14/10/2012

Bienvenue en Celtie (MODIFICATIONS EN COURS)

1-Accueil Celtijima


hermines début de texte Bienvenue dans le monde de BREIZH SPIRIT. Je vous propose de découvrir un monde qui oscille entre légendes & réalités. D'inspiration celtique, ce site vous fera, j'espère, découvrir les multiples facettes d'un peuple jugé injustement tourné vers le passé alors qu'il n'en est rien. hermines fin de texte
Les traditions bien ancrée font revivre nos ancêtres!

Se pencher sur ses origines (rubrique I "Culture Celte": sommaire-culture-celte.html ) ou sur son passé, est un enrichissement personnel qui peut aider à s'accomplir. Au temps où les traditions disparaissent encore et toujours, au profit d'une "modernité" de notre société, notre diversité d'origines, de langues ou de cultures constituent un patrimoine que nous devons transmettre à nos descendants.
Ce que nous sommes, nous le devons à nos ancêtres. Oublier nos coutumes c'est aussi les oublier définitivement. Pour résumer:

hermines début de texte

"Comment savoir où l'on va, si l'on ne sait pas d'où nous venons!"

hermines fin de texte

J'espère que vous y trouverez des découvertes intéressantes. Entre monts et vaux, entre Armor et Argoat, la Bretagne regorge de légendes  sommaire-contes-legendes-de-bretagne.html  vous expliquant la naissance de tel lieu ou de tel procédé...

Vous trouverez également d'autres légendes issues de nations Celtes:

ECOSSE ( rubrique C),  sommaire-contes-legendes-d-ecosse.html
Iles ORCADES (rubrique C),  sommaire-contes-legendes-des-orcades.html
IRLANDE (rubrique D),  sommaire-contes-legendes-irlandais.html
PAYS DE GALLES (rubrique E),  sommaire-contes-legendes-gallois.html
CORNOUAILLES (rubrique F),  sommaire-contes-legendes-de-cornouaille.html
Iles ANGLO-NORMANDES (rubrique F)  sommaire-contes-legendes-anglo-normands.html
Iles de Man (rubrique G),  sommaire-contes-legendes-de-l-ile-de-man.html
GALICE (rubrique H1)   sommaire-contes-legendes-de-galice.html
Asturies (rubrique H2)  sommaire-contes-legendes-des-asturies.html

Et puisque les Celtes ont  laissé des traces un peu partout en Europe, vous trouverez d'autres contes & légendes issus:

WALLONIE (rubrique J1),   sommaire-contes-legendes-de-wallonie.html

PAYS BASQUE (rubrique J4), sommaire-contes-legendes-du-pays-basque.html

Contes divers (rubrique J2),

Contes d'Enfants (rubrique J5)


Peut-être pas purement d'origine celtique, j'ai tenu à y joindre des contes écrits par des enfants issus de Bretagne (rubrique J5), des Contes Normands, aux bons souvenirs de mon père ( rubrique J3sommaire-contes-legendes-de-normandie.htm  de même que des Contes du Pays Basques, par solidaité régionaliste (rubrique J4).

A ces contes, bon nombre d'entre nous ont souvent entendu leurs aieux citer des dictons bretons aux côtés de Pensées Celtes (rubrique O1)


Sans doute quelque peu superstitieux et avide d'une certaine rationalité, toute aussi merveilleuse qu'elle puisse être, les bretons ont depuis toujours tenté d'expliquer le "pourquoi des choses" et le "pouquoi du comment". Entre féeries et malédictions, les légendes ont pris une place importante dans le quotidien du peuple breton, à un tel point que celles-ci ont depuis bien longtemps franchies les frontières du pays.

Pour rêver, comme pour penser, il faut manger sainement, donc vous n'échapperez pas à ma rubrique Gastronomie (rubrique N ).Je ne manquerai pas d'approvisionner ce site aussi souvent que possible. Je requiert votre indulgence concernant la quantité et la qualité des informations que j'éditerai. Il est fort probable que je fasse des omissions involontaires, ou que des erreurs soient comises quant aux contenus. Je compte pour cela sur vous et vos commentaires, afin que toute erreur soit corrigée.

Quant aux sources ( rubrique Z ), je n'hésiterai pas à vous les donner.

Vous n'échapperez pas non plus à mes Coups de Gueule (rubrique Q)

 

Enfin, je vous donne rendez-vous en rubrique Z1 qui essaiera de tenir à jour les différentes dates de concerts et festivals celtes.

hermines début de texte

"Bhí sin ann agus is fada ó bhí..."
"Il était une fois, et c'était il y a bien longtemps..."

hermines fin de texte (formule traditionnelle irlandaise)

ESPRIT CELTE



TERRES CELTES

 

celtbar

 

BREIZH
(Bretagne)

 Breizh1


Devise 

"Kentoc'h mervel eget bezañ saotret" en breton.
(En français, « plutôt la mort que la souillure » )

L'hymne national

watch?v=BEkwReJlNbc

 " Bro gozh ma zadoù" (Vieux pays de mes pères).
(Il est chanté sur la musique de l'hymne national gallois.)

LANGUE

 Breton / Gallo

celtbar

 

CORNWALLS
(Cornouailles)

 Angleterre



Devise

«Onan Hag Oll» (en français : « Un et Tous ».

LANGUE
La langue Cornique, langue régionale du Royaume-Uni. Elle a de nombreux mots en commun avec le Breton auquel elle était presque identique au Moyen Âge.

celtbar

 

SCOTLAND
(Ecosse)

 écosse

Devise nationale 

"Nemo me impune lacessit" (latin)
(en français: nul ne m'agressera impunément)


Hymne national

watch?v=TwlYLRbhJzc

"The Flower of Scotland"
Symbol : le chardon.




celtbar

 

EIRE
(Irlande)
irlandeirlande 1





Devise nationale 

"Éire go deo" (l'Irlande toujours)

 

Hymne national 

a0Zop1X-eXo

"Amhrán na bhFiann"

(Hymne du Soldat)

celtbar

 

ILE DE MAN

 

Ile de ManAngleterre









Hymne national

"Arrane Ashoonagh dy Vannin"

celtbar

 

ORCADIAS
(îles des Orcades)

 écosse





celtbar

 

Iles ANGLO-NORMANDES

 Angleterre





celtbar

 

CYMRU
(Pays de Galles)

 pays de galles





Devise nationale 

 "Cymru am byth"
(« Vive à jamais le Pays de Galles »)


Devise royale 

Y ddraig goch ddyry cychwyn
(« Le dragon rouge donne de l'élan »)



Hymne national 

watch?v=JP4qbQ2UXuY

Hen Wlad Fy Nhadau (« Vieux Pays de nos Pères »),
pratiquement la même chanson que l' Hymne Breton.

LANGUE

 Le Gallois

celtbar

ASTURIAS
(Les Asturies)
95px-Escudo_de_Asturias.svgEspania













Devise

" Hoc signo tuetur pius hoc signo vincitur inimicus"

celtbar

 

GALICIA
(Galice)
95px-Escudo_de_Galicia.svgEspania
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
celtbar
 
 

<a href="http://www.annuaireblogs.org" title="Annuaire blogs - Top Blogs">Blog</a>

 

24/05/2012

11 - LE BUISSON DES RONCES

angleterre en 38.gifUn tout petit garçon était assis aux pieds de sa mère, près d'une porte-fenêtre qui donnait sur le jardin. On était en automne, et le vent soufflait tristement et faisait courir les feuilles sèches couleur d'or sur le gravier du che­min et sur l'herbe de la pelouse.
La maman tricotait une petite chaussette; les aiguilles faisaient clic, clic, dans ses doigts, mais ses yeux regardaient le ciel rendu tout rouge par les rayons du soleil couchant. Le petit garçon appuya sa tête contre les genoux de sa maman, et se tint si tranquille qu'à la fin elle pencha la tête pour voir s'il dormait. II ne dormait pas; il regardait attentivement un buisson de ronces qui agitait ses longues branches couvertes de feuilles rouges de l'autre côté de la barrière.


" À quoi penses-tu, mon chéri ? demanda la mère.

- Regarde le buisson de ronces, maman. Qu'est-ce qu'il dit ? II me fait : bonjour, bonjour, par-dessus la barrière; qu'est-ce qu'il dit ?

- Ce qu'il dit ? répondit-elle. II dit :

- J'aperçois un heureux petit garçon, dans une jolie chambre, éclairée par un bon feu. Ici, dehors, il fait froid et sombre, mais, là où est le petit garçon, il fait chaud et clair. Je lui dis : bonjour, bonjour, et il me regarde. Je voudrais bien savoir s'il sait combien il est heureux!


neige.gifL'hiver.

« ... Voyez, mes feuilles sont toutes rouges. Tous les jours, elles se sèchent et elles tombent, et bientôt la bise les aura toutes jetées à terre. Alors la neige viendra me couvrir... et puis, elle s'en ira. aussi, et mes branches « dépouillées seront battues par la pluie et le vent.
- ... Je dis bonjour à tous ceux qui passent, et les jours s'en vont, tristes et froids, mais dans la jolie maison, si chaude et si gaie, le petit garçon joue toute la journée avec ses livres et ses joujoux. Son papa et sa maman le chérissent; il grimpe sur leurs genoux, le soir, devant le feu, pendant qu'ils lui racontent de jolies histoires ou lui chantent de belles chansons, heureux petit garçon ! Et moi, là, dehors, je regarde, et j'aperçois un rayon de lumière qui passe à travers le volet, et je voudrais bien être avec eux!

soleils%20(46).gifLe printemps.

" Mais j'attendrai très patiemment. Je supporterai la neige, et la pluie, et le froid, car mes racines sont bien au chaud dans la terre, et mes bourgeons dorment dans leurs petits berceaux bruns.
« Les jours et les nuits passent; la neige fond, le « ciel est bleu et la terre est molle ; les petits oiseaux voltigent en criant : cui ! cui ! Voici le printemps! et je sens la sève qui court dans mes branches.
« Le soleil devient toujours plus chaud. L'herbe pousse plus vite. Voilà mes bourgeons qui éclatent, et les petites feuilles qui sortent, et me voici, tout habillé de vert! Le petit garçon court pour venir me voir, et il crie : Oh! maman! le buisson de ronces est tout en vie, et si beau, et si vert! Oh ! viens voir! Et alors, j'incline ma tête au vent d'été et tous les jours je deviens plus beau, et, à la fin, je suis tout couvert de fleurs blanches et roses!

soleils%20(19).gif
L'été.

« Encore quelques semaines. Les petites fleurs blanches et roses sont toutes tombées, et voici les mûres qui paraissent toutes petites et vertes. Je les étale tout le jour au soleil et, la nuit, je recueille la rosée; lentement elles mûrissent, elles deviennent grosses; d'abord rouges et dures, puis toutes noires, brillantes et délicieuses! Je les garde pour le petit garçon qui vient en dansant les chercher. II les cueille et les met dans sa petite main, et puis, il court vers sa maman, en disant : Vois ce que le patient buisson de ronce a fait mûrir pour moi! Goûte comme elles sont bonnes, maman!

pluie%20(12).gifL'automne.

« Ah! alors je suis content et si je pouvais parler, je dirais : Oui, cher petit, prends-les. Je les ai fait mûrir au soleil et à la pluie; et je remue la tête avec satisfaction, car mon travail est fini. De la fenêtre, le petit enfant me regarde et pense

« Voilà le buisson de ronces qui a été si bon pour moi ! Je le vois et je l'aime. Je sais qu'il est tranquille là dehors, tout seul, et que l'année prochaine il me donnera encore de belles mûres noires et sucrées! "

Alors le petit garçon sourit, et dit qu'il aimait cette histoire. Sa maman le prit dans ses bras et l'emporta à la salle à manger pour dîner, et le vieux buisson de ronce, resta tout seul dehors, disant bonjour, bonjour, à tous les passants, et sans doute il y est encore.angleterre en 38.gif

Celia Thaxter, Stories and Poems for children.

27/04/2012

Land's End, Penwith, Cornouailles

Land's End, Penwith, Cornouailles, Angleterre

 

Land's End, Penwith, Cornouailles, Angleterre

04/04/2012

LA TABLE D'OR ( Mont Bossiney)

Légende, Conte, Mont Bossiney, Cornouailles, Table d'or,

Entre Tintagel et Boscastle, non loin de la côte, se dresse un tertre qui semble narguer le ciel et la mer toute proche, c'est le mont Bossiney, et autrefois, on racontait d'étrange choses à son propos. légende,conte,mont bossiney,cornouailles,table d'orOn disait qu'un trésor y était enfoui, mais qu'il était sous la garde d'un démon. Quelques personnes avaient essayé de creuser au pied du mont, mais elles n'avaient rencontré que de la roche et des cailloux, et pas la moindre trace d'une galerie qui aurait mené jusqu'au trésor. D'ailleurs, d'autres disaient qu'on ne pouvait trouver son chemin à travers le mont que si on était doué du don de double vue. Quiconque s'y serait aventuré sans ce don, se serait égaré et aurait érré jusqu'à la fin du monde, sans jamais pouvoir en ressortir.

 

 

légende,conte,mont bossiney,cornouailles,table d'orMais, la nuit de la Saint-Jean, qu'il fit un beau clair de lune ou que le ciel fût recouvert de nuages, d'étranges lueurs semblaient surgir du mont Bossiney. Ce n'était pas le reflet des feux qu'on allumait dans les villages, quand on se réunissait pour danser au-dessus des flammes, non; c'était une lumière qui venait des profondeurs de la terre, comme si, tout à coup, quelque forgeron infernal avait résolu d'embraser le monde en actionnant son soufflet comme un démon pour mieux brûler les âmes des damnés.

 

légende,conte,mont bossiney,cornouailles,table d'or

 

Or, cette année-là, un homme du nom d'Evin, avait décidé d'en savoir davantage sur cette étonnante lumière. Au lieu de participer à la fête qui se déroulait sur la place de Tintagel, il avait quitté le village et était allé s'embusquer dans un buisson, non loin du mont Bossiney. Il regardait de tous ses yeux, s'efforçant de ne pas se laisser distraire par toutes les lueurs qui éclataient de part et d'autre, et ne voulant pas écouter les chants qui jaillissaient de toutes parts pour accompagner les danses.

Il entendit sonner les douze coups de minuit, et le dernier écho n'en était pas encore dissipé qu'il sentit la terre trembler sous lui. Prêt à se coucher à plat ventre, il vit, à sa grande stupéfaction, la base du tertre vaciler et les rochers s'entrouvrir, tandis qu'une lumière violente l'atteignit en plein visage. Mais Evin était venu pour savoir: d'un seul élan, il se précipita vers cette ouverture, les yeux à demi-fermés pour ne pas être aveuglé.

 

légende,conte,mont bossiney,cornouailles,table d'or

 

Il marcha dans un couloir dont le plafond était très bas et qui allait en s'élargissant. Il arriva bientôt dans une grande salle dont les parois semblaient semblaient avoir été taillées dans le cristal le plus pur. Mais ce n'était pas les parois qui provoquait cette lumière dont Evin était inondé, c'était autre chose qui se trouvait au milieu de la salle.

Evin s'approcha, tentant désespérément d'ouvrir ses yeux le plus grand possible,mais la clarté était si forte qu'il distinguait à peine ce qu'il y avait devant lui. Pourtant, après quelques instants, il aperçut nettement, au milieu de la salle, une grande table qui était toute ronde, et qui était faite d'or si pur qu'on eût dit que c'était le soleil.

"Ainsi, c'était cela !" se dit Evin en contemplant la merveille.

légende,conte,mont bossiney,cornouailles,table d'orA ce moment, il vit une femme s'approcher de lui. Une femme vêtue d'une robe étincelante,avec des cheveux très longs qui frémissaient sur ses épaules à demi-nues. Ce n'était sûrement pas un être humain, tant elle semblait glisser sur le sol, et Evin remarqua que ses pieds nus avaient la même couleur dorée que la table ronde.

" Ne reste pas ici, lui dit-elle, car il va bientôt faire jour et tu demeureras enfermé dans cette salle jusqu'à l'année prochaine.

- Mais, dit Evin, il est tout juste minuit. J'ai largement le temps de regarder cette merveille !

- Fais ce que je dis ! s'écria la mystérieuse femme. Va-t'en immédiatement ! sinon, tu n'en auras que des regrets."

Et, ayant ainsi parlé, la femme disparut, laissant Evin seul dans cette salle où la table devenait de plus en plus brillante, de plus en plus lumineuse, de plus en plus envoûtante. Mais il n'était guère rassuré par le ton de voix qu'avait pris la femme pour l'avertir de s'en aller. Brusquement,  il eut peur de rester enfermé sous cette butte et ne pouvoir plus jamais en sortir. S'arrachant à sa contemplation, il se mit à courir en sens inverse dans le corridor et se retrouva bientôt à l'air libre.

Les premières lueurs de l'aube apparaissaient derrière les collines. En se retournant, Evin vit que l'endroit par lequel il était passé était bouché, comme si rien n'avait bougé à la base du mont Bossiney.

Il chercha pendant longtemps, mais il ne trouva aucune trace d'ouverture: partout l'herbe était intacte et les rochers qui affleuraient portaient la marque du temps. Ils étaient recouverts de mousses et de lichens. Et le soleil, se levant à l'horizon, vint frapper le visage d'Evin avec une grande douceur. Perplexe, il revint lentement vers le village.légende,conte,mont bossiney,cornouailles,table d'or Tout le monde dormait encore, après cette nuit de chants et de danses, mais il savait qu'un homme sage, qui vivait un peu à l'écart, en solitaire dans une maison de chaume, était déjà éveillé. Il alla le trouver et lui raconta ce qui lui était arrivé.

" Ai-je rêvé ? lui demanda-t-il enfin.

- Certes non, répondit l'homme sage. Tu n'as pas rêvé, mais garde-toi bien de raconter cette histoire à quiconque, car nombreux sont ceux qui viendraienbt s'entretuer pour découvrir ce que tu as vu. Sache, mon ami, que cette table d'or qui produit une si magnifique lumière est la Table ronde du roi Arthur et de ses chevaliers. Mais les temps ne sont pas encore venus, cette table doit demeurer enfouie sous le mont Bossiney jusqu'au moment où Arthur en personne viendra y tenir une réunion plénière de ses compagnons de toujours. Une fois par an, en cette nuit de la Saint-Jean, le tertre s'ouvre: et il y aura un jour où le roi Arthur se présentera  l'entrée pour reprendre possession de son royaume."

 

légende,conte,mont bossiney,cornouailles,table d'or

NB: ce récit fait partie de toute une série de légendes sur le fabuleux roi Arthur. Son souvenir demeure très vivace dans toute la péninsule de Devon-Cornwall. La croyance populaire dans le retour d'Arthur y est attestée depuis le XIème siècle, bien avant la diffusion des romans de la Table ronde, ce qui tend à prouver son authenticité.

Par ailleurs, cette légende se mêle au thème de la perte du temps: Evin pense n'être resté que quelques minutes à l'intérieur du mont, alors qu'en réalité il y est resté toute la nuit.