03/09/2012

2012, 4 septembre - BREIZH ADUNANET à Montparnasse-Gaité

BRETAGNE REUNIFIEE a choisi de diffuser ce tract le 4 septembre, en souvenir de l'assassinat de Sébastien Le Balp, assassiné dans la nuit du 3 au 4, en 1675. Sa mort met fin à la révolte des Bonnets Rouges (ou papier timbré).

 

 

 

bretagne,réunification,tk bremen,msc flaminia,diwan,14 juillet,gwen-ha-du,bellem,françois hollande,jean-marc ayrault,1er ministre,gouvernement,le balp,sébastien le balp,bonnets rouges,4 août,1675

Depuis toujours, l'Etat Français use de tous ses pouvoirs pour "garder  sous contrôle" ses régions. Qu'il s'agisse de la Bretagne, de la Corse, du Pays Basque etc. il crée ses lois pour encore mieux centraliser, n'hésite pas à oublier certains Traités, fait la sourde oreille lorsque        l'Europe ou l'UNESCO lui montre ses dérives, et nie les réalités socio-culturelles et économiques de ses régions.

Le Collectif  BRETAGNE REUNIFIEE a pour objet de rassembler tous les bretons de sang, de coeur ou d'âme, résidant sur la capitale et ses environs, (et tous ceux qui ont des facilités à se rendre sur Paris), pour agir ensemble autour de 3 axes principaux:

1) REUNIFICATION DE LA BRETAGNE: depuis 1941, la Bretagne est amputée de la Loire-Atlantique, au mépris de l'Histoire et des réalités du terrain.                                                                                      

2)RATIFICATION DE LA CHARTE EUROPEENNE des Langues Régionales ou Minoritaires Autochtones. Cette Charte fut pourtant signée sous l'ère Jospin, l'Etat refusant d'adapter la Constitution, comme si une  résurgeance des identités régionales, au travers du respect et du développement de nos langues, nuirait à sa politique.

3) REFORME TERRITORIALE: la réunification de la Bretagne s'inscrit dans un projet global de refonte des régions, des régions cohérentes, à l'échelle européenne, des régions qui seraient plus fortes et compétitives grâce à des identités où chacun pourrait enfin s'identifier. 

Faits récents:  

hermines début de texte 14 Juillet 2012: un discours est prononcé par une étudiante, l'auteur du texte n'est autre que Gambetta, anti-breton et initiateur du camp de concentration de Conlie. Un véritable affront pour tout breton qui se respecte !                                                               

hermines début de texteAôut 2012, Jeux Olympiques de Londres: le Gwen-ha-Du (de même que le drapeau basque) est sommé de disparaître des tribunes, alors que le Comité Olympique ne l'interdit pas. Intervention de l'Etat français ? Un symbole régionale trop voyant aux yeux du            monde !                                                                                                                                                                                                                                                                                                hermines début de texteLe Belem, voilier construit à Nantes et pavoisant drapeau breton, est prié d'abaisser le drapeau de la ville de Nantes: beaucoup trop breton ! Comme si on voulait oublier l'Histoire aux J.O !                        

hermines début de texteJuillet 2012: le MSC Flaminia, subit des explosions et dérive depuis des semaines au large des côtes bretonnes, faute aux pouvoirs publics de prendre la décision de l'accueillir dans l'un de ses ports, alors qu'une liste fut conçue pour ce genre de problème. On sait            désormais qu'une partie de sa cargaison est nocive, mais les autorités font confiance aveuglément à la solidité du navire..l'Etat a besoin d'une autre catastrophe, la Bretagne pas !  

hermines début de texteAoût 2012: les livrets de famille délivrés depuis 6 ans par la ville de Carhaix (et d'autres communes) sont déclarés illicites car ... bilingues !  L'Etat s'appuie sur une loi datant de la Terreur (20 juillet 1794). Curieux, d'autant plus que ce texte fut abrogé 44 jours plus tard. Que l'Etat fasse alors appliquer toutes les lois, certaines non-abrogées devraient être appliquées, telle celle qui interdit aux femmes de se promener dans Paris en pantalon !              

hermines début de texteEcoles Diwan: ces écoles connaissent des difficultés grandissantes, sous prétexte économique, des mairies haussent les loyers des locaux qu'elles prêtent, alors qu'il est de notoriété que ces écoles bilingues, laïques et gratuites ne peuvent supporter de telles                charges et que cette filière est la 1ère à l'obtention du Bac avec un taux de réussite supérieur à 99%.       

Il est curieux que l'Etat Français refuse de revoir sa copie sur la réorganisation territoriale de la France ! Par crainte de perdre un contrôle sur ses régions, elle préfère la stagnation, continue de les épuiser, sans s'apercevoir qu'elle s'épuise elle-même. Ce qui faisait sa force, est aujourd'hui sa faiblesse !

Nos élus ont la fâcheuse tendance à faire passer les intérêts du pays avant celui de nos régions, ils oublient que leur qualité d'élus est de nous représenter. Ils n'appliquent une politique qui ne fâchent pas les grands industriels, les pétroliers, les groupes financiers, pharmaceutiques etc. Leurs intérêts ne sont pas ceux de la majorité des français !

Beaucoup de concitoyens sont résignés ! La lassitude d'être abusé depuis toujours ne doit pas nous endormir, nous devons nous battre encore et toujours pour que nos élus n'oublient pas à qui ils doivent leurs mandats. Ne rien faire, c'est accepter notre sort !    

Ne pas bouger, c'est perdre ce pour quoi nos ascendants se sont battus ! 

hermines début de texteEn janvier 2012 fut adopté à l'Assemblée l'amendement Le Fur-De Rugy, un texte concernant la possibilité pour un département de pouvoir "choisir" sa région: le texte attend au Sénat.                  

hermines début de texteLe 4 ou 5 octobre, lequel débattra ce jour-là de Réforme Territoriale.

hermines début de texteLe 26 janvier 2013, un grand rassemblement est prévu !  Nous célèbrerons l'anniversaire de la Duchesse Anne de Bretagne, et coïncidence, celui de notre 1er Ministre J.M Ayrault !                        

                 Pour nous rejoindre:      

 breizh.adunanet@gmail.com                      breizhadunanet.bertaeynagereaey@groups.facebook.com                   


PicsArt_1346373757963 (1).jpg















 

  

13/02/2012

Faire son Choix, S'impliquer et Bouger !!!

 IMG_3226.GIF

 REVOLUTION.JPG

"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles"

William Shakespeare

       

          A l'aube des Présidentielles, et des législatives qu'il ne faut pas négliger, arrive le moment où, chacun doit être clair dans ses positions, quitte à se tromper et faire son méa culpa dans l'avenir, et en aucun cas faire des promesses que l'on sait irréalisables ou pire, que l'on ne pense pas du tout. Exit la langue de bois, soyons franc, et respectons ceux qui vous soutiennent, ceux qui vous ont élus, ceux qui seront amenés à voter pour vous.

Comment vous regarderiez-vous dans une glace le jour où vos réalisations contrediraient vos promesses ou vos actions ? 

Flèche début de texte.gifDécembre 2006, N.SARKOZY: "Je veux que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir dans la rue et d'y mourir de froid". Mais voilà, pas de chance, les crises de 2008 et 2011 sont venues avorter ses actions qui devaient résoudre cette misère humaine.

Flèche début de texte.gif

26 avril 2007, sur France 2, Nicolas Sarkosy: "Si on s'engage sur 5% de chômeurs au début de son mandat at qu'à la fin il y en a 10, c'est un problème. Et c'est aux français d'en tirer les conséquences." Trop facile ! Ainsi le responsable plaide non-coupable ?

Vous en conviendrez, l'erreur est humaine, mais à ce niveau, le cumul de  mensonges, de contre-vérités, de tricheries et de bourdes frise l'indécence, l'irresponsabilité ! Car de ce gouvernement sortant, N.Sarkozy n'est pas le seul fautif. La mise en examen d'un bon nombre des hommes du président, les bourdes récurrentes de Nadine MORANO ou encore les déclarations fracassantes de Claude GUEANT (la dernière: "toutes civilisations ne se valent pas"), pour ne citer qu'eux, font froid dans le dos et démontrent qu'une fois atteinte la plus haute sphère du pouvoir, certains semblent se comporter comme s'ils n'étaient pas justiciables.

Flèche début de texte.gif

De tels exemples se retrouvent à tous les niveaux. Pour exemple: le 21 décembre 2011 fut adopté à l'Assemblée Nationale l'amendement Le Fur-De Rugy. Bien qu'ayant voté pour cet amendement, M.HUNAULT, déposa le 26 janvier 2012 en Conseil Régional des Pays-de-Loire, un voeu anti-réunification !Si cela ne s'appelle pas retourner sa veste ? Quel crédit peuvent lui allouer ses électeurs ? Ses confrères ou alliés peuvent-ils se fier à un tel homme indécis ?

 

photo(164).JPG


          Je n'entrerai pas ici sur les contradictions profondes que tous pouvons constater pour ce qui concerne les économies que tous devons faire, Etat inclu, et sur les exhorbitantes dépenses du gouvernement ça-et-là, sur les interventions d'un chef de l'Etat présidentiable mais candidat non-déclaré, histoire de faire des économies de frais de campagne (payés du coup par le contribuable) et sur un temps de parole non-comptabilisé. Pas plus que je ne débattrai pas des impôts payés par les entreprises du CAC 40, ni de la fiscalité sur les transactions financières, ni même du soutien bancaire apporté par l'Etat à des banques qui sont à l'origine de nos maux mais que le peuple doit payer. Les 400 milliards d'Euros octroyés par la BCE aux banques à un taux de 1%, que ces dernières rentabiliseront en prêtant à l'Etat ou aux collectivités à un taux bien supérieur, est encore un exemple qui prouve que ces dirigeants ne se soucient guère de leurs concitoyens, de ceux qui les ont élus, de ceux pour qui ils sont supposés oeuvrer.

Flèche début de texte.gif

Est-il pensable qu'une banque puisse faire des bénéfices sur de l'argent qui ne lui appartient pas et qui n'existe pas, est-il pensable que c'set l'emprunt qui crée de l'argent ?  

Flèche début de texte.gif

Est-il pensable que dans notre pays, on mette en prison ceux qui volent les banques alors que lorsqu'un banquier vole, il part avec un bonus.

Flèche début de texte.gif

Est-il juste qu'une banque perdant de l'argent, ce soit l'Etat la sauve en taxant encore plus les citoyens ?

 

Il est plus que temps que chacun assume ses actes comme ses paroles

 

Flèche début de texte.gif

Attendu que tout citoyen se doit de connaître la loi et qu'il ne peut s'en soustraire,

     

Flèche début de texte.gif

Attendu que des dirigeants d'entreprises ou de sociétés détournent fréquement la loi au mépris de leurs salariés, au bénéfice d'actionnaires ou dans l'attente d'être "remercié" avec des "stock-options",                                                                                                                          

Flèche début de texte.gif

Attendu que nos responsables d'Etat, nos gouvernants, profitent sciemment de lacunes législatives ou des lenteurs de la justice, jouant de largesses avec les finances publiques, au mépris de leur électorat, au mépris du peuple qu'ils sont censés représenter,                                                                                                       

Flèche début de texte.gif

Attendu que leurs fonctions ne laissent nullement présager qu'ils soient déclarés "irresponsables" au regard de la loi,

Flèche début de texte.gif

Les principes d'unicité et d'égalité de notre République exigent par conséquent que ces "fautifs" soient justiciables comme tout un chacun. Tant que persistera cette impunité, tant qu'il n'y aura pas une épée de Damoclès sur la tête de nos gouvernants, de telles mésactions perdureront. 

"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu"

Berthold BRECHT

 

420016_3180100341090_1223103350_3389353_382185283_n.jpg


          Avec autant de liberté d'action laissée à nos gouvernants, il en va aussi de notre responsabilité à tous. 

Flèche début de texte.gif

L'absence relative de protestation populaire, le mouvement des indignés en France n'a pas pris autant d'ampleur qu'à l'étranger, le peu d'intérêt pour le syndicalisme, les taux d'abstention en hausse, les difficultés à mobiliser des masses pour des manifestations contestataires,  il semble que le peuple français soit blasé par nos politiques. 

Flèche début de texte.gif

Désormais plus personne n'est étonné d'apprendre qu'un élu a été mis en examen, c'est devenu chose courante, tout comme on s'est habitué à ce qu'il n'y ait pas de condamnation, ou si peu. Il va sans dire que les problèmes de ces élus deviennent le cadet des soucis du peuple, lequel connaît en ce temps de crise, des problèmes de logement, de travail etc.

Flèche début de texte.gif

Alors pour qui voter ?                                                                                                                              Pour une personne qui vous dira bleu et qui fera le contraire une fois élue ?                          Pour la personne qui paraît la mieux armée dans les sondages pour faire sortir celui que l'on ne veut plus voir ?                                                                                            Pour celle qui représente le mieux nos attentes, celle en qui nous sommes certains qu'elle donnera un bon coup de pied dans cette fourmilière qui ruine l'Etat en appauvrissant le peuple, au risque de voir passer au second tour les deux listes que nous ne voulions surtout pas voir (souvenez-vous en 2002 !)? Les candidats sont tellement nombreux cette année !

Flèche début de texte.gif

Qu'importe votre choix pourvu que tout électeur se déplace et s'exprime, quitte à voter blanc ou nul, l'essentiel pour notre démocratie, c'est que tous nous nous exprimions. Je ne comprends pas pourquoi d'ailleurs, ce droit n'est pas non plus un devoir comme en Suisse, où l'abstention est pénalisée. Etant donné le peu de considération que semblent prêter les élus auprès de leurs électeurs, il ne faut pas s'étonner que certains finissent pas les oublier et à oeuvrer que pour eux-même ou leurs cercles. Le résultat pour la France est édifiant: 

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire

Albert Einstein

 313657_2539994709743_1549943429_2689167_1326523239_n.jpg

          Ce n'est un secret pour personne. Mes convictions pour le France comme pour l'Europe sont fédéralistes. La conjoncture économique actuelle montre, et pas seulement en France, qu'il est temps de repenser l'organisation territoriale de notre pays.

Flèche début de texte.gif

Aux propos récurrents de notre Président qui ne cesse de citer l'exemple de l'Allemagne, à la mise en place d'un prochain référendum en Ecosse en vue de son indépendance d'ici 2014, aux recommandations d'agences de notation condamnant l'organisation territoriale coûteuse de la France (demande de supprimer les départements), aux résultats du rapport Balladur etc... nombreux sont les exemples qui montrent le chemin à prendre, et la France semble camper sur ses positions. 

 

3 - 21 regions.JPG


Flèche début de texte.gif

La force de la France repose sur celle de ses régions, et les décentralisations accordées restent minimes, contrôlées par Paris. Une bonne partie de nos élus sont pourtant issues de nos provinces, mais voilà, une fois arrivés aux plus hautes sphères du pouvoir, il semble qu'ils oublient d'où ils viennent, et leurs électeurs avec, qu'ils oublient qui ils sont. A qui la faute ? Leur appartenance à un parti national les contraindrait-elle à créer des accords afin que le parti ne parle d'une seule voix. Or, même si "notre République est une et indivisible", elle repose sur la pluralité de nos régions, de leurs spécificités.

Ne pas en tenir compte, c'est réduire leurs forces, leurs identités, et affaiblir la France.

 

3 - Régions.jpg

Flèche début de texte.gif

Ainsi, lorsque François HOLLANDE déclare lors d'un déplacement en Guadeloupe (le 15 janvier 2012) qu'il est "favorable à ratifier la Charte sur les langues régionales", Charte pourtant signée en 1992, l'impression nous est donné qu'on avance, et j'aurais tendance à le croire sincère. Cependant, lors d'un meeting à Brest le 30 janvier dernier, il évoqua "les territoires" comme étant un atout pour la France, une "nouvelle étape dans la décentralisation" qui accorderait de nouveaux pouvoirs aux collectivités territoriales et aux régions, il exclua cependant de faire "une décentralisation spécifique à la Bretagne", faisant référence au courant montant d 'une réunification de la Bretagne. 

Flèche début de texte.gif

L'unicité de la République guidée par notre Constitution a pourtant ses contradictions:

Des collectivités territoriales ont des spécificités propres, c'est le cas de Mayotte, de  la Corse et de l'Alsace. Cette dernière est même en passe actuellement de fusionner les Conseils Généraux de ses deux départements pour plus de cohérence politique, sociale et économique.                                                                                                            Des régions aritificielles reposent sur un découpage aléatoire, fruit de  calculs politiques, certaines ont perdu de leur cohérence dès lors que le découpage ne prenait pas en compte l'identité de leurs habitants (la Bretagne amputée de la Loire-Atlantique) etc.....

 

photo(110).JPG


Flèche début de texte.gif

Puisque parmi les proches de François HOLLANDE, nous pouvons compter, entre autres, Jean-Marc AYRAULT, Député-Maire PS de Nantes, ultra-anti-réunificateur  de la Bretagne et partisan d'une région Grand-Ouest (Bretagne + Pays-de-Loire + Normandie) et Jean-Yves  LE DRIAN, président du Conseil Régional Bretagne, partisan de la réunification, il est évident que cette dualité empêchera une prise de position claire quant à la destinée de la Bretagne historique. 

En juin 2011, J.Y. LE DRIAN déclarait que "le Pays de Galles fait rêver par sa capacité d'actions régionales". Depuis 2006, l'Assemblée Nationale Galloise peut voter ses propres lois dans ses domaines de compétence, sans passer par le Parlement Britannique de Westminster. Elle peut exoger le transfert de compétence de nouveuax secteurs et organiser à terme un référendum pour mettre en place un pouvoir législatif global. Nous en sommes très loin.

Outre J.M AYRAULT et J.Y LEDRIAN, Bernard POIGNANT, Maire de Quimper, est également un proche de François HOLLANDE.  Lors des voeux à la mairie le 29 janvier 2012, il prôna une collectivité bretonne unique, par une fusion de la région Bretagne et des quatre départements de la région administrative B4 (22,29,35,56). Exit la Loire-Atlantique et le respect de son identité bretonne !

Flèche début de texte.gif

Pour un pays comme le nôtre et l'image galvaudée qu'il véhicule en dehors de nos frontières, l'absence de considération de l'Etat envers nos identités, est un manque de respect envers lui-même, un parfait exemple du "faîtes ce que je dis pas ce que je fais".

 

photo.JPG

          L'amendement Le FUR - De RUGY attend que le Sénat s'exprime. Il donnerait enfin la possibilité au peuple de s'exprimer sur son intégrité territoriale.

Flèche début de texte.gif

Que dire d'un pays qui empêcherait son peuple de construire ensemble et en toute liberté son destin et son avenir ? A quoi cela sert-il de louer les révolutions de printemps rapportées par les médias, lesquels félicitent les peuples Egyptiens, Tunisiens, Lybiens ou encore Syriens, alors que pour nous, tout semble figé ?

 Mes propos ne sont que le reflet de mon âme, j'espère que bon nombre de mes concitoyens comprendra qu'il est urgent de s'impliquer dans les évènements actuels, si nous ne bougeons pas pour nous-même, qui le fera ?

 

24036355.gif