14/10/2012

Bienvenue en Celtie (MODIFICATIONS EN COURS)

1-Accueil Celtijima


hermines début de texte Bienvenue dans le monde de BREIZH SPIRIT. Je vous propose de découvrir un monde qui oscille entre légendes & réalités. D'inspiration celtique, ce site vous fera, j'espère, découvrir les multiples facettes d'un peuple jugé injustement tourné vers le passé alors qu'il n'en est rien. hermines fin de texte
Les traditions bien ancrée font revivre nos ancêtres!

Se pencher sur ses origines (rubrique I "Culture Celte": sommaire-culture-celte.html ) ou sur son passé, est un enrichissement personnel qui peut aider à s'accomplir. Au temps où les traditions disparaissent encore et toujours, au profit d'une "modernité" de notre société, notre diversité d'origines, de langues ou de cultures constituent un patrimoine que nous devons transmettre à nos descendants.
Ce que nous sommes, nous le devons à nos ancêtres. Oublier nos coutumes c'est aussi les oublier définitivement. Pour résumer:

hermines début de texte

"Comment savoir où l'on va, si l'on ne sait pas d'où nous venons!"

hermines fin de texte

J'espère que vous y trouverez des découvertes intéressantes. Entre monts et vaux, entre Armor et Argoat, la Bretagne regorge de légendes  sommaire-contes-legendes-de-bretagne.html  vous expliquant la naissance de tel lieu ou de tel procédé...

Vous trouverez également d'autres légendes issues de nations Celtes:

ECOSSE ( rubrique C),  sommaire-contes-legendes-d-ecosse.html
Iles ORCADES (rubrique C),  sommaire-contes-legendes-des-orcades.html
IRLANDE (rubrique D),  sommaire-contes-legendes-irlandais.html
PAYS DE GALLES (rubrique E),  sommaire-contes-legendes-gallois.html
CORNOUAILLES (rubrique F),  sommaire-contes-legendes-de-cornouaille.html
Iles ANGLO-NORMANDES (rubrique F)  sommaire-contes-legendes-anglo-normands.html
Iles de Man (rubrique G),  sommaire-contes-legendes-de-l-ile-de-man.html
GALICE (rubrique H1)   sommaire-contes-legendes-de-galice.html
Asturies (rubrique H2)  sommaire-contes-legendes-des-asturies.html

Et puisque les Celtes ont  laissé des traces un peu partout en Europe, vous trouverez d'autres contes & légendes issus:

WALLONIE (rubrique J1),   sommaire-contes-legendes-de-wallonie.html

PAYS BASQUE (rubrique J4), sommaire-contes-legendes-du-pays-basque.html

Contes divers (rubrique J2),

Contes d'Enfants (rubrique J5)


Peut-être pas purement d'origine celtique, j'ai tenu à y joindre des contes écrits par des enfants issus de Bretagne (rubrique J5), des Contes Normands, aux bons souvenirs de mon père ( rubrique J3sommaire-contes-legendes-de-normandie.htm  de même que des Contes du Pays Basques, par solidaité régionaliste (rubrique J4).

A ces contes, bon nombre d'entre nous ont souvent entendu leurs aieux citer des dictons bretons aux côtés de Pensées Celtes (rubrique O1)


Sans doute quelque peu superstitieux et avide d'une certaine rationalité, toute aussi merveilleuse qu'elle puisse être, les bretons ont depuis toujours tenté d'expliquer le "pourquoi des choses" et le "pouquoi du comment". Entre féeries et malédictions, les légendes ont pris une place importante dans le quotidien du peuple breton, à un tel point que celles-ci ont depuis bien longtemps franchies les frontières du pays.

Pour rêver, comme pour penser, il faut manger sainement, donc vous n'échapperez pas à ma rubrique Gastronomie (rubrique N ).Je ne manquerai pas d'approvisionner ce site aussi souvent que possible. Je requiert votre indulgence concernant la quantité et la qualité des informations que j'éditerai. Il est fort probable que je fasse des omissions involontaires, ou que des erreurs soient comises quant aux contenus. Je compte pour cela sur vous et vos commentaires, afin que toute erreur soit corrigée.

Quant aux sources ( rubrique Z ), je n'hésiterai pas à vous les donner.

Vous n'échapperez pas non plus à mes Coups de Gueule (rubrique Q)

 

Enfin, je vous donne rendez-vous en rubrique Z1 qui essaiera de tenir à jour les différentes dates de concerts et festivals celtes.

hermines début de texte

"Bhí sin ann agus is fada ó bhí..."
"Il était une fois, et c'était il y a bien longtemps..."

hermines fin de texte (formule traditionnelle irlandaise)

ESPRIT CELTE



TERRES CELTES

 

celtbar

 

BREIZH
(Bretagne)

 Breizh1


Devise 

"Kentoc'h mervel eget bezañ saotret" en breton.
(En français, « plutôt la mort que la souillure » )

L'hymne national

watch?v=BEkwReJlNbc

 " Bro gozh ma zadoù" (Vieux pays de mes pères).
(Il est chanté sur la musique de l'hymne national gallois.)

LANGUE

 Breton / Gallo

celtbar

 

CORNWALLS
(Cornouailles)

 Angleterre



Devise

«Onan Hag Oll» (en français : « Un et Tous ».

LANGUE
La langue Cornique, langue régionale du Royaume-Uni. Elle a de nombreux mots en commun avec le Breton auquel elle était presque identique au Moyen Âge.

celtbar

 

SCOTLAND
(Ecosse)

 écosse

Devise nationale 

"Nemo me impune lacessit" (latin)
(en français: nul ne m'agressera impunément)


Hymne national

watch?v=TwlYLRbhJzc

"The Flower of Scotland"
Symbol : le chardon.




celtbar

 

EIRE
(Irlande)
irlandeirlande 1





Devise nationale 

"Éire go deo" (l'Irlande toujours)

 

Hymne national 

a0Zop1X-eXo

"Amhrán na bhFiann"

(Hymne du Soldat)

celtbar

 

ILE DE MAN

 

Ile de ManAngleterre









Hymne national

"Arrane Ashoonagh dy Vannin"

celtbar

 

ORCADIAS
(îles des Orcades)

 écosse





celtbar

 

Iles ANGLO-NORMANDES

 Angleterre





celtbar

 

CYMRU
(Pays de Galles)

 pays de galles





Devise nationale 

 "Cymru am byth"
(« Vive à jamais le Pays de Galles »)


Devise royale 

Y ddraig goch ddyry cychwyn
(« Le dragon rouge donne de l'élan »)



Hymne national 

watch?v=JP4qbQ2UXuY

Hen Wlad Fy Nhadau (« Vieux Pays de nos Pères »),
pratiquement la même chanson que l' Hymne Breton.

LANGUE

 Le Gallois

celtbar

ASTURIAS
(Les Asturies)
95px-Escudo_de_Asturias.svgEspania













Devise

" Hoc signo tuetur pius hoc signo vincitur inimicus"

celtbar

 

GALICIA
(Galice)
95px-Escudo_de_Galicia.svgEspania
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
celtbar
 
 

<a href="http://www.annuaireblogs.org" title="Annuaire blogs - Top Blogs">Blog</a>

 

02/09/2012

1817.05.06 - Guillemot dit "sans pouce" de Vannes

1799 - Guillemot dit sans pouce, Vannes.jpg

01/09/2012

XVème siècle - Rôle rentier de la Prévote (Vannes)

Xvème - role-rentier-de-la-prevote-de-poher-vannes.jpg

1770 - Un Charlatan à Vannes

1770 - Charlatan à Vannes (rendait la vue aux aveugles.JPG

1463 - Sceau d'une lettre confirmant privilèges (Vannes, 56)

1463 - sceau-scelle-dans-une-boite (confirmation de privilèges pour couvents de Chartreux-vannes.jpg

23/08/2012

1455.11, le 13 ou 16 - Mariage de François II av. Marguerite de Bretagne

1455.11, le 13 ou 16 - Mariage François II d'Etampes av. Marguerite de Bretagne - au château de l'Hermine de Vannes

22/06/2012

2012.06, le 30 - Sus aux Préfectures & sous-préfectures !!!

198222_2207708769440_767484315_n.jpg


Le comité local de Lorient de Bretagne Réunie a initié un appel à se rassembler devant les préfectures et sous-préfectures de Bretagne le samedi 30 juin à 14h. En effet, le 30 juin 1941, le gouvernement de Vichy signait un décret qui pour la première fois séparait administrativement le pays nantais des 4 autres départements bretons. En 1972, cette première partition était entérinée par la création du conseil régional des "Pays de la Loire".

Nous nous joignons à cet appel. Dans leur projet de gouvernement, François Hollande et le Parti Socialiste français disent vouloir "répondre aux demandes citoyennes, rééquilibrer nos institutions, simplifier nos administrations, encourager la démocratie territoriale, une meilleure prise en compte de la démocratie participative.". Ils proposent "une loi sur le renforcement de la démocratie et des libertés locales". 

Nous les prenons au mot et leur demandons de répondre aux demandes des citoyens de Loire-Atlantique et de l'ensemble de la Bretagne, ainsi que des milliers d'élus et des centaines de collectivités locales, qui tant en pays nantais que dans la région administrative Bretagne réclament depuis des années un processus démocratique autour de la réunification de la Bretagne. 

Marilyse Lebranchu, aujourd'hui ministre de la décentralisation, votait au mois de décembre dernier une loi qui aurait permis à la population de Loire-Atlantique et de l'ensemble de la Bretagne de se déterminer sur la question de la réunification. Nous attendons à ce que le nouveau gouvernement tienne ses promesses démocratiques et enclenche dans le cadre de la décentralisation la réunification administrative de la Bretagne.

Lieux des rassemblements listés à l'heure actuelle :
(n'hésitez pas à nous contacter pour nous indiquer l'éventualité d'un rassemblement dans une autre sous-préfecture. Ex : Morlaix, Saint-Brieuc, ...)

56 VANNES                            22 LANNION                          29 QUIMPER                        
     LORIENT                               GUINGAMP                             BREST
     PONTIVY                               DINAN


           44 NANTES                                    35 RENNES

                       SAINT NAZAIRE                              FOUGERES
                       CHATEAUBRIANT


29/05/2012

856: Siège & Pillage de Vannes (Pascwheten & Erispoë c. Gotfried)

 

vannes,erispoë,pascwethen,comte de vannes,gotfried,pillage

Période: Invasions Normandes (830-996)

Lieux: Vannes



Pascwethen, Comte de Vannes

puis

Erispoë, roi de Bretagne


919 - viking-chargeant.jpg



Gotfried

Flotte danoise de 102 drakkars




hermines début de texte.gifAprès leur échec devant Redon, les Danois se retournent vers le pays Vannetais qu'ils veulent piller avec pour objectif principale: la cathédrale.

Pascwethen, Comte de Vannes et l'évêque Courantgen, organisent la résistance avec toutes les forces disopnibles, mais accablés sous le nombre, ils cèdent rapidement, et se retrouvent captifs des Danois.

La ville est entièrement pillée, la cathédrale subit le même sort puis est incendiée. 

hermines début de texte.gif

Toutefois, les moines de Redon ayant appris la captivité de Pascwethen, donnèrent un calice d'or et sa patène pour payer la rançon. Par contre, personne ne semblait s'intéresser à la libération de l'évâque Courantgen, lequel restera captif jusqu'au printemps suivant.

erispoe.jpg

Pendant ce temps, Erispoë qui n'ignorait pas l'importance de la place de Vannes, endroit stratégique intimement lié à la sécurité de la Bretagne, accourt avec toutes les troupes qu'il peut trouver, et s'enferme dans la ville de Vannes après la défaite de Pascwethen.

hermines début de texte.gif

Curieusement, il n'est pas assiéger. Les Normanii préfèrent passer l'hiver à piller le pays, et retournent à leurs vaisseaux chargés du butin qu'ils ont pris dans tout le diocèse.


hermines début de texte.gif

Conséquences

Averti de leur départ et estimant la ville hord de danger, Erispoë donne la chasse aux Danois, les rejoint et leur inflige une défaite totale. Il s'appliquera ensuite à réparer les dégâts causés dans les diocèse de Vannes et de Nantes.

 

20/05/2012

786-809: Charlemagne contre les Bretons

 

armee_charlemagne_2.jpg


Période: lutte contres les Francs (474-874)

Lieux: Vannes, Pays Vannetais

Conflit: les seigneurs bretons résistent tant bien que mal aux représentants et troupes de Charlemagne dnas le pays Vannetais.

742 747 OU 748- 814 - Charlemagne_Allemagne(2).jpg


Armée Impériale

commandée par Audulf 

puis par le Comte Gui


714993513.jpg


Seigneurs Vannetais





715-768 - Pepin-le-Bref 715-768, le 24.09.jpg

Souvenez-vous: Pépin le Bref avait mis en place la Marche de Bretagne séparant les Bretons du pays Francs. Mais avoir installé cette Marche aussi près d'eux,  en Basse-Bretagne, était un véritable affront à leur liberté.



                                                                                            Pépin le Bref (715-768)


742 747 OU 748- 814 - Charlemagne_Allemagne(2).jpg

La ville de Vannes et son pays constituaient un point d'accès privilégié pour pénétrer rapidement au coeur du dispositif breton, et ainsi permettait la surveillance des faits et gestes des dirigents bretons. Charlemagne en avait concience, c'est la raison pour laquelle il avait envoyé une escorte pour le grand-maître de sa Maison: Audulf.


                                                                     Charlemagne (742,743 ou 748 - 814)



Dès son arrivée à Vannes, Audulf reprend la ville, mais poursuit les seigneurs rebelles jusque dans les marais. Au passage, il se saisit des châteaux. Tout le pays implore la clémence du magistrat, fournit des otages et promet de ne plus inquiéter Vannes. 

799: Charlemagne félicite son grand-maître Audulf et nomme un grand homme de guerre, le Comte Gui à sa place, pour surveiller le pays. La paix va durer une dixaine d'années.

809: comme souvent, le naturel revient au galop. Les Bretons attaquent les Francs, et les obligent à quitter le pays. Le Comte Frodal est tué, le Comte Gui doit fuir. 

Charlemagne ignore sciemment les excès de ses troupes qui répriment inconsidérément et avec forces les Bretons en allant jusqu'en Domnonée. 

778-840 - louis-le-pieux, fils de Charlemagne 52°.jpgC'est son fils, Louis Ier le Débonnaire ou "le Pieux", qui intercéda, jugeant les rebelles avec moins de sévérité, commença à réparer les dégâts. La paix revient peu à peu en Bretagne.


 

                                                          Lous Ier le Débonnaire ou le Pieux (778-840)


Le fils de l'Empereur juge les faits avec moins de sévérité que son père et tente de restaurer la paix en commençant par réparer les dégâts causés aux églises. Le Comte Gui reçoit des consignes de modération.


Conséquences: les Bretons ont subi de nombreuses pertes. L'armée impériale est trop puissante, bien trop organisée pour eux. Ils prennent concience que leurs défaites est la conséquence de leurs divisions. Pour y remédier, ils savent qu'ils doivent trouver un homme qui fasse passer le bien public avant tout intérêt particulier. ils choisissent de s'unir autour de Jarnithin du diocèse de Vannes.

814: Charlemagne meurt. Apparaît alors un certain Morvan, de la race des anciens rois de Léon. Avec lui, les choses vont changer.


19/05/2012

753: Pépin III dit le Bref c. des seigneurs Vannetais

Période: lutte contre les Francs (474-874)

Lieux; Vannes  Pays Vannetais

Conflit: Pépin le Bref, fils de Charles Martel,  a hérité de la Neustrie et de la Bourgogne, alors que son frère re çoit l'Austrasie. Mais veut récupérer aussi la Haute-Bretagne.


pepinlebref.jpgPépin le Bref

commandant l'armée franque





Seigneurs Vannetais

(effectifs inconnus)


751: au lendemain de son couronnement, Pépin le Bref entreprend de mettre de l'ordre dans son patrimoine avec ses frères. Le Poitou, l'Anjou et la Haute-Bretagne lui sont attribués.

Or, le Pays Vannetais vient de tenter de reprendre son autonomie. Jusqu'alors, les 3 évêchés de Rennes, Nantes et Vannes avaient eu, à différentes époques, des gouverneurs civils désignés par le roi des Francs.

Ses déplacements à Rennes et Nantes sont frustueux: les deux évêchés se laissent convaincre. Quant à celui de Vannes, aucune entente possible, il va falloir faire recours à la force.  La guerre s'engage contre les seigneurs Bretons, les combats se déroulent jusqu'aux rives du Blavet.

Conséquences

Rolland de Ronceveau.jpgPépin le Bref repart rapidement. Un Comte des Marches de Bretagne est alors chargé de faire payer un tribut aux Bretons: Rolland, neveu de Charlemagne. Mais les Bretons avaient la rancune tenace: ils s'acquittèrent du paiement du tribut de façon très irrégulière.


                                                                                   Rolland, neveu de Charlemagne






18/05/2012

578: Bataille de Messac entre Waroc & Chilperic

Période: Lutte contre les Francs (474-874)

Lieux: Rives de la Vilaine, Messac (35)


Conflit: les Bretons s'opposent aux Francs, encore et toujours pour le suhet de leur indépendance et de la possession de territoires dans l'ouest.


Waroc, fils de Conomor, petit-fils de Waroc'h Ier

Dunalch (ou Doualc'h), cousin de Waroc

5.000 bretons venant du pays Vannetais.


messac,vannes,waroc,chilperic,578Chilperic Ier, petit-fils de Clovis

Armée franque composée de Tourangeaux, Angevins, Manceaux, Saxons

20.000 hommes, venus par le nord, pillant tout sur leur passage



Chilperic Ier (561-584)


L'affrontement eut lieu sur les rivesd e la Vilaine, aux alentours de Messac, précisément là, où se trouve à l'époque, le seul pont guéable.

Chacune des armées occupe une rive. 

Pendant la nuit, Waroc franchit la Vilaine, par l'amont, et tombe sur l'aile droite de l'armée franque, là où sont cantonnés les soldats saxons. La bataille est rapide, et Waroc repart comme il est venu, sur l'autre rive.

Au matin, il envoie une délégation à Chipéric avec une proposition de paix, et la restitution de la ville de Vannes, ce qui fut accepté. Toutefois, une fois les Francs repartis, Waroc eut des regrets. Il envoya l'évâque de Vannes, Eunius, négocier un autre arrangement, qui lui sera refusé.

Conséquences

579: malgré la récupération de Vannes, Waroc reprend ses raids destructeurs "par le fer et le feu" sur Rennes, et la Vilaine. Il ravage Bruz, puis Corps-Nuds. La guerre avec les Francs reprendra en 585.


NB: Waroc'h, aussi appelé Guérech (Gwereg en breton) ou encore Waroc, est décédé en 550 ????? Ce n'est pas une erreur, il existait bien deux Waroc. 

Le Waroc'h décédé vers 550, était le souverain d'un royaume situé dans le sud de l'Armorique, royaume nommé postérieurement "Bro Waroc'h" (Pays de Waroc'h) ou Broërec, ou encore Bro-Erec. Par convention et afin de le différencier de son petit-fils qui lutta contre Chilperic à Messac, il fut nommé Waroc'h Ier.

Waroc'h Ier, eut plusieurs enfants d'une épouse qui nous est inconnue:

Canao Ier, qui lui succéda à sa mort,

Macliau, évêque de Vannes, qui succéda à son frère Canao,

Sainte Tréphine, qui épousa Conomor, Comte du Poher

3 autres frères que tua Canao

16/05/2012

56 av. J-C: Bataille des Vénètes contre les Romains

 

bataille2.jpg


Période: gallo-romaine

Lieu: au large de la plage de Kerjouanno,

communes d'Arzon, Saint-Gildas-de-Rhuys, Locmariaquer, Vannes

images.jpg


Vénètes et alliés armoricains

(Osismes, Namnètes, Ambilates, Morins, Diablintes, Ménapes, Lexoviens)


Contingents de l'île de Bretagne,


200 voiliers vénètes.



Ennemis:

gaule11.jpg



Romains, commandés par César et Brutus Decimus,

200 galères (trirèmes) et légionnaires embarqués

 





venetes2.gifCésar a dominé l'Armorique plus ou moins pacifiquement. Mais les Vénètes refusent de le ravitailler, ainsi nait la guerre. César ne peut s'imposer car les Vénètes se réfugient sur des îles ou des éperons barrés qu'ils évacuent à volonté. César n'a pas de flotte face aux puissants vaisseaux Vénètes. Il en fait construire sur la Loire, chez les Andes.


Les Romains échouent leurs trirèmes sur la plage de Kerjouanno. Sortent du Golfe alors les Vénètes, et font une conversion pour écraser vent arrière les galères romaines sur la plage. Mais les Romains mettent à la rame et c'est la mêlée. Les éperons romains sont impuissants contre les coques des Vénètes.


venetes.gif

Le vent tombe et des faux emmanchées, invention de César, coupent les cordages des Vénètes. Les bateaux vénétiens sont alors pris à l'abordage par plusieurs galères romaines à la fois. Ils succombent tous.


Résultats: défaite totale des Vénètes. Sénat exécuté, population réduite à l'esclavage. Les 220 navires vénètes sont brûlés "follement" par César. Mal lui en a prit, car il aurait put s'en servir, lui qui songea un moment, à débarquer sur l'île de Bretagne.

 

Sources: Jules César, commentaire sur la Guerre des Gaules, livre III

 

29/04/2012

Château Gaillard (Vannes, 56)

Château Gaillard, Vannes, 56, Morbihan, Bretagne

L’ancien Hôtel du Parlement de Bretagne ou Château-Gaillard, est un ancien hôtel particulier situé dans la commune française de Vannes dans le Morbihan. Construit au début du xve siècle, le château-Gaillard accueille depuis 2000 le musée d'histoire et d'archéologie de la ville.

 
 
Le château est bâti sur des terres appartenant primitivement aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Le terrain devient ensuite la propriété de Gaillard Tournemine (dont il tire son nom), de Thomas Faverill, de Jean de Crésolles, de la famille Pantin et de Jean de Malestroit.
Construit en 1410 par Jean de Malestroit, évêque de Saint-Brieuc entre 1406 et 1419 et de Nantes entre 1419 et 1443, chancelier de Jean V depuis 1408, cette demeure médiévale passe entre les mains de d'Hervé de Malestroit, de Jean de Mésanger et des Chanoines de Nantes avant d'être rachetée en 1457 par le duc de Bretagne. C'est dans cette cour souveraine que les vassaux du duc votent les impôts. En 1485, François II confie le rôle des États dans les contentieux à une cour de justice, Parlement de Bretagne. Le château sert alors d'auditoire au Parlement ainsi que de demeure au président.

Le château restera le siège de l'administration du Parlement jusqu'en 1535, trois ans après la signature du traité d'Union de la Bretagne à la France, voté par les États de Bretagne en 1532. En 1554, alors que le Parlement s'installe définitivement à Rennes3, le roi de France Henri II vend l'Hôtel. Au xviie siècle, l'hôtel appartient à Pierre de Sérent, Président du Présidial de Vannes, qui commandite la réalisation du cabinet des Pères du désert composé de 66 panneaux de bois, représentations de tous les pays et de toutes les époques d'après des gravures reproduisant l'œuvre du peintre Maarten de Vos.

En 1912, la Société polymathique du Morbihan rachète le Château Gaillard et le confie à la municipalité vannetaise en 2000 afin de créer un musée d'histoire et d'archéologie qui permet la conservation et la présentation au public de ses collections.

Le Château-Gaillard est classé au titre des monuments historiques depuis le 3 janvier 1913.

12/04/2011

Anne de GOULAINE (1676, Nantes - ? )

Née en 1640, au château de Haute-Goulaine - Elle fonda le couvent Notre-Dame-de-la-Charité à Vannes.