparait au fil des ans, en partie à cause du pîétinement d'animaux.




landebaeron4.jpg


30/05/2012

Château de l'Argentaye (Saint-Lormel, 29)

chateau-de-largentaye-saint-lormel.jpg


La famille de L'Argentaye est fréquemment mentionnée dans les chartes de l'abbaye de Saint-Aubin au XIIIe siècle.

On y voit apparaître Marguerite de Dinan, dame de Plancoët, épouse de Guy de L'Argentaye dont elle a un fils prénommé Guy, puis en secondes noces de Juhel de Montfort dont elle a deux fils.

Guerre de Plancouët: suite à la mort de leur mère, les demi-frères se livrent une véritable guerre de succession. connue sous le nom de guerre de Plancoët, qui fait des ravages dans la région.

XVIIème siècle: Le château et le fief passent aux Lesquen, puis au début du XIXe siècle à la famille Rioust de L'Argentaye. C'est Frédéric, conseiller général et député, qui fait construire le château actuel à l'architecture néo-classique. À l'est du château, une chapelle est construite à la même époque.

29/05/2012

Château de Monterfil (1864) Corseul, 22

Châteaux, Monterfil, Corseul, 22, Côtes d'Armor, Bretagne

Château construit par la famille du Breil de Pontbriand à partir d'un édifice plus ancien, celui d'un temple gallo-romain.

Non protégé par les MH

Tumulus de Tanouedou (Bourbriac, 22)

tanouedou2.jpg


tanouedou3.jpg


Ce tumulus remonte à l'âge du Bronze.


Il mesurait 6m de haut pour 40m de diamètre

 

Il renfermait une sépulture princière constituée de pierres et de bois.




tanouedou4.jpg


Lors des fouilels de 1865, furent découvert plusieurs armes en bronze ainsi que des milliers de clous en or, et des bijoux en or.

Allée Couverte de La Ville Genouhan (Créhen, 22)

Allées couvertes, Ville Genouhan, Créhen, 22, Côtes d'Armor, Bretagne, mégalithes


Allées couvertes, Ville Genouhan, Créhen, 22, Côtes d'Armor, Bretagne, mégalithes


Longueur: 12,70m

Allées couvertes, Ville Genouhan, Créhen, 22, Côtes d'Armor, Bretagne, mégalithes

 






Recouverte de 5 tables, elle est l'une des plus importante dans l'Est du département.

Mais c'est dire toute l'importance que les pouvoris publics lui accordent vue son entretien très proche de l'abandon.

Allées couvertes, Ville Genouhan, Créhen, 22, Côtes d'Armor, Bretagne, mégalithes



Allée Couverte de La Bernais (Plénée, Jugon, 22)

labernais2.jpg


labernais1.jpg


Longueur: 14,50m.

 




Entièrement colonisée par la nature, comme bien d'autres...

Allée Couverte de Bel Even (Plouer-sur-Rance, 22)

plouersurrance1.jpg


plouersurrance2.jpgCe tombeau entièrement construit en quartzite blanc, présente la structure classique d'une allée couverte, avec une longue chambre de près de 10m de longueur sur une largeur de 1,50 mètres.

Cette allée couverte est précédée au S-E par un passage rétréci, et les restes d'un vestibule d'accès, à l'opposé, une petite "cella" servait aux dépôts de mobiliers ou d'offrandes.


Toutes les tables de cette allée ont aujourd'hui disparu.

Allée couverte de Kercadic (Squiffiec, 22)

squiffiec2.jpg

squiffiec1.jpg


Allée couverte composée d'une enceinte de 7 pierres qui supportent 3 tables



Longueur: 3m

24/05/2012

Allée Couverte de Toul an Urz (Duault, 22)

duault2.jpg


duault1.jpgCette allée couverte devait atteindre 15 à 16m de long pour 1,20m de large.

A la fin de XIXème siècle, il ne restait que 9 orthostates, 3 dalles de recouvrement.

Aujourd'hui, les 3 dalles de recouvrement sont encore présentes, la plus grande est fortement inclinée, et quelques supports sont encore en place.


Fréquemment, ce monument est tagué avec des symboles royaliste peint en rouge.... un acte isolé ? Preuve en est que tous les cons ne sont pas enfermés !

duault3.jpg


Menhirs du Moulin de la Brousse (Allineuc, 22)

menir 1 (2).jpg



menir 1 (4).jpg



Hauteur: 4,25m

Largeur: 3,35m

Epaisseur: 2m









2nd menhir

 

menhir 2 (1).jpg


menhir 2 (2).jpg


Menhir en quartzite, situé en bordure de plateau, en haut de la pente sur laquelle on trouve la Roche de Gargantua.

Hauteur: 2m