23/08/2012

1364.09, le 29 - Bataille d'Auray

1364.09, le 29 - Bataille d'Auray (56) par Jean Froissart - par.jpg

Jean Foissard


1364.09, le 29 - bataille_auray - enluminure de jean _froissart.gif

Enluminure de Jean Froissard


1364.09, le 29 - bataille_auray - -gravure sur bois de Alain Bouchart (historien breton du XVIème s).jpg

Gravure sur bois d'Alain Bouchart (historien breton du XVIème s)


1364.09, le 29 - bataille_auray - miniature de Jean Cuvilier.jpg

Miniature de Jean Cuvillier


1364.09, le 29 - bataille_auray - miniature du XIV.jpg

Miniature du XIVème siècle


1364.09, le 29 - bataille_auray - Pourpoint attribué à charles_de_blois, tué lors de la bataille.jpg

Pourpoint attribué à Charles de Blois, tué lors de la bataille d'Auray


 

1364.09, le 29 - bataille_auray..jpg

Miniature


25/06/2012

Phare de Quiberon (Quiberon, 56)

60 - Phare de Quiberopn.PNG

Phare de Pen-M'en (île de Groix, 56)

58 - Pen-Men.png

23/06/2012

Phare des Poulains (Sauzon, Belle-île-en-Mer, 56)

40i - ile de Belle-ile-en-mer, Phare des Poulains.PNG

Phare de la Teignouse (Quiberon, 56)

40a - Phare de La Teignouse.PNG

14/06/2012

Moulin à Marée de Berno (île d'Arz, 56)

IMGP6337.jpg

Il date du XVIème siècle.

Il fonctionna jusqu'au début du XXème, puis cessa son activité, victime comme tous les autres moulins, de la concurrence des minoteries.

3870498427_cff4bdbe49.jpg

 

1994: une asociation de passionnés bénévoles créée par le marin et écrivain Jean Bulot restaure le moulin devenu ruine.

 

2000: la restauration est terminée - le moulin est à nouveau prêt à fonctionner

 

 

53549947.jpgAvec le moulin à marée du Birlot

(voir article moulin-a-maree-du-birlot-ile-de-brehat-22.html  ),

il est actuellement un des seuls en France à fonctionner à l'ancienne.

 

z4745_801.jpg

 

11/06/2012

Dormir en Yourte en Pratmeur (Vallée de Pratmeur, Quistinic, 56)

yourte1.jpg


La yourte est réalisée avec des matériaux naturels: bois, cordes en crin, coton.

De forme ronde, elle est un cocon idéal pour un couple.

yourte-mongole1-1.jpgDeux ouvertures, une porte en bois et un trou au milieu de la couronne centrale servant de puit de lumière et d'aération.

De grands rouleaux de feutre traditionnel fabriqués avec des poils d'animaux (yachts, chameaux, moutons) de 2 à 5 cm d'épaisseur, ainsi qu'une solide bâche en toile blanche recouvrent le tout.


Tarifs: 80€ pour 2 personnes, petit-déjeuners inclus.


Réservations & disponibilités au :

info.asp?nc=4075&lg=f&mp=1535


Se Pauser en Yourte au Dihan (Ploemel, 56)

8-00.jpg


Dihan en breton signifie "la pause".

A quelques minutes de Carnac et de la Presqu'île de Quiberon, en la commune de Ploemel, une ancienne ferme familiale abrite une yourte aux couleurs éclatantes.


Tarifs: 60€


Contacts:

Myriam Fareed & Arno Le Masle

Tél: +33 (0) 2 97 56 88 27  /  +33 (0) 6 08 10 05 83

contact@dihan-evasion.org



01/06/2012

Dormir à Brocéliande (Monteneuf, 56)

 

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne


Non loin de la forêt de Brocéliande, l'Auberge des Voyageurs vous attend pour vous surprendre.

10 Chambres, dont 3 sont conçues pour les personnes en situatiuon de handicap.

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne



Ce lieu unique regroupe plus de 400 jeux d'ici ou d'ailleurs, d'intérieurs ou d'extérieurs, depuis les pions à la Wii, pour des solos ou en équipes.

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne




Accès réseau internet, bibliludothèque, vestiaire rando, local vélo...brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne




brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne



Tarifs

59€ en chambre double

89€ chambre prestige (2 à 4 personnes)


+ 22€ pour le forfait dîner (hors boisson) et petit-déjeuner

+ 7€ pour le petit-déjeuner/personne

+ 8€ pour le panier pique-nique (sur demande)

 

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne


Contact:

tél: +33 (0) 2 97 93 22 18

fax: +33 (0) 2 97 93 22 57

web: www.auberge-des-voyageurs.com

brocéliande,monteneuf,auberge des voyageurs,gîte insolite,location insolites,jeux pour tous,jeux extérieurs,jeux intérieurs,rando,vélo,56,morbihan,bretagne

Dormir en POD (Quistinc, vallée de Pratmeur, 56)

pod-1.jpg


Dans ce domaine de 25 hectares, le POD est un concept de cabane, nichée au coeur de la nature, dans un bois très fréquentés par les chevreuils entre autres. La porte est vitrée, donnant sur le pré où gambadent les chevaux (dans le pré voisin).

img1063.jpg


Le POD est une éco-construction, utilisant excllusivement des matériaux de construction et d'isolation naturels.

Eclairage par panneau photovoltaïque

Deux couchages


Tarifs:

70€/nuit/2 personnes (petit-déjeuner inclu)

55€ sans les petit-déjeuner

Contact

site: http://www.valeedepratmeur.com/notre-pod.php

 

Dormir dans sa Bulle en hauteur (Vallée de Pratmeur, Quistinic, 56)

img2304.jpg

La tente "bulle" est comma son nom l'indique, une tente transparente, perchée à 8 mètres du sol dans un pin. Vous dominerez la vallée, pas de vis à vis, et disposerez d'une vue sur la forêt située sur l'autre versant.

img2307.jpg


Comme dans une cabane, vous y accédez par un escalier en colimaçon. Vous gagnerez ainsi une terrasse, en partie abritée, équipée d'une grande table et de chaises, idéal pour prendre le petit-déjeuner qui vous sera amené grâce à une poulie.



img2312.jpg


La bulle est entièrement transparente, mais vous pouvez occulter tout ou partie de la tente grâce au dispositif interne. 

Inconvénient: n'oubliez pas votre sac de couchage.

Pour pouvoir profiter de cette hauteur et en attendant de passer une nuit étoilée:

Contact:

http://www.valléedepratmeur.com/cabanes-arbre.php

Dormir au Moulin (Moulin à Vent de Belz, Ria d'Etel, 56)

le-prado-belz-1-location-moulin-4-personnes.jpg


53702381.jpgLe moulin de Belz est un ancien moulin à vent, aménagé pour 4 personnes.

Il attend 4 personnes. 

3000 M2, barbecue, cuisine, véranda

Inconvénient: les sanitaires sont à l'extérieur.


Location de mars à novembre


Dormir dans un Phare (phare de Kerbel, Riantec, 56)

7da7db2a4_phare.jpg

Phare de Kerbel 3.JPGDormir dans une sentinelle  bretonne, à 25m de hauteur et avoir un oeil sur une vue panoramique à 360° sur la côte de Groiw, Lorient et la baie de Quiberon vous plairait-il ?


Erigé en 1913, c'est en mai 2003 que le propriétaire a racheté le phare, la maison du sémaphoriste et sa petite dépendance. Il aménage la salle des feux eu studio cosy et moderne et attend les amoureux.

Le phare de Kerbel, sur la commune de Riantec, aux abords du site de Port-Louis,  vous propose d'y séjourner, une chambre seulement malheureusement.


384_dormir-dans.jpg


Particularité: il est possible de louer également la maison du gardien (pour 6 personnes)

photo-633310660520156250-1.jpg








vue-harlingen_phare.jpgTarif: Deux formules au choix.


- "Week-end" pour 2 personnes, à partir de 400€


- semaine pour 6 personnes avec piscine chauffée, phare compris: 1400 à 2500€ selon la période


images.jpg


Contact

tél: +33 52° 97 38 65 61

courriel: contact@pharede kerbel.com

web: www.pahredekerbel.com



le-phare-de-kerbel-1.jpg


31/05/2012

124 - LE MENHIR DE BORMOUÏS & LE MEUNIER DE SAINT-SALOMON

 

menhir de Crifol, Carnac, 56.jpgmenhir de Crifol, Carnac, 56


menhir de Bormouïs, Pierre du diable, meunier, Saint-Salomon, Guern, 56, Morbihan, Bretagne, mégalithes, contes, légendesAucun monument mégalithiques n'a été signalé jusqu'à ce jour à Guern. Seul le chanoine Mahé dit qu'"on montre en cette commune un peulvan d'environ 12 pieds, que le génie exterminateur n'a pas encore renversé; mais il le sera tôt ou tard".

Plus heureux que nos devanciers, nous avons exploré quatre menhirs, un petit cromlec'h ou cercle de pierres, sur lequel nous avons relevé des cupules et des écuelles, et une pierre à bassin.

Le menhir de 4 mètres de hauteur, mentionné par le chanoine Mahé, se trouve près du village de Keravail, à 2 kilomètres au nord du bourg. Il paraît qu'on a trouvé autrefois des fragments de poteries et des cendres au pied.

A quatre kilomètres au Nord-Ouest du bourg, à deux kilomètres dans la même direction du menhir précédent, sur le sommet de la montagne escartpée dite de Bormouïs, en la commune de Kerhiec, à 500mètres de la chapelle et du village de Saint-Salomon, un jour, en explorant la lande, nous avons eu la bonne fortune de découvrir un menhir qui, par sa situation sur un point élevé et tout à fait pittoresque, domine tout le pays d'alentour et semble regarder les menhirs de Saint-Etienne, en Malguénac.

Vue de loin, ou du bas de la montagne, cette pierre, énorme et de forme bizarre, prend la figure d'un géant accroupi, à la tête monstrueuse enfoncée dans les épaules. Au clair de lune, l'illusion est complète. Orientée exactement Est-Ouest, les rayons du soleil levant viennent s'y reposer. On raconte différentes légendes à son sujet; voici  celle relative à son origine:

 

menhir de Bormouïs, Pierre du diable, meunier, Saint-Salomon, Guern, 56, Morbihan, Bretagne, mégalithes, contes, légendes

menhir de Bormouïs, Pierre du diable, meunier, Saint-Salomon, Guern, 56, Morbihan, Bretagne, mégalithes, contes, légendes

Un jour, il y a de cela dans ans et des ans, le meunier de Saint-Salomon, homme avare, riche et orgueilleux, résolut d'entourer sa propriété d'un mur pour la mettre à l'abri des indiscrets et des voleurs. Mais ce n'était pas chose aisée que de transporter des pierres sur la colline de Saint-Salomon; aussi, les maçons du pays se montrèrent-ils très exigeants pour un tel travail. Courroucé, à bout d'expédients pour arriver à ce qu'il désirait, et ne voulant pas leur céder, le meunier se décida à traoiter le marché avec le diable. Le démon se montra bon enfant. Il consentit à bâtir le mur gratis, en échange de la fille du meunier. Le bonhomme se gratta l'oreille, mais, en rusé compère, il accepta, espérant bien jouer un bon tour à messire Lucifer.


menhir de Bormouïs, Pierre du diable, meunier, Saint-Salomon, Guern, 56, Morbihan, Bretagne, mégalithes, contes, légendes


" Affaire conclue, lui dit-il, à la condition que le mur soit terminé avant que le coq n'ait chanté.

- Rien ne m'est plus facile, répondit le démon, ravi de son marché."

Et aussitôt, il se mit à l'oeuvre, travaillant comme un bon diable qu'il était. Les pierres s'entassaient tant et si bien qu'il n'en manquait plus qu'une seule pour finir le mur.

Et, sur la lande de Bormouïs, le diable portait à pleine brassée un bloc énorme destiné à terminer la clôture, quand, tout à coup, le chant du coq retentit aigu et lugubre à son oreille.

menhir de bormouïs,pierre du diable,meunier,saint-salomon,guern,56,morbihan,bretagne,mégalithes,contes,légendesC'était la bonne du meunier qui, malicieuse, avait pris le coq et l'ayant plongé dans un seau d'eau l'avait fait chanter. Aussitôt de dépit et furieux, le démon planta la pierre à l'endroit où il était, y laissant profondément incrustée la forme de ses bras et de ses mains. De là le nom de Pierre du Diable.


Bulletin de la Société polymathique du Morbihan, 1902


30/05/2012

Château de Kerran (XVè s.) Arradon, 56

châteaux, Kerran, Arradon, 56, Morbihan, Bretagne


châteaux, Kerran, Arradon, 56, Morbihan, Bretagne


La tour Nord et la grange N-O datent du XVème siècle.

L'édifice au S-E de la cour remonte au XVième siècle.

XVIIème siècle: Jérôme d'Arradon agrandit le bâtiùent principale, le dotant de lucarnes.

1809-1815: construction d'un pavillon situé dans le parc.


Famille d'Arradon

L'homonymie entre le nom de la commune et la famille d'Aradon tient sans doute à la présence très ancienne de ce lignage sur le sol arradonnais.

Le château de Kerran semble être le berceau de cette famille qui a occupé une place honorable à la cour ducale.

Le premier membre connu, Alain, est cité dans le testament du duc Jean 1er Le Roux en 1288. Il appartenait à l'entourage ducal et semblait relativement puissant.

En quelques générations, et grâce à des alliances matrimoniales " profitables ", cette famille ajouta à sa seigneurie de Kerdréan (Kerran), celles du Ratz, de Kerrat, du Pelven " et autres lieux " non moins prestigieux du diocèse de Vannes.

Cet enrichissement permit aux Aradon de restaurer et d'agrandir leur château de Kerran et de jouer un rôle de premier plan dans les " guerres de la Ligue ", avatar breton des guerres de Religion.

Deux frères se sont particulièrement illustrés dans ces événements : Georges qui fut évêque de Vannes et Jérôme, gouverneur d'Hennebont, auquel o­n doit une célèbre chronique.

C'est à ce dernier personnage que l'on peut attribuer la partie la plus ancienne du château. Ses armoiries sont gravées au fronton d'une fenêtre flanquée de pilastres.

On peut encore admirer, au détour d'un chemin piétonnier qui longe le mur extérieur du parc, la superbe façade Renaissance du château.

29/05/2012

Alignements de Sainte-Barbe (Plouharnel, 56)

Alignements de Sainte-Barbe, Plouharnel, 56, Morbihan, Bretagne, Mégalithe

Alignements de Sainte-Barbe, Plouharnel, 56, Morbihan, Bretagne, Mégalithe

 

Alignements de Sainte-Barbe, Plouharnel, 56, Morbihan, Bretagne, Mégalithe

 

 

 

 

 

 

 

Alignements de Sainte-Barbe, Plouharnel, 56, Morbihan, Bretagne, Mégalithe

 

 

Alignements de Sainte-Barbe, Plouharnel, 56, Morbihan, Bretagne, Mégalithe

 

 

 

 

 

 

 

Alignements de Sainte-Barbe, Plouharnel, 56, Morbihan, Bretagne, Mégalithe

Allée Couverte de Minguionnet (Gourin, 56)

Gourin_Minguionnet_table.jpg

Gourin_all%C3%A9e_couverte.jpg


Elle est située au lieu-dit Er-Goat, sur la commune de Gourin. Elle se trouve au centre d'une prairie, non loin du village de Mingionnet, en fond de vallée, que longe la rivière Ster-Laër.

Longueur: 11m

Largeur: 1,80m


Partiellement ruinée, il reste plusieurs grandes dalles, de longs piliers latéraux sont toujours en place, ainsi que 2 tables encore visibles.

Classé aux MH depuis 1970.


26/05/2012

Calvaire de Guéhénno (56)

 

phoca_thumb_l_gue6.jpg

phoca_thumb_l_gue9.jpg


Guéhénno, classée commune du Patrimoine Rural, possède l'unique calvaire monumùental du Morbihan, bien loin des diocèses de Cornouaille et de Léon.


Monument inscrit au titre des Monuments Historiques en 1927.





phoca_thumb_l_gue1.jpg

L'histoire

1550: un nommé Guillouic entreprend d'édifier le calvaire de Guéhénno. On sait peu de chose sur ce monument primitif.

1794 Révolution Française:  Sous la Terreur, les troupes Républicaines dévastent le monument. L'église du XVIème siècle est incendiée et le grand calvaire subit d'immenses dommages. 

1844: l'église est rebâtie, le calvaire commence à être restauré.

1853: l'abbé Jacquot arrive dans la paroisse. Assisté par son vicaire, il sculpte lui-même certaines statues afin de restaurer les ruines d'un édifice qui ne comptait plus que des vestiges précieusement conservés dans l'ossuaire. Il y ajoute cependant de nouvelles scènes.



Les scènes

phoca_thumb_l_gue25.jpg

Autour de l'autel: 4 statues des prophètes Jérémie, Isaïe, Daniel et Ezéchiel sont ajoutées au sabot;



phoca_thumb_l_gue15.jpg





La colonne de la Flagellation porte les Instruments de la Passion. Elle est surmontée d'un coq, référence au reniement de Pierre.


phoca_thumb_l_gue24.jpgLa tombe de l'abbé Jacquot ne fait pas partie du calvaire. Elle gît en face du monument, rappelant que c'est cet homme qui se fit sculpteur pour restaurer son enclos paroissial.

phoca_thumb_l_gue7.jpg






25/05/2012

Cairn du Petit Mont (Arzon, 56)

cairn du petit mont,arzon,mégalithes,bretagne,56,morbihan

Le Petit Mont est un promontoire de la côte méridionale de la presqu'île de Rhuys, en la commune d'Arzon dans le Morbihan.

 

cairn du petit mont,arzon,mégalithes,bretagne,56,morbihan

Datation

cairn du petit mont,arzon,mégalithes,bretagne,56,morbihan4.500 av.J-C: La construction du cairn du Petit Mont s'est étalée sur une période de 7.000 ans. Cette énorme masse qui représente aujourd'hui plus de 10.000m3  est constituée de 3 cairns emboîtés, sur 3 périodes distinctes.

A l'origine, il ne comportait pas de chambre ni de dolmen. Il était de forme trapézoïdale et mesurait 30 m sur 20m de large.



cairn du petit mont,arzon,mégalithes,bretagne,56,morbihan

4500-3500 av.J-C: 1ère extension. Ajout d'un dolmen à couloir et à chambre simple. Sur les huit piliers de la chambre, six sont décorés ainsi que trois piliers du couloir. Une stèle-idole est au sol, et le plafond porte une représentation d'idole anthropomorphe.

Le volume initial est quasiment doublé: 40 X 30 X 30 mètres. On y distingue deux côtés  principaux, au N-O appartenant au Cairn 1 et à l'Est, le côté est endommagé par le bunker.


cairn du petit mont,arzon,mégalithes,bretagne,56,morbihan2700-2500 av.J-C: 2ème extension. Le cairn est étendu en englobant les premières constructions. Le 1er dolmen est condamné, deux nouveaux dolmens à chambre simple sont crées. Le cairn final atteint désormais près de 15.000 m3: 50m à d'Est en Ouest, 53m du Nord au Sud. La construction du Cairn 3 a condamné l'entrée du cairn 2, mais dans cette extension, deux nouvelles cryptes sont créees, s'ouvrant sur la façade Est. L'une des deux fut détruite lors de la construction du bunker.

cairn du petit mont,arzon,mégalithes,bretagne,56,morbihan

La chambre sui subsiste aujourd'hui présente des décorations multiples, plus abondantes que la première chambre. 12 dalles y sont décorées. 


Le portique qui encadre l'entrée du dolmen est constitué de grands blocs d'orthogneiss importé, beaucoup plus récents.

CARHUPTM56_2.jpg



Le dolmen 4 fut détruit en 1943 lors de la construction d'un bunker, de même pour les piliers et la dalle de couverture de la chambre du dolmen 3.









CARHUPTM56_4.jpgLe site du Petit Mont est riche en ornements: déeese, idoles, crosses, signes corniformes, signes serpentiformes, signes plus rares en forme de peigne, roue à rayons, pieds, haches... 

CARHUPTM56_5.jpg










Légende: souvenez-vous ! En catégorie "histoire de Breizh" je vous ai résumé la période de la bataille navale des Vénètes contre César.

cairn du petit mont,arzon,mégalithes,bretagne,56,morbihanDans la mesure où l'on accepte que le port des Vénètes était Locmariaquer et que la bataille eût lieu dans la baie de Quiberon, César, qui décrit cette bataille dans Commentaires sur la Guerre des Gaules, devait se tenir très certainement sur le Petit Mont, ou peut-être sur celui du Grand Mont en Saint-Gildas-de-Rhuys. Donc, il est peu vraissemblable qu'il ait été témoin de la bataille depuis la Butte de César en Arzon.

22/05/2012

Alignement de Rongouët (Nostang, 56)

ALNOSRON56_2.jpg


ALNOSRON56_3.jpg


A partir des dolmens de Rongouët, empruntez un chemin vers l'ouest et la ria d'Etel, vous trouverez un alignement d'une vingtaine de menhirs, la plupart couchés malheureusement.



Parfaitement alignées, les dernières pierres se retrouvent dans la vasière.ALNOSRON56_4.jpg

120 - PIERRE DE SAINT-ROCH (St-Pierre-Quiberon, 56)

Un jour, Saint Roch passait à cheval à Roh en Aod; son cheval glissa sur une pierre, où il laissa les marques de son fer. Le Saint tomba en se blessant au genou. Il ne voulut pas rester dans cet endroit, et il alla plus loin pour construire sa chapelle.

74RohanAod.jpg


Depuis cette époque, lorsqu'on veut obtenir des vents favorables aux voyages des marins, on doit frapper avec un marteau dans les cupules de la pierre de Saint-Roch. Et ce la doit se faire la nuit, sans être vu ni connu.

Une veuve du village raconta en 1901 qu'elle avait elle-même pratiqué ce rite à plusieurs reprises, et que toujours, ses voeux avaient été exaucés.


Lors de sa première restauration en 1889, la pierre avait été placée dans une position qui ne permettait plus de voir les cupules. Les femmes frappaient alors sur une autre pierre de l'encorbellement de gauche, au fond du dolmen. Cette pierre, creusée de trous par des carriers, a servi depuis, à cette pratique. Les petits creux martelés se voient encore aujourd'hui.


Zacharie Le Rouzic, Légendes, traditions, coutumes et contes du pays, 1954

Dolmen du Roh en Aod (St-Pierre-Quiberon, 56)

 

74RohanAod.jpg


Ce dolmen est situé en la commune Roh en Aod, d'où son nom, à Saint-Pierre Quiberon.

Sa particularité réside en son encorbellement: une des pierres le formant porte un groupe de 7 cupules gravées extérieurement. Cette pierre à cupules est appelée "pierre de Saint-Roch".


A découvrir: La Pierre de Saint-Roch:  119-pierre-de-saint-roch-st-pierre-quiberon-56.html

Er Men Kam (Luffang, Crac'h,56)

menhir de kericart, crac'h.jpg                                       Menhir de Kericart, Luffang, Crac'h


Près du village de Luffang, en la commune de Crac'h, au bord de la rivière, face au passage du Laz, il y avait autrefois une grosse pierre appelée Er Men Kam dite "la pierre boîteuse".

On dit qu'il s'agissait d'un soldat boîteuxqui ne pouvait plus suivre les autres soldats, et qui était à la traîne. Quand les autres soldats furent changés en pierre dans les landes de Carnac, il le fut lui aussi, au moment où il allait traverser la rivière.


Zacharie Le Rouzic, Légendes, traditions, coutumes et contes de pays, 1954

19/05/2012

Château de l'Etier (XIVè s.) Béganne, 56

chateau_estier__045137500_1919_26012010.jpg


Le château primitif de l'Etier aurait été édfidié vers 1380 par les Comtes de Rieux.

Il fut amélioré aux XVè et XVIème siècle, puis retsuaré au XVIIIème.

Il fut le siège de l'ancienne seigneurie de l'Estier (ou l'Etier, Lestier).


Ce château a pour intérêt particulier de renfermer 26 cheminées en granit, dont 16 sont de très grande taille, avec leur puissant arc de décharge. Il abrite également un escalier à vis dont l'emmarchement mesure 1,60m.

18/05/2012

The Terre-Neuve (1999, Morbihan, 56)

theterreneuve.jpg

17/05/2012

Château de Trémohar (XIIIè s.) Berric, 56

chateau-de-tremohar-berric.jpg


Trémohar signifie "grand passage". 

Le château de Trémohar est une des anciennes seigneuries de Berric, il y en avait autrefois 8;

Le premier château  datant des XIIIè et XIVème siècle, dont il ne reste plus qu'une partie de l'enceinte, est la propriété des Berric.

Jeanne de Berric, dernière du nom, alène à la famille de Quifistre, ce manoir, par son alliance avec  Jean.

1593: le château est brûlé et pillé par les Espagnols durant la guerre de la Ligue (1589-1598).

1750: le château est reconstruit. Il est une vaste demeure classique, de plan rectangulaire dominant les jardins. Le corps central est orné d'un avant-corps à fronton triangulaire, flanqué de deux pavillons en saillie.

enceinte-berric.jpgDu château, construit en granit, seuls les frontons et la corniche sont en pierres d'Angers. 

L'aile sud possède un majestueux perron en granit à double révolution.


L'intérieur a gardé la disposition d'origine ainsi que les boiseries et les parquets. Seul le vestibule, ayant souffert à la Révolution, a été remanié au début du XIXème siècle.

puits-berric.jpg


L'enceinte est formée d'une courtine basse avec une tour d'angle. Une enceinte en demi-cercle entoure la cour des communs, dont les bâtiments à arcades datent du XVIIème. 

Une ancienne tour de garde flanquée d'une petite tourelle est encore présente.


Le château de Trémohar est une propriété privée, ne se visite pas.

16/05/2012

Nécropole de Hoëdic (56)

sepulture-double-hoedic.jpg

Sur l'île de Hoëdic, les époux Péquart, fouillèrent un site tout aussi exceptionnel que celui de Théviec en Saint-Pierre-Quiberon.

Là aussi, il s'agit d'un site datant du Mésolithique, avec plusieurs sépultures. Les squelettes d'unefemme et d'un enfant, enterrés ensemble, avec des bijoux en coquillages, outillage en os, ramures de cervidés.

Rare sont les sites remontant au mésolithique en Bretagne, en raison de l'acidité des sols. Mais lorsque ces sépultures sont protégées par des coquillages, le temps semble être ralenti. Pour plus de détails concernant les raisons de cette conservation, je vous invite à découvrir le site de Théviec:

necropole-de-theviec-st-pierre-suiberon-56.html

Au total, c'est 9 sépultures qui seront découvertes à Hoëdic.

Tous les corps sont ligotés, les jambes ramenées sur la poutrine. Ils sont saupoudrés d'or, et parés de colliers de coquillages. Les tombes sont recouvertes de perures de cerf et ensevelies sous un amas de coquillages, puis de pierres.

La présence longue d'amas de détritus de coquillages, d'éclats de pierres, de déchets de cuisine, de feux, de restes de gibiers, de poissons, atteste que les habitants étaient enterrés au milieu des détritus.

La datation au Carbone 14 prouve que leur présence remonte à 4.625 av. J-C.

 

A découvir aussi, le site de Beg-An-Dorchen dans le Finistère:

 

 

 

Nécropole de Théviec (St-Pierre-Quiberon, 56)

 

ile_quiberon.jpg

 

Théviec (ou Téviec) est un îlot privé situé à l'ouest de l'isthme de la presquîle de Quiberon, en Saint-Pierre-Quiberon.

1926: des archéologues amateurs Lorrains, Marthe et Saint-Just Péquart, visitent pour la première fois le site de Théviec, motivés par une prospection de M.F Gaillard, datant de 1883. Ce dernier avait noté une zone, au nord-ouest de l'îlot, d'une quinzaine de mètres de long, remplie de coquillages et d'ossements d'animaux.

1928, juillet: début des fouilles. Décapage progressif sur une cinquantaine de cm d'épaisseur, repèrant de nombreux foyers disposés à même le dépôt coquillier, un outillage en silex, quelques ossements d'animaux dont des pièces en bois de cerf et une dent de sanglier. A un niveau plus ancien, ils découvrent  un homme. Puis des bois de cerf engagés partiellement sous une dalle de 60 cm de long. Une fois la dalle extraite, les bois s'enfonçaient et reposaient directement sur un crâne humain.

 

image022.jpg

 

Entre 1928 et 1934 des fouilles se poursuivirent; La nécropole date du Mésolithiques. Les tombes remontent donc à -9.000 ans avant J-C, ie entre la fin de la dernière glaciation (-9.000 av. J-C) et l'arrivée des premiers agriculteurs du Néolithique (-5.000 av. J-C).

Ce site fait partie des rares sites remontant à cette époque en Bretagne. Les sols étant acides, il est en effet très rare de découvrir des ossements anciens, ces derniers disparaissant habituellement au bout de quelques siècles.

A découvrir aussi:

site de la Pointe de la Torche

site de Hoëdic

site de Beg Er Vil (presqu'île de Quiberon)

Mais les zones littorales, et les îles, font exception.

Au Mésolithique, l'îlot de Théviec se trouvait dans une lagune, et la Manche n'était pas encore une mer. On pouvait rejoindre l'Angleterre à pied. La Bretagne a connu à cette époque des bouleversements de paysage. A la fin de la dernière glaciation, près de 10.000 ans avant notre ère, le niveau de la mer s'est élevé fortement, de près de 100m sur plusieurs siècles. La montée des eaux  a peu à peu privé les habitants des terrains de chasse. Mais ils apprirent ou savaient déjà naviguer.

Les habitats mis à jour, sont placés sur des amas coquilliers ayant livrés les restes de nombreux mollusques marins, de crustacés, de poissons, d'oiseaux (dont des pingouins er des canards), des cétacés, et des mamifères terrestres (sangliers, chevreuils, cerfs, aurochs, chiens...) ainsi que des résidus de taille de silex. C'est dans cette zone que ces cueilleurs-chasseurs de l'époque enterraient leurs défunts. Les coquillages ont contribué à la conservation des sépultures, leur carbonate ayant isolé les ossements du sol acide.

En ce qui concerne les outillages en os et en bois de cervidés mis à jour, leur datation a permis d'indiquer que l'occupation du site fut plus longue que prévue: entre 6.740 et 5.680 BP, la fin serait ainsi contemporaine au début du Néolithique.

La nécropole découverte faisait partie de l'habitat, les tombes étaient creusées à proximité des lieux de vie. Autour de ces sépultures, ont en effet été découvert des traces d'activités artisanales, des foyers entre autres. Ont été également mis en évidence des traces de rituels liés à l'inhumation des corps. Ceux-ci étaient déposés en flexion forcée, dans des tombes communes, les restes d'autres défunts étant écartés au fur et à mesure.

La nécropole de Théviec nous a ainsi livré dix sépultures, certaines étant multiples, au total près d'une quarantaine d'individus, adultes et enfants, y ont été recensés. Certains ossements étaient dispersés.

Dans une vertèbre de l'un deux, fut découvert une armature de sillex, attestant d'une mort violente. Un chercheur du CNRS, spécialiste de cette époque, a par la suite confimé que des pointes de flèches ont été prélevées sur plusieurs squelettes, témoignant  d'une vraie tuerie.

 La-tombe.jpg

Après leur découverte, les époux Péquart furent amené à travailler dans l'Ariège. C'est à cette occasion, que la sépulture dénommée A fut donnée au muséum de Toulouse.

800px-Sépulture_de_Teviec_Global.jpg

 

 

La reconstitution de cette tombe du Mésolithique fut effectuée par Philippe Lacomme, lequel, au début du XXème siècle, était le taxidermiste et préparateur du muséum. Il data 1938, la reconstitution de cette sépulture.

 

 

800px-Sépulture_de_Teviec_(5).jpg

 

 

Jusqu'à une dernière étude en 2010, le squelette de droite était donné pour être un homme alors que celui de gauche passait pour être une femme.

 

 

 

 

800px-Sépulture_de_Teviec_(2).jpgUne fois la résine et les reconstitutions faites en 1938 enlevées, les deux bassins ont en fait révélé qu'ils appartenaient à deux femmes âgées de 25 à 30 ans, et présentant toutes deux, des traces de mort violente.Le corps de droite porte 5 impacts de coups sur la tête, dont deux mortels, ainsi qu'une entrée de flèche entre les deux yeux. Celui de gauche, présente deux traces de coups.

Et curieusement, ces deux corps ont ensuite été inhumé avec le plus grand soin, avec des parures, des ornements, des bijoux.

Si le crime est indubitable, beaucoup d'hypothèses courrent: crime rituel, guerre de clans, viol collectifs suivi de mise à mort, pusi dernier hommage des familles ?

 

 

 

15/05/2012

Tmulus St-Michel (Carnac, 56)

 

tumulus,carnac,56,morbihan,bretagne


En venant à Carnac, la route passe au milieu des alignements de Menhir et avant d'arriver sur le bourg, nous dévoile le tumulus Saint-Michel sur la gauche. 

tumulus,carnac,56,morbihan,bretagne




Haut. 12 m

Long. 125 m

Larg. 60 m


Datation:

vers 4500 ans avant J-C.





Sous cet amas de terre et de pierres ont été découverts un dolmen, 2 chambres funéraires, une quinzaine de coffres de pierre remplis d'ossements et nombres de haches, de poteries et de bijoux, exposés au Musée de Préhistoire.

tumulus,carnac,56,morbihan,bretagne


Cette véritable colline artificielle de plus de 30 000m3 s'est implantée sur un des points hauts de la topographie naturelle et son sommet constitue un belvédère d'où l'on domine toute la région. La dédicace d'un tel lieu à l'archange est classique. Elle remonte sans doute au haut Moyen-Âge, tout comme l'établissement étudié par J. Miln au pied sud du monument. La chapelle actuelle, héritière de toute une succession d'édifices cultuels, a été reconstruite en 1927.

tumulus,carnac,56,morbihan,bretagne

1862-1864: premières fouilles du Tumulus Saint-Michel par Galles et Lefebvre. Ils creusèrent une galerie à partir de l'ouest et des puits verticaux depuis le sommet dont l'un atteignit un caveau au somptueux mobilier, au centre du monument.


1901-1907: campagne suivante, dirigée par Le Rouzic; une série de galeries de mine devait rencontrer plusieurs caveaux annexes autour de la tombe principale ainsi qu'une chambre à couloir près de l'extrémité orientale.


tumulus,carnac,56,morbihan,bretagne

Ces galeries, ensuite consolidées pour la visite, ont cependant dû être fermées pour raison de sécurité voici quelques années. La structure interne ne peut être que déduite de ces observations qui restent très partielles à l'échelle de l'énorme monument.
Les différents caveaux semblent pris dans un noyau pierreux central long et étroit.


Une épaisse chape de "vase" (limon grisâtre probablement extrait d'une zone humide avoisinante) recouvre le tout et enveloppe directement le "dolmen" oriental.

Une carapace pierreuse superficielle complète la structure et explique sa bonne tenue à l'érosion (la terrasse actuelle semble avoir été surajoutée plutôt que résulter d'un arasement du sommet).

tumulus,carnac,56,morbihan,bretagne

Le caveau central est bien caractéristique des cryptes des grands "tumulus carnacéens" avec ses parois en maçonnerie sèche "cyclopéenne" grossière et sa couverture faite d'une grande dalle. Construite sur le sol, cette chambre mesure 2,4 x 1,4 m pour 0,9m de hauteur interne.

Un prestigieux mobilier ne comprenait pas moins de 11 grandes lames de haches polies (de 37 à 19 cm de long et une autre plus modeste de 9,7 cm en pyroxénite), 25 haches en fibrolite, 97 perles discoïdes et 10 pendeloques piriformes en variscite. On peut leur ajouter une quarantaine de petites perles discoïdes en os.

Des restes d'ossements humains et animaux furent également recueillis dans plusieurs caveaux tandis que des fragments de céramique du Néolithique moyen provenaient du "dolmen" oriental.

On a beaucoup discuté sur l'âge d'un tel monument, ainsi que sur la chronologie relative des caveaux centraux et du dolmen périphérique. Des datations radiocarbone tentées à partir d'échantillons anciens ont donné des résultats trop dispersés pour être crédibles. A la lumière de fouilles récentes (Locmariaquer, Erdeven), on peut penser que ce grand tumulus a été construit en plusieurs étapes (dans un laps de temps sans doute assez bref), vers le milieu du 5e millénaire avant J.-C.
L'association de caveaux scellés et d'une tombe à couloir peut correspondre à une complémentarité fonctionnelle autant qu'à un décalage chronologique entre les deux types de structures.
 



 

10/05/2012

Château de Lehélec (XVIIè s.) Béganne, 56

lehelec_1.jpg


Le château de Lehélec fut construit dans les années 1660 par l'un des 100 gentihommes de la Maison du Roi: Jean Le Mintier. Il est dans la même famille depuis ... le début.

lehelec_2.jpgEdifié à côté du Manoir familial, sur une terrasse, le château domine du côté sud, la perspective offerte par trois cours successives, bordées par des bâtiments de service datant du XVIème siècle, que vient refermer un vaste étang. Il est élevé sur un seul niveau, tout comme le Manoir, et les toits sont coiffés à la Pagode avec des lucarnes style Renaissance. 


A l'époque, la propriété était entouré de murs avec une porte cochère et une porte piétonne. lehelec_3 (1).jpg


Anciennement tenue par la famille de La Touche, la seigneurie de Léhelec est au XVIème siècle la propriété de la famille Bocan.



 

chateau-de-lehelec_b.JPG


1578: Marie Bocan, dernière descendante des Seigneurs de Lehélec, épouse François Le Mintier, Gouverneur de Redon. Ils habitaient alors, le Manoir bâti vers 1554, lequel existe toujours. Elle apporte alors en dot la seigneurie. François Le Mintier prend alors le titre de Seigneur de Léhelec.

Armoiries Le Mintier.jpgLa Maison Le Mintier est une Maison Chevaleresque de Bretagne, par son ancienneté remontant au moins jusqu'en 1090, et par le nombre de ses branches, elle est l'une des plus importante de la noblesse de Bretagne. 

Originaire de Moncontour dans les Côtes d'Armor, elle possédait de nombreuses seigneureries, notamment le château des Granges en Hénon, berceau de la famille.

Armoiries Le Mintier. Armes: de geules, à la croix engrêlée d'argent, Couronne de Marquis, Support à 2 lions. Légende: "Deus Meus, Omnia Sunt" (Mon Dieu est mon Tout)

Devise de la famille: "Tout ou rien"


Nombreux sont les membres de la famille qui ont servis la France:

François Le Mintier (? - 1616): seigneur de Lehélec, Gouverneur de Redon en 1585, très aprécié par le Duc de Mercoeur. Inhumé à Béganne le 10 août 1616.

Pierre Le Mintier: écuyer, seigneur de Lehélec (1595-1628), homme d'armes de la Compagnie du Marquis de Goulaine. 

Jean Le Mintier: seigneur de La Villésion et de Léhelec: Officier très aprécié du Duc de Mercoeur dans les années 1580. Son descendant ...

Jean Le Mintier: seigneur de Lehelec (1620-1670), Capitaine de la Compagnie des 100 gentilshommes de sa Majesté, Gouverneur de Compiègne. C'est le "bâtisseur" du château de Lehelec, trouvant le Manoir trop exigu pour les besoins de la famille. Il préservera l'ancienne construction, construisant la nouvelle demeure familiale à proximité.

Louise Renée de Penancouet de Keroual: Duchesse de Porstmount (1649-1734), originaire de Bretagne et apparentée aux Le Mintier. Elle eut un fils, Charles Lennox, Duc de Richemont, dont descendait en ligne directe, la Princesse de Galles Lady Diana Spencer.

François Le Mintier: Chevalier, seigneur de Lehelec (1658-1712), Major de la Capitainerie Générale de Muzillac en 1714.

Le Comte Gabriel Le Mintier (1743-1785): Lieutenant des Maréchaux de France. A la fin du XVIIIème siècle, la famille est à la tête d'une imortante seigneurie, par l'acquisition d'autres seigneurie telles que celles de Pellouan en Béganne, de Péaule, de Quistinic et du Bézit.

Charles Marie Joseph Le Mintier (1746-1822): écuyer, Chevalier de Saint-Louis, Mousquetaire noir de la garde du Roi.

François Marie Le Mintier: Marquis de Lehelec (1753-1827), Chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'Honneur, Colonel de la Garde à cheval de Louis XVI, Maréchal des Camps et Armées du Roi.

Après dissolution de la garde par les révolutionnaires, bien que licencié, il se trouva auprès du Roi au château des Tuileries le 10 août 1792, lors des évènements qui verront la chute de la Royauté et l'emprisonnement du Roi qui alors, refusa de faire tirer sur la foule qui avait envahi les Tuileries. Il resta à Paris, où il participa à une tentative d'évasion de Louis XVI. 

A la Restauration, Louis XVIII le récompensa de son attachement aux Bourbons,  le nommant Président du Conseil Général du Morbihan et Maire de Vannes, fonctions qu'il occupa jusqu'à sa mort en 1827. Une des rues de Vannes porte son nom.

Sévère Marie Joseph, Comte Le Mintier (1773-1843): Chevalier de Saint-Louis et de Saint Ferdinand d'Espagne, Officier de l'armée de Condé, Commandant du Quartier Général de la Place de Madrid puis de la Place de Saragosse de 1823 à 1825, Chef de Division des Armées Royales de Bretagne.

Annibal Ange Le Mintier: Marquis de Lehelec (1779-1858), Chevalier de Saint-Louis, Aide de camp du Prince de Condé, Capitaine de Cavalerie, Chef Chouan attaché à l'Etat majoir du Général Sol de Grisolle: fut blessé par trois fois, au Mans, à Nantes et du côté de Laval. Le château de Lehelec servit pendant toute la Révolution de cache d'armes pour le Chef Chouan;

Ange Le Mintier: Marquis de Lehele (1829-1882), compositeur distingué.

Jules Le Mintier: Marquis de Lehelec (1861-1946), Maire de Béganne pendant plus de 30 ans.

Jean, Comte Le Mintier de Lehelec (1901-1980): Chevalier de la Légion d'Honneur, Colonel d'Artillerie Colonial.

Thérèse Le Mintier: Marquise de Lehelec (1908-2004). Elle crée la section morbihannaise des Vieilles Maisons Françaises (VMF). Elle a été la première dans le Morbihan à organiser des concerts dans sa propriété, et à y accueillir des visiteurs, considérabnt qu'il était de son devoir de contribuer à la mise en valeur du Patrimoine Historique du Morbihan.