26/11/2012

Naissance de AMBASSADE-BREIZH

logo.png


L'Ambassade de Bretagne n'est plus (http://ambassade-breizh.com/), vive Ambassade Breizh !

C'est le jour de Samaihn (31 octobre, Halloween) que nous avons décidé de lancer une organisation qui servirait la Bretagne, la protection de notre culture, la défense de notre langue, bref ses intérêts.

Une association type loi 1901 est en cours de création.


Degemer mad, Bienvenue,

A l'extrêmité Ouest de l'Europe est une péninsule qui, contre vents et marées, a su garder et développer son identité historique et culturelle: la Bretagne.

Car la Bretagne est bien plus qu'une région administrative; elle rayonne dans le monde entier, par sa culture, sa gastronomie, ses traditions... Elle mérite que tous les bretons se rassemblent derrière une seule bannière, et Ambassade Breizh est volontaire pour porter, pour vous, le Gwen Ha Du.

Où que vous soyez, un breton n'est jamais loin! Ambasade Breizh se donne pour vocation d'être un repère et un lien pour tous les bretons, expatriés ou non, mais aussi pour les amis de la Bretagne.

A l'heure de l'Europe des régions, il est important que la Bretagne soit dignement représentée et qu'elle multiplie ses actions d'influence, dans les institutions parisiennes et européennes. Nos élus ont leur rôle à jouer, et nous ne souhaitons pas interférer avec cela. Ambassade Breizh se veut être une association sans extrêmisme et qui agira en toute neutralité politique.

Notre ambition est de porter le souffle Breizh en France et dans le monde, dans une démarche collective de nos adhérents.

Merci à vous et à bientôt,


http://ambassade-breizh.com/


Dans un premier temps; nous comptons sur votre indulgence quant au contenu de notre site. Nous travaillons de pieds fermes afin qu'il soit plus complet. Une fois notre vitesse de croisière atteinte vos conseils seront bien évidemment les bienvenus, et nous comptons sur vous tous pour nous faire parvenir vos dernières infos.


L'équipe Dirigeante:

Jean-Marc Furon: jm.furon@ambassade-breizh.com

Thomas Tadoubé: t.boreal@ambassade-breizh.com

Julien Artu: j.artu@ambassade-breizh.com

18/10/2012

Avis de Décès

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

hermines début de texteVendredi 5 octobre, l’épopée de l’Ambassade de Bretagne s’arrêtait nette.

Le couperet glacial est tombé sur le monde breton et cette fin est irrémédiable.

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,siteMon propos du jour ne consiste pas à vous en narrer les causes dans les détails, je me contenterai de vous dire que ce décès résulte de la mésentente des deux personnes qui tenaient ce site à bout de bras. L’un était le fondateur de cette très grande idée mais épuisé souhaitait arrêter, le second était le concepteur du site, alimentait le réseau, et voulait aller plus loin.

 

hermines début de texteComment expliquer ce coup d’arrêt alors qu’il commençait à prendre une vitesse de croisière intéressante avec ces derniers mois, l’arrivée de l’application pour « smartphone », le partenariat avec « Guest to guest », la naissance de la rubrique emploi etc. ? Un élan coupé net ressentie tel un couteau dans le dos !

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

Comment peut-on expliquer qu’un jour vous puissiez tout faire pour regrouper tous les Bretons et quelques mois après, que vous refusiez de laisser votre compagnon d’armes poursuivre l’aventure en lui retirant l’usage du nom du domaine notamment ?


ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

Comment expliquer que ce soit un Normand qui tienne à poursuivre ce rassemblement de bretons dans le monde ?

 

hermines début de texteBref ! Beaucoup de membres se retrouvent désormais orphelins, combien d’entre nous se retrouvent ainsi isolés d’autres bretons avec qui se tissaient peu à peu des liens, via le groupe Facebook, via Twitter ….. ?

 ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

 hermines début de texteDans l’urgence, Julien Artu avait tenu à rencontrer plusieurs personnes désireuses de poursuivre l’aventure. Mardi 9 octobre, il nous donna rendez-vous, chez lui, un lieu convivial et intime qui était propice à des débats constructifs. Malheureusement, trop d’invités firent faux-bond, faute de pouvoir se dégager d’obligations professionnelles ou autres à la dernière minute.

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

Néanmoins, cet « apéro breton » à trois fut l’occasion de ne pas nous éparpiller (enfin pas trop) et de donner à Julien l’assurance qu’il ne serait pas seul à porter le projet. Mettons-nous un peu à sa place : comment voulez-vous qu’il souhaite reprendre le flambeau si personne ne le soutien ? Comment concevez-vous que des Bretons refusent un projet rassembleur et innovateur qui profiterait aux bretons et à la Bretagne ? Vous croyez vraiment qu’il poursuivrait ?

 

hermines début de texteUne chose est claire : le nom du domaine « Ambassade de Bretagne » étant inutilisable, dans l’hypothèse où plusieurs d’entre nous souhaitent reprendre les bases de ce qui avait été entrepris, quelle sera la dénomination du nouveau projet, une dénomination tout autant fédératrice que « Ambassade » ? Difficile de l’être plus ! Mais bien évidemment, le nom à choisir devra refléter les grandes lignes de notre projet.

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

Quel serait le projet ? A qui s’adressera t-il ? Pour la Bretagne ? Pour les Pays Celtes ? Je ne vous en dirais pas plus aujourd’hui, la discrétion est de mise dès lors que rien n’est officiellement statué.

 

hermines début de textePour finir, je remercie Julien pour son envie virale sans borne (ou presque) de nous redonner, à nous bretons, un outil qui sera tout autant rassembleur que pouvait l’être « Ambassade de Bretagne ». Merci à Noémie (Mélusine @ Paris) d’avoir pu venir, sans toi ce « brainstorming » aurait manqué de touche féminine, et aurait été un univers de recherche réduit de moitié !

 

hermines début de texteAu prochain rendez-vous, dans des délais relativement brefs, nous espérons être plus nombreux afin de finaliser le projet. Si le cœur vous en dit…

 ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

 

ambassade de bretagne,bretagne,bretons,site

PS : une autre certitude depuis mardi: le Risotto de Julien, une tuerie !

10/08/2012

Des affronts qui prouvent que nous devons bouger !

BRETAGNE REUNIFIEE

photo (44).JPG

BREIZH ADUNANET


Sans doute l'avez-vous remarqué: depuis quelques mois, il vogue dans l'air comme un cumul d'affronts envers le Gwen-ha-Du, envers la nation bretonne ! Ces affronts sont-ils une réponse au texte de Le Fur et De Rugy qui fut adopté par l'Assemblée nationale en janvier dernier, à la présence de bretons dans le gouvernement Ayrault ?

 

J'ai un fils et je voudrais qu'adulte, au soir de ma vie, il se souvienne de l'importance de prendre du recul devant toute information venant à lui, des médias classiques, d'internet. Je voudrais qu'il puisse être fier d'avoir eu un père qui s'est battu contre l'ignorance des uns, ignorance née d'un pouvoir étatique jacobin qui s'est évertué à cacher des vérités historiques, à dissoudre un peuple, son identité et sa culture. 

Pour ce qui le concerne, j'aurais échoué dans la perspective qu'il se sente un jour breton; né en région parisienne, il se sent parisien, et la bretonnitude de son père ne suffira pas. Je souhaite seulement qu'il comprenne un jour, ma démarche, celle d'un homme qui revendiquait son identité bretonne, qu'il comprenne la mélancolie qui m'anime lorsque je ne suis pas au pays, qu'il comprenne ma colère lorsque l'actualité s'en prend à la Bretagne ou à l'un de ses symboles. 

Un jour viendra où il prendra concience que l'identité de chacun est importante, et qu'il est vital de savoir d'où l'on vient pour tracer son chemin sans se perdre en cour de route. Un jour viendra où il comprendra les origines du déclin de la France dans le monde, qu'elles sont loin les Trente Glorieuses, qu'il est loin le siècle des lumières, la France qui tirait ses richesses de ses régions, de ses colonies. 

 

Pour l'heure, il esquisse des sourires lorsqu'il me voit partir rejoindre mes frères bretons, le Gwen-ha-Du sur les épaules, pour une manifestation en Bretagne ou sur Paris. Il ne comprend pas vraiment tout ce qu'il représente. Il peine à comprendre que je m'emporte lorsque des médias nous mentent, qu'il s'agisse de la Bretagne ou pas, il sait cependant que les médias rapportent des informations que l'Etat accepte de partager aux citoyens, qu'ils possèdent le pouvoir de contrôler un peuple, de transmettre une histoire, pas toujours la vraie histoire.

 

- Il ne comprit pas ma stupéfaction le 14 juillet dernier, lors du discours prononcé par une bretonne, lisant un texte de Gambetta devant la tribune présidentielle. Aussi m'a t-il fallu lui expliquer que ce même Gambetta avait constitué une Armée de Bretagne en 1870 pour détruire ce qui pouvait rester de forces chouannes. Près de 60.000 bretons volontaires pour aider la France périrent ainsi dans le camp de concentration de Conlie, et ceux qui survécurent furent envoyés sans arme pour servir de chaire à canons prussiens. Aussi comprend-il mieux maintenant l'affront ressenti par tout breton qui se respecte... Quel a été le ressentie des membres bretons du gouvernement ?

 

- Que dire du MSC Flaminia en juillet 2012 et avant lui, le TK Bremen en 2011: en échouant sur les côtes bretonnes, ces catastrophes auraient pu être évitées ou minimisées. Il en  aurait été tout autrement si les décisions avaient été placées sous la compétence d'autorités maritimes locales ! Ne tombe t-il pas sous le bon sens qu'une décentralisation des compétences serait opportun pour faire face à ce genre de déconvenues ? 

 

- Que notre Gwen-ha-Du soit viré "manu-militari" des tribunes olympiques de Londres lui paraît anecdotique. Mais en lui expliquant qu'il en fut de même pour le drapeau basque, et que les ces interdictions allaient à l'encontre du règlement olympique, lequel stipule que seuls sont autorisés sur le site olympique les drapeaux des nations représentées et des régions "sous-ombrelle" de ces mêmes nations, l'anecdote initiale devînt alors pour lui, une interrogation suspecte. 

 

- En décembre dernier, mon fils put découvrir à Saint-Nazaire, l'un des plus beaux voiliers du monde, le Belem. Né à Nantes en 1896, depuis toujours le Belem pavoise breton en Bretagne administrative, mais jamais à Nantes.Inutile de vous rappeler pourquoi. Présent à Londres depuis le jubilée de la Reine, le Gwen-ha-Du a dû quitter le mat du Belem pendant les Olympiades, sur ordre de l'Etat Français. Et le fiston de se demander pourquoi le gouvernement intervient pour ça, comme s'il n'y avait pas de décisions ou d'interventions plus importantes vers lesquelles une urgence prévaut !

 

 

Il est pour l'instant étrange de constater le mutisme général de la communauté bretonne résidant à Paris et ïle-de-France à l'égard de ces derniers évènements, et il en est de même pour les injustices précédentes, pour la réunification de la Bretagne, pour la ratification de la Charte Européenne des Langues Régionales et Minoritaires, cette dernière étant, je le rappelle, une des promesses électorales de F. Hollande. Comme si le pouvoir étatique avait eu raison de notre identité, les années passant, l'âme bretonne des exilés sur la capitale s'est dissipée, laissant les Bagad ou Cercles de danse vivre dans leur cocon folklorique, ne gênant plus guère les exactions gouvernementales. Le caractère associatif de ces groupes empêcherait-il toute volonté de s'impliquer dans des revendications sortant de leur raison sociale habituelle, les crédits ou aides de l'Etat seraient-ils cette épée de Damoclès qui les autorise à s'exprimer dès lors que leurs actions ne sortent pas du folklore breton ?

 

La vocation du collectif "Bretagne Réunifiée/Breizh Adunanet" est de réunir tous les bretons de sang, de coeur ou d'âme, résidant sur la capitale ou ses environs, ceux qui ont des facilités pour se rendre à Paris. Il est apolitique, et nos revendications reposent sur trois points:

- Réunification de la Bretagne: une réparation historique mais aussi un enjeu économique s'inscrivant dans une logique cohérente,

- Ratification de la Charte Européenne des Langues Régionales Minoritaires Autochtones,

- Réforme territoriale.

 

Nos actions/manifestations se feront à des dates symboliques pour la nation bretonne, pour exemple, le 30 juin dernier, triste anniversaires que ceux du 30 juin 1941 et 1955, nous avons remis au Palais de l'Elysée, à Matignon et aux ministères de la Défense et de l'Intérieur, nos revendications.

Notre prochain grand rendez-vous est fixé au samedi 26 janvier 2013, histoire de célébrer l'anniversaire de notre Duchesse Anne de Bretagne, un passage s'imposera à Matignon puisque notre 1er Ministre J.M Ayrault est né lui aussi ce même jour, en 1940.

Notre journée d'action se couplera avec nos partenaires de Bretagne Réunie section Idf, l'union étant de mise.

 

Pour beaucoup d'entre nous, il n'y a aucune incohérence à se sentir Français tout en gardant le sentiment d'appartenance à notre communauté bretonne (il en est sans doute de même pour les Alsaciens, Basques, Corses, etc.). Tous pouvons vivre en harmonie avec la République, pour peu que ses préceptes ne trouvent pas de contradictions dans les faits.

Nos identités régionales, nos cultures, nos langues constituent nos racines, la France est constituée de la convergence des richesses de ses régions, nos différences ne constituent aucunement une division et n'entre pas en contradiction avec le caractère "une et indivisible" de notre République que beaucoup d'élus aiment à rappeler pour s'opposer à l'octroie de droits spécifiques. Et pourtant ! La Corse dispose de droits spécifiques (Assemblée), idem pour l'Alsace (statut particulier à l'égard de son appartenance passée à l'Allemagne, 2 jours fériés supplémentaires, droits sociaux et juridiqueS aménagés etc.) et dans le même temps l'Etat français s'oppose toujours à une réunification de la Bretagne, certains allant jusqu'à dire qu'un tel changement de région ne pourrait se faire que sous une VIème République alors que le départ de la Corse de la région PACA se fit avec souplesse, sur Décret.

 

La richesse de la France repose sur sa diversité, elle est multiple, elle est riche de ces différences, et cela doit profiter à chaque culture, la finalité étant d'accroître son rayonnement dans le monde. Aussi, conduire une politique d'uniformisation à outrance est une erreur, car c'est éloigner les concitoyens de leurs racines, et modeler une identité sans corps qui risque de se noyer dans cette Europe, au même titre que cède le pas, peu à peu, le français au profit de l'anglais. 

 

Par respect envers mes ancêtres mais aussi pour donner à mes enfants la chance de vivre dans une réelle démocratie respectant tous ses concitoyens, toutes cultures confondues, nous refusons de nous laisser endormir, et espérons que vous prendrez concience que notre destin est entre nos mains, pour peu que l'on agisse unis. Se déplacer aux urnes est un devoir pour chacun mais insuffisant car il est utile de rappeler à nos représentants qu'ils sont élus pour nous représenter et la tendance à faire passer les destins personnels ou ceux de l'Etat bien avant celui des intérêts régionaux a déjà fait ses preuves.


Pour nos enfants, pour nous, pour notre nation...

 

 "BRETAGNE RéUNIFIéE / BREIZH ADUNANET":

breizh.adunanet@gmail.com

breizhadunanet.bertaeynagereaey@groups.facebook.com

jimafuron44@gmail.com

 

20/05/2012

786-809: Charlemagne contre les Bretons

 

armee_charlemagne_2.jpg


Période: lutte contres les Francs (474-874)

Lieux: Vannes, Pays Vannetais

Conflit: les seigneurs bretons résistent tant bien que mal aux représentants et troupes de Charlemagne dnas le pays Vannetais.

742 747 OU 748- 814 - Charlemagne_Allemagne(2).jpg


Armée Impériale

commandée par Audulf 

puis par le Comte Gui


714993513.jpg


Seigneurs Vannetais





715-768 - Pepin-le-Bref 715-768, le 24.09.jpg

Souvenez-vous: Pépin le Bref avait mis en place la Marche de Bretagne séparant les Bretons du pays Francs. Mais avoir installé cette Marche aussi près d'eux,  en Basse-Bretagne, était un véritable affront à leur liberté.



                                                                                            Pépin le Bref (715-768)


742 747 OU 748- 814 - Charlemagne_Allemagne(2).jpg

La ville de Vannes et son pays constituaient un point d'accès privilégié pour pénétrer rapidement au coeur du dispositif breton, et ainsi permettait la surveillance des faits et gestes des dirigents bretons. Charlemagne en avait concience, c'est la raison pour laquelle il avait envoyé une escorte pour le grand-maître de sa Maison: Audulf.


                                                                     Charlemagne (742,743 ou 748 - 814)



Dès son arrivée à Vannes, Audulf reprend la ville, mais poursuit les seigneurs rebelles jusque dans les marais. Au passage, il se saisit des châteaux. Tout le pays implore la clémence du magistrat, fournit des otages et promet de ne plus inquiéter Vannes. 

799: Charlemagne félicite son grand-maître Audulf et nomme un grand homme de guerre, le Comte Gui à sa place, pour surveiller le pays. La paix va durer une dixaine d'années.

809: comme souvent, le naturel revient au galop. Les Bretons attaquent les Francs, et les obligent à quitter le pays. Le Comte Frodal est tué, le Comte Gui doit fuir. 

Charlemagne ignore sciemment les excès de ses troupes qui répriment inconsidérément et avec forces les Bretons en allant jusqu'en Domnonée. 

778-840 - louis-le-pieux, fils de Charlemagne 52°.jpgC'est son fils, Louis Ier le Débonnaire ou "le Pieux", qui intercéda, jugeant les rebelles avec moins de sévérité, commença à réparer les dégâts. La paix revient peu à peu en Bretagne.


 

                                                          Lous Ier le Débonnaire ou le Pieux (778-840)


Le fils de l'Empereur juge les faits avec moins de sévérité que son père et tente de restaurer la paix en commençant par réparer les dégâts causés aux églises. Le Comte Gui reçoit des consignes de modération.


Conséquences: les Bretons ont subi de nombreuses pertes. L'armée impériale est trop puissante, bien trop organisée pour eux. Ils prennent concience que leurs défaites est la conséquence de leurs divisions. Pour y remédier, ils savent qu'ils doivent trouver un homme qui fasse passer le bien public avant tout intérêt particulier. ils choisissent de s'unir autour de Jarnithin du diocèse de Vannes.

814: Charlemagne meurt. Apparaît alors un certain Morvan, de la race des anciens rois de Léon. Avec lui, les choses vont changer.


19/05/2012

635: Bataille du Mans (Judicaël c. Dagobert)

Période: lutte contre les Francs (474-874)

Lieux: Le Mans, Loué, Laval (72)

Conflit: un désaccord entre les deux rois porte sur le refus de Judicaël de faire baisser le cours de la monnaie bretonne pour la mettre à parité avec la franque, dont la valeur est plus faible. Dagobert le menace plusieurs fois, mais Judicaël ne se plie pas à ses exigences:

- refus des pièces bretonnes en France,

- punition des marchands transfuges,

- confiscation des domaines que l'évêché de Nantes posséde en Anjou et en Poitou,

- etc.

Face à de telles mesures de rétorsion, Judicaël se venge en autorisant ses sujets à pratiquer le brigandage dans la zone des marches séparant la Domnonée de la France. 


nb: la valeur de la monnaie bretonne étant plus élevée que celle de l'équivalent franc, les marchands Francs sont amenés à venir exercer leur activité en Bretagne, ce qui constitue un préjudice financier pour le trésor de roi de Francebataille du mans,635,dagobert,judicaël,francs,bretons,budic,henry,évêque eloys.



                                                               


                                                                        Solidus de Dagobert Ier

 


bataille du mans,635,dagobert,judicaël,francs,bretons,budic,henry,évêque eloy


Judicaël


Budic, Comte de Cornouaille

Henry, Baron de Pont l'Abbé

Armée bretonne de 3.000 hommes




bataille du mans,635,dagobert,judicaël,francs,bretons,budic,henry,évêque eloy



Armée franque

commandée par le Guy, Comte de Chartres

6.000 hommes





Dagobert décide alors d'effectuer une expédition punitive. Il confie le commandement de son armée à Guy, Comte de Chartres. 

Mais Judicaël avait anticipé l'arrivée de l'armée franque. Il lance ses propres troupes à travers le Maine, prend Laval et vs'avance jusqu'à Loué. Il y trouve les Francs, et les Bretons assènent une défaite cuisante. Guy de Chartres est capturé et ramener à Rennes. 


Estimant que cet avertissement était suffisant, Judicaël se retire. Mais Dagobert lui envoie un négociateur important, l'évêque Eloy, lequel va s'acquitter de sa mission avec une telle adresse, qu'il en deviendra populaire.







Conséquences:

- L'évêché de Nantes récupéra ses biens angevins,

- Les marchands français installés en Armorique eurent l'autorisation d'y rester,

- Guy de Chartres futr libéré sans rançon,

- et la Bretagne accepta dorénavant les monnaies françaises, à condition que le titre en soit amélioré (ce qui ne se fit jamais).

- Enfin, Judicaël consentit à faire une visite en ami à Dagobert. Elle se fera en 636, dans la ville préférée de Dagobert: Clichy. Ils y signeront un traité de paix.

 


bataille du mans,635,dagobert,judicaël,francs,bretons,budic,henry,évêque eloy

Traité de paix de Clichy en 636


638: Judicaël décide de laisser son trône pour se faire moine. Il le restera pour les 20 dernières années de sa vie. Rappelons que déjà, vers 605, à la mort de son père, Judhaël, il refusa de monter sur le trône, alors qu'il était le fils ainé, pour se retirer au monastère Saint-Jean de Gaël que Saint Méen venait d'ériger. Il finit cependant à prendre la direction du royaume, il le fera pendant une vingtaine d'années. C'est dans ce même monastère qu'il décèdera.




17/05/2012

558: Bataille de Nostang

Carte-Locoal-Belz.gif


Période: Luttes contre les Francs (474-874)

Lieu: Nostang, Ria d'Etel entre Landevant et Merlevenez

Conflit: le roi des Francs Clotaire, s'oppose à son fils Chramme.

gravure41-merovingiens.jpgChidebert, fils de Clovis, roi Franc meurt: son frère Clotaire, a 59 ans. Prenant le trône en invoquant la loi salique, interdisant  aux filles de Childebert de monter sur le trône. Persuadé de son bon droit, il met aussitôt ses deux nièces en prison. 

Mais il est tourmenté. Clotaire est pris de remords, non pas pour ses nièces, mais est obsédé de n'avoir pas commis plus de crimes, en digne successeur de son père.

Clotaire eu un fils, Chramme. Ce dernier commença à dépenser énormément d'argent, au point que son père lui retira la pension de 50 écus qu'il lui donnait annuellement. Dès lors, Chramme n'eut cesse de penser à détrôner son père.gravure42-merovingiens.jpg

Présence

Armée de Francs commandées par Conoo

Armée d'Aquitains et d'Arvernes, commandées par Chramme


Ennemi

Armée Franque de Clotaire


550: le pays Vannetais est partagé entre 5 chefs, peut-être même, sont-ils frères. L'un d'eux, est parvenu à en assassiner trois pour régner: Conoo, lequel est allié avec Chramme, prince Franc, fils de Clotaire.

Dès la mort de son frère Childebert, Clotaire s'attaque à son fils Chramme. Ce dernier s'était allié à Chidebert et Conoo (ou Chanao).

Les troupes de Childebert et Conoo sont disposées aux environs de Nostang, près de la rivière d'Etel. Conoo propose de  dririger lui-même l'attaque contre Clotaire, mais Chramme refuse.L'attaque est repoussée au lendemain.

Le lendemain c'est la bataille, au cours de laquelle Conoo  est tué. Privés de leur chef, les Bretons sont prêts à fuir, mais Chramme décide de se replier vers sa flotte croisant non loin.


Décidant en premier lieu d'aller chercher son épouse Calda, ses deux filles et sa mère Radegonde, il est fait prisonnier par des soldats de Clotaire. Ils sont alors enfermés dans une chaumière. Clotaire ordonne d'y mettre le feu après avoir fait étrangler Chramme. Seule Radegonde réussira à s'enfuir.

Conséquences:

La mort de Chramme eut un grand retentissement dans tout le royaume Franc. Cette bataille mit un terme, momentanément, à l'alliance conclue par Clovis avec les Bretons. 


559: un an plus tard, Clotaire meurt. Les conséquences de cette défaite sont réduites. Les  royaumes bretons peuvent ainsi conserver leur indépendance face aux Francs.

Conoo meurt. Son frère, Macliau, nommé evêque de Vannes pour échapper à sa vindicte, lui succèdera à la tête du pays Vannetais.







451, le 23 juin: Aetius & Erec'h contre Attila

 

bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armorique


Période ARMORIQUE GALLO-ROMAINE

Date: 23 juin 451

Lieu: Campus Mauriacus, à 4km de Troyes

Conflit: après avoir ravagé toute l'Europe centrale et l'Empire Romain, Attila décide de s'en prendre à la Gaule, notamment pour rechercher ses anciens sujets Wisigoths. Par ailleurs, Attila avait imposé par la force, le paiement d'un lourd tribu par l'empire d'Orient, mais en 450, le nouvel empereur Martien refuse de payer. Jusqu'alors épargné, l'occident va connaître les foudres d'Attila.

C'est le général romain Aetius qui tente de s'y opposer.

Ennemis

bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armorique



L'armée d'Attila est composée:

de cavaliers du Khan,

des Huns,

des Germains







bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armoriqueArmée Gallo-romaine commandée par Aetius

Erec'h, fils d'Audren, roi d'Armorique

les Alains, commandés par Sabgiban,

des Bretons Armoricains,

Des Francs Saliens, commandés par Mérovée,

des Francs Ripuaires, commandés par Sigebert le Boîteux,

des Wisigoths, commandés par Théodoric 1er et son fils Thorismond,

des Burgondes, commandés par Gondioc,


 

bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armorique

450: Attila traverse le Rhin, et prend Metz, la palce la plus forte de la Gaule depuis la ruine de Trêves.

En suivant la voie romaine, il prend ensuite Châlons et Troyes. Il évite Paris, protégé par Sainte-Geneviève, et continue vers Orléans. Si Orléans tombe, l'accès sera libre pour se diriger en Aquitaine.

Orléans est défendue par les Alains et par les Bretons appelés par l'évêque. L'armée est commandée par Erec'h, fils d'Audren, roi d'Armorique.

451, le 22 juin: la nuit avant la principale bataille, l'une des forces de côté romain, rencontra une bande de Gépides loyaux à Attila: sont mis hors de combat environ 15.000 hommes de chaque côté.

bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armoriqueLe combat commença en début d'après-midi pour ne finir que tard dans la nuit. Les troupes fédérées d'Aetius occupant le sommet de la colline, les Huns lancèrent une attaque de cavalerie. Repoussés, ils furent poursuivis par les Wisigoths, c'est lors de cette bataille que fut tué le chef Théodoric 1er. Les Huns trouvèrent refuge, à la tombée de la nuit,  derrière leurs chariots disposés en cercle.


451, le 23 juin: Aetius et Thorismond, fils de Théodoric 1er, discutent de la stratégie à adopter. Thorismond souhaite attaquer le camp des Huns encerclé, mais Aetius craint que les Wisigoths ne deviennent trop puissants. Il conseille alors à, son allié de retourner à Toulouse pour s'assurer de son royaume vis-à-vis de ses frères. Il est même vraissemblable que ce soit Thorismond lui-même qui décida d'y retourner, estimant que le foedus de son père Théodoric 1er tombait avec sa mort.

 

bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armorique


Objectivement, Thorismond avait autant d'avantage qu'Aetius à ne pas anéantir totalement les Huns. Ses frères représentait une menace réelle, et une déroute des Huns aurait largement fourni l'armée romaine en auxiliaire.

Conscient qu'il ne peut contrôler toutes ses terres d'empire, Aetius préfère renvoyer Attila vers sa base, en Pannonie, afin que les Huns redeviennent un problème pour l'Orient et non plus pour l'Occident. En lui laissant la vie sauve, Aetius se gardait un ennemi à combattre pour asseoir sa puissance à Rome.  

Aetius rejoint Attila dans la vaste plaine des Champs Catalauniques, à proximité de Troyes. Une grande bataille s'engage.

 

bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armorique

 

Conséquences:

La victoire des Bretons est totale sur les Huns d'Attila. Cette bataille est malheureusement très souvent sous-estimée dans son importance, car elle marque à l'ouest, le point extrême  atteint par les asiatiques. Attila ne s'en relèvera pas. Il repassera le Rhin, et mourra quelques temps après, de même pour Aetius. 

La bataille des Champs Catalauniques fut suffisamment importante pour être racontée parce qu'elle amena un changement fondamental dans les rapports des peuples soumis vis-à-vis de Rome. En paiement de ses loyaux services, Mérovée, Roi des Francs Saliens, fut reconnu par Rome comme roi de la Gaule belgique. A partir de cet instant, les Francs imposèrent graduellement leur domination sur toute la Gaule gallo-romaine, pour les trois siècles à venir. 

Gondioc, chef des Burgondes, dont le royaume outre-Rhin avait été ruiné 20 ans auparavant par les Romains avec l'aide des Huns, se tailla le royaume de Bourgogne. 

Il ne resta bientôt plus qu'un seul patrice romain en Gaule: Syagrius, ilot dans un océan de rois barbares.

Aetius et Thorismond firent cependant un mauvais calcul: ils n'avaient pas prévu que le règne de Thorismond serait court, car il décèda l'année suivante, assassiné par Théodoric II, lequel sera lui-même assassiné à son tour par Euric. Même destin pour Aetius, quis era assassiné par Valentinien III.

Stratégiquement,il n'y eut pas vraiment de vainqueur: les coalisés d'Aetius se désunirent rapidement et Attila mena dès l'année suivante, une offensive contre l'Italie du nord, sans rencontrer de résistance. A en déduire donc, que les pertes subites par Attila furent minimes  l'année passée. 


NB: certains historiens ont ajouté qu'il y eut des combats entre les Huns d'Attila et les Bretons, devant Nantes, et qu'ils avaient été repoussé. Cette thèse contredite par d'autres, parlant d'une possible confusion avec la bataille que mena Clovis quelques années plus tard, au même endroit.

NB: polémique sur la localisation des Champs Catalauniques (comme pour Alésia)

bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armoriqueMontgueux:

Actuellement, le site considéré serait situé près de Troyes, en la commune de Montgueux.

Mais on trouve également le chemin des Maures entre Troyes et Mongueux, des toponymistes le considérant comme un dérivé de "Mont des Goths".

Précedemment, le lieu de la bataille était situé ente Sens et Troyes, à 15 km à l'ouest de Troyes, dans la plaine de Moirey, au sud de la commune de Dierrey-Saint-Julien (Aube).


bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armoriqueLa Cheppe: à 12 km au nord-est de Châlons-sur-Marne

Certains chercheurs situerait le champ de bataille à 12 km au nord-est de Châlons-sur-Marne, en la commune de La Cheppe. On y trouve en effet une vaste enceinte protohistorique dite "Camp d'Attila" datant du 1er siècle av. J-C. Ce vestige d'oppidum gaulois, occupé ensuite par les romains, se situe aux bords de la Noblette. De forme éliptique, il comprend des fortifications à fossés entourés de remparts en terre d'une hauteur de 7m environ. 


Méry-sur-Seine: à 25 km au nord-ouest de Troyes.

 

bretons,huns,champs catalauniques,451,campus mauriacus,orléans,nantes,attila,aetius,wisigoths,gaule,théodoric,burgondes,metz,châlons,troyes,alains,saint-geneviève,erec'h,audren,roi d'armorique



14/01/2012

13 janvier 2012: Les voeux de J.M AYRAULT à la Bretagne & aux bretons

Avec 82 consultations spécifiques le jour de sa parution, cet article a pulvérisé le record du site. Cet afflux provient des réseaux sociaux. Il témoigne d'un évident intérêt de nos visiteurs pour les rapports entre le député-maire de Nantes, la Bretagne et sa réunification. Les consultations spécifiques visent un article particulier (généralement cité ailleurs) et s'ajoutent aux consultations directes de l'ensemble du site.


jean-marc ayrault,voeux 2012,bretagne,bretons



Voeux JMA - portrait - Mais que font nos journaux ? Que font les services com' ?


Vous avez en effet de la chance de pouvoir lire ici en ce vendredi 13 les voeux de Jean-Marc Ayrault à la Bretagne et aux Bretons, publiés dans le tout dernier numéro (janvier 2012) de Bretagne - Île-de-France1, aux côtés des voeux d'une vingtaine de personnalités bretonnes ou franciliennes, dont Bertrand Delanoë, Marylise Lebranchu, Jean-Yves Le Drian, Anicet Le Pors. Patrick Le Hyaric, Daniel Delaveau...

Notre député évoque la mise en place du pôle métropolitain Loire-Bretagne, souhaite qu'en 2012 la Bretagne et les Bretons soient plus que jamais les acteurs de leur avenir, affirme que la Bretagne a toujours su se régénérer collectivement, en portant haut ses valeurs, son histoire et son ambition partagée.

A l'heure où certains prétendent qu'il serait opposé à la réunification, cela vaut pratiquement démenti, non ? 

 

 mensuel L'Union des Sociétés Bretonnes d'ïle-de-France

 

30 janvier 2012: le Conseil minicipal de Nantes adopte la Charte Ya d'ar Brezhoneg.

Ceci implique désormais qu'ont été décidé: l'implantation de panneaux bilingues aux entrées des villes, l'acquisition d'ouvrages en breton dans les médiathèques, le développement de l'endeignement bilingue, et une programmation culturelle.

A cette occasion, fut abordé la question de la célébration du mariage dans les deux langues. Si l'acte en lui-même ne peut être rédigé autrement qu'en français, il est à noter que même J.M Ayrault s'est montré favorable à ce que quelques phrases en breton soit prononcées. Histoire de mettre un peu d'eau dans le cidre des partisans de la réunification ?

 

Ouest-France du 30.01.2012

28/04/2011

Rendons à la Bretagne ce qui appartient à la Bretagne ! (en cours)

2011.04 - Génération Breizh44.png

hermines début de texteA l’aube de l’appel du 18 juin 2011, rendez-vous fixé pour tous ceux qui souhaitent ardemment que la Loire Atlantique retourne dans sa région Bretagne, je souhaitais faire cette petite synthèse pour répondre aux détracteurs de la « Bretagne réunifiée » mais aussi pour alerter ceux, et je vise en particulier les jeunes de Loire-Atlantique, qui ne prennent pas la mesure de ce qu’ils perdent tout simplement parce qu’ils sont les victimes d’une « omerta » politique et économique.hermines fin de texte

 

 

hermines début de texteNé à Nantes, avouez qu’il devient lassant de devoir me justifier lorsque j’ai le malheur de dire que je suis breton, et cela est inquiétant pour nous tous de voir que les fondements de notre république « Liberté – Egalité – Fraternité » sont bafoués en niant des réalités historiques, en tentant de ré-écrire l’histoire, en usant de tout acteur économique clé car stratégique pour asseoir progressivement une identité factice (Pays de Loire, Ligérien…).hermines fin de texte

 65844_181960008481194_100000015891494_631839_7954556_n.jpg

  I  - PETIT RAPPEL HISTORIQUE

   

155449_107937835945896_100001890393308_61641_642864_n.jpg



hermines début de texteLa Bretagne appelée à l’origine Armorique, abritait des populations diverses dont les origines celtiques et la culture ont constitué un fort socle commun, une réalité humaine et historique.hermines fin de texte

 

Breizh, Bretagne, 44, Pays de Loire, Réunification, J.M Ayrault, bretons, ligérien, département, région, omerta, manipulation, collectivités locales et territoriales

 

hermines début de texteLe territoire de la Bretagne se caractérise par une remarquable stabilité. Les frontières se stabilisent vers 850. D'abord royaume sous Erispoé, reconnu au traité d'Angers en 851, elle devient ensuite un duché indépendant.hermines fin de texte

hermines début de texteAprès le traité d'Union de 1532, la Bretagne devient, "la généralité de Nantes" ou le Gouvernement Général de Bretagne. Les limites territoriales restent inchangées et le Comté de Nantes en fera toujours partie sans aucune interruption. Les zones contestées entre la Bretagne, l'Anjou et le Poitou, désignées sous le terme de "marche", sont reconnues comme telles et ne changent pas non plus.hermines fin de texte

Breizh, Bretagne, 44, Pays de Loire, Réunification, J.M Ayrault, bretons, ligérien, département, région, omerta, manipulation, collectivités locales et territoriales

 

Elle s’est retrouvée divisée depuis la seconde guerre mondiale, du fait de l’occupation allemande, le Maréchal Pétain promulgua le décret du 30 juin 1941, excluant de leur région originelle, le département de la Loire Atlantique et ses 1,4 millions d’habitants.

 

 

hermines début de texte1790, sous la révolution: départementalisation du duché de Bretagne.

Les députés bretons adoptent et signent, le 20 février 1790, la carte. Les députés respectent les limites de l'ancien duché et les circonscriptions judiciaires appelées "présidiaux". Les "marches" furent divisées équitablement, et dans certains cas, des communes concernées furent même consultées.

Breizh, Bretagne, 44, Pays de Loire, Réunification, J.M Ayrault, bretons, ligérien, département, région, omerta, manipulation, collectivités locales et territorialesSans consultation aucune, étaient jetés plus de 11 siècles de vie commune, le divorce étatique entre les quatre départements (Finistère, Morbihan, Côte d’Armor, Ile-et-Vilaine) et la Loire Atlantique était consommé.      

 

 

 

 

hermines début de texte1941: Décret Darlan-Pétain.

Ce décret crée une super-préfecture à Rennes pour une Région Bretagne sans la Loire-Atlantique. Celle-ci est rattachée à une région Loire, dont Angers est la capitale (super-préfecture).hermines fin de texte

hermines début de texte1959: décrets du 7 janvier 1959 et du 2 juin 1960

La Bretagne est définitivement amputée de la Loire-Atlantiquehermines fin de texte

hermines début de texte1972: La Loire-Atlantique forme une nouvelle région avec les départements Anjou, Mayenne, Sarthe et Vendée.hermines fin de texte

 Breizh, Bretagne, 44, Pays de Loire, Réunification, J.M Ayrault, bretons, ligérien, département, région, omerta, manipulation, collectivités locales et territoriales

 

   Origines du Gwen Ha Du:

   9 bandes:                 4 bandes blanches

                 la Cornouaille, le Léon, le Trégor et le Vannetais

et                                5 bandes noires:

    Les Pays Nantais, Rennais, de Saint-Brieuc, de Saint-Malo et de Dol

 

 

breizh,bretagne,44,pays de loire,réunification,j.m ayrault,bretons,ligérien,département,région,omerta,manipulation,collectivités locales et territoriales        

 

  Malgré cette partition de la Bretagne, non-démocratique puisque ce décret fait suite à aucune consultation du peuple ni même sans l’aval des Assemblées Départementales, il existe deux textes de loi qui permettent aux électeurs d’être consultés :

 

 

 

Article L4122-1 du Code Général des Collectivités Territoriales:

 "Les limites territoriales des régions sont modifiées par la loi après consultation des conseils régionaux et des conseils généraux intéressés. La modification des limites territoriales des régions peut être demandée par les conseils régionaux et les conseils généraux intéressés."

 

Article 72-1, Révision de la constitution en 2003: 

« La modification des limites des collectivités territoriales peut également donner lieu à la consultation des électeurs dans les conditions prévues par la loi. »

 

 

hermines début de texteEn février 2011, au cours de son déplacement en Bretagne, notre Président de la République Nicolas SARKOZY le rappela devant les médias, mais précisait que si Référendum il devait y avoir, devait être consulter la population de Loire Atlantique, celle de l’actuelle Bretagne administratives, mais aussi celle des autres départements de la région Pays de Loire (Anjou, Maine, Sarthe).hermines fin de texte

 

  

 

La Résolution du Parlement Européen du 16 octobre 1981,

invite les états à:

« favoriser la plus large corrélation possible entre régions culturelles et structures géographiques des pouvoirs locaux ».

Il tombe sous le sens que le découpage régional actuel n’opère pas une bonne « corrélation » entre l’espace culturel breton et la région administrative de Bretagne, pusique qu’y est exclu un des cinq départements.


 

Le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques

&

                          La Convention Culturelle Européenne

hermines début de texteCes deux Traités internationaux sont violés, tout comme la Constitution!

La partition de la Bretagne est bien contraire au Droit, car elle engendre des traitements différents :

- entre la Bretagne et d’autres régions comparables

- entre les habitants de la Bretagne réduite et ceux de Loire Atlantique.hermines fin de texte

hermines début de texteSi vous regardez vers l’Est de la France, l’Alsace, dont l’identité repose sur les mêmes éléments historiques et culturels, vous  conviendrez que Bretagne est défavorisée :

- son territoire est orphelin de la région nantaise alors que tous les alsaciens sont réunis au sein d’une même région

- la dénomination de la région « Pays de Loire » occulte le caractère breton du département de Loire Atlantique.hermines fin de texte

hermines début de texteAinsi, seuls les habitants de la région Bretagne actuelle sont reconnus officiellement comme bretons, alors que ceux de la Loire Atlantique le sont en tant que non-bretons.hermines fin de texte

hermines début de texteAinsi commence un processus de débretonnisation, lequel va être appuyé par la communication du Conseil Régional des Pays de Loire et de collectivités locales. Et alors que certains nantais se sont alors identifiés « sauf-bretons », très récemment, une nouvelle identité fit son apparition : l’identité « ligérienne ».hermines fin de texte

 

 

 

hermines début de texteRenier, ne serait-ce qu'un fait historique, revient à renier une partie de l'histoire de la Bretagne, reniant du coup une partie de notre histoire de France. Cela représente une réelle trahison envers ceux qui ont péri de leur vie pour garantir nos droits et notre liberté.hermines fin de texte

 

hermines début de texteCe vil processus de "débretonnisation" profite des dures réalités économiques des ménages français, de l'actualité internationale lourde et tout aussi importante, de l'ignorance de la jeunesse qui perd peu à peu ses racines....hermines fin de texte

hermines début de texteLes moyens utilisés sont divers, mais vous conviendrez que tout est fait par les instances dirigeantes pour que cette idée de Bretagne Réunifiée tombe dans les oubliettes. hermines fin de texte

 ESPRIT CELTE

12/04/2011

Rogatien & Donatien (280, Nantes - 304, Nantes)

Deux saints martyrs.

Probablement nés d'une famille noble d'origine gallo-romaine, ils ont été martyrisés en 304.

L'Empereur DIOCLETIEN ayant envoyé un émissaire à Nantes pour connaitre le suivi des persécutions chrétiennes, Donatien et Rogatien lui sont dénoncés, parce qu'ayant été récemment baptisés. Le pouvoir les emprisonne et les fait ensuite décapîter