22/05/2012

120 - PIERRE DE SAINT-ROCH (St-Pierre-Quiberon, 56)

Un jour, Saint Roch passait à cheval à Roh en Aod; son cheval glissa sur une pierre, où il laissa les marques de son fer. Le Saint tomba en se blessant au genou. Il ne voulut pas rester dans cet endroit, et il alla plus loin pour construire sa chapelle.

74RohanAod.jpg


Depuis cette époque, lorsqu'on veut obtenir des vents favorables aux voyages des marins, on doit frapper avec un marteau dans les cupules de la pierre de Saint-Roch. Et ce la doit se faire la nuit, sans être vu ni connu.

Une veuve du village raconta en 1901 qu'elle avait elle-même pratiqué ce rite à plusieurs reprises, et que toujours, ses voeux avaient été exaucés.


Lors de sa première restauration en 1889, la pierre avait été placée dans une position qui ne permettait plus de voir les cupules. Les femmes frappaient alors sur une autre pierre de l'encorbellement de gauche, au fond du dolmen. Cette pierre, creusée de trous par des carriers, a servi depuis, à cette pratique. Les petits creux martelés se voient encore aujourd'hui.


Zacharie Le Rouzic, Légendes, traditions, coutumes et contes du pays, 1954