23/08/2012

1488.07, le 28 - Défaite de Saint-Aubin-du-Cormier

1488.07, le 28 - défaite de François II à st aubin du cormier.jpg

1488.07, le 28 - Saint-Aubin-du-Cormier_ruins.JPG

De nos jours

12/05/2012

Kilkenny Castle

IRLANDE - Château de KILKENNY.jpg

Caerphilly Castle (XIIIè s.)

Caerphilly_aerial.jpg


800px-Caer_2.jpg


Le château de Caerphilly est un château normand du XIIIème siècle situé au cœur de la ville de Caerphilly, dans le sud du pays de Galles.





Traditionnellement, Caerphilly est situé dans le Comté de Glamorgan, mais est actuellement dans le Comté cérémonial de Gwent. 

L'une de ses particularités est de posséder une tour penchée, la Leaning Tower.

chateau de Caerphilly - wales.jpg


05/05/2012

Spynie Palace (XVè s.)

z - Spynie Palace.jpg

Dans la région de Moray près d’Elgin au nord, Spynie Palace est une résidence épiscopale des évêques d’Elgin.

Une grosse tour carrée et son enceinte éparpillés sur une prairie. Fondation au XIIIe, premières constructions en bois puis élévation en pierre au XIVe, les bâtiments ruinés datent du XVe, la tour principale date de 1462, elle sera terminée en 82, pas moins de cinq étages.

Après les catholiques viennent les protestants, pour un abandon progressif au XVIIe.


Eilan Donan Castle (XIIIè s.)

Z - EILAN DONANegfnwrre.jpg


Fondation en 1220 en poste défensif contre les invasions vikings. Il est mitraillé par les canons de frégates anglaises en 1719 qui ne laissent que misère et ruines fumantes. Restauré en 1912, l’opération a duré 20 ans, pas spécialement rapide les garçons, ce n’est ni Pierrefonds, ni le Haut Koenigsbourg !

z - chateau-l-ile-donan-ecosse-442442.jpg


Rien qu’avec ce château les Ecossais remplissent leur charter. Vous l’imaginez au bord d’un loch, au fin fond d’une vallée et vous entendez au loin les sabots des Highlanders qui rentrent au bercail, pendant qu’un agriculteur moissonne au volant de son David Brown.



Le château a été reconstruit au début du XXe siècle sur des ruines et bricolées à la sauce roast. L’intérieur ne présente aucun intérêt, enfin pour les passionnés de mannequins aux tronches cireuses, vous serez comblés, la cuisine est bruitée, casseroles et cuisinière crépitante se répondent par hauts parleurs. La grande salle de réception est tout autant croquignolesque, entre la décoration “retour des colonies” et l’animation musicale cornemuse, merci Revox, nous vivons là un grand moment de pastiche du plus mauvais goût.


z - Eilan Donan.jpg



A l’extérieur, la prosaïque réalité nous rattrape aussi, le lieu est cerné par un visitor center au style international à 100 m, puis un village avec de charmants hangars en tôle enfin une nationale blindée de caisses le contourne à peine.

19/04/2012

LE FANTÔME A LA JAMBE DE BOIS (Combourg, 35)

 

combourg,château,fantôme


combourg,château,fantômeLe marquis de Coëquen promènerait son fantôme dans le château de Combourg, et ce depuis sa mort survenue au milieu du XVIIIème siècle. Il était un des seigneurs de Combourg. Il perdit une jambe à la bataille de Malpaquet (Hainaut français), le 11 septembre 1709, et s’éteignit dans son lit en 1727.

Depuis, chaque nuit du 23 décembre, il balade sa jambe de bois, d’escalier en couloir, toquant aux portes de tous ceux qui logent là, faisant trembler de peur, par sa simple présence, les habitants qui se succédèrent au château.

 

 


Pourtant assure-t-on, il n’a rien de malfaisant et n’a jamais fait de tort à personne.

combourg,château,fantôme

L’actuelle propriétaire de Combourg, la comtesse de la Tour du Pin-Verclause, s’en arrange fort bien, en digne descendante de François René de Chateaubriand (lequel passa une partie de son enfance dans le château dans les années 1770).

 

combourg,château,fantôme

 

combourg,château,fantôme

L’auteur des Mémoires d’outre-tombe, évoque son enfance solitaire, ses nuits peuplées de cauchemars, dans cette petite chambre située au sommet de la tour du Chat, si loin des appartements de ses parents, et même de ses frères et sœurs.

Le hululement des chouettes, le craquement du soupirail malmené par la bise, étaient bien faits pour nourrir l’imagination brillante du futur écrivain.

Par les récits de sa mère, il connaissait bien l’existence du chat et de l’homme à la jambe de bois :

 «  Les gens étaient persuadés qu’un certain Comte de Combourg, à jambe de bois, mort depuis trois siècles revenait à certaines époques et qu’on l’avait rencontré dans le grand escalier de la tourelle. Sa jambe de bois se promenait aussi quelquefois seule, accompagnée d’un chat noir »

 La pièce qui serait l’épicentre de ce phénomène paranormal, est la « chambre rouge », cette même chambre où dormait Rebé-Auguste de Chateaubriand, le père de l’écrivain.

 

combourg,château,fantôme

Chateaubriand rapporte même, que son propre père aurait aperçu le fantôme, un jour qu’il se trouvait dans le grand salon du château. Un homme difforme lui serait apparu, qu’il n’aurait réussi à renvoyer dans les ténèbres qu’en le menaçant d’un tisonnier à la pointe rougie sur la braise….

 

LE CHAT NOIR DU CHÂTEAU (Combourg, 35)

 

flickr-288341160-image.jpg


hermines début de texte.gifNon loin de la forêt de Brocéliande, domaine de Merlin l’enchanteur et de la fée Morgane, les contes se rapportant au château de Combourg sont aussi nombreux qu’énigmatiques.

 

fontaine.gifDès le Vème siècle, des moines irlandais s’installent à Combourg qui n’est alors qu’un petit village. Mais déjà, vient d’y jaillir une fontaine miraculeuse, dont l’eau a le pouvoir de rendre la vue aux aveugles.

 

Plus tard, un lac surgit mystérieusement au pied du château, et son eau calme reflète encore aujourd’hui, par beau temps, les hautes tours du manoir.

 

combourg.jpg

 

hermines début de texte.gif

Le bâtiment résista aux luttes féodales qui déchirèrent la Bretagne au Moyen-Âge. Il sortit indemne de la guerre de Cent ans et s’ennorgueillit alors d’un nouvel édifice, la tour du maure, en souvenir des Croisades.

hermines début de texte.gif

Une autre tour, celle de la tour du Chat fut bien plus tard construite. C’est le lieu maudit du château, là d’où partent, dit-on, tous ces sortilèges.

 

cat37.gif

hermines début de texte.gif

La tradition médiévale conduisit en effet, les seigneurs des lieux à emmurer un chat noi à l’intérieur des parois de pierre de la tour à peine terminée. Chat noir égal diable, prétandait la sagesse populaire. Le capturer et le tuer à l’intérieur de la tour était une manière de se protéger du démon. C’est ce qu’on fit, en grande pompe. Le malheureux animal fut donc jeté dasn un réduit minuscule aménagé dans la pierre, et proprement scellé ensuite. Il dut y périr d’asphyxie.

 

imagesCA4YHGU5.jpg


      Mais le mauvais sort était conjuré, et les châtelains dûment protégés des maléfices du Malin. C’était sans compter sur la revanche des esprits !

Le chat noir se mit, en effet, à hanter les couloirs du château. Certains l’ont vu. D’autres l’ont entendu.


  

MH-Combourg.jpg

 

hermines début de texte.gif

Le squelette du chat ne fut découvert qu’en 1876, lorsque  Geoffroy de Chateaubriand, petit-neveu de l’écrivain Chateaubriand, décida de restaurer le domaine dévasté par la révolution. Le cadavre momifié mis à jour au moment des travaux, fut installé dans la petite chambre de l’écrivain. Le corps du félin y est toujours : il est intact, lui manquent seulement les poils, ses machoires sont grandes ouvertes, ses yeux jaunes sans lumière dénotant sa colère….


cartes-postales-photos-Chateau-de-COMBOURG-COMBOURG-35270-7992-20080115-j8l1a0f5o6y2r7z7s6o6.jpg-1-maxi.jpg



hermines début de texte.gif

Dans le hall du bâtiment principal, le visiteur peut même acheter une carte postale à l’effigie de cet animal ensorcelé.


Château de Combourg (Combourg, 35)

 

combourg,château,35


combourg,château,35Le château est situé à mi-chemin de Rennes/Roazhon (39 km) et de Saint-Malo/San-Malou (36 km) dans le département d'Ile-et-Vilaine (35);

 Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis août 1966.

Construction: entre le XIème et le XVème siècle, sur une butte, au bord du Lac Tranquille.


combourg,château,35

1016: L'évêque de Dol, Junken, fils du vicomte de Dinan, élève à Combourg un premier château pour proteger son fief de Comburnium.

Fin XIème siècle:  les seigneurs de Combourg reçoivent le titre de "porte étendard de Saint-Samson", patron de la cathédrale de Dol..

1192:  Combourg passe par alliance à Harsulfe de Soligné, époux d'Yseult de Dol.

Suivent les du Guesclin, puis

Milieu XIVème siècle: le domaine échoit à la maison de Châteaugiron-Malestroit.

1553: le château est acquis par le marquis de Coëtquen;

XVIIIème siècle: son descendant, le dernier du nom, cède le château à sa fille, l'épouse de Emmanuel-Félicité de Durfort, duc de Duras.

combourg,château,35

Ce dernier le vend en 1761 à René-Auguste de Chateaubriand, un riche armateur de Saint-Malo, père du futur écrivain.

L'écrivain François-René de Chateaubriand, qui a immortalisé ce château dans ses mémoires, y passa une partie morose de sa jeunesse dans les années 1770.

En 1786, à la mort de leur père, Jean-Baptiste de Châteaubriand, frère aîné de François-René et époux d'une petite-fille de Malesherbes, hérite du château.

Le domaine est pillé pendant la Révolution, Jean-Baptiste et son épouse sont guillotinés pendant la Terreur.

Le petit-neveu de Châteaubriand entreprend, sur les conseil d' Eugène Viollet-le-Duc de restaurer l'édifice dans le style "néo-gothique" et en 1876 fait également redessiner le parc dans le goût anglais.


combourg,château,35

Deux récits prennent naissance ici, le premier remonte même à la constructionn du château:

La Légende du Chat Noir:     le-chat-noir-du-chateau-combourg-35.html

Le Fantôme à la Jambe de Bois:   le-fantome-a-la-jambe-de-bois-combourg-35.html

 

03/05/2011

IV - LA CULTURE BRETONNE A NANTES ATTAQUEE

culture,manuel scolaire,bretagne,nantes,loire-atlantique

 1 - Des Livres & Bandes Dessinées ignorées sciemment

nantes,celtes,manipulation,contrôle de la culture,chateau,drapeaux

hermines début de texteLa Directrice de la bibliothèque du Château des Ducs de Bretagne n’avait pas sélectionné certains livres et bandes dessinées, les estimant "trop breton».

 

hermines début de texteCe fut le sort d’un guide touristique bilingue français-breton, permettant de découvrir Nantes. Il s’adressait notamment aux élèves des écoles enseignant le breton, afin qu’ils puissent mettre en application leur enseignement.

 

 

hermines début de texteUne fois encore, il a fallut une mobilisation de nantais pour que ce guide reprenne place dans la bibliothèque du château.

 

nantes,celtes,manipulation,contrôle de la culture,chateau,drapeaux

 

 2 - Une émission Télévisée interdite

hermines début de texteL’unique émission régionale en langue bretonne (sous-titrée français), Red an amzer, diffusée sur France 3 sur les 5 départements bretons, a été supprimée depuis septembre 2002 en Loire Atlantique, après 30 années de diffusion.

hermines début de texteEn Février 2003, M. Jimmy JONQUART, Directeur Régional de France 3, justifie cette suppression par un problème de diffusion de l’émission depuis l’emetteur de Nantes-Haute-Goulaine très puissant, dépassant largement les limites de la Loire-Atlantique, atteignant donc des téléspectateurs non concernés par la langue bretonne. Il précisa « en priorité le rattachement de la Loire-Atlantique à la région administrative des Pays de Loire »

hermines début de texteOctobre 2003 : le Conseil Municipal de Nantes vote un vœu pour demander à France 3 Ouest de redifuser au plus vite « Red an Amzer » en Loire-Atlantique. Plusieurs Conseils Municipaux d’autres communes du département 44 vote ce même vœu.

hermines début de texteSeptembre 2004 : France 3 Ouest ne diffuse toujours pas l’émission, mais annonce que «moyennant 150€, les téléspectateurs intéressés pourront modifier leur installation et se brancher sur l’émetteur du Morbihan »

hermines début de texteMensonges  !!!

nantes,celtes,manipulation,contrôle de la culture,chateau,drapeaux

 



 3 - Le Château amputé de son histoire 

hermines début de texteSuite à la restauration du château des Ducs de Bretagne, patrimoine breton nantais, l’Agence Culturelle Bretonne ( A.C.B) réalisa un rapport pour le Conseil consultatif du musée d’histoire de Nantes :

 

  

nantes,celtes,manipulation,contrôle de la culture,chateau,drapeaux

4 - Des drapeaux Interdits

 nantes,celtes,manipulation,contrôle de la culture,chateau,drapeauxnantes,celtes,manipulation,contrôle de la culture,chateau,drapeaux

hermines début de texteUne association qui vendait des produits du terroir breton sur un stand, lors de la foire commerciale nantaise de 2005, avait arboré son stand du Gwenn ha Du.

 

nantes,celtes,manipulation,contrôle de la culture,chateau,drapeaux

hermines début de texteLes responsables de la foire ont exigé d’elle qu’elle le dépose. Elle s’y plia !

 

 

 SOURCES:

Collectif BREIZH 44 - BRETAGNE REUNIFIEE

Ambassade de Bretagne - Ambassade des Nations Celtes

Ouest-France, Presse-Océan, Le Parisien 

ESPRIT CELTE