02/05/2012

105 - LA LICORNE DE BROCELIANDE

 

x1pAiu4hyfyKFVbZuUPF4m9cP8NdZJvRx9tuaC8RKP0f3rA_KBixrS_lP1XV_5i-hCkD1wiDDWmpQT21x6cnICuNHQ903Lthu.jpg


La licorne est un animal mythique et fabuleux, elle est l'emblème de pureté d'âme et d'amour honnête.

Elle est aussi symbole de puissance, force et beauté. Elle protége les justes, apporte de la chance et réalise les désirs du cœur ... 

licorne006.gifUne légende raconte que désabusée par la cruauté de l' homme, la licorne aurait quitté la planète Terre il y a de cela très longtemps. Elle vit maintenant dans les cieux, au Paradis.

La légende dit qu'elle reste à l'écoute des êtres au cœur pur, et consent parfois à aider certains humains à réaliser leurs vœux. Cependant, elle ne reviendra sur Terre que lorsque la Paix régnera à nouveau sur notre Planète Bleue.


licorne002.gif

Seules les âmes pures pouvaient l'approcher et la toucher. Le seul homme qui aurait pu approcher ce bel animal fut Merlin, qui possédait la sagesse et le pouvoir de parler aux animaux.

 



432002_304370196288538_121133541278872_888843_1370473215_n.jpgDans la forêt de Brocéliande...

Dans la forêt de Brocéliande, au pays des légendes et des fées, allaient en toute liberté, les elfes et les lutins qui bénéficiaient d'un immense privilège en ces temps bien troublés.

Ils étaient invisibles pour les hommes et le Prince des Ténèbres, seuls les enfants et les

gens bien pensants pouvaient les voir gambader, jouer ou se chamailler dans la nuit, car les lutins, gais par natures, ne pensaient qu'à rire, s'amuser et danser.

Le peuple des lutins ayant une âme d'enfant, choisissait toujours pour chef le plus jeune d'entre eux, il devenait : Le Prinde des Lutins.

 

Mais un jour, né d'un éclair venu du ciel, apparut sur terre un étrange animal ressemblant à un cheval, il portait sur le front une magnifique corne, aussi les lutins l'appelèrent : la Licorne.

gif112.gif

 Le Prince des Lutins devint ami avec la Licorne qui, en échange de son amitié, lui permit de monter sur son dos.

leprechaun marchant.gifAinsi, accompagné de son peuple, le Prince des Lutins entreprit un grand voyage avec la Licorne dans le royaume du Prince des Ténèbres...

La nuit était si grande que la Licorne ne trouvait plus son chemin. Apparut alors la Fée Viviane qui d'un seul coup de baguette magique fit jaillir la lumière de la corne de la Licorne, et le jour gagna sur la nuit, au grand émerveillement du peuple des lutins.1201160888.gif



Le Prince des Ténèbres entra alors dans une violente colère et sortit de la nuit pour affronter la Licorne.

Dans ce combat, il réussit à s'emparer de la corne de l'animal qui perdit ainsi immédiatement tous ses pouvoirs surnaturels et redevint un simple cheval...

gif07.gif

druide pointant doigt.gifMerlin décida de faire régner l'Ordre et le Droit, de défendre les pauvres et les opprimés et de secourir le peuple des hommes.

Pour cela, il fit venir à lui la corne que le Prince des Ténèbres avait arraché au front de la Licorne et la transforma en une magnifique épée dotée de pouvoirs surnaturels. Merlin la nomma : Excalibur.

 

Puis il fit venir Arthur, qu'il savait être Chevalier de haute lignée pour lui remettre l'Épée, mais surgit alors de la nuit le Prince des Ténèbres prétendant également à l'Épée.

afficher_image.gif

Merlin décida alors qu'un grand tournoi où le champion deviendrait le propriétaire de l'Épée de Justice...


Medieval-9.gif

Le jour dit, sur le lieu dit, Arthur et son ami Mélian des Lys accompagnés de leurs écuyers portant fièrement bannières et étendards se présentèrent face au Prince des Ténèbres accompagné d'un Chevalier Viking suivis de leurs hommes d'armes puissamment armés pour le Grand Tournoi.

 

duel.gif

Merlin et la Fée Viviane présidèrent la cérémonie afin d'en assurer le bon déroulement suivant le code d'honneur de la Chevalerie.


Medieval-6.gifLe Prince des Ténèbres et son compagnon le Chevalier Viking battus en tournoi par Arthur et son ami Mélian des Lys n'acceptèrent pas leur défaite.

Dans une dernière traîtrise il attaqua Arthur alors que la Fée Viviane venait de lui remettre Excalibur l'Epée magique. Arthur, tout en esquivant l'attaque frappa d'un coup d'Excalibur l'épée du Prince des Ténèbres qui dans un grand éclair se brisa en deux.Medieval-8.gif

 

 

Sous la menace de la Fée Viviane et de Merlin, le Prince des Ténèbre retourna dans la nuit d'où il ne revint jamais. Arthur, champion du tournoi, devint Roi et Chevalier de La Table Ronde.chevaliers de la table ronde.jpg

 

 

 

 

 

 

 

12/04/2012

Le VILTANSON - Bretagne

 

images.jpg

Le Viltanson est un korrigan.

Z - hermines début de texte.gifIl est cynique, exhibitionniste, guettant le soir venu, sur les chemins déserts, les jeunes filles esseulées. Parfois, il s'approche des maisonnées, laissant voir à travers les carreaux, son sourire lubrique...

Il ne leur fait pas grand mal, mais ce tartufe des sous-bois s'amuse à prendre des poses obscènes, lançant des insanités à faire rougir un régiment de hussards.

Pour le faire détaler, il faut promptement arracher de la lande, un rameau de genêts, et fouetter vivement l'excité pervers.

11/04/2012

26 - LE CHANT DU LUTIN

 

0041.gif

On raconte qu'il y avait quelque part en Irlande, un territoire interdit aux hommes, qui devait rester vierge et sauvage, parce qu'il appartenait à un lutin.

AGRICULTEURS, JARDINIERS 2.gifUn jour, un homme décida de cultiver ce champ interdit, et voulut alors retourner la terre. A peine eut-il prit sa pelle et commencé, qu'il entendit une petite voix malicieuse qui lui dit:

leprechaun marchant.gif" Mais qu'est-ce que tu fais là ? "

C'était un petit lutin qui venait de sortir d'un trou dans la terre.

" Eh bien, je viens labourer le champ, répondit l'homme.

- Et qui t'a donné la permission ? reprit le lutin.

- Personne, dit l'homme un peu stupéfait.

- Alors attend, dit le lutin, on va t'aider."

Et cent lutins apparurent, et l'aidèrent à retourner la terre.

AGRICULTEURS, JARDINIERS 2 (6).gifLe lendemain, l'homme voulut semer. A peine il eut voulu semer que la même petite voix lui dit:

leprechaun marchant.gif

" Mais qu'est-ce que tu fais là ?

- Eh bien je plante, répondit l'homme.

- Et qui t'a donné la permission ?

- Personne !

- Alors attend, on va t'aider, dit le lutin."

Deux cent lutins apparurent alors, et l'aidèrent à semer son champ.

AGRICULTEURS, JARDINIERS 2 (8).gifLorsque le blé eut poussé, il faut le récolter, mais l'homme était malade, alors il demanda à son jeune fils. Quand celui-ci arriva devant le champs, il ne put résister: il cassa un épi pour gouter le blé.

leprechaun marchant.gif

" Mais qu'est-ce que tu fais là, demanda alors le même petit lutin qui venait de surgir.

- Eh bien je goûte le blé, répondit le fils.

- Et qui t'a donné la permission ?

- Personne: c'est le champs de mon père, se défenditr l'enfant.

- Alors attend, on va t'aider, dit le lutin."

Et quatre cent lutins surgirent et mâchèrent tout le blé en quelques instants.

Quand le père vit cela, il rentra dans une violente colère, et se mit à frapper son fils qu'il aimait pourtant beaucoup.

leprechaun marchant.gif

" Mais qu'est-ce que tu fais là, demanda le lutin qui une fois de plus venait d'arriver.

- Je frappe mon fils, qui a mangé tout mon champ, répondit l'homme furieux.

- Alors attend, on va t'aider, dit le lutin d'un ton dur."

Et huit cent lutins surgirent, et frappèrent l'enfant, jusqu'à la mort.


Alors, la mère arriva, et voyant cela, prit son enfant dans ses bras, et se mit à pleurer.

leprechaun marchant.gif

" Mais qu'est-ce que tu fais là, lui demanda le lutin d'un air triste.

- Je pleure mon fils qui est mort, dit la mère en sanglotant.

- Alors attend, on va t'aider..."

Mille six cent lutins surgirent alors de terre, et se mirent à verser toutes les larmes de leur corp, pleurant l'enfant avec sa mère. Les larmes, si nombreuses, devinrent fleuves, et elles emportèrent la mère et son enfant.

Alors le père resta seul, hébété devant son champ dévasté et sa famille emportée. Un insecte le piqua, et il se gratta pour chaser la démangeaison. Le lutin lui demanda alors:

leprechaun marchant.gif

" Mais qu'est-ce que tu fais là ?

- Je me gratte, parce qu'un insecte m'a piqué.

- Alors attend, on va t'aider, reprit le lutin."

Et trois mille deux cent lutins surgirent, et lui grattèrent la peau, puis la chair.

Finalement, les lutins le grattèrent jusqu'à l'os...


09/04/2012

Le FIR DARRIG - Irlande

 

FIR DARRIG.jpg


Fir darring: fear dearg dans l'orthographe irlandaise, ce qui signifie en gaélique d'Ecosse: "Homme rouge"


FirDarrig.jpgFir darrig est décrit tantôt gigantesque, tantôt minuscule. On dit de lui qu'il a tendance à forcer les habitants d'une maison à l'accuillir chez eux, et à lui réserver la meilleure place, au coin du feu. Par la suite, il prendra ses aises, allant même jsuqu'à faire sécher ses vêtements répugnants imprégnés de son horrible odeur au-dessus de l'âtre. Si les habitants de la chaumière n'obtempèrent pas, on dit que le Fir darrig leur jouera toute sorte de tours et les harcèlera sans répit.

D'autres versions disent que ces lutins vivent dans des chalets, entre le plafond et la chaume. Leur rôle serait la pluaprt du temps de jouer de mauvais tours aux habitants, amis aussi, en cas de danger, de les protéger.


Physiquement, le Fir darrig est un lutin semblable à ses cousins Léprechauns et Cluricaunes, à cette différence:

s'ils sont surnommés fir darrig ("Homme rouge") c'est bien en raison de leur veste et de leur bonnet de couleur rouge. 

images (2).jpg



Le fir garrig du Donegal est un lutin gigantesque alors que celui du Mubnster est au contraire un petit vieillard hait de deux pieds et demi (75 cm), portant de longs cheveux gris et vêtu entièrement de rouge.



Un témoignage du XIXème siècle rapporte qu'un fir darrig vint à frapper un soir à la porte d'une cabane occupée par un homme et sa fille. Il s'agissait d'un vieux petit bonhomme au longs cheveux gris, au visage ridé et jaune, portant un chapeau haut de forme et vêtu d'une redingote d'un rouge écarlate.

images (3).jpg



Le fir darrig se dirigea vers la cheminée, mit ses vêtements à sécher et, confortablement assis devant le bon feu de bois, se mit à tirer sur sa pipe de bruyère. La famille, n'osant pas mettre le lutin dehors, alla se coucher en le laissant ainsi près de l'âtre. Au matin, il avait disparu, mais chaque soir, il revint prendre sa place près du feu, ce qui ne manque pas d'indisposer la famille, car le bonhomme sentait fort et ne se lavait jamais.




Edouard Brasey, Encyclopédie du Merveilleux: Des peuples de la lumière