20/07/2012

2012.07, le 18 - Petit Topo sur l'Apéro Breton

 

apéro,ambassade de bretagne,radio pays,breizh adunanet,bretagne,bretons de paris

Mercredi 18 juillet, Olier Gourmelon et Julien Artu, fondateurs d'AMBASSADE DE BRETAGNE, association née voici plus d'un an, ont fait un appel sur Facebook et sur son site, afin de rencontrer des bretons de Paris et ses environs. C'est dans un café de la rue Caumartin (Paris IXème) que la rencontre eut lieu: Le Moulin à Café.

Sortir du virtuel était une occasion à ne pas manquer, alors, rencontrer ces "rassembleurs" et d'autres Bretons d'horizons différents ne pouvait qu'être constructive, notamment pour notre collectif BREIZH ADUNANET.

apéro,ambassade de bretagne,radio pays,breizh adunanet,bretagne,bretons de parisAinsi, Kévin Viaud et votre hôte ont répondu à cet appel. Pour ma part j'avais adhéré dès sa création à cette initiative car elle paraissait présenter un concept pouvant rassembler tous les Bretons du monde, un concept apolitique qui se donnait pour but de promouvoir et développer notre nation Celte, de protéger et développer notre identité.  

 

19H30

Dès notre arrivée, le contact fut fraternel - Un regret cependant: nous n'étions qu'une poignée., tampis,  les échanges seront facilités. 

De suite, AMBASSADE DE BRETAGNE se présente, et cela tombe plutôt bien car parmi nous, certains s'interrogent sur son objectif, notamment Florent de TRI ZEOD (émission sur radio Bro).

 


apéro,ambassade de bretagne,radio pays,breizh adunanet,bretagne,bretons de parisQui est AMBASSADE DE BRETAGNE ? Son rôle ? Ses actions ?

Cette association est installée à Bruxelles. Etonnant non ? Pas tant que ça puisque l'idée de s'installer au "centre" de l'Europe traduit une volonté de s'inscrire sur la scène internationale.

Les objectifs cités supra vont au-delà de l'annuaire international, tel que peut l'être TAMM- KREIZ, une base de données pour tous les Bretons du monde. Bientôt une application androide/iphone (gratuite) permettra à chacun de localiser les bretons les plus proches et ce, de par le monde, une possibilité donc pour nouer d'autres liens, et voire, de s'entraider.

O.Gourmelon a confirmé vouloir agir sur le terrain sur des questions purement identitaires, certaines paraissant incontournables, qu'il s'agisse des écoles Diwan, de la réunifications de la Bretagne, ou même pour ce "camouflet" de discours prononcé le 14 juillet.

Prononcée par une bretonne, jeune il est vrai, sans doute ignorait-elle le passé de son auteur (Gambetta), devant la tribune présidentielle depuis laquelle des ministres bretons (J.Y. Le Drian, M. Le Branchu), qui eux ne peuvent ignorer l'affaire de Conlie (de même que François Hollande féru d'histoire), ont ainsi pu écouter un texte lu par une bretonne, écrit par un "exterminateur" de bretons, et  entendu par des bretons qui vont faire passer les intérêts de l'Etat avant celui de la Bretagne. Je ne sais pas pour vous, mais j'avoue en avoir été choqué. Qu'il s'agisse de maladresse des uns ou de l'ignorance des autres, si un discours est prononcé en un jour de fête nationale, c'est bien sur celui-ci qu'il faut bien choisir son texte ou son auteur, ce jour étant dévolu à un rassemblement populaire. Or chacun sait ce quelles furent les conséquences de la Révolution au peuple breton, aussi, lire un texte écrit par un "anti-breton" ne peut être ressenti que pour un affront. Pour chacun de nous, écrire au gouvernement pour montrer notre désapprobation est légitime en regard à nos aieux.

Sauf erreur de ma part, différentes questions seront ainsi  abordées, et traitées après diverses "interview" dans le monde associatif, politico-économique, juridique, etc...  Florent s'est dit intéressé par de tels débats. 

Julien ARTU nous a expliqué les freins économiques que rencontre AMBASSADE DE BRETAGNE puisqu'aucune adhésion n'est payante, ainsi que des difficultés rencontrées pour gérer un tel projet. Il y aurait donc un besoin en ressources humaines comme financières.

 

Plusieurs autres sujets ont été abordés, alors en  vrac, je vous dresse les principaux:

- Qui est Breton 

Etre né en Bretagne suffit-il pour dire que l'on est breton ? Cette idée typiquement française n'a pas de sens. Breton de sang, de coeur ou d'âme, la Bretagne est une nation qui s'est constitué par diverses populations. L'identité bretonne n'est pas seulement liée au sang ou au sol, elle se retrouve dans sa vie, dans son comportement, dans son ressenti. 

Pour ne prendre que des célébrités: Eric Tabarly (né à Nantes, Loire-Atlantique, 44), ), Alan Stivell (Riom, Puy-de-Dôme, 63), Patrick Le Lay (St-Brieuc , 22)etc..... nombreux peuvent être les exemples de personnes qui se disent bretons parce qu'ils le sont intérieurement alors que d'autres,  Jean-Marie LePen (La Trinité -sur-mer, Morbihan, 56) pour ne citer qsue lui, est  né en Bretagne mais n'a rien de breton en lui. 

- Ecole Diwan

Pourquoi ne pas axer leur communication en rappellant que Diwan est une école laïque, bilingue et gratuite. Le bilinguisme à l'école ne constitue en rien un frein dans la scolarité de nos enfants, bien au contraire. Des exemples pleuvent à l'étranger, les spécialistes le prônent, des polytechniciens, ingénieurs ou des médecins viennent d'écoles Diwan, ces élites doivent être rapprochées pour les promouvoir.

- Consommer Breton 

Consommer un produit breton ne suffit pas à vouloir défendre notre région ou notre identité. Consommer régional pour protéger l'emploi: choisir le "cola du Phare Ouest" (BREIZH COLA, Brasserie Lancelot) c'est bien, consommer le cola (né à Atlanta) fabriqué en Bretagne, protège aussi des emplois. La stratégie marketing de COCA-COLA  vient d'innover face aux parts que la marque a perdu en Bretagne: en première mondiale, les étiquettes se sont adaptées aux consommateurs en s'affublant de triskell, Gwen-he-Du et phare, histoire de "celtiser" le produit....Après, c'est une affaire de goût. 

Plusieurs marques se revendiquent bretonnes, il ne faut pas se leurrer. Plusieurs se contentent d'exploiter l'image de la Bretagne sans y investir économiquement ou culturellement. Mais le produit est-il 100% breton ? Pour le textile, bien évidemment c'est plutôt "coton"! EMSAVER (fabriquant au maximum au pays, sinon en Europe), PARIA (jean fabriqué en Bretagne mais d'autres produits venant de l'étranger), A L'AISE BREIZH (fabrication à l'étranger), STERED (fabrication sur l'île Maurice) etc...

- Réunification

Aucun des acteurs en présence ne la conteste, elle est évidente. Par contre, deux visions s'opposent: celle de ceux qui veulent une réintroduction de la Loire-Atlantique dans sa région historique, revendication qui s'inscrit dans une refonte des frontières territoriales des régions limitrophes (Vendée-Poitou-Charente, Une Normandie...). Une autre option s'y oppose, celle de ceux qui sont persuadés qu'il n'y aurait jamais de réunification, mais que le projet du Grand Ouest est d'une probabilité plus grande et qu'elle permet à la Bretagne de retrouver la Loire-Atlantique. Le problème pour nous: la Bretagne risque de se retrouver noyée dans une région plus grande, où il sera plus difficile de s'octroyer des aides uniquement pour la Bretagne, une identité plus difficile à défendre puisqu'elle ne concernera que le tiers de cette région, plus difficile de se faire entendre.

 

MINUIT: nos discussions nous ont fait oublié la faim, nos familles et les horaires de train/métro. L'heure tardive nous amène à nous séparer alors qu'il y a tant à débattre. AMBASSADE DE BRETAGNE renouvellera cette expérience en Bretagne. 

 

Pour notre collectif, il nous appartient d'amplifier notre communication, nous faire connaître, "grossir" nos rangs afin  que nos actions futures ne soient pas prises de haut par les autorités. Nos revendications sont simples et légitimes, et s'inscrivent dans une vision d'une France plus démocratique au sein d'une Europe fédéraliste.

Cela passe par une coordination avec les actions menées par BRETAGNE REUNIE (IDF), par un partenariat avec 44=BREIZH. Je compte donc sur chacun de vous pour promouvoir note collectif autour de vous, et sur votre prochaine présence lors de notre action future (janvier), un évènement sera crée début août. Dans la mesure où la presse y sera conviée, je vous demanderai de vous y inscrire que lorsque vous aurez l'assurance d'y participer.

Kenavo avechal !

 

BREIZH ADUNANET

06/07/2012

2012, 30 juin - Un Triste Anniversaire pour notre Nation Celte !

triskell8gh0.gif  «BREIZH ADUNANET/BERTAÈYN AGERÉAÈY»  triskell8gh0.gif


 
 
      Samedi 30 juin 2012, un triste anniversaire !
  
hermines début de texte.gif30 juin 1941 : Décret Pétain 2727/2736 séparant la « Loire-Inférieure » (actuelle Loire-Atlantique) du reste de la Bretagne dite « historique ». Pourtant, l’appartenance du pays nantais (Bro Naoned) à la Bretagne, est unanimement attestée depuis le 22 août 851. Près de ONZE siècles d’histoire gommés, sans concertation, par un simple décret.

hermines début de texte.gif
30 juin 1955 : le Décret Pfimlin 55/885 décide du lancement de « programmes d’action régionale », confirmant le décret de 1941, créant la région « Pays-de-Loire » et faisant de Nantes sa capitale.

hermines début de texte.gif
30 juin 2012:  “BREIZH ADUNANET / BERTAEYN AGEREAEV”, collectif des Bretons de l’Ile-de-France, se rendra aux Mairies de Paris XIVème et XVème pour revendiquer l’union de la Bretagne et la ratification de la Chartre sur les Langues Régionales et Minoritaires. 

 


   
L'identité bretonne est toujours là et les luttes sont nombreuses pour qu'elle soit reconnue, respectée et qu'elle recouvre son droit d'existence. Malgré les différentes interventions centralisatrices de l'Etat, la langue bretonne résiste mais souffre, les locuteurs se font moins nombreux, les écoles Diwan peinent à exister, nombreuses sont les mairies qui les ignorent, certains élus voient en notre culture un folklore qui n 'a plus son rôle à jouer dans notre société moderne. La région Pays-de-Loire profite de toute occasion pour corriger l’Histoire, débaptisant des rues, retirant des statuts d’illustres bretons (Alain Barbetorte – Nantes), essayant d’intégrer le château des Ducs de Bretagne dans celui des châteaux de la Loire (rappel à l’ordre de l’UNESCO), les exemples pleuvent !
« Pour liquider un peuple, on commence par lui enlever la mémoire. On détruit ses livres, sa culture, son histoire. Puis quelqu’un d’autre lui écrit d’autres livres, lui donne une autre culture, lui invente une autre histoire. Ensuite, le peuple commence lentement à oublier ce qu’il est, et ce qu’il était. Et le monde autour de lui l’oublie encore plus vite »                                        Milan Hübl, historien
 
  
hermines début de texte.gif
 Le 16 mai 2012, François HOLLANDE, nouvellement élu à la Présidence de la République, choisissait comme chef de gouvernement, Jean-Marc AYRAULT, Député-Maire de Nantes. Nous connaissons tous sa position quant à nos revendications régionalistes ou fédéralistes. Pourtant ce dernier a choisi pour son gouvernement des personnes qui peuvent défendre nos positions, à commencer par Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de la Défense, ou encore Marylise LE BRANCHU, Ministre de la Réforme de l'Etat, Décentralisation et Fonction Publique.
 
Nous rappelons par ailleurs aux élus qui s’opposent à cette réunification, qu’ils ne doivent pas oublier qu’ils représentent une population, laquelle s’exprime majoritairement en faveur de celle-ci, et qu’en cette qualité, ils ne doivent pas décider pour convenances personnelles de l’avenir de notre nation. 

   
hermines début de texte.gif
L’amendement de Marc LE FUR & François DE RUGY fut voté à l’Assemblée nationale le 10 janvier 2012, adoptant une clause positive au Projet de Réforme Territoriale : tel département a la possibilité de rejoindre une région, peut fusionner avec un autre…. Cet amendement n’a toujours pas été débattu au Sénat. 

hermines début de texte.gif
Le rapport de la Commission Balladur concernant la réforme des collectivités locales (remis au président de la République le 5 mars 2009) faisait état de plusieurs recommandations, entre autres, de la nécessité d’un redécoupage territorial, du regroupement de régions (de 22 on passerait à 15 régions). Réintégration de la Loire-Atlantique à la Bretagne, une seule Normandie, une seule Alsace… Ainsi est recommandé un redécoupage plus intelligent, respectant des réalités économiques et humaines, mais cette « économie » de régions se traduirait par des suppressions de fauteuils…. Moins de fauteuils, moins d’élus, moins de possibilité de cumuler…. Le « statut-quo » de l’Etat prouve qu’il n’entre pas dans son projet de rendre des régions plus fortes et plus cohérentes, plus compétitives  en en diminuant leur nombre, alors qu’il en irait de l’intérêt de tous.
 
   
hermines début de texte.gif
Les Alsaciens ont pourtant montré la voie : l’Alsace a décidé en novembre 2011 de fusionner son Conseil Général et ses Conseils Généraux – autrement dit, une seule assemblée d’élus, un « Conseil Alsacien » pour l’ensemble de l’Alsace, réunissant les Conseils généraux des départements Haut-Rhin et Bas-Rhin, et le Conseil régional. 
   
hermines début de texte.gif
Que dire des dépenses en communication de la région « Pays-de-Loire » qui s’évertue à promouvoir une région afin de créer une identité dans laquelle  les habitants pourraient se reconnaître ? 
La sauce « Ligurienne » ne prend pas, il est difficile de revendiquer une identité basée sur une région factice. !  
hermines début de texte.gif
Combien de sondages réalisés faudra t-il cumuler ? Pourquoi demander une consultation des citoyens pour refaire ce qu’un simple décret a défait sans concertation ? Certains élus nous répondent qu’il est impossible de modifier les régions sans passer par une 6ème République : dans ce cas, qu’ils nous expliquent par quelle magie la Corse quitta la Région « Provence-Côtes d’Azur-Corse »  !!! le Décret n°70-18 du 9 janvier 1970.
Ce qu'un décret a défait, un autre peut le refaire !
   
hermines début de texte.gif
Quoiqu'il en soit, qu'ils soient de droite ou de gauche, gouvernement Parlement sont à Paris; c'est dans la capitale que sont prises les décisions, que sont votées les lois. C'est pourquoi vient de naître le collectif «BREIZH ADUNANET/BERTAÈYN AGERÉAÈY» qui a pour vocation de regrouper tous les bretons de sang, de coeur ou d'âme, résidant sur la capitale et la région parisienne.
hermines début de texte.gif
Que dire d'un Etat, se disant “patrie” des droits de l'homme, donnant des leçons à l'international comme ce fut le cas récemment avec les révolutions des printemps arabe, demandant à la Turquie de reconnaître le génocide arménien, alors qu’il refuse de trancher sur la réunification malgré les multiples sondages favorables à celle-ci. Un réel refus de tout élan démocratique pour que la question soit débattue. N’est-il pas paradoxal d’entendre de la bouche d’un étranger que Nantes est en Bretagne alors que dans les écoles les élèves apprennent que ce n’est pas le cas ! 

La partition de la Bretagne est ressentie par les Bretons comme une blessure, une atteinte à l’unité de la nation bretonne qui existait bien avant que n’existe la France. Mais si le retour de la Loire-Atlantique dans sa région historique n’est que rendre justice, elle représente aussi et surtout un facteur identitaire indéniable pouvant servir d’assise pour l’essor de toute une région.
« La Bretagne est une vieille rebelle. Toutes les fois qu’elle s’est révoltée pendant deux mille ans, elle avait raison. Contre les Romains ou les Francs, contre la Monarchie ou la Révolution, contre les gouverneurs du Roi ou les représentants de la République, c’est toujours la même guerre que la Bretagne a faite, la guerre contre l’étouffante centralisation. »   Victor Hugo                                                                                                                                                                                                

breton56.gif

Samedi 30 juin 2012 , «BREIZH ADUNANET/BERTAÈYN AGERÉAÈY» tenait donc à faire ses premiers pas en remettant à plusieurs intéressés ses revendications:

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande10h00 : Mairie de Paris XIVème,
11h00 : Mairie de Paris Xvème,
14h30 :«BREIZH ADUNANET/BERTAÈYN AGERÉAÈY» est rejoints par BRETAGNE REUNIE délégation Ide-de-France) pour poursuivre nos "rendez-vous" ministériels:
15h00: Elysées: remise de nos revendications à F. HOLLANDE.
15H30: Matignon pour remettre nos lettres respectives à J.M. AYRAULT
16h00: Ministère de l'Intérieur: E. VALLS
16H30: Ministère de la Défense: J.Y LE DRIAN
17h00: Ministère de la Réforme Territoriale: M. LEBRANCHU. Le ministère étant fermé, cette lettre sera remise ultérieurement. 
 
 

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande

14h15: arrivée de notre délégation Bretagne Réunifiée. Nous ne sommes que trois, trois anonymes à la sortie du métro Miromesnil. Nos Gwen ha du sont pliés, bombarde rangée... Et pourtant: quasiment en temps réel, arrive un véhicule de police où en descendent deux agents. De l'autre côté du carrefour, on aperçoit un fourgon. 

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande

14H30: nous attendons la délégation des collectifs Bretagne Réunie et 44=Breizh. Qu'ils sont nombreux les véhicules de la Préfectures à passer par là ! Coïncidence ou pas, il est vrai que le palais présidentiel se trouve à l'autre bout de la rue.....

Histoire de tuer le temps, une conversation très sympa est entamée avec les agents de la Préfecture de Police, interrogatifs dans un premier temps car ignorant les raisons de notre présence et de nos démarches.

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande14H45: nos collectifs sont présents, nous sommes 8, bien moins nombreux que les agents des forces de l'ordre. "Accompagnés" par des agents à pied, entenue ou en civil, et d'un véhicule banalisé, nous prenons le chemin de l'Elysée. Très rapidement, nous sommes arrêtés avant d'arriver au Palais présidentiel. Nous apprenons alors que seule une délégation de deux personnes sera autorisée à y entrer pour porter nos revendications à François Hollande, Président de la République.

Le Ministère de l'Intérieur étant voisin, la délégation s'y rend. Les services de police interdisent aux autres de les rejoindre.


30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande15H15: départ des collectifs pour Matignon, toujours bien escortés. Un grand merci d'ailleurs car leur nombre et leurs différentes tenues nous ont fait de la publicité, surtout que notre cheminement nous faisait traverser les Champs-Elysées afin d'accéder au pont Alexandre III.

30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande


15H45: Matignon - remise de nos revendications à J.M AYRAULT; même topo, seules deux personnes sont autorisées à entrer.






30 juin,1941,1955,anniversaire,pétain,vichy,pfimlin,bretagne,bretagne réunie,breizh adunanet,réunification de la bretagne,j.m. ayrault,j.y le drian,m. le branchu,e. valls,f. hollande


16H15: Ministère de la Défense - remise de nos lettres à J.Y LE DRIAN;



17H00: Ministère de la Réforme Territoriale (M. LE BRANCHU) fermé. Notre parcours du jour s'arrête là !



Contacts “BREIZH ADUNANET / BERTAEYN AGEREAEV”
Fabrice: 06.16.51.01.67 – Jean-Marc :06.24.65.65.56
breizh.adunanet@gmail.com
Groupe: breizhadunanet.bertaeynagereaey@groups.facebook.com