20/08/2012

202.08, le 13 - Emmanuel Valls dans Libération

10h00-reunion-restreinte-avec-sa-garde-rapprochee-pierre-moscovici-stephane-le-foll-aquilino-m.jpg

Dans Libération, édition du 13 août, Emmanuel VALLS, Ministre de l'Intérieur, précise à l'occasion de la politique à l'égard des Tziganes:

"Je l’affirme avec force : aucune politique publique ne sera focalisée sur tel ou tel groupe culturel. Je ne désignerai pas de coupables uniques des maux de notre société, les uns ne seront pas montés contre les autres."


Devons-nous rappeler que depuis des lustres: la Bretagne est amputée de la Loire-Atlantique depuis 1955, la capitale historique (Nantes) se retrouve dans une région factice et incohérente (Pays-de-Loire), les habitants du 44 subissent une politique de communication onéreuse et outrageusement propagandesque, notre histoire est niée, notre culture est cantonnée au folklore, etc.


Derniers actes: lors de la fête nationale du 14 juillet, le texte écrit par un anti-breton (Gambetta, affaire du camp de Conlie) fut une insulte envers nous tous + Que dire de l'interdiction du Gwen-ha-Du aux J.O de Londres + Que dire de l'interdiction imposée au Belem, de pavoiser aux couleurs de la ville de Nantes et de la Bretagne.

- Comment des ministres bretons (J.Y Le Drian, M.Lebranchu...) ont-ils accueilli ce discours du 14 juillet qui les insultait ?
- Comment notre 1er Ministre J.M Ayrault, ancien député-maire de Nantes, anti-réunificateur mais grand défenseur de l'image de sa ville, a t-il accepté que l'on interdise au Belem de porter les couleurs de la ville qui l'a vu naître ? Quoique, à ce sujet, il ne peut que se soumettre et se taire puisque c'est exactement ce qui se fait tous les jours en Loire-Atlantique et à Nantes, tout est fait pour "débretonniser" à outrance !


M. Valls, vos paroles ne sont pas tombées dans les oreilles de sourds, faites attention à ce que le ciel ne vous tombe pas sur la tête !